Ould-Abbès : «Le dossier du retour des harkis est entre les mains de Bouteflika»

harkis guerre d'Algérie
Des harkis célébrant leur Journée en France. D. R.

Par Hani Abdi – Le secrétaire général du FLN, Djamel Ould-Abbès, assure que «le dossier du retour des harkis en Algérie est entre les mains du président de la République, Abdelaziz Bouteflika». Interrogé, en marge d’une cérémonie organisée à Alger, sur la demande du président français, Emmanuel Macron, relative à la question des harkis, Djamel Ould-Abbès estime que la question dépasse son parti et relève des seules prérogatives du président de la République. Cela tout en affirmant que «le harki restera harki pour l’éternité en raison des crimes qu’il a commis contre son peuple». Djamel Ould-Abbès répond indirectement au président français, Emmanuel Macron, qui, en évoquant le dossier de la mémoire, a appelé à des gestes de part et d’autre, en citant, entre autres, les harkis, qui sont toujours interdits de revenir en Algérie.

«Je pense que c’est important que l’Algérie fasse des gestes à l’égard de ceux qui sont nés en Algérie et qui veulent pouvoir y revenir. Je pense que ça serait un geste fort de réconciliation», avait-il affirmé mercredi dernier à Alger, en demandant indirectement aux autorités algériennes de permettre aux harkis de «pouvoir revenir» en Algérie. «Aujourd’hui, en fin d’année 2017, on doit pouvoir savoir regarder ensemble de manière apaisée tout ça. Je ne dis pas que la solution est facile. Je sais qu’il y en a qui ont encore ce traumatisme, mais je dis qu’on doit pouvoir ensemble, étape par étape, régler chacun de ces problèmes et dénouer les choses», avait-il ajouté.

Par sa déclaration, Ould-Abbès entretient le doute sur la suite à donner à ce dossier. Les harkis, qui ont constitué un lobby en France, ne cessent de faire pression sur les gouvernements successifs français depuis 1962 de presser Alger afin de leur permettre de retourner dans le pays. Une demande à laquelle les autorités algériennes n’ont jamais accédé.

R. A.

Comment (35)

    bob
    27 décembre 2017 - 14 h 26 min

    Faux les harkis et leurs enfants on la double nationalité et la plupart vont en vacances en Algérie chaque année .mr ould abbes fait du cinéma pour les jeunes algériens qui sont privé de tous . Mais il sait très bien que les harkis ont le droit venir en Algérie . La preuve j ai 2 voisins harkis ils vont Algérie chaque années et de leurs enfants se sont marié en Algérie . posez-vous la question pourquoi on ne retire pas nationalité algérienne au harkis et a leurs enfants .si mr ould abbes fait une loi ou un décret pour ça, alors…




    1



    1
    Anonyme
    12 décembre 2017 - 20 h 17 min

    Seuls les enfants des Harkis sont autorises a rentrer en Algerie et de s y installer s ils le desirent.car ils ne sont pas responsables des mefaits de leurs parents .https://youtu.be/JnGNFMlkiBEt nous n avons rien contre.




    3



    1
    salem
    11 décembre 2017 - 18 h 00 min

    c’est à la france de commencer à faire un geste envers ses collabos..de l’armée Nazie, en france…durant l’occupation allemande…il faudra les amnistiés..les rehabiliter et leur restituer leurs droit civiques…d’autant plus qu’ils sont francais de souche…ceux qui ont arrêté…dénoncé leurs compatriotes francais, …torturé….des milliers de résistants francais…et même participé à des exécutions sommaires…aux cotés des SS, la Guestapo…VOILA…MACRON..commence par balayer chez toi….réhabilite tes criminels et tes traîtres…à leur nation..puisque tu es tellement indulgent envers l’histoire…fait le en France…demande des excuses aux milliers de collabos francais..femmes et hommes et même des enfants…qui ont été massacrés, lynchés….humiliés….les images et les filmes de l’après libération de la France par les chars americains…sont toujours aux archives…on y voyait…des femmes martyrisées…cranes rasés…goudronnés…avec des plumes….des hommes battus …lynchés…d’autres exécutées…dans des caves d’immeubles….ou dans les campagnes …loin des regards…c’est avec ton histoire…que tu dois de réconcilier…macron…quant aux harkis algériens …traîtres à leur peuple et à leur nation….on se demande pourquoi ils veulent revenir..en algerie ….algerienne et indépendante…alors qu’ils se sont battus…tuer …torturer….violer…leurs compatriotes….pour finir par choisir la France comme leur mère patrie…..qu’ils y reste et crever…chez toi…macron…




    5



    2
    Abou Stroff
    11 décembre 2017 - 10 h 16 min

    ce que je trouve stupéfiant dans cet article n’est pas le fait de discuter sur la possibilité pour les harkis (le plus jeune doit avoir au moins 70 ans) mais le fait que ould abbès avance que «Le dossier du retour des harkis est entre les mains de Bouteflika».
    en effet, je n’ai pas souvenir que bouteflika ait été élu sur la base d’un programme contenant le retour en algérie des harkis comme je n’ai pas souvenir que les algériens lambda ait « investi » bouteflika pour prendre une décision concernant ce problème.
    moralité de l’histoire: doit on, dans toutes les situations (comme l’amnésie qui nous est imposée concernant les assassins de femmes et d’enfants, par exemple) subir (…)?




    3



    3
    Boualem Boualem
    10 décembre 2017 - 15 h 20 min

    D’abord les harkis, après les Harkis ce sera les pieds noirs après les pieds noirs ce sera les retraités qui voudraient se dorer sous le beau soleil d’Algérie et… petit à petit nous entrerons dans le piège à c… qu’ils sont entrain de nous concocter et d’ou nous nous découvrirons un beau matin re colonisés sans droits ni patrie avec le bleu blanc rouge sur nos têtes avec un président Harki à la tête du pays. C’est quoi cette histoire, il parait qu’il s’agissait de repentance…. drôle de repentance qui a tout l’air de ramper sec à l’envers C’est nous qui sommes sollicités ainsi à demander pardons aux uns et aux autres. NIET




    11



    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.