Après la levée des réserves : le train Alger-Tunis sera fonctionnel en juillet

La ligne ferroviaire Alger-Tunis est à l’arrêt depuis 15 ans. D. R.

La liaison ferroviaire Alger-Tunis reprendra en juillet prochain, après la levée de toutes les réserves soulevées de part et d’autre de la frontière algéro-tunisienne, apprend-on de sources généralement bien informées.

Prévue initialement pour le 2 mai dernier, la réouverture de la ligne ferroviaire Alger-Tunis avait été reportée à une date ultérieure en raison de tests techniques actuellement effectués, selon des responsables de la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF), au niveau de la ville d’Annaba.

La direction générale de la SNTF, pour sa part, a publié un communiqué le 8 mai dans lequel elle informe sa clientèle qu’«en raison de commodités techniques, la réouverture de la ligne ferroviaire Alger-Tunis est reportée à une date ultérieure».

«Les conditions techniques requises n’étant pas réunies (…) nous avons constaté à la dernière minute l’existence de lacunes et nous avons décidé de reporter la réouverture de cette ligne pour régler ces points négatifs», avait révélé le directeur général de la SNTF, Yacine Bendjaballah, sur la Chaîne I de la Radio nationale. Le premier responsable de la SNTF a cité des problèmes qui relèvent de la non-conformité des infrastructures ferroviaires tunisiennes aux trains algériens, qualifiés de «plus modernes».

Parmi ces problèmes figure la charge des autorails algériens, dont «le poids de la roue dépasse la capacité de support des ouvrages d’art tunisiens», ou encore «la climatisation». «On a trouvé une solution à ce problème de climatisation. En revanche, on a trouvé d’autres problèmes techniques qui nous dépassent», avait encore indiqué Yacine Bendjaballah sur les ondes de la Radio nationale.

Rappelons que suite à l’accord de coopération entre l’Algérie et la Tunisie pour le développement du transport ferroviaire, il a été décidé de reprendre la ligne Alger-Tunis qui était à l’arrêt depuis 15 ans. L’exploitation commerciale de la ligne, qui débutera en juillet, se fera à raison de trois dessertes par semaine entre Annaba et Tunis, ajoute-t-on de même source, avec l’ouverture de trois points de vente de billets à Alger, Oran et Annaba.

Le coût approximatif du trajet Alger-Tunis avec une correspondance à Annaba est estimé à quelque 5 000 DA pour un trajet parcouru en six heures.

La liaison ferroviaire Oran-Alger-Tunis est stratégique pour les économies des deux pays. Outre le fret sur lequel mise la compagnie publique algérienne pour renflouer ses caisses, la liaison ferroviaire ne manquera pas de faire le bonheur des milliers d’Algériens habitués à passer leurs vacances sur les plages tunisiennes.

Ramdane Yacine

Comment (28)

    CMOI
    14 mai 2017 - 11 h 10 min

    Quelle est la différence
    Quelle est la différence entre peuples ITALIEN ET ALGÉRIEN devant la crise? Dans les années 70, l’Italie vivait une grave crise économique et FIAT, le fleuron de leur industrie risquait de disparaître. Une mobilisation générale du peuple Italien sous le slogan: « ACHETEZ ITALIEN » fait son effet et ce peuple séculaire et discipliné acheta ITALIEN et sauva son pays.
    Maintenant, face aux insultes des officiels tunisiens, au mépris d’une grande frange de la société tunisienne et à la crise que vit notre pays, beaucoup d’Algériens appellent au boycott de la période estivale en Tunisie. CHICHE, ESSAYONS POUR VOIR LE SLOGAN –  » ACHETEZ ALGERIEN »- COMME NOS AMIS ITALIENS, un PAYS qui a à sa BOTTE LA TUNISIE.

    Rascasse
    14 mai 2017 - 9 h 30 min

    Les algeriens choisissent eux
    Les algeriens choisissent eux même la destination, charyine el ham bedirham, plutôt que d’aller faire dans le repressif et la fermeture plutôt dans la prévention l’éducation et le patriotisme, je me rappelle que lors de la chasse à l’homme lors de la CAN de foot l’été d’après les algeriens ce sont rués sur la Tunisie, l’algérien d’aujourd’hui inconsciemment déteste sa patrie et c’est là où ont réussi les enfants de la France les arabobaatistes nommés par Degaule: le consommer algérien n’est pas pour demain, et tout le monde insultera les algeriens du moment que nos responsables eux mêmes nous insultes voilà notre drame alors y’a si sprinkler la méthode de fermeture est dépassé

      Sprinkler
      14 mai 2017 - 14 h 37 min

      Vous n’avez pas tort sur le
      Vous n’avez pas tort sur le fond  » y a si rascasse « , à ceci près que vous changerez d’avis le jour où vous prendrez ce train avec un dégénéré de DAECH, si toutefois il vous laisse la chance d’en descendre vivant…La peur n’évite pas le danger mais la prévention le réduit…Fermer les frontières peut paraître anachronique mais avec les voisins qui sont les nôtres – marocains comme tunisiens – c’est une question de survie…Le verrouillage de la frontière ouest n’a pas permis d’endiguer le trafic de cannabis mais nous a évité une hémorragie économique…

    Sprinkler
    14 mai 2017 - 9 h 02 min

    Du point de vue de la
    Du point de vue de la sécurité comme de l’économie, les conditions d’une telle ouverture ne sont absolument pas réunies…Nos amis commentateurs l’on relevé fort judicieusement…La réouverture de cette ligne est une aubaine pour tous ces  » desperados  » impatients de porter le chaos chez nous…et pour tous les  » Mouakhar  » qui piaffent de joie de remplir leurs hôtels fantômes de… » communistes algériens « .
    Il ne nous reste plus qu’à rouvrir la frontière avec le  » narco-dom-tom  » pour boucler la boucle…
    Le développement de notre pays, comme l’a fait remarquer amèrement un de nos amis intervenants, ne doit pas se faire au détriment du Sud qui regorge de potentialités… Doubler la route transaharienne d’une ligne de chemin de fer, par exemple, ouvrira d’énormes perspectives de développement avec les wilayas du sud et même avec nos partenaires africains qui regardent de plus en plus cette Algérie jeune et bouillonnante comme la locomotive de la renaissance africaine… Les relations avec nos voisins de l’Ouest comme de l’Est sont exécrables et ne profitent qu’à leurs économies moribondes, l’Algérie n’en tire aucun bénéfice, sinon ceux du narco-trafic et du chaos.
    Merci à AP de nous permettre de nous exprimer.

    Raillerie
    14 mai 2017 - 8 h 37 min

    Le déraillement actuel de la
    Le déraillement actuel de la Tunisie est aussi un grave « problème technique », un micro pays sans « raï » ni raïs, ce train annoncé serait-il une prothèse ?

    Anonymous
    14 mai 2017 - 8 h 20 min

    Départ alger-Tunis:

    Départ alger-Tunis:
    Les produits transportés: produits subventionnés, le corail de nos côtes, le poisson, les metaux… et des Algériens malades qui cherchent des soins en Tunisie

    Retour:Tunis -Algérie: hachich, migrants sans papiers, trafiquants, terroristes, charlatans…

    Ras le bol
    14 mai 2017 - 8 h 03 min

    L’Algérie est entourée des
    L’Algérie est entourée des zones en guerre ou Instables et on se permet d’ouvrir une voix ferroviaire aux prédateurs…

    Anonymous
    14 mai 2017 - 7 h 54 min

    L Algérie sera inondée des
    L Algérie sera inondée des touristes sans papiers
    Ils n ont pas besoin de faire la traversée du désert. On a mis un train à leur disposition
    Notre ennemi est interne. C est confirmé

    Dźzzzzzxz
    14 mai 2017 - 7 h 47 min

    À quoi ça sert de surveiller
    À quoi ça sert de surveiller les frontières, DAECH et les drogue’s du makhzan seront bien servis par ce train des inconcpients
    Ça dépasse la logique humaine .

    Anonymous
    14 mai 2017 - 7 h 32 min

    Une décision irresponsable.

    Une décision irresponsable.
    Mettre un transport à la disposition des narcotrafiquants et de DAECH.

    Boumediene
    13 mai 2017 - 23 h 20 min

    UNE SEULE QUESTION:

    UNE SEULE QUESTION:
    EN QUOI CE TRAIN SERAIT IL UTILE POUR L’ALGÉRIE
    CHICHE DONNEZ NOUS UNE SEULE RAISON
    ON N’EN VEUT PAS DE CETTE M….

      Anonymous
      14 mai 2017 - 7 h 37 min

      Ce train ne servira pas l
      Ce train ne servira pas l Algérie, mais il servira ses ennemis.
      Inconcevable. De l argent gaspillé pour rien
      Il YA eu comme bien de tchippa dans ce projet de m….

    berhoum
    13 mai 2017 - 20 h 02 min

    Il va falloir encore demander
    Il va falloir encore demander des sacrifices à nos soldats et à nos forces de sécurité que je salut pour surveiller les entrées et les sorties du territoir .

    Anonymous
    13 mai 2017 - 19 h 58 min

    Croyez moi qu’on va assister
    Croyez moi qu’on va assister à un déferlement de trafiquants et de terroristes jamais connu dans le histoire de l’Afrique.

    Anonymous
    13 mai 2017 - 19 h 54 min

    Les soldats de DAECH doivent

    Les soldats de DAECH doivent juste se raser, pour passer inaperçu, et puis prendre le train vers l’Algérie.
    Ça fait Peur??????

    Anonymous
    13 mai 2017 - 19 h 52 min

    Les soldats de DAECH doivent
    Les soldats de DAECH doivent juste se raser, pour passer inaperçu, et puis prendre le train vers l’Algérie.
    Ça fait Peur??????

    Anonymous
    13 mai 2017 - 19 h 49 min

    Une chaleureuse pensée à
    Une chaleureuse pensée à notre ANP qui surveille nos frontières.
    Ce train n est pas le bienvenu.Quelle bêtise. MERDE

    DzDz
    13 mai 2017 - 19 h 33 min

    On l appellera: Le train de
    On l appellera: Le train de tous les dangers.

    Mais qui eu cette minable idee. Je parie que cette personne a pensé juste pour le transport de sa marchandise et non pas à la sécurité de l Algérie.

    SabrinaDZ
    13 mai 2017 - 19 h 29 min

    Ce train sera le maillon
    Ce train sera le maillon faible pour la sécurité de l’Algérie.
    Aucune vision de la part des decideurs.

    Tinhinane
    13 mai 2017 - 19 h 24 min

    Ce train est une grosse
    Ce train est une grosse erreur…Le peuple Algérien payerait cher ce manque de perspicacité de nos responsables. Quand on met des bouricou décider de l avenir de notre pays, c est l Algérie qui est hypothéquée. Sont ils conscients.

    Kahina
    13 mai 2017 - 19 h 17 min

    En tout cas, ce train sera un
    En tout cas, ce train sera un grand risque sur le plan de sécurité pour l Algérie. Ce n est vraiment pas le moment.
    Ne me dites pas que le contrôle sera parfait. En tout cas, ce train est une bonne route pour ceux qui veulent nuire à L Algérie. Les DAECH is tes et les narcotrafiquants de moumou hachich.

    Belkheir Belkheir
    13 mai 2017 - 15 h 31 min

    Depuis 40 ans j’attend le
    Depuis 40 ans j’attend le train Djelfa Alger la gare de Djelfa.

      Anonymous
      13 mai 2017 - 20 h 00 min

      Nos chakaristes ne sont pas
      Nos chakaristes ne sont pas intéressés par Djalfa

    Anti khafafich
    13 mai 2017 - 14 h 52 min

    Les trains des communistes
    Les trains des communistes algeriens sont plus modernes que ceux des zarabes sous la botte italienne, alors expliquez moi ce que vont nous apporter ces tunekos rassembles dans un pays a la superficie d’un departement communiste !!! Un autre miracle est entrain de se realiser en ces temps de traitres….

    muhand
    13 mai 2017 - 14 h 09 min

    Si ces algériens ont encore
    Si ces algériens ont encore un peu de dignité ils laisserons partir ce train toujours vide. Avec toutes les insultes de la part d’un ministre tunisien envers notre peuple , nos institutions et notre pays, il faut leur rendre la monnaie de leur pièce. Ils ont vite oublié que ce sont les algériens qui leur sont venus en aide quand les occidentaux ont appelé à ne pas s’y rendre . Alors au peuple algerien encore cet appel : soyez juste comme vos aïeux des hommes qui ont du nif et pas un pif.

    Anonymous
    13 mai 2017 - 12 h 48 min

    Les terroristes tunisiens de
    Les terroristes tunisiens de deach vont jubiler, ils pourront prendre le train pour rentrer en Algérie facilement, et pourraient même commettre des attentats sur le territoire algérien et dans le train payé par l’Algérie qui profitera aux tunisiens. Le régime joue avec la sécurité de l’Algérie en ouvrant l’Algérie aux tunisiens, tout en laissant rentrer sur notre territoire des centaines de milliers de marocains envers lesquels il ferme les yeux depuis 1999.
    Ce train, comme l’a dit un intervenant, serait plus utile à partir d’Alger vers le grands Sud algérien que les algériens doivent visiter au lieu d’aller dépenser leur argent chez des voisins inamicaux, hypocrites, lâches ingrats, des traitres qui ne nous aiment pas.

    Anonymous
    13 mai 2017 - 11 h 43 min

    ce train aurait pu desservir
    ce train aurait pu desservir des contrées de notre sud oublié
    Mais quand on n’a pas du nif ;,:!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Sprinkler
    13 mai 2017 - 11 h 15 min

    D’autres  » non-conformités « 
    D’autres  » non-conformités  » devront être levées avant de rouvrir cette desserte… je parle des erreurs d’aiguillage du gouvernement tunisien qui provoquent les  » déraillements  » fréquents de ses ministres..
    Cette ligne ferroviaire n’aura pas d’autre intérêt que d’irriguer les artères du tourisme moribond du pays de M. MOUAKHAR qui ne répugnera pas à voir débarquer dans ses hôtels vides des contingents de… » communistes « .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.