Maroc Leaks prédit un soulèvement imminent au Maroc à cause de la misère

Maroc misère
Des parents pleurent une victime de la bousculade du 19 novembre à Essaouira. D. R.

Selon le site d’information qui suit le dossier marocain de très près, Maroc Leaks, le Maroc serait «sur la voie de la révolte du pain de 1981». Le média se réfère à la colère des citoyens qui se demandent pourquoi les prix des carburants n’ont pas diminué malgré le repli des cours du pétrole.

«La réponse se trouve dans le rapport du FMI», explique Maroc Leaks, qui relève que le Makhzen tente de rééquilibrer les finances publiques et de diminuer le déficit budgétaire «en puisant dans les fiches de paie, en enlevant les subvention sur les carburants et les produits alimentaires de base, en augmentant les impôts, en diminuant les salaires de pension».

«Si le Maroc se trouve sous le diktat du FMI, précise le site, c’est parce qu’il est surendetté.» «Les autorités marocaines ont tenté, pendant des années, de cacher la crise économique du pays avançant des chiffres et des bilans qui n’ont rien à voir avec la réalité. Les mesures d’austérité sont adoptées en catimini parce que le pays se trouve dans la même situation qui a généré la révolte du pain en 1981», révèle encore Maroc Leaks.

Selon le site, le Makhzen est «incapable de faire face aux services d’une dette extérieure évaluée à 30 milliards de dollars», au point qu’il «en est arrivé à solliciter son rééchelonnement» et s’est engagé «dans un processus dont il ne maîtrise ni les tenants ni les aboutissants».

«Les autorités marocaines ont une marge de manœuvre faible et elle se rétrécit au fur et à mesure que le pays s’enfonce dans un engrenage sans fin : payer les dettes avec des nouvelles dettes. Entre les dettes intérieures et extérieures, le Maroc doit rembourser 75 milliards de dollars», souligne encore ce média, qui décrit une situation «extrêmement difficile» induite par une baisse drastique des recettes touristiques dont le gouvernement marocain «tente d’amortir l’impact par les recettes des transferts» des ressortissants marocains résidant à l’étranger.

Entretemps, «le chômage ne cesse d’augmenter, les pensions et les salaires de diminuer et les prix de flamber», tandis que les subventions disparaissent, sur fond de croissance «presque inexistante», conclut le site, qui estime que «tous les ingrédients» sont réunis pour un «printemps marocain».

K. B.

 

Comment (48)

    nina
    23 décembre 2017 - 22 h 07 min

    Etant d’origine marocaine et vivant au Canada, je constate que les prix au Maroc ne cessent d’augmenter. Le pays devient trop cher même pour ces ressortissants MRE, j’imagine que pour la population cela doit être très dur. Le gouvernement doit réagir au plus vite ….




    0



    0
    Paris75011
    20 décembre 2017 - 0 h 21 min

    Alors que le peuple marocain subit la misère dans sa chair profonde et au quotidien, le Mongolien M6 et sa famille passent 8 mois sur 12, des vacances VIP sur le dos du contribuable marocain.
    Pour preuve depuis 20 jours, il est en vacances à Paris chez sa maman et son époux qui n’est autre, que l’ancien garde corps de son papa le Glaoui H2 qu’elle a épousé six mois après le décès du Glaoui H2 et dont elle était la maîtresse avant la mort du Glaoui H2.




    5



    3
    Anonymous
    19 décembre 2017 - 21 h 38 min

    Quid de l’adhésion du Maroc à la CEDEAO prévue pour le 16 décembre passé ? Quid de l’expulsion de la RASD du sein de l’UA prévue par le Maroc juste après l’adhésion de ce dernier a l’UA en janvier 2017 ? Quid du monstrueux projet de Gazoduc Lagos-Tanger dont le lancement était prévu au 3eme trimestre 2017 ? Quid de ce fameux TGV dont la mise en circulation était prévue début 2018 ? Quid du gigantesque projet « Tanger : Phare de la Méditerranée dont le début des travaux était prévu pour fin 2017 après avoir trouvé les 10 milliards de dollars pour son financement ?
    Finalement Messahel avait raison quand il a dit : « Le Maroc ? MAKANE WALLOU « .




    8



    1
    Le Rifain
    19 décembre 2017 - 17 h 11 min

    Sincèrement, que peut-on attendre d’un Système mafieux et tyrannique qui abuse de la naïveté et de la crédulité d’un peuple au point : 1/- de lui faire croire que la famille Allaouite allochtone a une descendance directe du Prophète Assalem sur lui , au point où M5 est apparu en pleine lune en 1959 afin de faire la révolte des Rifains après le massacre de 90.000 personnes des notre sur instruction de H2. 2/- qui nous parle d’un chimérique TGV qui n’arrive jamais alors que 70% de la population rurale, soit environ 10 millions de marocains continuent à se déplacer à dos de Mulet quand le chef de famille à la chance de disposer d’un Mulet. 3/- parler d’exception marocaine alors que 45% de la population totale, soit environ 16 millions de marocains vivent aujourd’hui sous le seuil de pauvreté, soit l’équivalent de deux dollars par jour et par personne. 4/- parler de démocratie et de liberté alors que le Maroc vient de battre le record mondial de journalistes en prison après la Turquie.
    Voici la réalité de ce régime Allaouite mafieux que nous sommes en train de combattre pour la dignité Rifaine.




    14



    2
      صالح/ الجزائر
      19 décembre 2017 - 19 h 42 min

      Bonne chance à nos frères marocains dans leur lutte pour la dignité humaine et citoyenne .
      la famille Alaouite descend de Ali et non du Prophète Assalem sur lui . Ali en se remariant il a donné naissance à des fils autres que Al Hassan et Al Hussein .




      8



      1
    Bennani
    19 décembre 2017 - 14 h 36 min

    Le seul responsable de cette chaotique situation politico-socio-économique est à mettre à l’actif du Mongolien M6 et son entêtement à vouloir coûte que coûte maintenir sa colonisation du Sahara Occidental au détriment du droit international pour ne pas perdre la face envers ses sujets, à un point où il a voulu faire de cette affaire familiale, une cause nationale, à l’effet de justifier les lourdes dépenses sur cette question (corruption des diplomates véreux et autres médias occidentaux…) aux dépens du développement du Maroc et du bien être de sa population.




    16



    4
    Paris75011
    19 décembre 2017 - 14 h 27 min

    À mon avis, le pire est à prévoir dans le court terme notamment après la sortie de Messahel sur cette « Machine à Laver » les narco-dollars du Makhzen et le dispositif de contrôle que vont mettre en places les Institutions financières internationales (FMI, OCDE, BIRD, BAD…).




    15



    3
    Kp10
    19 décembre 2017 - 13 h 48 min

    Je pense à ces journalistes marocains qui nous expliquaient que la fermeture de la frontière entre l’Algérie et le Maroc était préjudiciable pour le Maroc car la contrebande d’essence causait un manque à gagner pour les finances du royaume dû aux taxes non perçues!!!
    Cette situation n’est pas réjouissante pour le peuple marocain. loin de moi l’idée de me réjouir du sort des marocains ou de n’importe quel être humain.
    Ce que je déplore, c’est l’outrecuidance du makhzen à sortir de telles sornettes!!! Il faut oser.




    21



    3
    HANNIBAL
    19 décembre 2017 - 12 h 48 min

    El mar’ok séculaire avec son roi éclairé va développer l’emploi ancestral qui existe déjà: mettre tout le monde au turbin, prendre son baton de pélerin et silloner les pays arabes de sa coalition pour glaner quelque obole en envoyant quelques selfies à ses sujets qui crèvent de faim et font les mules entre l’Espagne et le marokistan. ses sujets lui vouant un culte!!! (…) le makhnazistan doit trouver de nouvelles routes et de nouveaux débouchés parce qu’affamer un peuple qui piétine tout sur son passage pour un kg de semoule peut bien balayer ce régime monarchique prédateur et criminel de ce peuple et qui les endette pour son bon plaisir de ses frasques sur le dos du contribuable qui, s’il ne réagit pas, ne changera pas de statut et restera un objet (…) il doit prendre son destin en main et chasser cette monarchie illégitime et féodale qui les asservit.
    mais s’ils aiment leur roi et l’adulent, c’est leur choix de rester esclaves, on n’y peut rien !!




    15



    3
    n'hi-net
    19 décembre 2017 - 12 h 10 min

    Conclusion:l’Algérie,ce pays immense,aux richesses inépuisables,n’est finalement entouré qu de peuples affamés! c’est normal que le pays soit convoité!!
    il y a donc urgence d’ériger une haute muraille infranchissable tout au long des frontières, de fermer les airs et de ne laisser qu’une fuite, une ouverture sur la mediterranée indispensable et suffisante…..!




    21



    7
    Aziz
    19 décembre 2017 - 11 h 03 min

    Le génie de Mongole VI est qu’il continue à creuser même après avoir touché le fond




    19



    3
    Othman
    19 décembre 2017 - 10 h 27 min

    Sans vouloir faire le pyromane, je comprend la situation socio-economique qui prévaut ces derniers mois au Maroc notamment après avoir vu les nombreuses vidéos de familles marocaines de le Région Orientale menaçant le Makhzen de rentrer en Algérie pour demander aides et assistance.
    Ceci se confirme par les chiffres officiels du HCP sous tutelle du Palais qui annonce pour les onze mois de l’année 2017 un déficit de la balance du commerce extérieur record de 17,57 milliards d’euros et qui reste le plus important entre l’ensemble des pays de la Région MENA.
    Que Allah soit avec ce peuple.




    19



    6
      Badreddine
      19 décembre 2017 - 14 h 10 min

      Effectivement ya Si Othman puisque la Banque Mondiale prévoit pour 2017, un déficit du commerce extérieur de 19,5 milliards de dollars pour le Maroc et de 10 milliards de dollars pour l’Algerie avec une réserve de change de, respectivement, 23 Milliards de dollars et 98 Milliards de dollars.
      Le drame dans tout cela est que la presse propagandiste du Régime du Makhzen passe son quotidien à prédire le chaos économique de l’Algerie certainement pour détourner l’attention des marocains sur leur misérable vie quotidienne et surtout ce qui les attend en 2018.




      18



      4
    youssef
    19 décembre 2017 - 10 h 15 min

    Le peuple marocain est contraint de force a subir cette dictature royale .
    Même à l’étranger il a peur de l’ouvrir. Mais en général ce peuple est comme les autres.




    17



    5
    Mokrane
    19 décembre 2017 - 9 h 54 min

    Un peuple condamné à vivre courbé pour faire ce fameux Baise-main ne mérite ni respect ni compassion.
    Enfin c’est mon principe de citoyen libre et digne.




    27



    17
    Keltoum
    19 décembre 2017 - 9 h 49 min

    L’avenir du Maroc est entre les mains de son peuple, le seul a même de changer l’image de son pays et a se donner cette dignité indispensable à l’effet de susciter le respect des autres peuples.
    Tout le reste n’est que tromperie sur la marchandise.




    19



    7
    Sidali
    19 décembre 2017 - 9 h 41 min

    Tout le monde s’accorde à dire que la fin de la prédatrice famille Allaouite au Maroc est proche. La seule inconnue de l’équation est de savoir si M6 fini au mieux comme Ben Ali ou au pire, comme Kadhafi et/ou Saddam !!!
    Les paris sont lancés.




    22



    8
    WizzaRosa
    19 décembre 2017 - 8 h 15 min

    Laissons le Maroc au peuple frère marocain. Parlons de nous, de nos problèmes si nombreux et complexes, de nos potentiels et nos faiblesses et de nos contradictions. Nous n’avons, pour une grande majorité d’entre nous, qu’une seule demeure et franchement: après elle, c’est le déluge!




    20



    26
      Mekhloufi
      19 décembre 2017 - 9 h 31 min

      @WissaRossa. Qui t’a dit que le peuple marocain est notre frère ? Moi ma mère n’est pas une sorcière, ma soeur n’est pas une prostituée, ma tante n’est pas une « Femme Mulet », mon père n’est pas un candauliste, mon frère n’est pas un dealer, mon cousin n’est pas un Terroriste et ma famille n’est pas une famille de soumis à un Prédateur qui a fait de ses sujets une Risée Universelle.




      29



      18
    صالح/ الجزائر
    19 décembre 2017 - 7 h 53 min

    la monarchie hachichienne n’a qu’ emprunter de l’argent à « l’emir des croyants ».
    ((Selon plusieurs sources bien informées, la fortune du roi du Maroc Mohammed VI est estimée à plus de 5,7 milliards de dollars. Dans un discours officiel, le souverain marocain s’est déjà demandé où sont parties les richesses du Maroc. Le citoyen marocain, pour sa part, s’est posé une autre question très pertinente : Si le Maroc n’a pas de gaz ni de pétrole, d’où diables Mohammed VI tire-t-il autant d’argent pour se situer bien haut dans l’échelle des têtes les plus fortunés du monde ? Mohamed VI ne se contente pas de spolier le peuple marocain, le plus grave c’est qu’il l’endette sur plusieurs générations. Une dette qui restera à la charge éternelle des marocains même s’il y a un changement de régime. Aujourd’hui, Mohamed VI concentre tous les pouvoirs et décide de tout dans un Maroc qu’il considère comme son fief féodal et les marocains comme ses serfs)) Maroc Leaks du 17 août 2017 12 h 47 min




    21



    8
    Zaatar
    19 décembre 2017 - 7 h 26 min

    Le Makhzen surendetté? ah bon? pourtant l’économie du pétard long format et de la poudre blanche est florissant au Maroc. Sans compter le commerce des péripatéticiennes formées pour consolider une économie déjà forte par celle de la drogue. Si avec toute cette panoplie de forces économiques le makhzen se trouve endetté, je vois mal avec quoi il pourra s’en sortir… parce qu’à côté c’est le trou noir…




    18



    7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.