RND à Béjaïa : coup de force pour empêcher la candidature d’Omar Alilat

Le député Omar Alilat. New Press

L’approche des élections législatives attise les rivalités internes au sein du RND qui, en plus d’être confronté à un mouvement de dissidence qui ne cesse de s’amplifier, fait face à des luttes intestines dans certaines régions pour conduire les listes, comme c’est le cas à Béjaïa où le bras de fer entre le secrétaire fédéral, Kamel Bouchoucha, et l’actuel député Omar Alilat a tourné au pugilat.

Selon nos informations, le secrétaire fédéral mobilise toute la structure locale du parti pour essayer de barrer la route à Omar Alilat et l’empêcher ainsi de se représenter aux élections, en allant jusqu’à écarter les partisans du député d’une réunion organisée samedi dernier, et consacrée à l’établissement de la liste des candidats qui devrait être, ensuite, soumise à une commission nationale. Selon notre source, des dizaines de militants ont été ainsi empêchés d’accéder à la salle de réunion, sans aucun motif. Certains d’entre eux, dont des femmes, ont même été violemment bousculés par des vigiles chargés de trier les participants sur le volet.   

Pour ces derniers, qui sont pourtant plus nombreux et plus engagés sur le terrain, leur candidat favori est victime d’une véritable cabale visant à «vider la structure locale de sa substance» et à ouvrir la voie aux «aventuriers». De nombreux militants et cadres attestent que, dans la conjoncture actuelle, l’actuel député paraît «le mieux placé» pour les représenter aux prochaines élections, en  dépit des aléas qu’ont connus les deux mandats précédents et, surtout, pour les aider à traverser la mauvaise passe dans laquelle se trouve leur parti.   

R. N. 

Comment (7)

    hammiche kamal
    22 février 2017 - 20 h 41 min

    le boycot est la solution des
    le boycot est la solution des laches qui abondonnent le terrain a la mafa politico financiere i faut preconiser le vote massif pour disqualifier les pretendants et si besoin menacer ceux qui seraient tentes par la fraude cest ainsi qu on forme des citoyens et des republicains ;;; C EST OULACHE EL VOTE OULACHE DE 1990 QUI A DETRUIT L ALGERIE POUR OFFRIR CETTE MASCARADE DE DEMOCRATIE SANS DEMOCRATES SANS REPUBLICAINS




    0



    0
    Un patrioteimmigre
    22 février 2017 - 17 h 56 min

    Bsr je voudrais que le
    Bsr je voudrais que le signataire de cet article décline son identité et comment peut il présenter le candidat Alilat comme un candidat au dessus de tout soupçon quand on sait que ce monsieur faisait de la ligne Alger Paris comme un abonnement sur une ligne d autobus et qu étant membre delà commission ondesfinances il a facilité l entrée de multinationales étrangères dont certaines sont historiquement anti algériennes et que ce monsieur règle tout d abord le contentieux de l emprunt non règle aux banques algériennes.j
    je précise par ailleurs que cette opinion n est pas un parti pris pou monsieur Bouchoucha que je ne connais guère ni contre la personne de Monsieur Alilat en tant que tel.Vive L ALGERIES




    0



    0
    Anonymous
    21 février 2017 - 14 h 32 min

    Malheureusement, en Algérie,
    Malheureusement, en Algérie, l’histoire (qui se repete) nous a donné des leçons, à plusieurs fois
    Sans que , malheureusement, encore une fois, qu’on puisse retenir les bonnes lecons

    Elections législatives = courses effrénées aux privilèges, aux postes, aux promesses,
    et …..au financements occultes des organisations satellitaires sous-traitantes,…..

    Les jeux pour le changement démocratique, et pacifique, pour la justice, la transparence, et la vraie démocratie
    Sont pour le moment fermés, et repoussés à une date ultérieure (aux calendes grecques), en attendant
    Un jour une probable – et souhaitable pacifique – décantation de la situation politique, dans la paix




    0



    0
    mohamed
    21 février 2017 - 6 h 29 min

    Peuple algérien! boycotte
    Peuple algérien! boycotte ces élections législatives : Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des voleurs et des traîtres n’est pas victimes ! il est complice.




    0



    0
    karim
    20 février 2017 - 22 h 29 min

    Je suis pour la suppression
    Je suis pour la suppression de toutes ces assemblées budjetivores, elles ne servent à rien si ce n’est pour farder une virtuelle démocratie.




    0



    0
    Cheikh kebab
    20 février 2017 - 21 h 15 min

    C la course à la mangeoire!!!
    C la course à la mangeoire!!! La solution c de supprimer carrément cette plaisanterie d’apn et sénat et tout le reste,conseil constitutionnel,observatoire de corruption!!! Observatoire de corruption!! Bon dieu ils se foutent de nous? Un observatoire pour observer la corruption!! (…) Et on va aller voter pour eux ?? Et zpres on va se plaindre??




    0



    0
    ALI EL FELLAG
    20 février 2017 - 18 h 13 min

    j’-y-suis j y reste;et je ne
    j’-y-suis j y reste;et je ne donnerais pas un centimes ni au parti ni aux impots;c’est net d’impot plus hotel nourritures et le confort sur les dos des bougnoules;meme aux paradis des arabes ça n’existe pas; les places sont très chers a l’assemblée populaire;le salaire plus primes plus frais d’un mois est égale a un salaire d’un cadre a la fonction publique d’une année c’est lalgérie du régime mafieux;ou la personne honnète n’a aucun avenir soit el harga; soit la souffrance jusqu’a la mort;c’est écris mektoub;et si vous allez encore votez sa sera pire;il faut sanctionné ces malfaiteurs ces bandits aux cols blanc;soyez responsable et courageux vous n’avez aucune autre arme pour lutter contre cette pègre a part de ‘s’abstenir ne pas allez votez.,votez pour des bandits c’est une crime demain devant dieu ET VOUS SEREZ JUGER




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.