Les étudiants de Béjaïa veulent marcher sur la capitale : vers un 14 juin bis ?

Marche étudiants Béjaïa
Affrontements entre étudiants et forces de l'ordre à Alger en avril 2011. New Press

Par Rabah A. – Dans le prolongement des manifestations organisées tout au long de cette semaine pour protester contre le «rejet» d’un amendement portant promotion de la langue amazighe par la commission juridique de l’APN, les étudiants de l’université Abderrahmane-Mira de Béjaïa veulent élargir le mouvement et lui donner une dimension nationale. Grisés par le succès de la marche de lundi et par la forte médiatisation dont celle-ci a bénéficié, les dirigeants de ces collectifs étudiants envisagent, selon nos informations, d’organiser une marche sur Alger.

Aucune date n’a encore été arrêtée mais l’idée semble avoir gagné les esprits. Les étudiants chercheraient à avoir un impact plus grand sur l’opinion nationale, en s’inspirant de l’action initiée, dans le passé, par le mouvement des Arouch, un certain 14 juin 2001 et qui a viré à l’émeute, et plus récemment par la marche avortée des enseignants de la wilaya de Béjaïa.

Il faut attendre l’issue du «conclave» prévu ce mercredi au campus Targa-Ouzemmour pour savoir ce que sera la prochaine étape. Dans un communiqué «numéro 1», la Coordination locale des étudiants (CLE) appelle la communauté estudiantine à se rendre massivement à cette réunion mais sans fixer d’ordre du jour.

Les signataires saluent «la forte mobilisation ainsi que la sérénité de la communauté estudiantine (…) démontrées, pendant, avant et après la marche». Pour eux, cette action «reflète clairement le mécontentement de nos concitoyens vis-à-vis des décisions antisociales et antipopulaires prises par le gouvernement et adoptées par une majorité parlementaire illégitime».

La Coordination a dénoncé «la répression brutale des manifestations pacifiques survenues dans plusieurs localités à travers le territoire national», citant notamment Bouira, Tizi Ouzou et Batna.

Enfin, cette Coordination d’étudiants appelle l’ensemble de la population à rester «organisée, mobilisée et vigilante». Un signe clair que d’autres actions sont à prévoir dans les prochains jours.

R. A.

Comment (100)

    Abdelrahmane
    14 décembre 2017 - 21 h 36 min

    anonyme a dit, je le cite : » Il n’y a pas de civilisation arabe, mais il y a eu une civilisation musulmane portée par les berbères et les perses ainsi que d’autres peuples. ».
    Une civilisation musulmane portée par les berberes, les perses et d’autres peuples… ……sauf les arabes (semble-t-il insinuer). Il est clair que ce berberiste a un problème sérieux avec les arabes. Il aurait trouvé normale et aurait acquiescé que des martiens, des jupitériens aient participé à cette civilisation…mais… pas les arabes, surtout pas les arabes. Donc, pour notre berberiste, les arabes sont exclus de cette entreprise civilisationnelle, bien que cette entreprise ait démarré de la péninsule arabique, que l’humain à l’origine de cette entreprise soit un arabe, bien que les pionniers et précurseurs, commandants, généraux et soldats des armées de conquête partis de l’arabie sont des arabes, bien que les dynasties et familles ayant dirigé et gouverné les territoires conquis surtout au début et pour une longue période, des siècles, sont des dynasties et royaumes arabes (puisqu’on parle communément de l’aveu et la reconnaissance des berberistes eux-mêmes, de conquête arabe), bien que toute l’entreprise civilisationnelle, toute, ait été portée et s’est exprimée et a rayonné dans la langue arabe, bien que toutes les œuvres, découvertes,et innovations aient été inscrites, documentées, matérialisées dans la langue arabe, bien que toute l’entreprise civilisationnelle s’est déroulée dans le cadre et sous le grand chapiteau de la langue et la culture arabes (nos berbreristes sont-ils capables de nous fournir documents ou pièces matérielles dans l’un de leurs dialectes ?), bien que la majorité écrasante des lettrés, philosophes, savants, poètes, écrivains, des techniciens, hydrauliciens, puisatiers, horticulteurs, architectes, sculpteurs, constructeurs, médecins, astronomes, musiciens, calligraphes, artisans, en somme tous ceux qui ont participé et fait la gloire, les fastes, la splendeur de l’eldorado d’andalousie, tous sont venus de baghdad ou damas, délégués, diligentés, missionnés par le calife arabe ommeyade à damas ou abasside à baghdad. Malgré tout cela, nos berberistes ne daignent pas accorder un brin de mérite, ni une ombre de participation aux arabes. C’est pas de la maladie, çà ?! c’est pas de la jalousie ?!

    11
    1
    Abdelrahmane
    14 décembre 2017 - 16 h 30 min

    Réponse à kahina-dz qui me dit: »Sois ce que tu veux être, tu es libre.De ta part aussi, laisse moi être kabyle ».
    Mais en quoi je t’ai empêché de l’être ?! C’est plutôt vous qui voulez nous berberiser par la ruse, la culpabilisation et les théories racistes et racialistes farfelues et loufoques, par le socle originel imaginaire et mythique. C’est vous qui cherchez, à tout prix, d’escamoter le passé punique de notre pays, c’est vous qui faites l’impasse sur le fait que la langue punique a été pendant 19 siècles la langue véhiculaire de nos ancetres en Afrique du nord jusqu’à l’arrivée des arabe au 7° siècle, que le punique était la langue officielle du palais, de l’administration, de l’aristocratie et des arts pendant le règne de massinissa et ses successeurs, car cela la met à nu le fait que vos dialectes tribaux n’ont jamais été utilisés en dehors de la tribu et du campement.
    Je ne nie pas la science génétique moderne et ses accomplissements dans la criminologie et la médecine légale mais je relativise et nuance ses applications dans la génographie c’est à dire la détermination de l’appartenance d’un individu à un groupe humain restreint et bien individualisé. la génographie émet des hypothèses et des probabilités sur l’appartenance d’un individu à un ensemble humain (identifié et situé géographiquement à sa source) et la traçabilité, le point de départ (probable), l’itinéraire et le parcours de cet ensemble humain dans le temps et ses mouvements au cours de millénaires. Mais vous, les berberistes, malintentionnés et malicieux, vous avez détourné ces interprétations et tronqué et manipulé les chiffres à votre profit et convenance pour échafauder des contrevérités telles le canular de « la science a tranché, il n’y a que 1% d’arabes en Afrique du nord ». mais çà n’a pas marché. Avec le mythe du socle originel éternel, inamovible et statique, vous avez tenté d’en faire un argument mais çà a fait pschiittt.

    12
    2
      karimdz
      14 décembre 2017 - 20 h 09 min

      Le vrai problème, c est que certains berberes, ne veulent toujours pas admettre que d autres berberes se sont arabisés depuis 14 siècles, c est leur choix, et rien n y changera. Une petite partie a choisi de préserver ses dialectes, soit, cela ne pose aucun problème.

      9
      1
    Mouradz
    13 décembre 2017 - 22 h 07 min

    Tout cela est de la faute de Bouteflika qui a constitutionnalise l’Amazigh sans consulter le peuple algérien par voie référendaire.

    18
    15
      Ouelechaab
      14 décembre 2017 - 0 h 02 min

      Amazighen (hommes libres) étaient nos ailleurs à travers toutes les régions d’Algérie. Si, au lieu de freiner 55 ans après l’indépendance la reconnaissance pleine et entière de nos racines communes, on corrigera ce déni de soi, notre société s’appaisera et abordera ses défis de manière plus collective et plus résolue, confiante en elle-même, son histoire multi-millénaire et son devenir en tant que pays et État tendant vers la modernité et la pleine indépendance.
      Les sacrifices et les luttes nationales de Lalla N’soumer, de Abane Ramdane, de P’tit Omar, de Ben Voulais, et de milliers d’autres connus et anonymes, des déportés de Cayenne et de Nouvelle-Calédonie, n’auront pas été vains.

      Pr Nadji Khaoua,
      Amazigh Algérien originaire de Bir Abbas, Bekkar, commune de Ain Touila (Wilaya Khenchela),
      Université d’Annaba.

      9
      12
      Anonyme
      14 décembre 2017 - 13 h 46 min

      Le vote et les référendum n’ont aucune crédibilité en Algérie . C’est l’histoire de l’Algérie authentique qui est le seul référendum .

    Logiciel
    13 décembre 2017 - 21 h 55 min

    iPrédit7:
    06h:00 – les gents de toute pièces et formes se réveillent et le monde commence a bouger.
    06h:10 – le café voisin vient d’ouvrir ses portes.
    06h:15 – le premier client vient d’entrer.
    06h:30 – 2 autres clients.
    07h:00 – 12 clients déjà.. le café est presque plein, les gents discutent et narrent des histoires..
    07h:30 – le café est plein reste qu’une seule chaise libre.
    07h:45 – Ali et Nadir sont entré… ils tiennent la chaise en même temps.
    07h:46 – Ali dit que c’est lui le Premier venu..
    07h:46 – Nadir prétendait aussi que c’est lui le Premier venu..
    08h:00 – les gents au café sont silencieux, ils regardent Ali et Nadir se disputaient le Premier venu et qui a le droit a la chaise..
    … le temps coule, pas de solutions, les deux sont étêtés.
    18h:00 – l’heure de fermeture du café sonne.. les gents ont vidé la salle.. mais Ali et Nadir ne désarment pas.
    18h:30 – le propriétaire du café fait rentrer toute les chaises et demande à Ali et Nadir de rendre à Cesare ce qu’est a César.
    … Ali et Nadir constatent aussitôt qu’ils étaient en dérisions.. et qu’ils étaient de simple invités.. de passage… mon Dieu ! tout ce temps perdu !?
    ..
    Synthèse :
    . Le Café c’est ce bas monde, cette immense terre.
    . le Prologue de l’histoire c’est la vie la naissance..
    . Ali et Nadir c’est le génome humain. (Corée du Nord / Corée du Sud)
    . la chaise une section critique, une intersection une Fitna.
    . les 12 heures c’est l’âge.
    . la Dispute c’est la guerre.
    . les gents sont des générations portés par leurs Apogées..
    . l’épilogue de l’histoire c’est la fin de la vie.. la mort.
    .
    C’est a vous de devenez qui est le Propriétaire..
    ولله المثل الأعلى

    10
    5
    Abdelrahmane
    13 décembre 2017 - 20 h 41 min

    @ kahina. Moi, je ne crois pas (et je suis libre) à tes théories racialistes et racistes farfelues. Si tu y crois grand bien te fasse. Moi, ce n’est pas les gènes qui sont les vecteurs et supports de mes pensées et mes sentiments, mes sympathies et opinions. c’est ma langue maternelle (corrélativement avec ma culture et ma civilisation de référence et d’appartenance) qui contient les résultats des expériences et vécus communs séculaires et millénaires, l’expression des douleurs et souffrances collectives, des joies, des peines, des aspirations communes, le legs de mes ancêtres et de mes aïeuls, leur humour, leur humeur et leur sagesse, elle est le creuset et le témoin de ce qu’a rassemblé la mémoire collective, la substance tirée du génie des locuteurs à travers des décennies, des générations et des siècles (poètes, écrivains, romanciers et artistes), d’une production littéraire et artistique profuses et riches. Elle porte dans ses plis et replis le témoignage et le récit de l’histoire, la chronique et les annales propres à nos ainés. Toutes ces choses que ne peuvent porter ni (en) témoigner les circonvolutions et structures de votre chimie moléculaires. Je vous les laisses volontiers vos gènes.

    20
    10
      Kahina-DZ
      13 décembre 2017 - 22 h 28 min

      Je vais t’apprendre une chose.
      Tout ton vécu, ton comportement, ton caractère et ta santé sont définis dans ta carte génétique. Tes gènes définissent même tes ancêtres. Récemment, même le gêne de la mort a été identifié par les chercheurs Allemands…
      Sois ce que tu veux être, tu es libre.De ta part aussi, laisse moi être kabyle.
      Le bon dieu a créé l’être humain avec toute sa diversité. Pourquoi voulez vous le réduire.

      16
      10
        Anonyme
        13 décembre 2017 - 23 h 12 min

        @ kahina-DZ
        Le langage de la science a disparu de Algérie. Inexistant.
        Il faut parler le langage de BELHAMAR pour que ça passe.pour qu’il pige.

        6
        8
        Abdelrahmane
        13 décembre 2017 - 23 h 36 min

        @ kahina-dz. tu confonds la mémoire INDIVIDUELLE (disons) biologique qui enregistre tous les moments de la vie et les stocke dans des supports et circonvolutions biologiques (chose possible et plausible au regard des découvertes scientifiques) et les gènes ou adn qui indiquent et déterminent l’appartenance de chaque individu à un groupe humain bien déterminé et bien identifié(aussi restreint soit-il).
        tu peux croire ce que tu veux, tu as peut-être effectué un test adn qui t’a informé que tu es kabyle pur jus et que tes ancetres sont la kahina et koceila. mais moi, je n’adhère pas à ta théorie. je m’en tiens au legs et l’héritage linguistique, culturel et civilisationnel que m’ont légués mes parents, qui eux à leur tour l’ont reçu de leurs parents et grands parents jusqu’à au moins 3 générations. pour çà je n’ai pas eu besoin d’aller dans un laboratoire et faire des prélèvements et payé une note pour le savoir. il m’a suffi juste d’être sensible et réceptif aux stimuli, sollicitations et expériences vécues auprès d’eux et en leur contact (mes parents et milieu d’origine). et cela me suffit de savoir que ma langue maternelle est arabe, ma culture d’origine et d’adoption est arabe, que ma civilisation de référence et d’appartenance assumée et portée est arabe, et donc je suis arabe algérien. et ce n’est pas des gens en mal d’identité, à la recherche de passé mal assumé, sans apport et sans contribution, sans mémoire et témoignage. passé qui a toujours été écrit sur eux (par les autres et dans l’intérêt et agenda de ces autres) et jamais par eux. passé qu’ils n’assument pas ou refusent de reconnaitre à leur réveil après une hibernation et un enclavement millénaires. ce n’est pas ces gens-là qui vont m’apprendre qui je suis. je ne leur demande rien, je leur demande juste d’être ce qu’ils veulent être (libre à eux) et de ne (surtout) pas se mêler ou se préoccuper de ce que je suis. çà, c’est mon affaire.

        6
        4
          Kahina-Dz
          14 décembre 2017 - 3 h 16 min

          Non Monsieur !! Je sais de quoi je parle.
          C ‘est de la science pure et simple.
          Tu ne vas pas démentir les faits scientifiques prouvés.

          4
          6
        Tin-Hinane
        14 décembre 2017 - 14 h 46 min

        Ah un chercheur allemand comme c’est surprenant ! Kahina je suis aussi kabyle que toi mais je n’oublie pas que la Kabylie est une région d’Algérie, il me parait important par les temps qui courent d’être d’abord algérienne!

        2
        5
    Mustapha
    13 décembre 2017 - 20 h 08 min

    Bizarrement le comportement de ces voyous manipulés par les sionistes du Mak est en train de me faire apprécier la langue arabe alors que j’ai toujours refusé de l’apprendre durant tout mon cursus scolaire pour la simple raison que je déteste l’hypocrisie de cette Arabie Yahoudite comme celle de toutes ces féodales monarchies arabes (Pays du Golfe, Jordanie, Maroc).
    Bravo à ces voyous qui ont pu faire changé d’avis un entêté comme moi.

    19
    11
      karimdz
      13 décembre 2017 - 21 h 25 min

      La langue arabe n est pas le monopole de l arabie yahoudite. C est la langue d Allah, dans le coran, et celle dans laquelle chaque ame sera questionnée.

      Pour moi, que je sois d origine amazigh ou arabe, peu importe, j aime cette langue arabe qui a été faut il rappeller également, le vecteur d une puissante civilisation, une langue qui a permis de sauvegarder le savoir dont l europe a hérité.

      16
      6
        Anonyme
        13 décembre 2017 - 22 h 44 min

        Il ne faut pas rêver. Il n’ya pas de civilisation arabe, mais il y a eu une civilisation musulmane portée par les berbères et les perses ainsi que d’autres peuples.

        4
        11
          karimdz
          14 décembre 2017 - 20 h 05 min

          A ma connaissance, l arabe est utilisé par des centaines de millions d invididus dans le monde, peux tu en dire autant, soit plus modeste.

          La civilisation arabe a laissé contrairement à celle de rome, des traces j allais presque dire, éternelles.

          4
          1
    mouatène
    13 décembre 2017 - 18 h 05 min

    ces députés vous les avez choisi et ils ont choisi pour vous. c’est ça la démocratie. maintenant si vous voulez à votre calibre il faudra élire 500 députés kabyles pour tout le peuple algérien. vous savez très bien que vous ne représentez que DEUX (02) POUR CENT. vous souillez la mémoire des martyrs. de la retenue !!!

    23
    31
      Anonyme
      13 décembre 2017 - 18 h 19 min

      le tamazigh est la langue maternelle du peuple algerien;
      A l’avantage des kabyles ,ils sont à l’avant garde de la revendication linguistique ;
      le pouvoir fait face directement sans « sous-traitants » à la population ;qu’elle soit kabyle ,chaouie ,mozabite ,targuie ,chenouie ,,, la solidarité légendaire du peuple algérien ne doit pas etre ignorée ;
      fafa a commis cette faute après 45 qui s’est transformé en 54 ;

      17
      22
      karimdz
      13 décembre 2017 - 20 h 27 min

      La manipulation est manifeste c est sans conteste. Ces jeunes insconscients pensent qu ils vont faire la révolution, mais non seulement, ils risquent de discréditer leur cause, mais également de se casser les dents.

      La dimension amazigh a été reconnue officiellement, elle est promue enseignée, et on constate toujours des manifestations, des revendications, et surtout des drapeaux étrangers à l Algérie, comme quoi, tout cela n est que pretextes et qu il y a bien une instrumentalisation.

      Il n y aura pas de 14 juin bis, d autres jeunes à Alger ne l entendront pas de cette oreille et l Etat non plus, finalement ces jeunes seront hélas les perdants et les dindons du makak mahanna, marionnette de l ordure benne hl.

      21
      10
    Malek
    13 décembre 2017 - 17 h 10 min

    Ce qui est en train de se produire avec le comportement irresponsable de ces gamins, produits flagrant de la manipulation pour déstabiliser cette Algérie millénaire, et que la juste et légitime cause de l’Amazigh risque de connaître une érosion auprès de ses sympathisants dont je fais parti et c’est vraiment dommage.

    24
    21
    Amazighkan
    13 décembre 2017 - 16 h 53 min

    L’état a cru qu’avec la généralisation de la langue arabe, les algériens amazighophones et particulièrement les kabyles vont délaisser leur langue maternelle au profit de l’arabe. Malgré les intimidations, les menaces et les répressions les kabyles n’ont pas changé d’un iota. Bien au contraire, ils revendiquent haut et fort la reconnaissance effective de TAMAZIGHT qui est le socle commun à tous les algériens excepté les intégristes baathistes qui veulent que l’on soit arabe bessif. Comment se fait-il que les arabophones rejettent en masse et dans le détail tout ce qui a trait à la culture amazigh et en même temps demandent à ce que les amazighs adoptent l’arabe sans brancher. L’état a finalement consacré sur le papier la langue amazigh comme langue nationale et officielle sans lui donner les moyens pour la promouvoir et la généraliser comme il a fait avec la langue arabe. Tout cela est de la pure hypocrisie juste pour faire semblant et calmer un tant soit peu les amazighs. La réalité du terrain, la seule véritable, est que toutes les régions arabophones se contrefichent de l’amazighité réelle de l’Algérie et même de toute l’Afrique du nord et se considèrent arabes au même titre que les arabes d’orient (les authentiques). L’écrasante majorité des kabyles préfèrent leur langue maternelle (Tabaylit) à n’importe quelle langue fusse-t-elle sacrée!! L’équation est simple : si vous rejetez notre langue on sera amené à rejeter la votre.
    Merci à AP de publier mon commentaire même si il va pas dans le sens de votre ligne..

    21
    30
      Anonyme
      13 décembre 2017 - 18 h 43 min

      EXACT. On dirait que l’ÉTAT se donnait juste le temps d’arabiser toute la région et de la wahhabiser.

      17
      24
      karimdz
      13 décembre 2017 - 20 h 59 min

      La kabylie a toujours été une région rebelle de l Algérie, ce n est pas un scoop. Et personne n a interdit les kabyles de parler leurs dialectes qui sont différents à béjaia ou tizi, comme il existe plusieurs dialectes dans toute l Algérie.

      Ceux qui ont été les plus opposants à cette région, contrairement à votre propagande, ce n est pas les arabes, mais des présidents berberes, feu Boumedienne, rahimou Allah, était virulent contre cette région, et c est Bouteflika, président arabe qui donne au contraire toute la reconnaissance et le respect à cette langue.

      Votre propos n est que mensonges, hypocrisie et haineux à l égard de 80 % d algériens qui parlent quotidiennement la langue arabe. Cet héritage remonte à 14 siècles, il fait partie de notre personnalité de notre culture, et vous n y changerez rien avec vos grognements.

      L Algérie est arabe, berbere et musulmane, et vous pouvez toujours gigoter…

      19
      12
      ALI
      14 décembre 2017 - 0 h 34 min

      @ Amazighkan
      Tant que vous persistez à vouloir faire ,du kabyle(langue vernaculaire) une langue officielle, au détriment de tamazight (langue véhiculaire),vous allez au devant de gros soucis, à commencer par le rejet des autres berbérophone!

      6
      3
    Paris75011
    13 décembre 2017 - 16 h 34 min

    Ce qui est grave et inacceptable dans tout cela c’est d’apprendre que des jeunes ont dechire deux drapeaux algeriens sous le regard amuse de tous les participants.
    Heureusement que ca ne s’est pas fait un 1er Novembre comme ce fameux 1er Novembre 2013 au Consulat Algerien de Casablanca.
    Enfin que Dieu preserve le pays du Million et demi de Martyrs.

    27
    18
    Anonyme
    13 décembre 2017 - 16 h 20 min

    Je crois que le Mongilien M6 a decide de sortir sa grosse artillerie pour abattre l’Algerie depuis la participation de la RASD au dernier Sommet UE-UA et je pense que cette fois-ci il va y parvenir surtout avec l’aide de son tuteur Macron et les ennemis de l’interieur de l’Algerie qui utilisent des lyceens pour arriver a leur fin.

    14
    16
    Anonyme
    13 décembre 2017 - 15 h 47 min

    La réponse de Louisa Hanoune:

    « Le Parti des travailleurs dépose cet amendement depuis que le Tamazight est devenu langue nationale en 2002. J’ai eu moi-même à le déposer en 2002. C’est donc pour la quinzième fois que nous le proposons pour l’effectivité de la constitutionnalisation du Tamazight comme langue nationale et officielle », a-t-elle indiqué lors d’une conférence de presse organisée au siège de son parti.

    13
    11
    M'hamed Hamrouch
    13 décembre 2017 - 15 h 44 min

    La presse propagandiste du Régime du Makhnez est en train de parler de début d’une autre décennie noire en Algerie.
    Merci au passage à ces jeunes d’avoir donner l’occasion à la presse de cette féodale prédatrice famille Allaouite venue de l’Arabie Yahoudite pour insulter et tenter de déchirer le pays du Million et demi de Martyrs.

    20
    18
      Anonyme
      13 décembre 2017 - 17 h 00 min

      Il faut résoudre la question Amazigh pour que le mekhzen se taise.
      Arrêtons de bricoler.

      19
      10
    Abdelrahmane
    13 décembre 2017 - 15 h 11 min

    @ Droit de réponse à voisin de l’est. tu dis que tu es chaoui mais tu ne dis pas comment tu l’as acquis, comment tu as endossé cette identité tribale. Par test adn ? Ce dont je doute car l’adn ne détermine pas l’ethnie. Par acquisition de la langue maternelle et la culture chaouies précocement dès l’enfance par le biais des parents et des grands-parents ? Ou bien par origine et parenté avec un chaoui (père ou/et mère) alors que tu vis depuis ta naissance à l’étranger. ce dernier cas est devenu fréquent et ostensiblement visible sur le net depuis quelques temps de gens qui se disent chaouis et qui développent un discours berberiste sectaire, chauvin agressif, anti-arabe et anti-musulman très violent comme celui que tu développes toi ici mais qui ne parlent pas un traitre mot de chaoui, qui ne savent même pas rendre le salut en chaoui ou même tenir correctement une conversation de plus de 10″ en chaoui. En tous cas moi, consciemment et librement assumé, murement réfléchi, justifié et argumenté, je suis arabe algérien (ou algérien arabe) du nord constantinois, bien que ma région d’origine était appelée avant la colonisation française de 1830, « qbayel el-7adhra » (urbains, citadins, civilisés) arabophones au sens de « qbayels » avant les bouleversements et nouvelles réalité issues de la colonisation.
    Tu dis dans ton discours, je te cite : »ceux qui se disent arabes SANS l’ÊTRE ». De quel droit ? qui t’a permis ? qui t’a mandaté ? en vertu de quel statut et position tu te permets de remettre en cause ou en question, nier ou renier mon/notre arabité ? et tu ajoutes, je te cite encore : »doivent au moins respecter les citoyens du pays d’accueil « l’Algérie », qui d’ailleurs n’a jamais été le leur, ». ENCORE ! ce pays est à toi seul ? et en plus çà contredit la première citation. alors, nous sommes quoi pour toi ? des colons? des envahisseurs ? alors que bon nombre d’entre nous descendent d’ancêtres maures ou puniques présents ici depuis 35 siècles. lepen et sa clique devraient rougir de se voir dépassés devant vous..

    25
    22
      Kahina-DZ
      13 décembre 2017 - 15 h 39 min

      Tu manques de connaissances en biologie moléculaire.
      Ta carte génétique peut te renseigner sur tes origines. C’est nouveau!! Merci la science!!

      26
      28
        Abdelrahmane
        13 décembre 2017 - 16 h 33 min

        ah oui par ce que la biologie moléculaire me dit que je suis chaoui ou kabyle ou rifin ou vandale ou français ou wisigoth, ou même berbere ou phénicien ??!!: alors moi je te laisse ta biologie moléculaire et je me définis et m’assume suis ARABE algérien (à part entière, bla m’ziya men wa7ad), ne t’en déplaise, au sens que je donne au terme arabe ici :
        Le terme « arabes », il y a 14 siècles, avait un sens racial et géographique circonscrit à la péninsule arabique et le sud du levant et la mésopotamie, mais depuis l’avènement de l’Islam et les bouleversements, changements, migrations et déplacements de populations, les conquêtes et dominations, les métissages, interactions, acculturations et absorptions et fusions qui s’en sont suivies, tout au long de ces 14 siècles et 60 générations, le terme a changé et évolué. l’acception géographique, raciale, nationale est devenue caduque et désuète. il recouvre aujourd’hui une réalité linguistique, culturelle et civilisationnelle corrélée et en vigueur durant au moins 2 ou 3 générations. Est arabe quiconque a comme langue maternelle un des nombreux dialectes dérivés ou liés à la langue arabe classique véhiculaire; porte ou pratique une culture connue et reconnue arabe; se réfère ou se reconnait appartenir à la civilisations arabe musulmane. ces 3 critères corrélés, pour un individu doivent être de préférence en vigueur depuis 2 ou 3 générations. Cette réalité à 4 critères inséparables et indissociables qui sont réunis pour c e qui me concerne et pour des dizaines de millions d’algériens moi.

        18
        17
          Kahina
          13 décembre 2017 - 18 h 11 min

          OUI MOMSIEUR
          La biologie Moléculaire est capable de déterminer si tu es Algérien ou d’Arabie.
          Désolée pour vous.

          15
          14
          YIWEN
          13 décembre 2017 - 18 h 42 min

          on dit que les voix du seigneurs sont impénétrable ,il me reste encore quelques oies qui sont dans le pécher vous ne voulez pas que je les abandonne a la merci du malin

          2
          7
          Zoro
          13 décembre 2017 - 20 h 33 min

          @ABDERRAHMANE : ya si abderrahme ce type d apres son langage c est impossible qu il soit chaoui meme fella houha ne le reconnaitra pas , ca doit etre fatiha ou salima ou tamnaght ,ces pseudo qu utilisent les kabylistes pour se travestir.
          SigneZORO. ….Z…….

          15
          3
          Abdelrahmane
          13 décembre 2017 - 22 h 06 min

          @ Salem ZORO. moi je crois que ce type, voisin de l’est, est résident et même citoyen d’un pays étranger, france très probablement, qui connait la berberité et ses liens avec les chaouis par le biais d’un ou les deux parents (de 2° ou 3° génération), à travers les récits et discours du/des parents(s) et la lecture assidue d e sites berberistes nombreux sur al toile. je suis sûr qu’il ne connait pas un traitre mot de chaoui (avant l’age adulte), qu’il ne sait pas répondre à un salut en chaoui, ni même tenir correctement une conversation de 10″ en chaoui. ce genre de personne commencent à se manifester sur toile juste par snobisme ou par besoin de s’exprimer. c’est mon avis et je l’exprime, je n’insulte personne, je ne violente verbalement personne.

          11
          3
        ALI
        14 décembre 2017 - 0 h 03 min

        @KAHINE
        La biologie moléculaire est une discipline scientifique au croisement de la génétique, de la biochimie et de la physique, dont l’objet est la compréhension des mécanismes de fonctionnement de la cellule au niveau moléculaire
        Il n’y a pas de différentes races chez les humains mais une seule et unique race,c’est l’humaine, au contraire des animaux.A bon entendeur….

        7
        2
      Anonyme
      13 décembre 2017 - 15 h 41 min

      @ Abdelrahman
      Identité tribale?? Je trouve que c’est une insulte.
      Et toi, tu es de quelle tribu d’Arabie. Les Beni-Hillal, je présume. Ou les Beni- Koreich

      27
      28
      Dahmane Assima
      13 décembre 2017 - 17 h 12 min

      Si j’ai bien compris, ya abdelrahmane, tes ancêtres sont puniques ou maures (je t »apprends que les maures) et toi, tu es arabe. Si tu lisais un peu le Coran tu comprendrai que c’est Haram, car le Saint Coran nous exhorte à apparenter les hommes à leurs père (wa d3ou hou li aba3ihim) et si vous êtes dans l’ignorance de les considérer comme vos frères en religion.
      Ceci étant je te concède ton arabité si tu fait partie des 4% de maghrébins dont les ancêtres sont venus d’arabie. Faudrait le prouver, surtout que tu vient de Kbaîl el hadra, dont tous les gens que je connaît se considèrent comme berbère arabisés. Maintennat si t’as un faciès de pakistanais/hindous, là il y a plus de chance que tu viennent d’asie comme tes prétendus frères.

      8
      17
        Abdelrahmane
        13 décembre 2017 - 18 h 58 min

        Réponse à dahmane assima. Je n’ai pas dit que mes ancetres sont des puniques ou des maures, j’ai dit (en réponse à celui qui dit que nous arabes algériens aujourd’hui sommes des étrangers, des nouveaux-venus, de nouveaux débarqués, en quelques sorte des envahisseurs, des colons) j’ai répliqué que je/nous PEUX/POUVONS avoir comme ancetres des puniques ou des maures. ». j’ai dit exactement, je me cite : « bon nombre d’entre nous descendent d’ancêtres maures ou puniques présents ici depuis 35 siècles. ». Et cela est vrai pour un grand nombre d’entre nous, si on se met à l’esprit que les premiers autochtones arabisés durant les premières décennies de la conquête arabe sont des puniques citadins. En effet, il y a aujourd’hui des algériens qui sont arabes sans être originaires de la péninsule arabique. Un punique ou un maure il y a 2000 ans peut avoir pour descendant aujourd’hui des arabes au sens que je donne au terme arabe, et cela est valable pour toute ethnie ou race car l’homme est un être pensant agissant évoluant, il n’est pas un fossile et il n y a pas aujourd’hui de race pure sauf peut-être vous les berberistes comme vous vous définissez comme ra ce pure, inamovible, non-évolutive, éternelle et le resteront jusqu’à la fin des temps même s’ils passeront 1000 ans dans une autre planète.
        pour le reste de ton discours, je te prie de garder pour toi tes prêches islamiques et laisser la liberté aux autres de choisir et ne pas jouer sur les sentiments et les culpabilité. Pour les 4% de magrebins venus d’arabie, j’ai eu déjà l’occasion de répondre à ce canular, il te suffit de répondre à la question, comment ces 4% ont pu arabiser les 100% ? tu vas me répondre comme les autres que c’est l’Islam, je te répliquerais que l’Islam, 7achah, n’arabise pas, si cela était vrai comment ne l’a-t-il pas fait en iran, en turquie , en inde, en afghanstan et en bosnie et toute l’aurique subsaharienne. comment il ne les pas arabisés ??? Encore une fois, tu es prié de m’épargner tes prêches religieuse, çà n’a pas de prise sur moi.

        16
        6
      karimdz
      13 décembre 2017 - 20 h 57 min

      A ma connaissance, il n y a pas eu de test génétique à grande échelle en Algérie. Donc chacun peut se revendiquer comme il l entend.

      Il y a eu des berberes qui se sont arabisés depuis 14 siècles tout de meme, et meme des arabes qui se sont berbérisés, c est dire !

      Force est de constater tout de meme qu en Algérie 80 % de la population se revendique comme arabe et utilise la langue arabe dialectal ou littéraire.

      La langue tamazigh a été officialisé, encore qu elle ne satisfasse pas tous les berberes, qui ne se reconnaissent pas dans cette langue littéraire berbere, comme ils ne s entendent pas sur l écriture de cette langue.

      Il n en demeure pas moins que tous ces dialectes qu ils soient arabes ou berberes, font partie de notre patrimoine, mais l Algérie est une nation, depuis que les byzantins ont été chassés , et on peut dire ce qu on veut des arabes, mais les conquérants nous ont délivré de plus de 2000 ans d occupations diverses, et ont permis aux berberes de se réunifier sous la bannière de l islam et aussi grace à la langue arabe..

      12
      4
        Abdelrahmane
        13 décembre 2017 - 21 h 53 min

        exact, karim-dz! nous sommes aujourd’hui la résultante des fermentations et des bouleversements (humains, linguistiques, culturels, civilisationnels de ces 35 derniers siècles. les deux grandes identités encore vivaces et opérantes (après le départ des colons européens suitre à notre indépendance en 1962) sont l’arabité et la berbérité. arabité et berberité au sens linguistique et culturel et on peut trouver des résidus de puniques, romains, vandales et byzantins (par exemple) aujourd’hui arabophones (donc arabes) et berberophones donc berberes. mais nos berberistes ne l’entendent ps de cette oreilles. pour eux, tout, TOUT (humains, patrimoine, langue, culture, faits, actions, événements, doit se diluer, se dissoudre et disparaitre dans le socle originel berbere qu’ils croient constituer (alors que les faits et preuves attestent de l’autochtonie en afrique du nord de peuplades de couleur noire aujourd’hui métissées, mélangées ou refoulées ailleurs). malheureusement pour eux cela n’a été ni vérifié, ni constaté, ni consacré nulle part. ils veulent imposer cette théorie farfelue et loufoque par l’insistance, la répétition, la violence verbale, voire même la menace et l’insulte. mais qu’ils causent toujours, ils peuvent attendre.

        11
        3
          Zoro
          13 décembre 2017 - 23 h 51 min

          J adhere a tout ce que vous dites ya si abderrahmane et si karim mais je veux ajouter aux schizophrénes que le jour ou ils entendront les 40 stations de radio parler en dialecte berberes et leur auditeurs toute ouïe a ce qu ils disent ils pourront raler que l Algerie tabarbarate!! Renaitra alors ibn khaldoun qui nous dira :
          IDA TABARBARETE TADAHWARATE.
          SIGNE ZORO……Z…..

          5
          4
        yiwen
        13 décembre 2017 - 23 h 20 min

        Si je doit suivre ton raisonnement, si suite à un processus darwinienne,un mouton aboie hawhaw est vite désigné comme étant un chien !!!!?

        2
        3
    DYHIA-DZ
    13 décembre 2017 - 14 h 51 min

    Une question à deux sous: Qui a provoqué ce problème ? Ce sont les islamistes et Louisa Hanoune.
    Pourquoi ont -il provoqué cette agitation sachant que la langue Amazigh est un sujet à ne pas jouer avec.
    Tout dit que c’était intentionnel.
    Au lieu d’accuser ces jeunes qui défendent leur langue, ce qui est légitime…Demandez vous pourquoi les islamistes ont mis de l’huile sur le feu?? Qui leur a donné l’ordre?? Ils sont manipulés par qui??
    Je vous rappelle que nos barbus sont contre l’existence même des amazigh en Algérie…
    Chaque jour , on découvre que des harkis se sont incrustés au niveau de l’APN et ailleurs. Il est temps de faire le vrai ménage pour que l’Algérie retrouve sa stabilité interne et ses repères.

    18
    15
      Anonyme
      13 décembre 2017 - 15 h 10 min

      Toufik &CO ?

      2
      45
    Tinhinane
    13 décembre 2017 - 14 h 31 min

    Incroyables pour ces Algériens qui préfèrent être wahhabites que Algériens.

    Savez vous que l’Égypte est en train de clamer son amazighité. L’État égyptien clame fort et haut et avec fierté qu’elle a des origines amazigh. Mais, L’Égypte a oublié que le roi Amazigh Chachnak avait détrôné le pharaon Ramsès II et IWA, et cela remonte à 900 ans Avant JC. Le roi Chachnak est redevenu le Pharaon d’Égypte. Ceux qui parlent amazigh en Égypte sont les berbères de l’Afrique du Nord.
    Nos ancêtres sont devenus Pharaons d’Égypte pendant 200ans. Voilà ce que vous reniez, et vous faites le bonheur des égyptiens qui font tout pour que la vérité ne se sache pas !!!
    60 ans de déracinement. Ça suffit!!!
    (…) L’Algérie vend son patrimoine historique et culturel à tout le monde.

    31
    25
    Moi
    13 décembre 2017 - 14 h 30 min

    Toute cette agitation n’a rien a voir avec la langue, c’est plus grave que ça.
    Allah yarham le colonel Amirouche et les chouhada de la Révolution de novembre 1954.

    Que l’ANP se prépare au pire.

    16
    10
      MOI AUSSI
      13 décembre 2017 - 17 h 16 min

      Je dirais plutôt ya khouya MOI : que l »apn corrige sa bêtise.

      6
      6
      Sid'ahmed
      13 décembre 2017 - 18 h 27 min

      L’ENJEU : 2019
      le statut quo n’assure plus l’avenir des algeriens et des interets exterieurs

    Kahina
    13 décembre 2017 - 14 h 12 min

    Aux commentateurs qui renient leur race et identité.

    Vous préférez être des batards sans un repère identitaire…Ce n’est pas de votre faute, mais c’est la Faute aux cordonniers égyptiens qui ont envahi nos écoles et qui vous ont fait croire que l’Égypte est votre origine. C’est la faute à l’Arabie Wahhabite qui a financé l’arabisation sauvage en Algérie. C’est la faute à nos Baathistes de l’époque.
    IL y a juste les nobles qui tiennent à leur race et origine.
    L’Algérie est Amazigh, c’est une évidence…Il n’y a rien à falsifier ou à cacher. Nous sommes là depuis des millénaires. Et vous êtes là depuis quand ??? Faites la différence et vous verrez qui est le maitre à bord.

    15
    11
      Anonyme
      13 décembre 2017 - 16 h 30 min

      moi mon ancêtre c’est l homo Habylis algerien ca te va mtn … il était la bien avt tes ancêtres ; on va lui faire une statue et apprendre sa langue aussi et l inscrire ds la constitution ; je connais mon mère et ma mere ca me suffit pr ne pas etre un ba.. ; bcps ne connaissent pas leurs pères et leurs ancêtres et partt ds le monde ds ce cas …. ecris en Tamazight la prochaine fois ; tu seras bien plus crédible .

      6
      6
        Kahina-DZ
        13 décembre 2017 - 18 h 41 min

        Une chose est sure: Je suis Kabyle/Amazigh pur sang. Je ne cherche pas mes arrières grands parents chez les tribus d’ Arabie.
        Je sais où ils étaient et où ils sont.
        Je n’ai pas ce besoin d,aller mendier une identité au moyen orient. Mes repères sont visibles-connus et stables.

        4
        4
    Felfel Har
    13 décembre 2017 - 14 h 04 min

    J’invite les uns et les autres à raison garder. La marche, si marche il y a, doit être pacifique et ne doit pas donner l’occasion au pouvoir de faire appel à sa police (experte en la matière, grâce au général Hamel et à nos impôts) et surtout à ses « baltagias » désoeuvrés et frustrés qui, contre un joint fourni gratuitement, se feront plaisir d’en découdre avec leurs concitoyens confrontés aux mêmes problèmes quotidiens qu’eux. La violence engendre la violence et la violence ouvre la voix au chaos. Qui en bénéficiera? Certainement pas le pays! Nos ennemis, et ils sont nombreux, sont aux aguets, ils rêvent de le dépecer comme ils l’ont fait en Libye. Qui prendra cette responsabilité de conduire le pays à l’abattoir! El Houdou ya nass, errahma yal khaoua!

    8
    6
    Anonyme
    13 décembre 2017 - 14 h 00 min

    (…)
    l’état doit être sans pitié avec ces voyous manipulés par des officines occultes

    15
    8
    Kouider
    13 décembre 2017 - 13 h 56 min

    Tant qu’il y a les kabyles, il y a de l’espoir dans ce pays .

    9
    15
      menouar
      13 décembre 2017 - 17 h 47 min

      c’est toi qui est manipulé par des officines nationales et étrangères. Les kabyles et chaouis que vous ne citez pas, et tous les amazighs, veulent qu’on corrige l’histoire et que 4% d’arabes du maghreb ne nous colonisent pas, comme israêl a colonisé la palestine.

      3
      8
    El kenz
    13 décembre 2017 - 12 h 57 min

    Les gens qui cherchent à s’accrocher au vide ne peuvent que mourir , car dans le vide, il n’y a pas de point d’ encrage pour éviter de périr.Faire un si grand tapage pour une lange morte qui n’a pas les rudiments académique voulus, ce n’est que de la surenchère sans plus.Si soit-elle cette langue est une langue vivante que l’ on souhaite faire renaître , le devoir de sa promotion revient à ceux qui la revendique pas à la majorité des Algériens qui ne la maîtrise pas.Ce n’est pas par les marches, gréves, troubles, émeutes que l’ on participera à sa promotion académique. Quelle qu’ en soit la volonté de l’ Etat , il lui est impossible de faire d’une langue morte une langue vivante. Son officialisation comme langue nationale est une décision d’apaisement , envers ceux et celles qui la revendiquent tout en ignorant la difficulté de la tache , comme ils ignorent les objectifs des manipulateurs qui eux ont leurs raisons qui ne sont pas du tout celles des marcheurs.Les meneurs de cette dance du vente à couleur de chantage cherchent à s’octroyer des postes, des avantages, des privilèges .Les exemples Toumi, Ouald Ali, Amara Benyounes, ,et la liste est très longue, en sont l’illustration parfaite d’un vilain jeu qui risque d’emporter l’ Algérie entière.Si la marche est bonne pour la santé, elle est contre indiquée pour la politique.
    là.ou il y en aura que des perdants et point de vainqueurs.

    16
    11
      Anonyme
      13 décembre 2017 - 16 h 14 min

      Une langue morte dites vous ??
      Tant que les amazigh sont vivants, la langue ne sera jamais morte.
      Qui a essayé de tuer cette langue ?? Ce sont vos semblables.
      Nous existons encore.

      5
      6
      menouar
      13 décembre 2017 - 17 h 56 min

      Un peu d’honnêteté intellectuelle, c’est ton arabe littéraire qui est une langue morte, parlé dans aucune chaumière de la planète. Tamazight est parlé par plus de 30 millions de maghrébins. c’est vrai que les amazighs manipulés par les pseudos musulmans ont tout donné pour la langue arabe depuis des siècles et la majorité s’est arabisée, mais aujourd »hui on a compris qu’on peut parler l’arabe comme les autres langues sans perdre notre âme.

      4
      8
    Ben
    13 décembre 2017 - 12 h 30 min

    Un pouvoir légitime et donc fort, il ne se laissera jamais imposer le diktat d’une minorité. Sinon même les Corses, les Bretons et les Alsaciens vont vouloir imposer leurs langues dialectiques à tous les Français.

    16
    14
    Anonyme
    13 décembre 2017 - 12 h 19 min

    Le problème de l’Algérie c’est qu’à indépendance l’islam et l’arabe sont malheureusement retrouvé lié au nationalisme, ce qui signifie que n’importe quelle autre religion ou critique de l’islam ou de la langue arabe était considérée comme une trahison, un acte antipatriotique, un encouragement au colonialisme et à l’impérialisme. Ne pas être arabo-musulman malgré un patriotisme sans faille devient du harkisme et de la traîtrise pour la populace nourrit dès le biberon de l’intolérance , la haine arabo-islamique des non musulmans et des non arabe. Nul pays arabo-musulman n’a développé de démocratie stable et les musulmans éclairés et les non-musulmans font l’objet de toutes sortes de répressions, parce qu’une saine critique de la société n’est pas possible, et que pensée critique et liberté vont de pair.

    6
    19
    Badreddine
    13 décembre 2017 - 12 h 19 min

    Je ne pense pas que ces jeunes vont déferler sur Alger parce qu’ils savent ce qui les attend de la part des jeunes qui ont l’Algérie dans le cœur et dans le sang.

    17
    12
    Mouloud
    13 décembre 2017 - 11 h 56 min

    Il n’y aura jamais de démocratie en Algérie tant qu’une quelconque minorité pense pouvoir imposer sont dictat à un pouvoir affaibli par sa non légitimité et donc par sa complaisance destructrice.

    16
    12
      El kenz
      13 décembre 2017 - 15 h 42 min

      La démocratie comme plat chaud ne donne pas droit a une minorité d’imposer sa loi à la majorité. Les écervelés se donnent tjrs raison là ou ils ont tort. On le dira tjrs et encore que la langue Tamazight est devenue un registre de commerce utilisé par des manipulateurs aguerries qui cherchent des postes de responsabilité dans les rouages de l’ Etat ( Ministres,Ambassadeurs, Walis, PDG…). On a cru qu’avec son institutionnalisation
      comme langue nationale et officielle cela mettra fin à cette récurrente revendication, mais voilà, les non servi continuent de faire tourner le cirque des marches pour une langue morte.

      8
      3
    Sidali
    13 décembre 2017 - 11 h 50 min

    À mon avis il est temps d’organiser à travers le territoire national des manifestations pacifiques pour dire à ces agitateurs sous manipulation de la France néo-colonialiste et du Mongolien M6, que l’Algerie du Million et demi de Martyrs est une LIGNE ROUGE.

    22
    14
    yabdas
    13 décembre 2017 - 11 h 43 min

    marcher sur alger,rien que ca.comme la mutinerie de challe et consort,sauter sur paris.un peu de sagesse ne ferait de mal a personne.

    16
    5
    kad
    13 décembre 2017 - 11 h 11 min

    Les Kabyles ont libéré l’Algérie du joug du colonialisme Français et ils en feront de même pour la re-libérer cette fois contre un autre type de colonialisme. Si le reste des Algériens ne suivent pas le mouvement alors les Kabyles s’en détacheront définitivement et à chacun sa voie!!!

    21
    24
    Algérien Nationaliste
    13 décembre 2017 - 10 h 44 min

    Je pense qu’il va être temps de parler de réémigration pour les arabes d’ Algerie, il faut être honnête, berbères et arabes ne s’entendent pas, nous n’avons pas la même langue, les mêmes moeurs, nous ne reconnaissons pas cette religion moyennageuse, nous nous aimons pas, la seule solution c’est que les arabes rentre chez eux en arabie saoudite ou en égypte pour le bien de tous, les islamistes ont eu le pouvoir dans les années 90 ça a été une catastrophe, nous ne pouvons pas continuer à être sous occupation arabo islamiste et avoir 50 ans de retards sur les pays occidentaux, nous avons notre langue et nous voulons un pays démocratique et non théocratique comme le souhaite les islamistes du MSP, donc faites le nécessaires, prenez un billet d’avions pour un pays arabe, vous serez tranquille et vivrez en paix, je vois pas d’autres solutions possibles.

    16
    29
      Anonyme
      13 décembre 2017 - 12 h 19 min

      Le moyen Age est un terme propre à l occident pour ta gouverne. Ensuite tt les algériens sont chez eux en Algérie ..;par compte tu devrais toi faire un tour en Israel ou trver une nouvelle vie la bas car tu parles pour les autres kabyles ; c’est toi qui parle et qui ns aimes pas les algériens arabophones ; parle pas au nom de tt les kabyles c est malhonnête de parlez pr les autres ss être solliciter t es le porte parole et représentant en chef de tt les kabyles ; je penses pas t en est loin ; la plus part et ds sa majorité se sentent algériens avt tt en Kabylie ; pas toi; tu restes une minorité en Kabylie et une goutte d eau pr le peuple algérien ds son ensemble avec ceux qui ont le même langage que toi ; ils sont inaudibles les personnes comme toi sur les 40 millions d algérien et ailleurs ds le monde aussi ils font pas succès les racistes et n arrive pas a prendre le pouvoir meme en France pour le front national de Marine ; elle sera jamais présidente ; les gens civilisé et ouvert ds le monde ne peuvent supporter ou etre en accord avec toi sauf les nazillons ; garde la pour toi ton opinion perso a l avenir car ca fais pas progresser et c est pas juste surtout.

      16
      9
      ferhat
      13 décembre 2017 - 18 h 12 min

      va te cultiver, ignare. les corses, bretons, sont des peuples distincts des françs qui ont donné leur langue à la france. imazighen sont un seul et même peuple réparti sur l’afrique du nord (y compris l’égypte) et une partie du sahel, ainsi que les iles canaries. nous, comme l’égypte et le cham ont été arabisé par l’islam et nos ancêtres parlaient amazigh qu’ils ont perdu à travers l’arabisation comme on continue d’arabiser aujourd’hui. moi-même je suis arabisé, mais je sais que mes arrières grands parents parlaient uniquement tamazight

      2
      6
    Didouche
    13 décembre 2017 - 10 h 35 min

    la jeunesse Kabyles doit être vigilante et elle ne doit pas être utilisée dans des règlements de comptes machiavéliques entre clans au pouvoir qui utilisent leur clientèle locale comme en 2001.les revendications sociales sont l’affaire de tous les Algériens. s’ils veulent rester dans leur soumission à un pouvoir qui ne pense qu’a rester au pouvoir au détriment des intérêts et de l’image du pays, qu’ils y restent!! on en a assez de se sacrifier pour ceux qui aiment la soumission à la dictature, la médiocrité et la démagogie.

    11
    4
    Anonyme
    13 décembre 2017 - 10 h 24 min

    L’Islam est une idéologie arabe , totalitaire et impérialiste . Cette idéologie à imposé sa langue à tous les pays qu’elle a conquis. En Algérie, l’ironie veut que tout enseignement de la langue française ait été abandonné parce que le français était considéré comme un symbole de la présence illégitime du colonialisme. Toute une génération se vit ainsi refuser l’accès au riche patrimoine culturel d’une autre civilisation. Or, la langue arabe qui succéda au français était elle-même une langue importée. L’impérialisme arabe avait non seulement imposé une nouvelle langue à un peuple dont la langue maternelle était le berbère, mais il avait même convaincu ce peuple qu’il était ethniquement Arabe, ce qui n’était pas le cas (…)

    16
    28
      awrassi
      13 décembre 2017 - 12 h 00 min

      Nous pouvons être musulmans et Berbères. En tout cas, c’est déjà mon cas depuis toujours !

      21
      1
    Judas
    13 décembre 2017 - 10 h 12 min

    Les propos de Kateb Yacine resteront toujours d’actualité :
    « Notre lutte armée a mis un terme au mythe destructeur de l’Algérie française, mais nous avons succombé au pouvoir encore plus destructeur du mythe d’une Algérie arabo-islamique. L’Algérie française a duré pendant
    cent quatre ans. L’Algérie arabo-islamique dure depuis treize siècles! La pire forme d’aliénation n’est pas de penser que nous sommes Français, mais de croire que nous sommes Arabes. Il n’y a pas de peuple arabe et il n’y a pas de nation arabe. C’est une langue sacralisée, celle du Coran, que les dirigeants utilisent pour empêcher que les gens ne découvrent leur véritable Identité ».
    «L’Algérie est un pays subjugué par le mythe de la nation arabe, car c’est au nom de l’arabisation que l’on réprime le tamazight. En Algérie, comme dans le monde entier, on croit que l’arabe est la langue des Algériens.»
    « Mais c’est le tamazight qui est la première langue du pays, et elle s’est conservée malgré des siècles de domination étrangère. »

    17
    24
      awrassi
      13 décembre 2017 - 10 h 43 min

      Je suis musulman, al hamdou lillah, donc on ne pourra pas me taxer de laïcard. En lisant l’histoire de notre guerre d’indépendance, j’ai constaté que tous les chefs berbérophones étaient morts avant 1957 … Est-ce le destin ou la main de l’homme ? La vérité finira pas éclater un jour où l’autre, mais celle que je connais est la suivante : dans nos douars reculés des Aurès, de la Djurdjura, de l’Oursenis et autres contrées berbérophones, combien d’entre-nous parlaient arabe avant 1965 ? Le berbère ne doit pas nuire à l’unité de notre cher pays, mais il ne soit pas être ignoré.

      22
      10
    Mouloudeen
    13 décembre 2017 - 10 h 10 min

    En tant que pur kabyle d’Azzefoun (la grande famille des Moula) ayant vu le jour à Alger (Casbah- 2eme arr.) avant l’indépendance, mais Algérien et patriote avant toute chose, je dis a ces jeunes très certainement victimes de la manipulation des ennemis de l’Algérie qu’ils soient de l’intérieur et/ou de l’extérieur, CA SUFFIT et que vous êtes en train de détruire le socle de votre avenir.

    22
    19
    Rayes Al Bahriya
    13 décembre 2017 - 10 h 07 min

    Peuple, Libére toi du joug colonial (…) de l’oligarchie. (…)
    Honneur et dignité

    20
    13
    Makhloufi
    13 décembre 2017 - 9 h 58 min

    Et dire que la kabyle est la région qui a connu ces trente dernières années un boom socio-économique sans commune mesure avec ce qui se passe dans les autres 45 wilaya et demi de l’Algérie, et tout cela grâce au trésor public.

    25
    15
    Le Patriote
    13 décembre 2017 - 9 h 47 min

    La majorité silencieuse commence à en avoir marre de la dictature de cette minorité qui en plus a pris tout les richesses du pays et si ce pouvoir corrompu est incapable de mener sa mission constitutionnelle contre ces voyous, les patriotes de cette majorité silencieuse vont s’en occuper pour préserver le pays du million et demi de Martyrs.

    26
    12
    Abdelrahmane
    13 décembre 2017 - 9 h 37 min

    On vous l’a dit, on se tue à vous le dire et répéter, l’Algérie est arabe berbere et musulmane,7aba men 7aba w kariha men kariha. il y a les arabes qui parlent (comme langue maternelle) les parlers populaires dérivés ou liés à la langue arabe classique fos7a véhiculaire et rassembleuse, et il y a les berberes qui parlent (comme langue maternelle) un des idiomes et dialectes berberes tels les chaouis, les m’zabis, les kabyles, les targuis, les m’sirdis, les ksouris du sahara. C’est une réalité saillante, proéminente, enracinée depuis 14 siècles et 60 générations. Rien ne peut la changer, rien ne peut la remettre en cause, ni votre chantage, ni vos pressions.

    28
    14
      Le voisin de l'est
      13 décembre 2017 - 10 h 20 min

      Non Monsieur, le parlé (langue), quand bien même maternel, ne fait pas l’origine de l’humain. Je suis un berbère qui écris et parle français, suis-je un « Français » ? bien sûrque non.
      Berbère de par mon sang, je le reste quelle que soit ma langue parlée ou écrite.
      Nota bene : Je pense que tous ceux qui ont posté des commentaires sur ce site dans la langue de Molière ne sont pas devenus « Gaulois ».

      21
      12
        Abdelrahmane
        13 décembre 2017 - 10 h 42 min

        @ réponse à voisin de l’est. et comment toi, tu t’es déterminé en tant que berbere, rifin, kabyle, chaoui ou chel7i ? tu as fait (d’abord) ton test adn et à la lumière des résultats tu te conçois comme kabyle, rifin, chelhi ou chaoui. certainement pas car les tests adn ne determinent pas qu’on est kabyle, chaoui, rifin ou même berbere. tu as du certainement le faire à partir de du dialecte chaoui, rifin, kabyle ou chel7i que t’as reçu de tes parents et grands-parents, à partir de la culture locale du groupe d’appartenance. E bien moi aussi, figure-toi, à partir des mêmes critères (langue arabe, culture arabe et civilisation arabe hérités de mes parents et grands-parents depuis au moins 3 générations) et non pas des gènes et adn. pourquoi cela est valable pour toi et pas pour moi?? moi aussi je connais le français et l’anglais et je ne suis ni français ni anglais car je n’ai pas reçu ces deux langues de ma mère, alors que l’arabe je l’ai appris déjà dans le ventre de ma mère. 7lal 3likem, 7ram 3lina ? ! NON monsieur, je refuse votre diktat.

        24
        8
          Le voisin de l'est
          13 décembre 2017 - 13 h 19 min

          Je suis un chaoui et fière de l’être, le kabyle et autres berbères ne sont que des amazighs comme moi, car nous avons en commun l’origine, l’ancêtre, l’histoire et l’Algérie.
          Pour ceux qui se disent arabes sans l’être, doivent au moins respecter les citoyens du pays d’accueil « l’Algérie », qui d’ailleurs n’a jamais été le leur, et ils le démontre jour après jour en tentant d’absorber le peuple autochtone par touts les moyens.

          5
          13
    GHILAS
    13 décembre 2017 - 8 h 50 min

    Ce ne sont finalement que de vulgaires agitateurs téléguidés par la MAK qui lui-mème est téléguidé par israèl des sionistes

    32
    24
      Didouche
      13 décembre 2017 - 10 h 14 min

      les sionistes qui font accolade à Ehud Barak et qui invitent des journalistes israéliens.faites travailler un peu votre cervelle ! les sionistes sont la ou vous ne pouvez pas l’imaginer.

      15
      14
    Anonyme
    13 décembre 2017 - 8 h 44 min

    A bras ouvert! Pourquoi pas! Mais ça ne va pas changer les arabophones, les musulmans, cela ne va pas changer les mentalités, cela ne rendra pas plus arrogante la société algérienne, non, et les habitudes ne changeront pas.

    11
    5
    un algérien
    13 décembre 2017 - 8 h 31 min

    Tout ce tapage et ce désordre pour une soi-disant langue qui n’en est pas une mais seulement un dialecte dépourvu de toute base essentielle à une langue dont l’alphabet (qui est subtilisé au tamashek targui) , grammaire et vocabulaire dont 50 % des mots sont « pris » (et kabylisés) du français surtout , et de l’arabe. Alors svp un peu de bon sens et arrétez de jouer aux supermans.

    36
    23
      l'inculture ne tue plus
      13 décembre 2017 - 9 h 15 min

      tu confonds le kabyle et le tifinagh , quand existait le tifinagh , ta langue arabe n’était pas encore née , et pire encore , la race arabe n’était pas encore née .
      on est conscient qu’il puisse y avoir en algerie quelques familles de race arabe , peut etre 2 ou 3 familles complétement arabes sur plusieures générations , mais le reste ( 98%) sont juste des berbéres pour votre gouverne .

      18
      29
      ano
      13 décembre 2017 - 9 h 23 min

      drôle d’algérien que tu es, qui ne sais même pas d’ou il vient, décortique un peu l’arabe que tu parle tu verras que la plupart des mots que tu utilise et un mélange de tamazight du français et de turque, au finale le tamazirth que tu méprise tant est revendiqué par ses enfants qui le connaisse bien, il a existé et il existeras sur son sol d’origine, n ‘on déplaise a des incultes comme toi, et si tu n ‘est pas en mesure d’admettre que ce pays reviendras a ses véritables enfants tu n’as qu a prendre tes valises et repartir au Yémen ou en Arabie saoudite d’ou tu viens réellement.

      17
      22
        un algérien
        13 décembre 2017 - 23 h 47 min

        oui parceque d’après toi thaborte (porte) yarham ravi (tiens c’est pas de l’arabe ça ?) , ces mots sont pour toi du kabyle ?!! et tamazight ce terme galvaudé devenu à la mode , et dont on en entend parler depuis quelques années seulement. il n’y a pas de tamazight autant qu’il y a du beurre roti en brochettes

      awrassi
      13 décembre 2017 - 11 h 36 min

      Je ne te réponds pas sur le plan linguistique mais logique : les Chrétiens catholiques doivent-ils tous parler latin ? D’autant que nombre de pays musulmans ont gardé leur langue … L’arabisation de l’Algérie est donc un fait non pas religieux mais culturel …

      11
      3
      awrassi
      13 décembre 2017 - 12 h 08 min

      Le dialecte n’existe pas. C’est une réalité créée de toutes pièces par des géo-linguistiques tendance colonialiste. Un linguiste qui se respect dit ceci : tout moyen de communication organisé en système et donnant sens est une langue. Comme la langue des signes, par exemple. Tamazight est une langue à part entière, qui a perdu, au fil des colonisations et du temps, un grand pan de son lexique. Ce lexique, elle peut le récupérer – les règles syntaxiques et phonologiques existent ! – Que Tamazight emprunte du vocable à d’autres langues, c’est normal, toutes les langues le font. Toi-même tu parles avec une syntaxe amazigh quand tu parles l’algérien !!!

      12
      6
      Anonyme
      13 décembre 2017 - 14 h 02 min

      C’est à cause des gens comme vous que les jeunes de Bejaia veulent marcher sur Alger. (…)

      5
      5
    Anonyme
    13 décembre 2017 - 8 h 25 min

    Le pouvoir autorise les manifestation pour les droits des palestiniens mais réprime les droits élémentaires identitaires de son peuple .

    28
    27
      Farida
      13 décembre 2017 - 8 h 51 min

      Pourquoi ? Car l’Algérie appartient aux autres mais jamais aux vrais algériens. Le jour ou le pays sera entre les mains de vrais algériens, il n’y aura ni manifestations et ni protestations. Le pays vivra en paix, dans la joie et la prospérité et en harmonie avec ses responsables authentiques qu’il soutiendra avec toute sa force. En ce moment , tout ce qui est authentiquement algérien est combatu par des hordes d’étrangers venus d’ailleurs mais aux premiers rangs dans tout.

      27
      24
        un algérien un vrai de vrai
        13 décembre 2017 - 9 h 22 min

        Ce ne sont finalement que de vulgaires agitateurs téléguidés par la MAK qui lui-mème est téléguidé par israèl des sionistes quant aux gens venus d’ailleurs je suppose que tu veux parler des algériens non kabyles , eh bien que tu le veuilles ou pas ce sont d’authentiques algériens , ils y sont en Algérie et y resteront pour l’éternité vaille que vaille , et enfin cessez ce cirque , le monde vous regarde et rit sous cape. Nous sommes tous algériens donc frères ou si ça ne te convient pas alors disons concitoyens c’est comme tu veux.

        28
        15
          Samia
          13 décembre 2017 - 11 h 46 min

          Ce ne sont pas ces « agitateurs » qui ont des ambassades a tel aviv. Ce sont tes propres frangins, les arabes.

          10
          17
      MELI
      13 décembre 2017 - 9 h 02 min

      le pouvoir n’a pas autorisé des manifestations pour la cause des palestiniens, il a autorisé des regroupements dans des salles, mais bon la cause des palestiniens au moins elle en est une, par contre détruire un pays pour une soit dis on dialecte même pas une langue je trouve ça c…, mais bon……

      25
      12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.