La dépouille du migrant algérien mort en Espagne n’arrivera que ce samedi

Archidona Bouderbala
Intervention musclée de la police espagnole au centre d'Archidona. D. R.

Par Kamel M. – Des sources officielles ont indiqué que la dépouille mortelle du jeune Mohamed Bouderbala, mort dans des conditions suspectes dans un centre de rétention à Malaga, arrivera ce samedi au port d’Oran à bord d’un bateau de l’ENTMV. La dépouille  du migrant, dont le corps sans vie avait été découvert dans sa cellule au centre d’Archidona, à Malaga, avait été transférée à Alicante, avant d’être rapatriée pour être enterrée à Mostaganem.

La mort de ce migrant clandestin avait suscité une vive polémique suite à la révélation faite par un journaliste espagnol faisant état d’un assassinat. La police espagnole avait affirmé que Mohamed Bouderbala s’était suicidé, mais cette thèse avait rapidement été remise en cause par des codétenus algériens qui confieront, plus tard, que les autorités espagnoles exerçaient des pressions sur eux pour appuyer la thèse de la mort par suicide et disculper ainsi la police espagnole.

Le ministre de la Justice, Tayeb Louh, avait annoncé que la dépouille de Mohamed Bouderbala allait être rapatriée il y a plusieurs jours, mais ce n’est que ce samedi que les proches du défunt pourront enfin l’inhumer. Qu’est-ce qui a retardé ce rapatriement ? Louh avait notamment annoncé qu’une nouvelle autopsie serait effectuée par un médecin légiste algérien pour déterminer les vraies causes de la mort du jeune Bouderbala. L’autopsie sera-t-elle effectuée ou la dépouille sera-t-elle inhumée directement ?

Le ministre des Affaires étrangères avait convoqué le chargé d’affaires espagnol à Alger, suite au décès de Mohamed Bouderbala qui avait fait beaucoup de bruit. On ne sait pas si ce retard est dû à une volonté des autorités espagnoles de laisser passer la tempête ou à une tentative d’entraver la contre-enquête prévue en Algérie. La découverte d’indices qui corroboreraient la thèse du meurtre pourrait, en effet, donner lieu à une crise diplomatique entre l’Algérie et l’Espagne.

K. M.

 

Comment (2)

    Algérien Nationaliste
    3 février 2018 - 13 h 53 min

    Non seulement il est mort mais en plus il fait des frais supplémentaires, détruit la vie de ses parents et humilie ses concitoyens algériens…

    5
    2
      Anonyme
      3 février 2018 - 16 h 49 min

      avec tous ce que tu vis est tu es nationaliste??!! tu ne fait pas parti de la vie de tous les jours rien que ce matin 40personnes attendent leurs sachet de lait un queu…

      3
      1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.