Macron provoque des cris de jeunes dans la rue : «Donnez-nous des visas !»

macron jeunesse
Macron a eu son bain de foule à Alger. New Press

Par R. Mahmoudi – Le Président français a choisi de mettre en ligne sur sa page Facebook une séquence de son bain de foule rue Larbi-Ben-M’hidi où l’on entendait quelques citoyens scander : «Donnez-nous des visas !» Est-ce innocent de sa part ou de la part de ceux qui sont en charge de sa page officielle de mettre en exergue cette séquence ?

Si le phénomène n’est pas nouveau, puisqu’on a déjà vu, à la venue de Nicolas Sarkozy, puis de François Hollande, des citoyens algériens venir «réclamer» des visas pour la France devant la caméra mais c’est sans doute la première fois qu’un chef d’Etat français se montre aussi friand d’entendre ce genre de slogans humiliants pour le commun des Algériens scandés devant lui. Car, à suivre la séquence de quelques minutes, on s’aperçoit que c’est Macron lui-même qui, insidieusement, a provoqué la réponse qu’il voulait certainement entendre de la bouche des jeunes qui se pressaient près de lui.

Tout se passait très normalement avec des curieux qui tendaient leurs mains pour le saluer ou échangeaient avec lui quand, tout d’un coup, Macron apostrophe un petit groupe de jeunes qui se mettaient à hausser le ton pour attitrer son attention, comme s’il les encourageait à se confier : «Ça va ? Qu’est-ce qui se passe ?» Et ces jeunes de répondre à l’unisson : «Donnez-nous des visas !» N’ayant pas de réponse, mais visiblement enthousiasmé, Macron quitte à ce moment-là le regroupement pour poursuivre son chemin.

Cette attitude pour le moins condescendante du chef de l’Etat français rappelle curieusement l’épisode où l’ex-Premier ministre avait, au lendemain de sa visite à Alger, en avril 2016, perfidement publié une photo du président Bouteflika qui le montrait visiblement mal en point. La même volonté d’humilier, de rabaisser. Avant sa venue en Algérie, Macron avait donné le ton au Burkina Faso où il s’est adonné aux mêmes pratiques, qualifiées de «néocolonialistes».

En plus de cette mise en scène, beaucoup d’Algérois se sont aussi senti humiliés aujourd’hui par les multiples désordres provoqués par cette visite dans la capitale, et notamment par la fermeture, depuis ce matin, de tous les accès menant à la rue Larbi-Ben-M’hidi où était prévu ce «bain de foule» du Président français. D’aucuns n’ont pas pu joindre leur domicile ou leur lieu de travail à cause de l’impressionnant dispositif mis en place pour recevoir Emmanuel Macron.

R. M.

Comment (30)

    الهوارية في فرنسا
    7 décembre 2017 - 23 h 19 min

    Jupiter perd ses nerfs et devient hystérique, zâama, il veut impressionner le peuple algérien?

    boualem
    7 décembre 2017 - 14 h 48 min

    Le Président Macron passe son temps à répondre qu’il n’a pas connu le colonialisme ou qu’il n’était pas là lors de l’intervention militaire en Libye. Étonnant ce niveau d’argument chez quelqu’un d’aussi intelligent. Ce n’est pas à l’individu Macron que sont posées ces questions mais au président de la République française. . Il est donc Macron quand ça l’arrange et Président de la République française quand ça l’arrange. Un vrai tour de passe passe.

    Le passé? Il y a quelques semaines, il célébrait solennellement à Paris la première guerre mondiale. N’est ce pas du passé? S’amuserait-il à dire qu’il faut oublier le génocide juif, le nazisme. Il y a tout simplement des passés qui dérangent et d’autre non.

    Ceci dit, comparons par exemple avec le Vietnam. Il ne se préoccupe pas de la France. La raison en est qu’il s’en est, lui, réellement libéré, socialement, économiquement, culturellement, mentalement.

    10
    1
    boualem
    7 décembre 2017 - 14 h 44 min

    Le Président Macron passe son temps à répondre qu’il n’a pas connu le colonialisme ou qu’il n’était pas là lors de l’intervention militaire en Libye. Étonnant ce niveau d’argument chez quelqu’un d’aussi intelligent. Ce n’est pas à l’individu Macron que sont posées ces questions mais au président de la République française. . Il est donc Macron quand ça l’arrange et Président de la République française quand ça l’arrange. Un vrai tour de passe passe.

    Le passé? Il y a quelques semaines, il célébrait solennellement à Paris la première guerre mondiale. N’est ce pas du passé? S’amuserait-il à dire qu’il faut oublier le génocide juif, le nazisme. Il y a tout simplement des passés qui dérangent et d’autre non.

    Ceci dit, comparons par exemple avec le Vietnam. Il ne se préoccupe pas de la France. La raison en est qu’il s’en est, lui, réellement libéré, socialement, économiquement, culturellement, mentalement.

    le niveau
    7 décembre 2017 - 10 h 51 min

    les vrais et les fhoula algeriens n’existent plus …allah yaham el jamhouria eljzairia eldimocratia echaabya.
    Arretons de parler des chouhada… si tout le monde veut quitter se pays ces a cause d’EUX et pas du pays
    (…)
    Merci à AP de nous permettre de nous exprimer.

    11
    3
    EL FELLAG
    7 décembre 2017 - 9 h 57 min

    Les seules et unique gagnant de l’Algérie et ses richesses se sont les ex-collabos et les fils et les petits des fils de Gaids et leurs serviteurs corrompus, opportunistes, qui mangent a toutes les sauces!! Les chahid et vrais moudjahid seraient traumatisés a jamais et regretteront d’avoir libéré cette nation!!!

    11
    3
    Anonyme
    7 décembre 2017 - 7 h 40 min

    Macron à un jeune algérien : “Qu’est ce que vous venez m’embrouiller avec ça” (au sujet du passé colonial de la France). Moi je répond à Macron: Je n’est pas connu l’holocauste,ne venez pas m’embrouillez avec ça!

    16
    2
    moms
    7 décembre 2017 - 7 h 04 min

    salam! Cela me fait tres peur pour l avenir de l ALGERIE quand je vois des gens connaissant l histoire et le passe colonial et qui aiment la FRANCE plus que le paradis, regarder le peuple TURC et prenez exemple eux ils ont du » nif » et ne compte sur personne!!

    6
    7
    awrassi
    7 décembre 2017 - 0 h 23 min

    Mais pourquoi diable ces bains de foule pour les présidents français ? Pour leur donner l’occasion de nous humilier ? Des entretiens privés et hop dans l’avion …

    12
    4
    Maizi
    7 décembre 2017 - 0 h 14 min

    J’ai fais la même chose une quarantaine d’années passées,j’ai même perdu mon béret « de boy scout « en cherchant de toucher la main du président qui était pour moi et il l’est encore le plus grand président de toutes les nations;il s’appelait Houari Boumediene.gloire à nos martyres et vive l’Algerie.

    32
    10
    Zombretto
    6 décembre 2017 - 23 h 57 min

    « …ce genre de slogans humiliants pour le commun des Algériens scandés devant lui… » Si ces jeunes ne sont pas “le commun des mortels” algériens, alors qui sont-ils, et qui donc sont ceux qui forment le commun des mortels ?
    Vous dites que Macron a provoqué cette réaction des jeunes ?? Comment donc ? En leur demandant comment ça va et qu’est ce qui se passe ???? Sérieusement ????!!!

    14
    5
    algé[email protected]
    6 décembre 2017 - 23 h 12 min

    Vous traitez ces jeunes de harkis en parlant du passé colonial et criminel de la France, cette génération de selfies, de smartphones de Youtube, de FB et de Justin Biber, qui rêvent de consommer ils n’ont meme pas vécu la sinistre période de la « décennie noire » le plus âgé d’entre eux ne dépasse pas les 22 ans, alors leur parler de la guerre d’Algérie c’est en perdre son latin. Soyons réalistes, ces jeunes qui passent la majeure partie de leur temps sur leurs smartphones, ils voient l’Occident à travers la France…Yahsrah quand la jeunesse défier dans les rues de la capitale, la Mecque des révolutionnaires.. drapeau rouge en tête au cris : À bas l’impérialisme

    16
    Viva l'Aldjérie
    6 décembre 2017 - 22 h 05 min

    Ce sont ces mêmes demandeurs de visas bac moins dix ne sachant rien faire de leurs dix doigts qui traversent la méditerranée en pirogues pour aller se  » réaliser  » c’est à dire squatter des immeubles en ruines, vivre d’expédients, voler, jouer les parasites en Europe. Des gens comme ça, par essence ça n’a aucune dignité, ni pour eux ni pour leur pays.

    20
    9
    BabEIOuedAchouhadas
    6 décembre 2017 - 20 h 39 min

    Pour moi ces bambins ne doivent etre que les enfants ou petits enfants de Harkis que la France a insidieusement laissé en Algérie un certain 5 juillet 1962.
    Je le dis en connaissance de cause.

    16
    18
      rabah
      7 décembre 2017 - 0 h 54 min

      Tu es un harki?

      9
      6
        le niveau
        7 décembre 2017 - 13 h 56 min

        BabEIOuedAchouhadas a toute a fait raison et plus encore ces la puuuur veriter …hmmm il ta choquer wagila
        ces pour ca ta reponse

        3
        3
    Karamazov
    6 décembre 2017 - 20 h 36 min

    Qui a dit dijà à propos de ceux qui s’étaient agglutinés devant l’institut français:  » ils n’étaient pas là pour demander de fizas » ?

    15
    3
    le Terroir
    6 décembre 2017 - 20 h 34 min

    Et voilà, il a même eu des youyous et des bienvenues ainsi que des gens qui lui ont dit que nous sommes un seul pays etc…et tout ça, en un laps de temps record !!! Amnésie quand tu nous tiens ! Macron demande aux jeunes de ne pas regarder le passé, et puis quoi encore ? Ne pas connaitre l’histoire de son pays, c’est être condamné à la revivre. Va-t-on demander aux français d’oublier leur histoire, de ne plus commémorer la première et seconde guerre mondiale afin de ne pas indisposer l’Allemagne ?pourquoi pas ? IL a eu des youyous sur la rue Ben Mhidi Allah yerhamou, des youyous à la Place de l’Emir avec des gens qui réclament des visas, des gens qui félicitent la France ! Il passe près du milkbar qui apparemment a été récupéré par son propriétaire du temps de la colonisation. Il déambule à Alger comme le président du pays (…). Il a promis en passant de restituer les cranes des résistants, apparemment il marchande même notre histoire alors qu’il devrait avoir honte du passé de son pays et demander PARDON !!!! A ce moment-là, on pourrait discuter de nos relations. (…) Il veut nous faire oublier tous les génocides, les enfumages, les massacres, le napalm, Reggan et la torture. Pour lui, quand la responsabilité incombe à la France, ce n’est pas la même chose qu’un autre pays. Il insinue indirectement que l’ANP devrait intervenir dans les pays frontaliers pour lutter contre le terrorisme mais au fond, c’est pour sécuriser leurs sociétés et autres firmes occidentales qui exploitent et pillent les ressources du Mali et du Niger à l’exemple de l’uranium. Je pense qu’ils ont des soldats aptes à mourir pour leurs banques ? Non ? Pourquoi ça serait des soldats algériens ? J’aurais été heureux de voir des dirigeants comme Poutine, Merkel, Xi Jinping accueillis avec tous les honneurs, avec des signatures de contrats, coopération, youyous, fanfares, fantasia, folklore et tout ce qu’on veut (…).
    J’ai toujours en mémoire les visites des dirigeants politiques étrangers qui défilaient à Alger jusqu’ à la fin des années 70 pour visiter le pays du million de martyrs et coopérer avec nous, dans un grand respect.
    Bonne soirée. Merci à AP.

    20
    6
      Zombretto
      7 décembre 2017 - 13 h 04 min

      @Le Terroir : « J’ai toujours en mémoire les visites des dirigeants politiques étrangers qui défilaient à Alger jusqu’ à la fin des années 70 pour visiter le pays du million de martyrs et coopérer avec nous, dans un grand respect… »
      Le respect des années 70 dont tu parles n’est qu’une illusion induite par la nostalgie du temps passé. Nous vivions sous la terreur de la SM en ce temps-là, rappelles-toi, et le butin le plus recherché par les jeunes algériens était « l’autorisation de sortie ». Penses-y un peu : « autorisation de sortie » !! C’est l’équivalent de « permission » de sortir de prison ou d’un service contraignant. Je me rappelle une fois un ami autour d’un jeu de dominos au café qui nous brandissait sa fameuse autorisation devant nos yeux envieux avec un grand sourire pour nous taquiner et nous rendre jaloux. Et pourquoi n’aurait-il pas été content ? Il avait joué des pieds et des mains pour l’obtenir. Et tu sais bien que tous les jeunes auraient sauté sur l’occasion de « sortir du territoire ». Pourquoi ? Tous des harkis ou quoi ? Tu sais bien que non, que c’est simplement la réalité du pays dans lequel nous vivions.

      3
      3
    sab
    6 décembre 2017 - 20 h 18 min

    QUELLE HONTE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    19
    5
    Sprinkler
    6 décembre 2017 - 20 h 00 min

    Les bains de foule décidément vous réussissent guère…A un jeune algérien de 26 ans qui vous a interpellé aujourd’hui à Alger en appelant la France à assumer son passé colonial, vous  » répliquâtes  » Monsieur Macron que votre pays l’a assumé depuis longtemps non sans demander à votre interpellateur  » pourquoi il vous embrouille avec çà  » !!!. De là à lui répondre  » casse-toi pôv’ con  » il n’y avait qu’un mot…J’ai failli déraper sur la route ce soir en entendant sur les ondes de votre radio  » France Culture « , qui commentait votre voyage, qualifier ces  » glorieux résistants  » à votre barbarie coloniale, ceux dont vous détenez les crânes dans des boites en cartons,  » d’insurgés algériens  » !!! Aux indigènes  » calédoniens  » – français à  » part entière  » – l’un de vos gouvernements – craignant de perdre sa colonie – a rendu le crâne de l’un de leurs illustres chefs mort en luttant contre votre  » oeuvre civilisatrice  » aux bienfaits positifs, tandis qu’aux résistants des Zaatchas vous refusez la dignité d’une sépulture !

    14
    4
    Lghoul
    6 décembre 2017 - 19 h 43 min

    Pourquoi les jeunes veulent fuir ? Si tout le monde veut quitter le pays a quoi a servi l’independence ? Dans ce cas, est ce que le systeme qui nous gouverne n’a pas detruit toute forme de nationalisme dans le coeur des algeriens ? Indirectement le peuple voudrait une colonisation economique. Ceux qui nous government ont ils honte ?

    19
    2
    gargotier
    6 décembre 2017 - 18 h 39 min

    Je suis une jeune algerien et j’ai terriblement honte de ces gens la! tbahdila!!! des traitres!!! aller quémander des visas a la france a a peine 50ans apres l’independance!!

    32
    12
    Hamid1
    6 décembre 2017 - 18 h 39 min

    A les tous les commentaires écrits à ce sujet les jours précédents, on aurait crû qu’il se serait retrouvé seul dans les ruelles de notre capitale, comme je l’ai dis à plusieurs reprises pour d’autres sujets, à part se masturber l’esprit, c’est tout ce qu’on sait faire.
    Je crois qu’il est inutile d’essayer de trouver des excuses et nos dirigeants sont nos reflets du miroir, pour nous comprendre, il suffit de les regarder.

    24
    4
    Didouche
    6 décembre 2017 - 18 h 31 min

    les régimes arabes et africains sont responsables du ras le bol de leur peuple et de sa volonté de s’expatrier vers l’occident et ce à cause de la mauvaise gestion,de la dictature ,de l’absence de légitimité et du complexe de colonisés de ces même régimes.sinon ,comment expliquer la mobilisation de tous les responsables des hautes institutions pour accueillir les chefs d’états occidentaux à l ‘aéroport et l’organisation des bains de foules pour les applaudir alors que les chefs d’états arabes et africains sont accueillis par des maires , au mieux par un simple ministre.

    19
    4
    Anonyme
    6 décembre 2017 - 18 h 25 min

    De quoi faire jubiler nos ennemis alors que nous pouvons faire de notre pays un vrai paradis ou chaque citoyen,du bébé jusqu’au vieillard se sentirait le plus heureux et ce n’est pas de la fiction c’est trés à la portée il suffit d’enclencher la bonne dynamique.

    13
    3
      gargotier
      6 décembre 2017 - 21 h 29 min

      Normalement ca devrait etre les autres qui viennent chez nous pour vivre, pas le contraire…

      5
      1
    Anonyme
    6 décembre 2017 - 18 h 25 min

    Bizarre , les fils des harkis ne crient « visas,visas » à la vue d’un président français et les fils de nos patriotes le crient . A se demander desquels est plus patriote que l’autre.

    9
    8
    anti-khafafich
    6 décembre 2017 - 18 h 04 min

    il y aura toujours des harkis en Algérie, ça c’est sûr.

    18
    11
    elhadj
    6 décembre 2017 - 17 h 42 min

    la jeunesse algérienne qui a perdu tout amour de la patrie ne cesse d adopter un comportement humiliant et préjudiciable a notre orgueil national du fait de sa non prise en charge par le pouvoir pour lui inculquer les nobles valeurs de fierté , de citoyenneté et de travail .a tout moment et tout bout de champs elle réclame des visas,entreprend des tentatives d expatriement au péril de sa vie. n est ce pas une honte pour notre pays que de relever une telle humiliation qu on ne saurait tolerer

    31
    5
    bougie
    6 décembre 2017 - 16 h 54 min

    Lors de la venure de Jacques Chirac c’était une cohue indescriptible de jeunes réclamant des visas ,la mémoire ne doit pas être sélective ,cela ne date pas d’aujourd’hui .

    36
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.