Raffinerie de Skikda : panne ou acte de sabotage ?

Skikda raffinerie
La raffinerie de Skikda de nouveau la proie des flammes. Panne ou acte de sabotage ? New Press

La raffinerie de Skikda est de nouveau tombée en panne. Un incendie qui s’est déclaré au niveau de la centrale thermodynamique a causé d’importants dégâts qui nécessitent de lourdes réparations.

Les premières interventions d’une filiale technique du groupe sud-coréen Samsung a permis la remise en service du terminal d’extraction de l’essence sans plomb. Un ouf de soulagement a été poussé par les responsables de cette raffinerie mais pas seulement. Car, à l’annonce de cette panne, l’inquiétude a gagné les hauts responsables du secteur mais aussi les dirigeants politiques qui craignent une «panne» sèche en essence sans plomb, un combustible qui fait fonctionner la moitié du parc automobile national.

Mais tout n’a pas été encore réglé puisque d’autres unités de cette immense raffinerie qui date des années 1970 sont toujours à l’arrêt. Leur réparation nécessitera encore du temps. Il s’agit notamment de l’unité de production du GNL, de l’essence normal et du liquide xylène. Ce qui n’est pas rien. Les pertes risquent d’être élevées.

Comment un incendie a pu se déclencher et se propager rapidement dans un complexe pétrolier aussi névralgique que cette raffinerie de Skikda qui est une fenêtre d’exportation du GNL vers l’Europe ? Y a-t-il eu négligence ? S’agit-il d’un acte de sabotage ? Autant de questions que suscitent les pannes à répétition qui touchent cette raffinerie qui a bénéficié il y a une dizaine d’années d’un plan de réhabilitation.

Hani Abdi

Comment (6)

    SABOTAGE.
    26 juillet 2017 - 17 h 10 min

    SABOTAGE C’EST UNE ÉVIDENCE !




    0



    0
      zaatar
      27 juillet 2017 - 12 h 59 min

      Et comment….!!!




      0



      0
    y en a marre
    26 juillet 2017 - 16 h 13 min

    @Bison
    vous êtes un bison en plus futé
    bravo pour votre analyse




    0



    0
    ehadj
    26 juillet 2017 - 7 h 54 min

    depuis le temps ou ces infrastructures avaient été installes a t on pense a une formation continue de cadres pour épargner le pays ces dépenses faramineuses régulièrement engagées pour l entretien ou le rafistolage des unités industrielles de sonatrach sns,snvi etc ou le fait on a dessein dans un but lucratif recherche.le trésor public a été ruine par les conséquences de ces pannes techniques répétées ce pays a dans l urgence un grand besoin de gestionnaires patriotes honnêtes et intègres pour le redresser et d un renouvellement générationnel de ses gouvernants .




    0



    0
    Mouloud
    25 juillet 2017 - 19 h 48 min

    Dans un pays où tout est mafia, on peut se dire que les incendies, les grèves, les chantiers qui traînent, ect… sont des actes prémédités parfois par les syndicats eu mêmes parfois par des patrons voyous parfois par des individus qui veulent la perte du pays. Nous devons faire le ménage en passant le karcher pour nettoyer le pays de la vermine qui nuie à notre pays dans le but de nous faire rester dans le sous développement. Le peuple doit se révolter et dire non à l’anarchie, le népotisme, la médiocrité, la corruption, l’obscurantisme, l’incompétence. Nous connaissons les corrompus, les mafias , les extremistes alors la justice doit passer et ces personnels doivent rendre des comptes. Le valoreux peuple algerien est pris en otage entre des voyous de quartiers qui nous rançonnent en privatisant les parking, les plages, …. et les cols blancs qui ont privatisé la rente qui appartient à tous les Algériens et les intégristes qui veulent nous imposer une société fachisante. Disons STOP, notre pays est en danger et son peuple en péril.




    0



    0
    Bison
    25 juillet 2017 - 19 h 37 min

    Alors, un grand merci aux sud-coréens, heureusement qu’ils etaient là! Pendant que les écoles coréennes FORMENT des techniciens et des ingénieurs, les nôtres d’écoles distribuent des diplômes, les enseignants arrondissent les notes proportionnellemment aux rondeur de la candidate, les étudiants molestent les enseignants pas très « compréhensif » ou pas tres « accommodants » ,…Il est fort possible que proportionnellement on a plus d’ingénieurs que les coréens ! Mais, qui est le visionnaire qui avait dis déjà:  » dans pas longtemps, ou dans 30 ans, d’algerie sera le Japon d’Afrique et la Corée sera la Somalie d’Asie!?? Oui,oui on lui a pas laissé le temps!! Tout le monde avait le temps sauf nous, et c’est connu c’est jamais de notre faute…




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.