Deux journalistes français tués au Mali : qui cherche à impliquer l’Algérie ?

Dupont Verlan Mali assassinat
Les journalistes français Ghislaine Dupont et Claude Verlon au Nord-Mali en juillet 2013. D. R.

Par Houari Achouri – Le 4e anniversaire de la disparition des deux journalistes français de Radio France internationale (RFI), Ghislaine Dupont et Claude Verlon, tués à Kidal dans le nord du Mali, le 2 novembre 2013, a fait surgir dans Jeune Afrique et d’autres médias une série de questions concernant ce drame, à la fois sur ses circonstances précises et en liaison avec les enquêtes menées en France et au Mali, jugées «trop lentes» par les proches des victimes.

Les proches des deux reporters pensent que «deux ou trois» des auteurs ou commanditaires de ces assassinats seraient toujours en vie, et donc en liberté, «a priori du côté algérien de la frontière», rapporte Jeune Afrique citant Pierre-Yves Schneider, qui est le porte-parole de l’Association des amis de Ghislaine Dupont et Claude Verlon et dont la déclaration a été faite lors d’une conférence de presse mercredi à Dakar. Comment en est-il arrivé à cette conclusion ? Il ne le dit pas. Selon cette Association, «des suspects sérieux auraient été identifiés (dont) deux ont été “neutralisés” lors d’opérations militaires et un serait mort dans un accident de moto».

D’après la présidente de France Médias Monde, qui regroupe RFI et France24, qui est intervenue au cours de la conférence de presse à Dakar et dont les propos sont également cités par Jeune Afrique : «Le nom des coupables, des commanditaires, on les connaît. On pourrait dire qu’il suffit d’émettre un mandat d’arrêt.» Elle estime que la difficulté est due au fait qu’il s’agit de Kidal, «c’est une zone de conflit. Aller les chercher, ce n’est pas simple».

Pour leur part, les familles des deux victimes auraient souhaité, selon Jeune Afrique, que soit prise au sérieux la piste qui repose sur «l’hypothèse d’un lien entre ces assassinats et les tractations menées pour la libération des otages enlevés en 2010 à Arlit (Niger) dont les quatre derniers avaient été libérés quatre jours plus tôt». Or, cette piste, selon les mêmes sources, n’a pas été jugée crédible par les enquêteurs français.

Le journal fait référence à une enquête d’«Envoyé spécial» diffusée sur la chaîne France2, fin janvier de cette année, et qui avait accrédité pour la première fois l’idée que «l’assassinat des deux journalistes pourrait être une vengeance de kidnappeurs n’ayant pas reçu leur part de rançon». A l’époque, France 2 avait fait état de témoins clés qui avaient soulevé «l’hypothèse d’un détournement d’argent». Selon eux, «l’intégralité de la somme versée pour la libération des otages d’Arlit ne serait pas arrivée à Aqmi». L’émission «Envoyé spécial» précise que «les témoignages sur lesquels ils se basent sont étayés par des documents confidentiels, issus du renseignement militaire».

Les animateurs de l’Association des amis de Ghislaine Dupont et Claude Verlon appellent à tout entreprendre pour que les suspects soient arrêtés, même s’ils sont en Algérie. «S’ils sont tués ou restent en liberté, l’impunité aura gagné», estiment-ils.

Jeune Afrique rappelle que «Ghislaine Dupont, 57 ans, et Claude Verlon, 55 ans, ont été enlevés au cours d’un reportage puis abattus près de Kidal, quelques mois après l’opération française Serval qui a mis en déroute les jihadistes dans le nord du pays».

H. A.

Comment (26)

    Anonyme
    4 novembre 2017 - 12 h 32 min

    Tout cela n’est que de la désinformation.
    Ce que font tous les jours les journalistes notamment occidentaux.




    0



    0
    Les Égarés.
    4 novembre 2017 - 10 h 02 min

    Comment se fait-il que les deux journalistes en terrain hostile n’aient eu aucune protection par l’armée Française présente dans cette région du Mali !!…Le deux journalistes RFI avaient-ils découvert des informations confidentielles ou compromettantes pour l’Etat Français avec le Terrorisme au Mali qui lui sert de raison pour intervenir au Sahel???. Dans le genre USA. Le manque ou refus de protection des deux journalistes RFI expliquerait leur disparition par enlèvement mystérieux , suivi de leur exécution… qu’avaient découvert ces deux journalistes RFI pour mériter leur neutralisation expéditive???




    0



    0
    ATTENTION !
    3 novembre 2017 - 22 h 38 min

    Ils vont tout faire en terme de scénarios bidons pour pénétrer le SUD de l’Algérie, Depuis le Malie ils cherches à y entrer par tout les moyens = Fausses victimes, association etc… !




    9



    1
    hrire
    3 novembre 2017 - 17 h 42 min

    Macron veut tout simplement faire pression sur l’algerie pour permettre a ses amis Marochiens d’integrer le processus du Sahel




    1



    3
    Tikouk
    3 novembre 2017 - 17 h 34 min

    Pourquoi ne pas faire des projets algero- francais au mali ?! En finir avec ce gachis de potentielle cooperation benefique. C’ est possible. Surtout que Sans un bon aiguillage de la relation algero- francaise les deux pays y perdent .
    Se mettere autour d’ une table et creer l’ alternative , dumoins tenter l’apaisement par un interet commun de la triade, Algero-Malien-Francais!




    2



    2
      Chaoui
      4 novembre 2017 - 5 h 23 min

      Soit tu ne sais pas ce que tu dis, soit tu n’es pas au fait de la réalité des actions comme des enjeux et de l’histoire aussi bien de cette région (Mali/Niger/Sahel) que des actions néocoloniales françaises !…De plus, la France n’agit pas seule mais avec les US/israél/Maroc/qatar et arabie saoudite, tout ce « beau monde » affairant dans la région avec LEURS terroristes…




      26



      1
    Tinhinane
    3 novembre 2017 - 12 h 55 min

    Macron veut à tout prix impliquer l’armée Algérienne au Mali.
    Je ne comprends pas… les compagnies françaises siphonnent l’uranium de la région, et l’Algérie doit sécuriser la route vers l’uranium . Ce qu’on appelle une logique coloniale.
    Jeune Afrique est dans son rôle d’agresseur contre l’Algérie. Sans surprise! Que jeune Afrique continue d’aboyer, l’ANP existe pour défendre juste l’Algérie.




    37



    2
      AYMEN
      3 novembre 2017 - 16 h 56 min

      ils savent que les services français sont incompétents…pour agir sur cette affaire…c’est tactique…qui consiste à distiller des infos…prétendant que les tueurs se trouvent en algerie, pour faire réagir les services secrets algériens… le bon sens aurait dicté à cet ong …d’avoir l’obligation de réserve…en attendant l’enquête des services français…mais comme ces derniers sont totalement dans le brouillard…ils poussent des parties tierces a jeter l’hameçon…c’est de la pure méthode classique..des barbouzes français…




      20



      1
    Judas
    3 novembre 2017 - 12 h 51 min

    Personne ne veut impliquer l’Algérie c’est juste le sentiment de persécution qui prend des dimensions paranoiaque .




    3



    39
      Massinissa le vrai
      3 novembre 2017 - 14 h 40 min

      C’est ton jugement qui se situe dans l’échelle des nano-rien.




      15



      5
      Pokemon
      3 novembre 2017 - 15 h 52 min

      Il est ou le sentiment de persécution? les commentaires sont sur des propos tenus par des journalistes. En tout cas prendre « Judas » comme pseudo c’est pas mal et ça semble être justifié




      5



      1
      Zaatar
      3 novembre 2017 - 17 h 53 min

      T’aurais été devant quelques Algériens que tu serais crucifié…




      2



      1
    Kahina
    3 novembre 2017 - 12 h 47 min

    Rien de nouveau…Comme d’hab le jeune Afrique publie un article sur commande pour nuire à l’Algérie. Attaquer l’Algérie est devenu un business alléchant pour plusieurs journaux sans éthique. Rappel: Jeune Afrique est édité à PARIS et Financé par les rentes de la drogue du roi halluciné.




    34



    7
    madaure
    3 novembre 2017 - 11 h 44 min

    On connait bien « Jeune afrique » et d’autres journaux électroniques algériens dont le business lucratif est le bashing Algérie à tout va, conformément aux ordres de leur généreux donateur de la monarchie voisine et de certains nostalgiques de l’Algérie française! Sans oublier France Info et France 24 entre les mains des marocains du makhzen qui octroie aux plus dociles séjours et demeures près de l’oued Bou Reg Reg!




    39



    3
    Pokemon
    3 novembre 2017 - 10 h 19 min

    J’avais déjà lu l’info diffusée par un communiqué des « syndicats français des journalistes » c’est franchement consternant !
    Ils ne savent plus quoi inventer contre l’Algérie. Et comment cette association en est arrivée à la conclusion que les assassins des deux journalistes de RFI sont en Algérie, quelles preuves ont ils? et où sont elles ces preuves?
    Ils veulent quoi l’association et les journalistes français « un droit de suite » ? ils ont abandonné tout décence dans leur croisade stérile contre l’Algérie.




    41



    3
    Jean_Boucane
    3 novembre 2017 - 9 h 50 min

    Je note egalement qu’ils racontent leur ragots a partir du Senegal! Il faut noter que l’Algerie est en train de faire une percée au Senegal depuis quelques années! Une percée discrete mais qui commence a se faire ressentir d’ou l’agitation de ces personnes a creer des troubles a partir du Senegal! Tout comme M6 avait fait un discours a partir de Dakar…
    Pour montrer le dynamisme des relations Algerie/Senegal sachez que la premiere banque algerienne a l’etranger risque fortement d’etre implanté au Senegal! La ligne Air Algerie Alger/Dakar fonctionne trés bien, donc il ne faut pas tomber dans leur piege, le Senegal souhaite sortir de l’alliance France/Maroc mais pour cela il faut continuer le travail de fond, seul le travail paie!
    D’ailleurs la prochaine etape est un autre pays francophone dont je tairais le nom pour ne pas alarmer les sbires du makhzen mais le nouveau pont aerien est en cours d’achevement!!!




    39



    6
    HANNIBAL
    3 novembre 2017 - 9 h 33 min

    Faut pas etre étonner du torchon jeune Afrique financé par le babouchistan il aurait du s’appeler Lèche la france. ce n’est que de la diversion cette frénésie de remuer la m… de notre voisin le royaume de sodome qui a l’habitude de fouiller les latrines!! Ce n’est qu’une énième ruade, dans quelques mois il sera en faillite(…)




    43



    7
    El Kenz
    3 novembre 2017 - 9 h 15 min

    Nous y voilà encore avec un autre film dont les réalisateurs, régisseurs et acteurs sont les mêmes que ceux qui ont tourné le fameux film  » Les moines de Tibérine ». Jeune Afrique , France 24, France 2 et Cie vont monté à partir de ce nouveau film une autre cabale contre l’ Algérie, qui honte les nuits de leur ami le roitelet du KIF. D’ ici jusqu’au sommet UA – UE d’ Abidjan, on aura certainement droit à d’ autres délires mijotés comme tjrs par des caniveaux sionistes à l’ entrain aigu pour les complots. Tant qu’on a pas soldé définitivement les comptes avec le prostitué royaume du kif, et ce n’est point une vue d’un esprit dérangé, mais d’un analyste lucide convaincu que ces turbulences Maroco- Franco sionistes ne s’arrêteront jamais. Ces milieux pervers, vendeurs du mensonges sont animés par un seul désir ,celui de nuire à l’ Algérie pour son refus de jouer le rôle de valet au service de la Francafrique.




    47



    3
    Jean_Boucane
    3 novembre 2017 - 9 h 08 min

    Pour rappel la patronne de France Monde Medias (Societe qui possede RFI) est Marie Christinne Saragosse (ancienne pied noir de Skikda)! malheureusement, elle ne fait pas partie des pieds noirs qui aimaient l’Algerie en demandant la reconciliation France/Algerie, elle fait partie de la deuxieme categorie de pied noirs adepte de la terre brulee et qui fera tout pour nuire a l’Algerie jusqu’a son dernier souffle!
    J’avais deja parle de cette femme sur votre site mais personne n’a pris mes ecrits au serieux! Cette femme n’a qu’un objectif, celle de nuire a l’Algerie et pour cela elle s’allie au makhzen!!!




    47



    3
    TARZAN
    3 novembre 2017 - 8 h 48 min

    comment jeune afrique peut encore vendre ses torchons sachant que c’est une revue du makhzen par excellence? une vraie usine de mensonge! pourquoi ce journal ne parle jamais de MUJAO marocain qui opèrent au sahel pour saboter toute tentative de solution pacifique dans la région? la seul fois qu’ils ont mentionné le MUJAO c’était pour dire que les combattants venaient du polisario, rien que ça! et puis pourquoi cherche t-on à déstabiliser le sahel et dans quel but? les africains devraient savoir que le maroc a tout intérêt à enflammer la région dans l’espoir de garder le sahara occidental, quitte à créer le chaos dans les autres pays comme nous l’avons vu lors de la décennie noire en algérie ou le maroc était carrément derrière le terrorisme islamique qui le finançait, le soutenait, l’orientait, le manipulait, revendication des crimes du GIA et AIS depuis l’étranger et tout ça dans le but d’affaiblir l’algérie dans tous les domaines et isoler notre diplomatie avec le « qui tue qui « , et bien-sûr le tout avec UN SEUL OBJECTIF : empocher en toute quiétude le sahara occidental.




    36



    5
      El Kenz
      3 novembre 2017 - 9 h 30 min

      Le principal promoteur du  » qui tue qui » et le Marocain Driss El Azami El Idrissi  » un servant savant du palais ,placé dans les rang du PJD pour le miner de l’ intérieur au lieu et place du Makhzen.




      27



      5
    KRIM
    3 novembre 2017 - 8 h 13 min

    C’est un coup monté du régime maroqin avec l’aide des mercenaires sénégalais !




    33



    6
      Pokemon
      3 novembre 2017 - 10 h 33 min

      Pas du régime marocain, mais bien du régime français ! les marocains ne sont que des sous-fifres dans cette affaire, le maître d’oeuvre c’est la France !




      32



      5
    Anonyme
    3 novembre 2017 - 8 h 06 min

    Et ben qu’il soit arretés meme s’ils se trouvent dans les locaux de jeune afrique ou mieux dans les studio de France 2 ,Supputations tirées par les cheuveux.




    33



    3
    Anonyme
    3 novembre 2017 - 7 h 35 min

    S’il y a assassinat de ressortissants français du côté du pôle nord, ils viendront nous chercher des poux dans nos têtes. Ces gens là ont la haine de l’ALGERIE bien ancrée en eux et il me semble urgent de les remettre à leur place ou de lesignorer complètement. Appliquer l’adage: » les chiens aboient, la caravane « seigneuriale » passe.




    39



    4
    Les Égarés.
    3 novembre 2017 - 7 h 33 min

    Faudrait demander à Sarkozy , et Cameron l’anglais et Hollande , Fabius …. c’est eux qui commis le Crime d’État d’attaquer et bombarder la Libye et ingérence criminelle en Syrie en lien avec une Organisation Terroriste , soutient du Terrorisme wahabites , fourniture d’armes au Terrorisme ….Commencer par juger l’ex Président Français Sarkozy pour Crimes d’État en Libye , ainsi que l’ex Président Français Hollande Fabius pour Crimes d’État en Syrie en lien avec le Terrorisme dont une enquête mettra à jour l’implication de l’Etat France dans le Drame que vit la Syrie , …. N’est-ce pas par là qu’il faut commencer , ce qui donnerait des résultats à l’enquête sur les meurtres des deux journalistes RFI car cela semble lié…les journalistes voulais enquêter sur l’après attaque illégale de l’Etat Français sur la Libye qui a eu des répercussions sur le Mali , Terrorisme …le Jugement de l’ex Président Français Sarkozy pour Crimes d’État en Libye apporterai tous les éclairages sur la disparition mystérieuse des deux journalistes RFI…. cependant Des dizaines de milliers de Morts en Libye suite aux Bombardement criminels Français sur la Libye , ces Milliers de morts Libyen doivent être comme les deux journalistes RFI honoré en France ….., c’est Sarkozy , Jupe , Fillon , Armé Française les Premiers coupables…




    53



    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.