Ce que pensent les médias étrangers du bras de fer Tebboune-Haddad

Tebboune Haddad
Le Premier ministre n'a pas dit son dernier mot. D. R.

Le quotidien arabophone londonien Al Qods Al Arabi a titré «Le bras de fer entre le premier ministre et le chef des hommes d’affaires se transforme en énigme politique». Dans cet article, il est écrit que « les proches de Ali Haddad jurent de faire tomber Tebboune tandis que la presse étale ses scandales financiers pour le tuer politiquement».

Le journal s’interroge sur le soutien apporté par le patron de l’UGTA, Abdelmadjid Sidi Saïd, à Ali Haddad dans son bras de fer avec le Premier ministre, rappelant que le chef du syndicat «doit tout au pouvoir» et «a échappé à la prison dans l’affaire Khalifa en raison de ses liens étroits avec celui-ci».

Pour Al Qods Al Arabi, «si les tenants de ce bras de fer Tebboune-Haddad sont connus, les aboutissants le sont moins de même que les raison profondes», ce qui confère à cette crise un cachet énigmatique et suscite moult hypothèses.

Pour sa part, le Huffpost arabic s’interroge sur les raisons qui ont fait que le gouvernement s’est retourné contre les «businessmen» qu’il a contribué à enrichir.Dans un long article le site retrace la genèse de l’affaire, ce média donne la parole à l’économiste et ancien ministre de l’Economie, Mourad Benachenhou, qui affirme que les patrons ne peuvent pas s’attaquer au gouvernement parce que tout simplement «ils vivent des marchés publics qu’ils reçoivent de l’Etat et ne créent donc pas de richesses en soi». L’expert a ajouté que «l’Algérie ne dispose d’un secteur privé fort, tous puisent des caisses de l’Etat dans le cadre des appels d’offres et des crédits bancaires et ceci constitue un véritable problème pour la construction d’une économie nationale».

Par ailleurs, le Huffpost Arabic s’interroge pour qui roule Twitter en Algérie. Et pour cause, le site note qu’un hashtag intitulé «Tous_Tebboune» est lancé par des internautes afin de soutenir tout ce que fait le Premier ministre en considérant qu’il s’agit d’«une guerre contre les lobbys de l’argent sale».

Pour le site Mediaterranée, le Premier ministre avait promis, entre autre, de déconnecter l’argent de la politique. Sous le titre « Algérie : ce premier ministre qui veut faire plier les oligarques… », le média électronique note que « de ce rêve, aussi fragile soit-il, à la réalité, il y a désormais quelques indices dont on peut se réjouir. A commencer par la charge contre le patron des patrons, magnat des BTP au bras long, dit-on, sur la scène politique, faiseurs de rois et donneur de leçons ».

«Les Algériens ne sont pas dupes, qui voient circuler trop d’argent, trop d’argent sale, des fortunes express inexpliquées, indécentes, une économie parallèle qui fait le bonheur de bataillons d’affairistes véreux et autres importateurs sans scrupules, qui surfacturent et excellent dans l’évasion fiscale», souligne Mediaterranée.

Ramdane Yacine

Comment (26)

    BERKANI
    22 juillet 2017 - 5 h 29 min

    Boumediène n’a, à aucun moment, cherché à s’enrichir personnellement, et de plus il avait pris soin de mettre à contribution des hommes d’affaires ayant accompli avec succès des missions d’intérêt général.
    C’’est grâce à ce comportement que notre pays a réussi a se réapproprier ses richesses en hydrocarbures.
    Force est de constater que, depuis la mort du regretté Président, certains gouvernants ont pris pour habitude de s’immiscer dans le déroulement des grands programmes d’investissement lancés par l’Etat, et ce, non pas pour l’intérêt général mais strictement à des fins d’enrichissement personnel,
    De surcroît, ils ont fait appel à des affairistes véreux qui n’ont pas hésité à saisir cette opportunité pour s’enrichir de manière tout aussi frauduleuse et outrancière et en toute impunité.
    A court terme, un tel dévoiement ne manquera pas d’exposer notre pays à de graves dangers au cas où les ennemis de notre pays réussiraient à entraver les initiatives du nouveau Chef de gouvernement.
    C’est pourquoi je souhaite bon courage à M. Tebboune et prie pour que toutes les forces vives de la Nation puissent lui venir en aide.




    1



    0
    hrire
    21 juillet 2017 - 19 h 32 min

    Pour contrecarrer les veritables createurs d entreprises et d emplois le clan encourage ces vereux.On dit qui seme le vent recolte la tempete .Il a mis le pays dans la me…. de ces energumenes .Quand on bloque un investisseur pourtant payeur d impots meme en auto financement et qu;on accorde a des pseudo comme ce Tahkout qui se cache sous le burnous d;Ouyahia des usines a Dinar symbolique il y a anguille sous roche




    1



    0
    Lakhdar
    21 juillet 2017 - 19 h 09 min

    il faut que les walis se joignent aux actes de Teboune contre ce prétentieux , Tebboune a donné des gifles à des non respectueux.des délais de réalisation




    0



    0
    BATNA
    21 juillet 2017 - 18 h 47 min

    C’est du cinéma bla d’raham ! Le feuilleton de l’été algérien version 2017… Et qui va dégager …. président directeur général de sonatrach ??? Voire tant d’autres aussi… Mais vous nous prenez pour qui, ya si Teboune ?




    0



    0
    Jugurthajubak
    21 juillet 2017 - 17 h 42 min

    Ne dit-on pas, qu’au pays des aveugles les borgnes sont rois.




    0



    0
    lhadi
    21 juillet 2017 - 17 h 26 min

    Il est écrit que le machiavélisme est comme un fleuve souterrain qui creuse silencieusement les fondements de la pensée politique de nos gouvernants et trouve, çà et là, des points de résurgence.

    Il avance masqué : on le reconnait sous quelques noms d’emprunt, on déduit ses idées de celles qui prétendent le combattre.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    0



    0
      MELLO
      21 juillet 2017 - 19 h 03 min

      Ya si Lhadi, message net , clair et précis. Le système limbique du peuple est bien étudié et très connu en haut lieu.




      0



      0
    BERKANI
    21 juillet 2017 - 16 h 19 min

    Où es-tu Boumediene ?
    Quel contraste avec l’actuel !!!!….
    Du temps du regretté Chef d’Etat, des patriotes intègres et compétents réussirent non seulement à créer de grandes entreprises publiques, mais aussi à tenir tête à des entreprises étrangères concurrentes et soutenues par des maîtres d’ouvrages véreux. L’ironie du sort a voulu qu’ils fussent écartés dès la mort de notre Président bienaimé.




    1



    0
    BERKANI
    21 juillet 2017 - 15 h 31 min

    Dans cette affaire, on oublie les maîtres d’ouvrages du secteur public Ce sont pourtant des êtres en chair et en os et directement responsables de la création de cette caste d’entrepreneurs regroupés sous la bannière du FCE et dont HADDAD constitue l’archétype.
    N’est-ce pas eux qui choisissent les entreprises après s’être entendus sur les « parts » qui leur reviennent et en usant de combines dignes des plus grands escrocs et ordonnent leur paiement sans se préoccuper de savoir si les obligations de ces entreprises ont bien été respectées ? N’est-ce pas eux qui autorisent ces mêmes entreprises à sous-traiter l’ensemble des travaux àdes entreprises étrangères etne serir,finalement que d’intermédiaires chargé d’organiser secrètement le partage du « butin » ?
    A cause du régime détestable que nos gouvernants nous ont imposé, il n’y a plus aucune place pour les Algériens compétents, dignes et honnêtes.
    Comment, dans ces conditions TEBBOUNE réussira t-il à sauver notre pays de la crise la plus grave qu’il aura à subir depuis son indépendance et menaçant sa propre sécurité?…..




    0



    0
    anti-khafafich
    21 juillet 2017 - 15 h 30 min

    les sbires de la finance sionsite internationale ont actionés leurs collègues à l’étranger, Tebboune le peuple est avec toi mon frère, fait leur savoir ce qu’est un Algérien Fhel. Allah ykoun m3ak !




    0



    0
    Tataouine Les Bains
    21 juillet 2017 - 15 h 21 min

    Moi sincèrement je m’en contrefiche de ce que pensent les médias des pays étrangers sur ce bras de fer Tebboune-Haddad (auquel il faut ajouter Sidi Said et Bouchouareb donc il faut dorénavant dire le bras de fer « Tebboune-Haddad-Sidi Said- Bouchouareb » ), par contre je suis écœuré de voir que les média algériens toute tendance confondue, ont tous peurs de montrer du doigt, oui montrer du doigt, la responsabilité directe de la personne qui est à l’origine de l’existence, sur la scène politique algérienne, d’individus pareils, d’individus de cet acabit ! C’est , et vous l’aurez, compris le cercle Présidentiel, et donc en premier le zaim , Brizidène, Bouteflika qui les toujours chouchoutés, dorlotés, enguirlandés dans le but de s’en servir lors de ces différentes campagnes à l’élection présidentiel ! Il faut appeler un chat un chat ! En retour, Il les as tous remerciés financièrement à partir de la « besace » rentière pétrolière. Voilà, là je vais dormir tranquille …. mais après la publication de mon post , et même je suis poursuivi en justice pour critique de « son excellence » le Brizidène !!
    Merci à AP de ne pas me censurer car je ne crois avoir écris mon avis vous forme d’insultes ou de vulgarité ! A+




    0



    0
    y en a marre
    21 juillet 2017 - 14 h 27 min

    Pour que le pays puisse sortir de cette impasse et repartir sur des bases saines, il faut en premier lieu des élections présidentielles anticipées et virer tout ce monde qui a amassé des fortune colossales.
    je verrais bien Tebboune, lamamra et Benbitour remettre le pays sur rails!!!




    0



    0
      Ninir
      21 juillet 2017 - 16 h 09 min

      le problème est : qui va virer ce monde? il faut donc trouver le bon bout pour tirer le tapis.




      1



      0
      mzoughene
      21 juillet 2017 - 21 h 44 min

      REBRAB MRABEB IL EST LE SEUL CAPABLE DE SAUVER L ALGERIE ! LE RESTE N EST QUE MANIPULATION §




      0



      0
    Jelloul El Fehaimi
    21 juillet 2017 - 14 h 00 min

    La « guerre » de Tebboune contre Haddad n’est pas du tout une guerre du bien contre le mal. Le mal absolu du pays a une cause unique: celle du président cloué sur son fauteuil qui a créé de toutes pièces une bourgeoisie bureaucratique qui se sert à satiété dans les caisses de l’état qui, pour signer un contrat-marché, prend en toute impunité sa chippa,; qui, pour donner un logement, prend son pizzo dans un style mafieux sans honte et sans peur. Cerise sur le gâteau, c’est la création d’une caste d’entrepreneurs qui ne le sont devenus que parce que le système corrompu l’a voulu.
    D’un Tahkouk vendeur de fruits et légumes sur un marché sordide à Reghaia ils ont fait un « grand » constructeur d’automobiles; d’un Ali el goudroune ils ont fait un Mr Bouygues…..
    Si on demande à l’histoire des grands pays capitalistes : d’où vient la fortune d’un Bill Gâtes, l’on vous répondra qu’il conçoit et commercialise depuis 30 ans des logiciels qui font tourner des centaines de millions d’ordinateurs dans le monde; de même pour Steve Jobs d’Apple ou l’inventeur de Facebook. En France les Dassault sont archimilliardaires car leur ancêtre fabriquait des avions.
    Chez nous Haddad, Kouninef, Benamor et tous ces noms d’oiseaux devenus par miracle des multimilliardaires, aucun ne peut prétendre que son ancêtre a développé le vaccin antirabique, l’insuline, la machine à vapeur, l’ordinateur, le téléphone cellulaire… Mais alors d’où viennent vos fortunes? (…)
    Maintenant cette guerre de Tebboune contre Hadad (…) elle ne peut être celle du bien contre le mal sinon une guerre de positionnement pour les élections de 2019. Haddad a commis l’imprudence de se positionner pour Sellal en étant convaincu qu’il sera le cheval gagnant; alors que pour le clan agglutiné autour du fauteuil roulant, Sellal était juste un leurre et Ali el Goudroun a pris le leurre pour la cible et il a déclenché l’ire de ceux qui l’ont rendu milliardaire, mais juste lui et pas les autres.
    L’Algérie a enrichi les Sawiris, Ali Chorafa, les émiratis et les Qataris, les Français et les yankees… et aujourd’hui en 2017, les Émiratis ont obtenu un marché pour 800 Millions de $ pour réaliser un pipe alors qu’en 72, ils venaient d’acquérir leur indépendance et étaient venus demander l’aide de Sonatrach pour exploiter leur pétrole et leur gaz, laquelle compagnie SH avait envoyé des ingénieurs et techniciens algériens qui les ont assistés.
    En 63 avec un ingénieur algérien, sous les ordres de Benbella, on avait réalisé notre propre oléoduc Hassi Rmel-Arzew pour alimenter la 1ère usine de GNL (la Camel); 54 ans après cet exploit, des dizaines de milliers de techniciens et ingénieurs sortis de l’IAP et INH on fait appel aux Bédouins Émiratis!!!!!
    Années 60-70: le pays avait mis sur pied des compagnies nationales du bâtiment et travaux publics (DNC, Sonatiba) et les réalisations de ces groupes nationaux avec si peu de cadres sont encore là: l’université de Bab-Ezzouar et différents instituts de Boumerdes sont la preuve de la mauvaise foi et de la haute trahison des dirigeants actuels du pays. Aujourd’hui on fait appel aux Chinois, Turcs, Égyptiens pour construire nos routes, logements, usines car avec ces compagnies étrangères les ristournes sont faciles à engranger par des mafieux qui s’en f… royalement du futur de ce pays et de ses enfants.




    0



    0
      y en a marre
      21 juillet 2017 - 14 h 32 min

      @Jelloul El Fehaimi
      MERCI FRÈRE POUR CETTE ANALYSE JUDICIEUSE
      ce système nous a fatigué et nous a rendu débiles




      0



      0
      Ninir
      21 juillet 2017 - 16 h 07 min

      pleure ô pays bien aimé!
      hisbouna Allah oua ni3ma al ouakil




      0



      0
      elhadj
      21 juillet 2017 - 20 h 11 min

      sincèrement vous avez exprime en partie ce que pense réellement le peuple qui a manifeste sa position lors des dernières élections législatives 65 pour cent d abstention et 2 millions de bulletins nuls sur le peu de votants.notre patriotisme lamine;notre confiance affectée;notre citoyenneté démobilisee voila qu un premier ministre tente d assainir une situation des plus polluées par une oligarchie mafieuse est confronte a une coalition contre nature patronat Ugta pour fomenter contre lui un complot tout en oubliant que les citoyens se mobilisent pour le soutenir énergiquement pour sauver le pays .




      0



      0
    Nasser
    21 juillet 2017 - 13 h 58 min

    je me moque de ce que pensent les médias, ce qui m’ intéresse c’ est de savoir ce qui sera fait pour récupérer cet argent dilapidé (pas pour tout le monde), car c’ est bien beau de crier au « aux voleurs », et de ‘viser ces voleurs » il faudrait avoir le courage « d’appuyer sur la gâchette » c-a-d les traduire en justice pour récupérer cet argent




    0



    0
    TOUS LES ALGERIENS DE L`ETRANGER VOUS.....
    21 juillet 2017 - 13 h 57 min

    TOUS LES ALGÉRIENS DE L`ÉTRANGER VOUS SOUTIENNENT POUR QUE VOUS NETTOYIEZ NOTRE NATION DE CES VOLEURS OPPORTUNISTE ET NOUS PERMETTRE DE RENTRER DANS NOTRE PAYS AVEC NOS ENFANTS, NOS BIENS, NOS CONNAISSANCE ET NOTRE EXPÉRIENCE. ILS ONT TOUT FAIT POUR NOUS FAIRE QUITTER CETTE ALGÉRIE POUR LAQUELLE MON FRÈRE EST TOMBÉ AU COMBAT EN 1959. TAHYA EL DJAZAIR OU ALLAH YARHAM ECHOUHADA……
    DÉBARRASSEZ NOUS DE CETTE VERMINE ET NOUS VOUS PROMETTONS UN RETOUR EN FORCE LABLADNA EL AZIZA POUR FAIRE D`ELLE UNE NATION ENVIÉE PAR LE RESTE DE LA PLANÈTE…. MERCI MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE DE NOUS DONNER UN PEU D`ESPOIR.




    1



    0
      Larnaque
      21 juillet 2017 - 15 h 02 min

      SVP, parlez en votre seul nom et de ceux qui vous ont mandaté pas au nom de tous les Algériens de l’étranger. Amicalement




      0



      1
    y en a marre
    21 juillet 2017 - 13 h 26 min

    Nous voulons que ces parvenus soient traduits en justice et qu’ils restituent l’argent volé
    La corruption s’est généralisée en l’absence de l’état et cet état même qui a permis à ces vermines de s’enrichir
    Si Mr Tebboune fait le ménage il a tout le soutien de ce qui reste de gens intègres de ce pays




    0



    0
    Anonyme
    21 juillet 2017 - 12 h 54 min

    Le résultat des dernières élections législatives ont prouvé que les algériens ne votent pas pour le régime en place qui règne depuis 1999 sur un système de corruption généralisé. Je pense que ce régime a compris la mesure de la gravité et il a surtout compris que le peuple algérien n’est pas dupe, il ne vote pas pour un régime de corruption généralisée. Alors si Mr Teboune fait le ménage et nous débarrasse des voleurs multimilliardaires en argent sale, qui ont pris le pouvoir en Algérie, le peuple le soutiendra à 1000%. Mr Teboune allez jusqu’au bout, mais la justice doit aussi s’actionner pour arrêter tous ces voleurs qui ont pillé le peuple, Mr Teboune ne peut pas faire le grand nettoyage tout seul, l’armée et la justice doivent l’aider. Arrêtez nous tous ces voleurs et jetez les en prison.




    0



    0
    le niveau
    21 juillet 2017 - 12 h 48 min

    que pensent les medias?? ils veulent la guerre a se pays, ils veulent que ça explose, ils veulent une une algerie a genoux (…) .monsieur tebboune n’oubliez pas qu il y’a un peuple et se peuple a ces enfants .
    ont le sait, c’est tres tres compliqué, mais si on le veut on le pourra !!! et ce sera grace a se PEUPLE.




    0



    0
    Mazouzi
    21 juillet 2017 - 12 h 32 min

    Monsieur, Il n’y pas de roi en Algérie, il y a des opportunistes. Ces derniers se vendent et s’achètent au gré du vent… peut-être que, justement, le vent est en train de tourner et ce n’est que bien pour notre très cher pays.
    Si Mr. le Premier Ministre est solide… qu’il continue sur sa lancée contre ces voleurs et autres margoulins!!! la très grande majorité des honnêtes gens sont avec vous.




    0



    0
    Anti GMG
    21 juillet 2017 - 12 h 17 min

    C’est bien Mr. le premier ministre! Montrez leurs qui est le patron.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.