Alger : 475 individus arrêtés en dix jours

arrestation banditisme
Pas de répit pour les malfaiteurs en ce mois d'août. D. R.

La police multiplie les opérations contre les milieux du banditisme. C’est ainsi que l’on apprend que  475 individus impliqués dans 444 affaires liées au trafic de stupéfiants et au port d’armes prohibées ont été arrêtés à Alger durant les dix premiers jours du mois d’août, annoncent les services de la sûreté de la wilaya d’Alger.

Les services de la police judiciaire ont traité durant les dix premiers jours du mois d’août 122 affaires liées au port d’armes prohibées ayant induit l’arrestation de 127 individus, et 322 affaires de trafic de drogues (348 individus arrêtés) portant ainsi le nombre global des affaires  traitées à 444 affaires dans lesquelles 475 individus sont impliqués, a précisé la même source.

Dans le cadre de la lutte contre le stationnement anarchique dans les quartiers d’Alger, les services de sûreté de la wilaya d’Alger ont recensé, durant la même période, 27 parkings illicites. Les personnes impliquées dans ces affaires ont été auditionnées.

R. N.

 

Comment (3)

    issam
    20 août 2017 - 0 h 18 min

    Dans vos statistiques vous comptez aussi le rackettes des douanes sur les algériens qui viennent en vacances en Algérie ?
    Tu donnes un billet ,tu passes ,tu donnes rien ils sortent toutes tes affaires parterres pendant des heures jusqu’a ce que tu lâche un billet ou un pot de nutella !




    0



    0
    BEKADDOUR
    19 août 2017 - 21 h 23 min

    Alger, boulevard Larbi Ben M’Hidi, époque Houari Boumédiène… Méthode : Rafle, la police embarque le maximum, et fait le tri au commissariat, l’oisif, et le délinquant de l’époque avaient peur même de leurs ombres, à l’époque de jour comme de nuit parcourir notre territoire n’était que beauté ! Voilà, notre pays est devenu complexe, la démographie y a mis son grain de sel, ça grouille, une opinion : Il faut actualiser la méthode à l’enseigne Boumédiène, comment ? Nous avons des génies, des cerveaux, qu’ils planchent sur ça, qu’ils nous pondent un « couscous » épicé SUR MESURE, croyez moi j’ai été témoin d’une rafle, le gradé de notre police qui l’animait était policé, il faisait un travail, salutaire pour son pays… ETC




    0



    0
    MELLO
    19 août 2017 - 15 h 06 min

    En lisant ces chiffres, j’ai vraiment froid au dos. Une peur permanente m’a saisi moi qui de bonheur je descend faire mes courses au marché couvert de Bab El Oued, qui attire chaque jour des milliers de clients. Il est ‘pratiquement asphyxié par des revendeurs informels qui ont depuis longtemps fermé les rues qui y mènent, pour étaler leurs « marchandises » souvent à même le sol. Ces marchandises qui en cachent d’autres , beaucoup plus dévastatrices pour notre jeunesse. Malheureusement , il est ainsi de tous les marchés d’Alger , qui cachent toutes ces armes de destruction massive. Qu »on est loin, mon Dieu, de toute cette belle époque des années 70 , où une multitude de beaux parfums vous accueille à l’entrée de chaque marché.
    Certains me diront , encore, que c’est cette arrivée massive des gens de la campagne qui …. défigurent ALGER.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.