L’ex-ministre de la Défense Khaled Nezzar rend hommage au général Amar Belkacemi

L'ANP s'incline devant la mémoire de son soldat. New Press

Nous publions l’hommage rendu par l’ancien ministre de la Défense nationale au général Amar Belkacemi, ancien chef de division de combat, adjoint-chef de Région et attaché militaire, décédé ce samedi à Alger.

La nouvelle de ta mort soudaine est venue surprendre tes compagnons. Rien ne la laissait présager tant tu semblais encore solide. Peut-être, pudique, tu cachais le mal qui vient d’avoir eu raison de toi. Ta vie a été bien remplie cher Amar. Tu as donné le meilleur de toi-même à ton pays.

Qui d’entre tes compagnons n’en témoignerait pas, surtout ceux qui t’appellent affectueusement «Amar E’dégât» ? Quand je t’ai rencontré pour la première fois, tu étais déjà dans les rangs des troupes d’élite plein de courage, d’assurance et de fougue. Je me souviens que, malgré ton âge avancé, à l’époque pour le dur métier de parachutiste sportif, tu as tenu à tout prix à faire partie de cette élite qui fait hisser le drapeau de l’Algérie dans toutes les rencontres internationales.

Adieu si Amar ! Tu pars sans crier gare et c’est ainsi que va la vie ! Tu nous priveras de tes amicales rencontres, surtout à ton ami de tous les jours, Belkacem Boukhari, et à moi. Nous ne siroterons plus, avec toi, le café tout en parlant de l’Algérie que tu aimais tant !

Les rangs des derniers compagnons s’éclaircissent chaque jour un peu plus. C’est la loi de la vie et rien n’arrive hors la volonté du Seigneur. Nous partons. A nos oreilles chaque jour siffle le vent mauvais des anathèmes. A peine un vacarme s’éteint qu’un autre se rallume. De l’autre côté de la Méditerranée, ils n’ont rien oublié. Ils pensent qu’un de leur chef les a trahis et que sans lui, ils seraient encore les maîtres chez nous. Ils n’ont pas compris que ce sont tes sacrifices et tes combats, les sacrifices et les combats des Algériens, qui les ont forcés à quitter notre pays.

Quand l’Algérie était dans le désarroi et la souffrance pendant les décennies de feu que nous avons vécues récemment, jamais le doute n’a amoindri ta volonté, ni sapé ton moral ; ensemble, avec tes compagnons, vous avez affronté la bête immonde.

Nos enfants dans les rangs de la glorieuse ANP, à ton exemple, à l’exemple de leurs aînés, nous prouvent chaque jour que le travail que tu as accompli, que les anciens ont accompli, n’a pas été vain.

Quelquefois, un ancien, sentant le doute monter en lui, prononce ces mots qui consolent de toutes les désillusions et tous les regrets : «rani aïch fel fayda.» Ils veulent dire que l’épopée d’une existence dominera toujours le fleuve terne des autres jours.

Ta vie, Amar, a été exemplaire.

Que ceux que tu as laissés et qui te pleurent aujourd’hui sachent que je partage leur douleur.

A Dieu nous appartenons et à Dieu nous reviendrons.

Le général à la retraite Khaled Nezzar

Comment (41)

    Oul chihab
    9 mars 2017 - 5 h 58 min

    Je suis perdu sans vous mon
    Je suis perdu sans vous mon père. Rabi yarhmak

    UN ALGÉRIEN.
    24 février 2017 - 0 h 14 min

    ALLAH Y’ARHMOU , IL A DONNÉ L
    ALLAH Y’ARHMOU , IL A DONNÉ L’EXEMPLE DE SA BRAVOURE , COMME VOUS GÉNÉRAL NEZAR . .DES PATRIOTES . .VIVE L’ALGERIE . .NOTRE BEAU PAYS.

    BELKACEMI LAMINE
    22 février 2017 - 9 h 14 min

    Brave homme , paix à son âme
    Brave homme , paix à son âme , rebi yerehmou

    Ahmed
    20 février 2017 - 19 h 11 min

    Paix a son âme
    Paix a son âme

    SA. BELKACEMI
    20 février 2017 - 18 h 16 min

    c’est avec une grande
    c’est avec une grande tristesse, que tu nous a quitte a jamais, cher oncle, je n’oublierais jamais les agréables moments que j’ai vécue a tes cotes, j’ai grandi a tes cotes, je ne garde de toi que bon souvenirs grâce a dieu, néanmoins le vide que tu as laisse derrière toi est horrible, je salue en toi ta personnalité, ton amour envers les tiens, ta noblesse avec les étrangers, repose en paix cher oncle AMMAR, a dieu nous appartenons et a dieu nous revenons.

    murad
    20 février 2017 - 11 h 37 min

    Un homme argaz qui aime notre
    Un homme argaz qui aime notre Algérie
    Repose en prix 3ami amar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.