Logement promotionnel aidé : les inscriptions se feront au niveau des communes

Dans le Grand Sud, des agglomérations de logements individuels seront réalisées suivant la nature de chaque région
Le P/APC est le plus mieux placé pour connaître la situation de ses administrés. New Press

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar, a annoncé mardi à Alger que les inscriptions à la formule Logement promotionnel aidé (LPA) se feront au niveau des communes.

Les inscriptions à la formule LPA se feront au niveau local, «le président de l’Assemblée populaire communale étant le plus mieux placé pour connaître la situation de ses administrés», a affirmé M. Temmar en réponse aux préoccupations des députés lors d’une réunion avec la Commission finances et budget de l’Assemblée populaire nationale (APN) consacrée au débat autour du projet de règlement budgétaire de 2015.

Cette formule focalise sur l’organisation de l’aspect financier afin de préserver les ressources financières à travers le flux des fonds par la Caisse nationale du logement (CNL) pour assurer la poursuite des opérations de réalisation.

Le ministre a souligné que cette formule est le résultat d’une révision de plusieurs programmes «éparpillés» depuis des années, qui ont été, a-t-il dit, recyclés et regroupés en un programme comprenant 70 000 unités.

L’instruction sera adressée aux wilayas au cours de cette semaine, a indiqué le ministre, relevant que les wilayas avaient transmis au ministère de tutelle les plans cadastraux, exception faite de la wilaya de Tizi-Ouzou qui connaît des problèmes avec les propriétaires privés.

Le secteur ne va pas recourir aux terrains agricoles pour couvrir le foncier nécessaire à la réalisation de cette formule.

Dans le Grand Sud, des agglomérations de logements individuels seront réalisées suivant la nature de chaque région, en laissant le choix au responsable local pour l’aspect externe et au bénéficiaire pour l’aménagement interne.

Pour ce qui est de la formule Logement locatif promotionnel (LLP), le ministre a fait état du lancement, dans les prochaines semaines, de l’opération-pilote. Le ministre a indiqué que cette opération est désormais devenue une exigence pour la gestion du dossier du logement, au vu du changement dans la situation financière du pays.

Selon M. Temmar, le loyer mensuel sera abordable et adapté en fonction des capacités de chaque citoyen, de même qu’il sera pris en considération la nature de chaque région.

«Il n’existe pas de solution à la crise du logement en 2018, nous devons œuvrer à la gestion du dossier en vue de rattraper le retard et satisfaire, dans une large mesure, la demande», a poursuivi M. Temmar, qui a souligné que le secteur œuvrait à éradiquer 80% des problèmes avant le lancement des projets.

Cette formule permettra aux citoyens de changer de wilaya, en toute liberté, de changer le type de logements en passant de 2 pièces jusqu’à 5 pièces, et ce, en fonction du nombre des membres de la famille.

Parallèlement, elle permettra de créer un marché de l’immobilier locatif, selon le ministre, qui a affirmé que le secteur soutiendra ce mode, en ce sens que d’autres réunions seront tenues en vue d’apporter de plus amples éclaircissements sur formule LLP.

R. E.

Comment (2)

    allam
    11 janvier 2018 - 8 h 58 min

    C’est trés bien d’aider les citoyens à se loger,mais pas à n’importe quel prix.Si l’Algérie pouvait consacrer le 1/10ème de toutes ces sommes pour construire des hotels, ce serait beaucoup plus rentable et VISIBLE!!
    Car, pour le moment, tout ce que le gouvernement paie par milliards de dollars « ne se voit pas » faute de publicité. Surtout au niveau international où on continue à croire que l’Algérie est le dernier des pays du Maghréb. Ce qui est totalement faux!!!




    4



    0
    Anti Khafafich ⴰⵎⴳⵉⵍⵍ ⵜⵉⵢⵉⵍⵍⵉ
    10 janvier 2018 - 6 h 03 min

    les MERDIAS fransionistes ne vont sûrement pas parler de ce sujet. race maudite !




    5



    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.