Interview–Sabrina Houd-Tabet : «Je dénonce l’attitude de Macron face aux pressions»

Sabrina Houd-Tabet. D. R.

Algeriepatriotique : Vous êtes candidate aux élections législatives françaises dans la 9e circonscription. Quel parti représentez-vous ?

Sabrina Houd-Tabet : Je suis candidate indépendante soutenue par le mouvement La France qui ose, lancé il y a un an par l’ancienne ministre Rama Yade.

Qu’est-ce qui vous a poussé à vous porter candidate aux législatives françaises ?

J’ai beaucoup milité pour que les Français établis hors de France soient traités comme des Français à part entière. Nicolas Sarkozy leur a accordé en 2012 le droit d’être représentés à l’Assemblée nationale, je souhaite donc porter leur voix ; une suite logique à mon combat.

Vous êtes dans la même circonscription d’où a été retirée la candidature de la sénatrice algéro-française Leïla Aïchi. Pourquoi a-t-elle été écartée des législatives ?

J’ignore les raisons qui ont conduit le mouvement En marche à la retirer, mais s’il s’avère qu’elle a été écartée parce que d’origine algérienne, bien que je ne pèse pas grand-chose, je serai la première à demander des comptes au mouvement En marche, au ministre des Affaires étrangères et au président Macron.

Selon les informations dont nous disposons, des pressions ont été exercées en haut lieu par des lobbyistes pro-Maroc pour retirer Leïla Aïchi de la liste des candidatures d’En marche…

Peut-être que des pressions ont été exercées à haut niveau, mais, officiellement, l’appel à son retrait a été relayé par des associations franco-marocaines qui, je dirais, ont réussi leur travail. Je dénonce l’attitude de Macron et son entourage face à ces pressions extérieures qui visent à perturber une élection interne.

Pensez-vous que vous pourriez subir le même sort qu’elle ?

Evidemment ! Ça aurait pu être moi ou un autre candidat. Plusieurs autres ont été retirés pour des raisons absurdes. A la différence de beaucoup, bien que novice en politique, je ne donne jamais l’occasion à qui que ce soit pour me reprocher quoi que ce soit.

Ces lobbies sont-ils si puissants pour que la commission nationale des investitures de La République en marche se soit pliée et qu’Emmanuel Macron n’ait pas pu arbitrer ?

Effectivement, comme dans d’autres pays, en France aussi, les lobbies ont la mainmise sur la politique et les politiques depuis bien longtemps. Ils ne s’en cachent plus depuis quelques années. Donc, ça ne m’étonne pas du tout que les membres de la commission d’investiture du mouvement aient cédé aux pressions. Avant les associations marocaines, c’était des associations juives qui avaient exigé le retrait de certains candidats pro-palestiniens et, évidemment, pour éviter de fâcher les amis, Macron a fait profil bas.

Le mouvement La République en marche a-t-il donné des explications concernant ce retrait ? Qu’en pense la communauté franco-algérienne ?

A ce jour, aucune explication n’a été donnée sur les modifications de la liste des candidats de la République en marche et ça m’étonnerait fort qu’ils en donnent, car, à vrai dire, ils auront du mal à l’expliquer, encore moins à admettre leur faiblesse face aux pressions. Au début de l’affaire, j’étais un peu surprise par «l’inertie» de la communauté algérienne, mais avec du recul, je salue leur retenue face à cette provocation. Je me suis entretenue avec plusieurs représentants de la communauté et me réjouis du fait qu’ils partagent ma position et mon point de vue : le différend «historique» entre l’Algérie et le Maroc ne doit en aucun cas interférer dans une élection interne à la France.

En dépit des promesses d’un renouveau démocratique, Emmanuel Macron continue à suivre la politique de ses prédécesseurs qui se pliaient devant ces lobbies et autres injonctions…

Malheureusement, les promesses en politique resteront des promesses. Le mandat de Macron n’est que la suite de celui d’Hollande. La chute de la France se poursuivra, les crises s’aggraveront, les lobbies s’imposeront et le renouveau viendra «peut-être» dans longtemps, très longtemps.

Le Maroc ne cesse de multiplier les provocations à l’encontre de l’Algérie pour faire diversion sur ses problèmes internes. La dernière sortie étant l’agression du diplomate algérien aux Caraïbes par la délégation marocaine. Comment percevez-vous cela de l’autre côté de la Méditerranée ?

Je ne peux que regretter cet incident qui compliquera davantage les relations déjà compliquées entre les deux pays. Je condamne toute forme de violence, plus grave encore quand il s’agit de diplomates censés négocier la paix.

Interview réalisée par Mohamed El-Ghazi

Comment (26)

    Daoud anonymoos
    24 mai 2017 - 12 h 34 min

    Quand je vois ces réactions
    Quand je vois ces réactions je suis choqué combien d’entre vous vote pour cette élection en question pour donner votre avis? Il semble qu elle est destiné au français résidant en Algerie et pas aux algérien alors de la retenue svp




    0



    0
    Erracham
    23 mai 2017 - 20 h 28 min

    Ceux qui, naïvement, ont cru
    Ceux qui, naïvement, ont cru faire taire Leila Aïchi se trompent. Quelque soit la plateforme qui lui sera offerte, elle exprimera sa solidarité avec le peuple meurtri du Sahara, elle dénoncera la barbarie de ce royaume médiéval qui n’arrive pas à nourrir ses sujets et qui rêve de grandeur. Elle est de cette race noble qui ne se fait pas complice d’injustices. Elle exposera les pratiques débiles et malveillantes de serviteurs zélés qui, incapables de briller par des actions dignes d’intérêt, accusent leurs voisins de tout leurs maux. Elle excitera davantage leur jalousie au point de les rendre fous et suicidaires. Elle fera de leur vie un enfer. Et le peuple algérien sera à ses côtés pour l’acclamer. Elle démontrera qu’elle est une femme qui vaut plus qu’une bonne brochette de marocains-pigeons farcis à la solde du sionisme. Il ne fallait pas s’attaquer à une lionne!




    0



    0
      selecto
      23 mai 2017 - 21 h 49 min

      Une Algérienne comme on les
      Une Algérienne comme on les aiment.




      0



      0
      Marion
      24 mai 2017 - 7 h 44 min

      Et nous la.suivrons jusqu’au
      Et nous la.suivrons jusqu’au bout.




      0



      0
    Anonyme
    23 mai 2017 - 20 h 25 min

    Le problème pour Leila Aichi
    Le problème pour Leila Aichi c’est son soutien au peuple Saharaoui mais cette dame qui se revendique d’origine latine et ne soutien pas le peuple Saharaoui n’aura aucun problème .




    0



    0
      Moh
      23 mai 2017 - 21 h 48 min

      Exact.

      Exact.

      Le problème pour les franco marocains ce n’est pas les origines algériennes de Leila mais sont soutien au peuple sahraoui car ils travaillent bien avec des élus d’origines algériennes qui ne soutiennent pas le peuple sahraoui.




      0



      0
        Tin-Hinane
        24 mai 2017 - 12 h 16 min

        Le problème pour les
        Le problème pour les marocains en général et les franco-marocains également c’est bien le fait que Leïla Aïchi est d’origine algérienne et en plus elle soutient la cause Sahraouie.




        0



        0
    Simply me
    23 mai 2017 - 19 h 07 min

    ((« Peut-être que des
    ((« Peut-être que des pressions ont été exercées à haut niveau, mais, officiellement, l’appel à son retrait a été relayé par des associations franco-marocaines qui, je dirais, ont réussi leur travail. »)). TOUT EST DIT. les frranco-marocains se considèrent avant tout des marocains tandis que les algériens ou les franco-algériens se considèrent plus soit des français tout court ou au mieux comme des francais d’origine algerienne (par egard à leurs vieux parents, tellement frustrés par la considération ou plutôt la mauvaise considération de la part de nos officiels (le pompon étant atteint par la lois 51 (si je ne me trompe) et sa,ns compter les mauvais souvenir de leurs séjours au bled et l’accueil qui leurs y est réserve (au sein même de leurs proches), souvent taxés de manière péjorative comme des « z’magra » tout juste bons à leurs soutirer quelque chose ou éventuellement épouser une jeune carte de résidence,…)) . Et puis ya l’apparition des assos des freres musulmans et de plus en plus active et meme encouragées par autorité francaises (souvent tenues soit par des orientaux (la fratrie des tarik ramadan,…ou de plus en plus par des marocains, exp uoif)) qui ont fini le travail de lessivage de l’identité des jeunes d’origine algéreinne qui se voient de plus en plus (c’est à la mode) comme des francais d’origine « musulmane » (oui baratinés par des charltans mais qui savent ce qu’il font de pervers, l’islam est devenu une origine pour certains, pour meiux supplanter ou pour mieux éradiquer d’éventuels restes ou hypothétique attache à leur nation d’origine (meme enfouis dans leurs subconscient pour empêcher qu’il ne se réveille un jour)! Où sont passés les amicales des algeriens de France qui maintenaient les liens entre les patriotes!? On se rappelle de l’existence de notre diaspora uniquement quand ça va mal (et encore, on leur préfère souvent des etrangers, ou pendant les elections pour leurs » soutirer » (encore une fois) leurs voix et on on a vu qu’ils, meme ça, ils (les jeunes) ne votent plus, saufs les vieux nostalgiques et encore)!!! il faut revoir notre approche envers nos compatriote de la diaspora, un minimum de consideration ET JE DIS PAS DE LES SOUTENIR BIEN QUE ‘EST UN DEVOIR PATRIOTIQUE et DANS L’INTERT DE NOTRE PAYS 5si on veut etre égoïste) AVANT LE LEUR (ils ne demande pas la lune) et ils (ils ont les moyen intellectuel et maateriels et sont capables) de rendre service à notre pays au centuple (. il faut faire vite, ils n’attendent pas, et la mariage mixte commence à faire des RAVAGES , si c’est pas déja trop tard ( j’spere que non, mais les fait s sont là et les nier soit etre un imbécile, un aveugle ou un hypocrite). Merci de m’avoir publié.




    0



    0
      Anonyme
      24 mai 2017 - 7 h 24 min

      Article 51 qui exclus les
      Article 51 qui exclus les Algériens de l’étranger des choix et positions de l’état.
      Pourquoi voulez qu’ils défendent les intérêts et positions de cet état qui les a exclus?
      Ils défendent ceux de la France, l’état qui leur donne la possibilité de le servir.
      Logique.




      0



      0
        Djaffar
        24 mai 2017 - 9 h 34 min

        @Anonyme

        @Anonyme

        Vous faites une confusion entre l’état et le pouvoir, la défense de la cause sahraouie est une position de principe de l’état algérien quelque soit la tendance du pouvoir.

        Manifestement vous cherchez un prétexte pour ne pas soutenir le cause sahraoui et s’aligner sur la position du gouvernement français qui défend la colonisation du sahara par le Maroc.

        Vous êtes à mille année lumières de la courageuse Leïla Aichi.




        0



        0
    T 14 ARMATA
    23 mai 2017 - 13 h 29 min

    Il faut comprendre qu’un
    Il faut comprendre qu’un vaste plan se déssine contre l’ALGÉRIE (REDECOUPAGE DE SON TERRITOIRE ET PILLAGE )
    C’est pour cela qu’ils retirent tout les Franco Algérien de la politique Francaise en favorisan les Marocains.
    De plus, MACRON ne peu rien faire car il est une marionnette et que ce n’est pas lui qui commande il a été placé !!




    0



    0
    Lotfi magh
    23 mai 2017 - 12 h 22 min

    Regardez juste sa dernière
    Regardez juste sa dernière réponse à la dernière question du journaliste « je ne peux que regretter cet incident qui compliquera davantage les relations déjà compliquées entre les deux pays ….  » , pour une algérienne elle aurait du au moins se solidariser avec son compatriote diplomate , sa réponse est plutot une fuite en avant , trop neutre, qui frole l’approche marocaine. On ne peut pas etre neutre entre la justice et l’injustice ou bien entre l’opprimé et l’oppresseur madame, et ce sont les mentalités ancrées dans notre société comme celle ci – c’est à dire bienséantes avec les étrangers et agressives entre nous compatriotes – qui ont laissé cette narcomonarchie et les autres nous piétiner. Peut etre que cette candidate se sent plus française qu’algérienne , c’est dommage; mais imaginez juste la réponse si celle ci était d’origine marocaine et qu’ on lui avait posé la meme question…




    0



    0
      Lotfi magh
      24 mai 2017 - 9 h 08 min

      rectification : si une autre
      rectification : si une autre candidate d’origine marocaine ( à la place de si celle ci était d’origine marocaine ) , pour qu’il n y ait pas une mauvaise lecture




      0



      0
      Thidhet
      24 mai 2017 - 11 h 06 min

      Elle se solidarise avec sa
      Elle se solidarise avec sa compatriote aichi, elle saute.Elle apporte un soutien au sahraouis de tindouf, elle saute. Pourquoi vous n’apprenez pas les leçons et elles sont du passé? Mokkoko se promène en maître en France.




      0



      0
        Jamilano
        24 mai 2017 - 17 h 55 min

        Elle saute? Qui va la faire
        Elle saute? Qui va la faire sauter alors qu’elle est indépendante? Si les algériens la soutiennent elle passe ou rabbi kbir




        0



        0
    Thifran
    23 mai 2017 - 11 h 35 min

    Les grandes personnalités
    Les grandes personnalités françaises apprécient le Maroc pour les avantages et facilités consentis par sa majesté l’émir des croyants ,un accueil royal leur est réservé lors de leurs séjours. La prostitution a un prix et la France est tenue de répondre favorablement aux exigences d’une prostituée de luxe.




    0



    0
      Anonymous
      23 mai 2017 - 13 h 32 min

      Ils passent toute leur
      Ils passent toute leur retraite mal acqui au Maroc et achette tout les terrains et maison qu’ils veulent.




      0



      0
        DZ_HORR
        23 mai 2017 - 16 h 57 min

        Il faut comprendre une chose
        Il faut comprendre une chose que le maroc n’a pas les moyens de sa politique. C’est surtout un lobby tres puissant qui fait l’intercession pour le maroc aupres des pollitiques francais. Le maroc est un chancre pour l’Afrique du nord et plus generalement pour l’Afrique. Jusqu’a present qu’a-t-il apporte de positif au monde. Le maroc a vendu son ame (s’il en avait une) depuis longtemps au plus offrant (l’arabie tayhoudite) et aux plus puissants (france, usa, etc…). Alors ne nous attardons pas trop sur ce sujet, c’est une affaire franco-francaise.




        0



        0
    Khoubzi Salim
    23 mai 2017 - 10 h 38 min

    Le dossier de Leila Aichi
    Le dossier de Leila Aichi investie parLREM a été accepté définitivement, elle n’est pas évincée




    0



    0
      Vangelis
      23 mai 2017 - 11 h 18 min

      Dans ce cas, le sujet de la
      Dans ce cas, le sujet de la narcomonarchie n’a plus sa place. Alors plus de précision svp ! Par exemple lien où vous avez lu cette décision. Merci




      0



      0
      Vangelis
      23 mai 2017 - 11 h 35 min

      Voici la liste des candidats
      Voici la liste des candidats du mouvement Macron où ni Aïchi ni l’autre sujet de la naroc monarchie qui aurait pris sa place n’y figurent. Cette liste est celle des candidats devant être déclarés en préfecture vendredi dernier date limite. Et la 9ème circonscription des français de l’étranger il n’y figure aucun candidat. Mystère mystère ! Où encore bizarre comme c’est bizarre. https://en-marche.fr/article/communique-liste-investis




      0



      0
    Mohamedz
    23 mai 2017 - 10 h 10 min

    Tout le monde a compris qu’il
    Tout le monde a compris qu’il n’y aura aucune différence entre Macron, Sarkozy et Hollande en matière de politique étrangère et notamment pour le soutien à M6 dans sa colonisation du Sahara occidental sauf bien entendu la diplomatie algérienne qui, comme avec Hollande, considère ce Macron comme un ami de l’Algérie. Naïveté pitoyable pour ne pas dire autre chose.




    0



    0
    Krim
    23 mai 2017 - 10 h 09 min

    Née dans les hauteurs de la
    Née dans les hauteurs de la petite Kabylie en novembre 84, d’une famille algéro-française aux origines latines.
    -> origine latine, kezako ?

    http://maliactu.net/mali-interview-de-sabrina-houd-tabet-candidate-aux-elections-legislatives-francaise-de-la-9e-circonscription/




    0



    0
      SAD
      23 mai 2017 - 11 h 42 min

      Contente toi des faits
      Contente toi des faits politiques pour le reste les origines de cette dame, d’ou vient la mere de l’arrière grand mère de la cousine ne te regarde pas. Va sur Google et cherche qui sont les latins.




      0



      0
    muhand
    23 mai 2017 - 9 h 41 min

    J’ai voulu lire l’interview
    J’ai voulu lire l’interview, je me suis arrêté net à la première réponse que cette femme a donnée. Non madame, Sarkozy le Hongrois na rien fait pour les enfants nés en France de parents étrangers. Le droit de se présenter à toutes les élections françaises leur est accordée parce qu’ils français. Sarkozy n’a fait que rappeler aux français de souche qu’il y a en France des français différents, omettant de dire qu’il est lui même un français venu d’ailleurs. Si vous êtes candidate aux législatives c’est pour vous et nullement pour les autres. Cessez de faire l’avocat des autres qui ne vous ont rien demandé. Ne pas parler d’eux est la meilleure façon de les aider à vivre pleinement leur vie de français. Le p… de Lang nous a rappelé que vous, nés en France et naturalisés français, serez toujours des « demi-citoyens ». Combattre les énergumènes comme Cioti, Wauquiez, Sarkozy, voilà le vrai combat qu’il faut mener. Franchement la marine le Pen est un os cassé devant ces trois personnages.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.