Pillage des ressources sahraouies : le Polisario demande des indemnisations à l’UE

Le Front Polisario revendique 240 millions d'euros par an comme indemnités
Mohamed Sidati (premier plan). D. R.

Selon l’Agence de presse sahraouie (SPS), qui rapporte aujourd’hui l’information, le ministre sahraoui délégué pour l’Europe, membre du secrétariat national, Mohamed Sidati, a appelé à «indemniser» le peuple sahraoui suite à l’exploitation de ses richesses naturelles sans son accord ou sans la consultation de son unique représentant légitime, le Front populaire de la libération d’El-Sakia El-Hamra et d’Oued Eddahab (Front Polisario). Le Front Polisario revendique 240 millions d’euros par an comme indemnités sur les produits exportés du Sahara Occidental sans son accord, ajoute la même source.

M. Sidati a soutenu que le «peuple sahraoui ne représente aucune menace sur les intérêts des parties concernées par le secteur de la pêche». Cependant, a-t-il ajouté, «les Européens doivent obtenir l’accord du représentant légitime et unique du peuple sahraoui» pour continuer à exploiter les ressources du Sahara Occidental.

Le responsable sahraoui a mis en garde contre les «manœuvres de certaines parties qui tentent vainement d’ignorer le Front Polisario en tant que seul représentant légitime du peuple sahraoui», estimant que «l’UE doit assumer sa responsabilité et que l’Espagne et la France doivent cesser toute manipulation visant à entraver le processus de paix et les efforts en faveur d’un règlement pacifique du conflit au Sahara Occidental».

Le ministre délégué pour l’Europe a exprimé sa satisfaction quant aux conclusions de l’avocat général près le tribunal européen, déclarant «invalide» l’accord de pêche UE-Maroc, ce qui a mené plusieurs compagnies à se retirer du Sahara Occidental et à cesser l’exploitation de ses ressources naturelles, telles que le géant pétrolier anglo-suisse Glencore, la compagnie canadienne Nutrium (phosphate) et l’entreprise italienne ENI. Le gouvernement allemand a également appelé à cesser tout soutien aux investissements dans les territoires sahraouis, précise SPS. M. Sidati a fait savoir que «le Front Polisario ne ménagera aucun effort et usera de tous les moyens pour mettre un terme à la spoliation des richesses nationales du Sahara Occidental».

S. S. et SPS

Comment (17)

    TARZAN
    1 février 2018 - 18 h 44 min

    magistralement bien joué! car l’union européenne a délibérément transgressé la loi internationale et surtout africaine. aucun pays au monde ne reconnait la marocanité du sahara alors pourquoi l’UE autorise ce pays le maroc à piller les richesses du sahara occidental pour les acheter à bon prix pendant que les sahrouis soufrent dans camps de réfugier et luttent pour leur indépendance contre l’espagne puis contre le maroc?

    10
    6
    Anonymous
    1 février 2018 - 16 h 50 min

    La presse propagandiste du Régime du Makhnez vient d’annoncer aujourd’hui que la RAM ne déposera pas de plainte contre Messahel.
    Même pas le courage d’aller jusqu’au bout de leur logique même si tout le monde savait que c’était un coup de bluff pour faire croire au peuple marocain qu’il y a un pilote dans l’avion sachant que le dossier était VIDE.

    8
    5
      TARZAN
      1 février 2018 - 18 h 35 min

      NON LE MAROC A BIEN VOULU CASSER L’ALGÉRIE MAIS LA PLAINTE EST CLASSÉE SANS SUITE CAR IL N’Y A AUCUN ÉLÉMENT A CHARGE. C’ETAIT UNE PLAINTE BIDON

      8
      5
    aqil2
    1 février 2018 - 14 h 20 min

    Bonjour Paris75011. du moment que les entreprises étrangères quittent les lieux, que l’UE n’achète plus ou paye aux Sahraouis la production de leur terre et que le mongolien continue à se faire dépouiller par des arnaqueurs pour entretenir ses illusions; il peut rester encore un peu. Le peuple Marocain doit s’assumer et faire plus.

    11
    7
    Paris75011
    1 février 2018 - 13 h 50 min

    La politique expensionniste du Régime du Makhzen envers l’ensemble des pays de son voisinage et l’entêtement de M6 sur le dossier de décolonisation du Sahara occidental font perdre chaque année au Maroc, selon des bureaux internationaux d’expertise par moins de 5 à 6 points à son PIB.
    Cela, s’est répercuté directement sur le quotidien du Marocain avec ces mouvements de Hiraks qu’on voit à travers tout le pays mais aussi sur le Maroc qui vient de connaître pour 2017 et selon le PNUD, un autre recule en matière des IDH(Indices de Développement Humain) passant de la 123e place en 2016 à la 127e place en 2017.

    9
    7
    FATEM95
    1 février 2018 - 10 h 32 min

    Les carottes sont cuite pour le régime du mahknaz , avec le verdict de la CJUE qui va tomber la communauté de l’UE va etre obligé d’entériner et de s’y plier au lien de ce verdict qui sépare le Sahara Occidental du mar’ok. seul un mongol peut continuer a s’enteter car la mar’okanité du Sahara n’est reconnue par personne (…)
    L’autodétermination des Saharaouis ne saurait tarder, bienvenue a la RASD !!!!

    10
    8
    Anonyme
    1 février 2018 - 9 h 08 min

    Croire que M6 quitterait le Sahara Occidental de son plein gré est une erreur stratégique de la part des Responsables de la RASD au regard des enjeux vitaux que représentent ce dossier pour la prédatrice famille allaouite allochtone et son avenir au Maroc.

    14
    5
    Paris75011
    1 février 2018 - 8 h 49 min

    Tant que la France restera membre permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU, Mongol VI ne quittera jamais le Sahara Occidental sauf si le peuple de ce pays décidera de reprendre les armes et ce, pour la simple raison que aujourd’hui le Maroc est devenu pour la France ce qu’à toujours été «Israël» pour les Yankees.
    A bon entendeur salut .

    12
    11
    M'hamed HAMROUCH
    1 février 2018 - 8 h 37 min

    La RASD doit être mieux inspirée pour éviter le piège dans lequel sont tombées les palestiniens en se focalisant sur l’essentiel à savoir, la reprise de la lutte armée.

    13
    8
    Rachid Djha
    1 février 2018 - 8 h 29 min

    La France a chanté durant 132 ans que l’Algérie était «française» et pourtant…
    C’est pour dire au peuple du Sahara occidental que même la 3ème puissance mondiale de l’époque n’y pouvait rien contre la volonté des peuples.

    12
    11
    Ahmed ADDOU
    1 février 2018 - 8 h 21 min

    Le dossier du Sahara occidental est devenu existentiel pour la famille allaouite du makhzen au Maroc tout comme pour le dossier Palestinien est existentiel les sionistes au Moyen Orient.
    Par conséquent, dans les deux cas, la solution pour ces deux peuples ne peut être que la lutte armée.

    11
    8
    Med Benhamou
    1 février 2018 - 8 h 08 min

    Tant que le Polisario n’a pas compris que Mimi6 ne comprend que le langage de la force et donc des armes, cette question du Sahara occidental va traîner en long et en large.

    11
    9
    BabElOuedAchouhadas
    1 février 2018 - 8 h 02 min

    Face au vil chantage (haschich, terrorisme, migrants africains) exercé par le Régime du Makhnez envers les pays de l’UE en rapport avec ce dossier de colonisation du Sahara Occidental, il ne reste à l’armée de la RASD que la reprise de sa lutte armée qui avait fait connaître au monde entier leur juste cause avant le Cessez-le-feu de 1991.
    Dans le cas contraire, la cause du peuple du Sahara occidental finira comme celle du peuple Palestinien c’est à dire aux oubliettes.

    12
    9
    Vangelis
    1 février 2018 - 7 h 55 min

    Demander des indemnisations, de quoi parle-t-on ?
    .
    S’agit-il seulement de finances au détriment de la souveraineté ?
    .
    S’agit-il de compensation donnant ainsi le feu vert à la narco-terro-monarchie et à ses souteneurs que sont principalement la France et l’Espagne ?
    .
    Le Polisario serait mieux inspiré à combattre toute exploitation de son territoire que de vendre ses richesses en demandant des compensations au détriment des générations futures.

    14
    10
    Yeoman
    1 février 2018 - 6 h 32 min

    Des enfants qui végètent dans des camps de réfugiés pour ne pas se faire écraser par la soldatesque affamée de Mohamed 6 alors que les richesses de leur pays sont en train d’être pillées sans vergogne. Messieurs les européens, si vous n’avez pas de compassion, ayez un peu honte.

    15
    11
    El patriot
    1 février 2018 - 0 h 09 min

    Un billet à prendre, au nom du peuple. Ce peuple sahraoui me fait de plus en plus de peine wallah.

    13
    10
    Ziad ALAMI
    31 janvier 2018 - 21 h 51 min

    C’est la moindre des choses que de demander ces indemnisations à mon avis.

    24
    19

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.