Lutte contre le terrorisme : l’expérience algérienne en débat les 10 et 11 juillet

Réconciliation, terrorisme, fitna
Référendum sur la Charte pour la réconciliation nationale en septembre 2005. D. R.

Un atelier international d’experts sur «Le rôle de la réconciliation nationale dans la prévention et la lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme» sera organisé les 10 et 11 juillet 2017, au Palais des nations, dans le cadre de la poursuite de ses efforts en matière de lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères parvenu à notre rédaction.

Il est noté dans le communiqué du MAE que cet atelier réunira des hauts fonctionnaires et des experts dans les domaines de lutte contre l’extrémisme violent et du terrorisme et de la réconciliation nationale. Sont invités également des pays membres du Forum global de lutte contre le terrorisme (GCTF) et du Conseil de sécurité des Nations unies ainsi que les pays de la région du Sahel et des organisations internationales et régionales, dont l’ONU, l’Union africaine, l’Union européenne, Afripol, Europol, la Ligue des Etats arabes et l’Organisation de la coopération islamique.

Selon la même source, cette importante rencontre, dont la cérémonie d’ouverture sera présidée par le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, permettra aux participants de s’imprégner davantage de l’expérience algérienne en matière de réconciliation nationale, initiative prise par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, pour ramener la paix, la sécurité et la stabilité au pays et qui a permis de mettre définitivement fin à la fitna qui avait endeuillé le peuple algérien durant toute la décennie des années quatre-vingt-dix.

Cette initiative, ajoute le communiqué du MAE, s’inscrit dans le cadre des précédentes rencontres organisées par notre pays et ayant porté sur l’expérience algérienne en matière de dé-radicalisation (juillet 2015), sur le rôle de l’Internet et des réseaux sociaux dans la prévention et la lutte contre la radicalisation et le cyber-terrorisme (avril 2016) et sur le rôle de la démocratie dans la prévention et la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent (septembre 2016).

M. E.-G. 

Commentaires

    Mhand
    9 juillet 2017 - 12 h 25 min

    j ai même pas envie de lire l’article , parler d’une expérience ??? quelle experience ??? la seule que vous avez c’est de pardonner a ces criminels et de bien remplir leurs comptes bancaires tout en condamnant les leurs victimes .c est ca que vous appelez l’expérience ou stratégie pour combattre les terros ?
    pauvre bled …




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.