Le prince héritier saoudien Mohamed Ben Salmane indésirable à Londres

Ben Salmane Londres
Le prince héritier saoudien Mohamed Ben Salmane. D. R.

De Londres, Boudjemaa Selimia – Le déplacement controversé à Londres du prince héritier saoudien Mohamed Ben Salmane a été déprogrammé en raison de craintes qu’il soit confronté à un large mouvement de protestation de la société civile britannique opposée à sa venue au Royaume-Uni. Les Britanniques reprochent au fils du roi saoudien son implication dans de graves violations des droits de l’Homme, notamment au Yémen, où l’intervention militaire conduite par Riyad a provoqué le chaos dans ce pays où des milliers de civils, dont de nombreux enfants, ont été massacrés et affamés.

Mohamed Ben Salmane, qui est désigné comme l’architecte en chef de la guerre déclenchée par l’Arabie Saoudite contre le Yémen, avait prévu d’effectuer une visite de trois jours au Royaume-Uni ce mois de février. Une visite qui vient d’être reportée au 7 mars, par crainte d’une «couverture médiatique négative pour la réputation du royaume» et de grandes manifestations de dénonciation des graves atteintes aux libertés commises par les Al-Saoud dans cette monarchie dirigée par un régime wahhabite moyenâgeux.

Un documentaire en trois épisodes diffusé le mois dernier par la BBC, retraçant la vague de répression sans précédent déclenchée par Mohamed Ben Salmane dans sa campagne anticorruption et qui a visé des centaines des personnalités enfermées pendant plusieurs semaines dans un grand hôtel de la capitale, a provoqué la colère des Al-Saoud. Le documentaire intitulé «House of Saud : A Family War» (la maison des Al-Saoud, une guerre familiale) dépeint la famille royale saoudienne confrontée à un «moment d’instabilité sans précédent dans son histoire sur le plan interne» et en plein conflit avec le Qatar, greffé à un risque de guerre avec l’Iran et une impasse dans le dossier yéménite.

Le prince héritier saoudien n’a pas quitté le pays depuis le début de la purge anticorruption, déclenchée le 4 novembre dernier. Mohamed Ben Salmane craint que des troubles éclatent en son absence. Sa visite à Londres allait être la première étape d’un périple diplomatique qui devrait le conduire à Paris et Washington. Le nouvel homme fort de Riyad veut renforcer sa position en tant qu’interlocuteur incontournable sur le plan régional. Il devrait également assurer les grandes capitales occidentales de sa volonté de se rapprocher de Tel-Aviv.

B. S.

 

Comment (8)

    Les Egares Wahabites
    8 février 2018 - 0 h 34 min

    Dès que Les Ben Salman deviendra impopulaire et un boulet pour Usa Gb Israël , alors ils le lacherons pour le remplacer par une autre marionnette de chez Saouds . .Les jours du fameux MBS seraient compté. .Car le documentaire BBC sur Ben Salman et Crimes de guerre au Yémen et infanticides n’aurait vu le jour sans accord officiel du Régime GB. .

    1
    1
    Felfel Har
    7 février 2018 - 16 h 56 min

    MBS a des difficultés à comprendre que son argent n’achète ni l’honneur, ni le respect, ni la sympathie des autres. Quand on s’est illustré par sa perfidie, sa traitrise, son arrogance, on ne s’attend pas à créer l’euphorie autour de sa personne. Son argent, il devrait le dépenser en aidant les pays musulmans dans le monde qui éprouvent les pires difficultés à nourrir leurs enfants et à leur donner de l’espoir en leur procurant emploi et logement. Draham lahram irrouhou filahram!

    21
    1
    Mia
    7 février 2018 - 12 h 41 min

    Ces Al Saoud et Emirs du golf ne sont que des guignoles des USA, du Royaume Unis et bien évidemment Israël, le dénominateur commun, ils n’ont aucune dignité, ni de pouvoir, ils font que ce que leurs maîtres leur dictent…..

    22
    1
    Honni soit qui mal y pense
    7 février 2018 - 12 h 37 min

    « Indésirable à Londres »? ça laisse dubitatif. Toujours est-il que ses (millions de) dollars y sont les bienvenus. Les Anglais ont l’habitude de dire que les Arabes puent mais leur argent n’a pas d’odeur.

    19
    pragmatisme
    7 février 2018 - 12 h 00 min

    N’oublions que ceux sont les anglais qui ont porté les Saoud au trône donc ils sont les seuls à connaitre les secrets de ce royaume en réalité les british se foutent du Yemen et des droits de l’homme comme tous les occidentaux d’ailleurs; ce qu’ils veulent c’est des contrats de marchés identiques à ceux passés entre les USA et les wahabites soit 300 milliards de dollars une fois leur but atteint la presse anglaise va se mettre à encenser les bédouins.

    27
    Nadjma
    7 février 2018 - 10 h 03 min

    C’est intéressant, si même les anglais lâchent les saoud c’est que c’est vraiment la fin pour eux. N’oublions pas quand même que c’est une créature anglaise. Il leur reste Paris et Tel aviv ils pourrons se rendre visite entre créatures et loosers. Ce qui apparait c’est que la GB a perdu la guerre et n’a plus besoin de l’Arabie saoudite, changement de stratégie, si seulement la france pouvait en prendre de la graine et arrêter ces micmacs en Libye et même encore en Syrie et au Sahel.

    35
    3
    صالح/ الجزائر
    7 février 2018 - 9 h 26 min

    si les Britanniques etaient effectivement sincères dans leurs reproches , et ils etaient contre les graves violations des droits de l’Homme, au Yémen , où l’intervention militaire conduite par Riyad a provoqué le chaos dans ce pays où des milliers de civils, dont de nombreux enfants, ont été massacrés et affamés , ils n’auraient pas vendu des armes dont des bombes « anti-personnel » aux criminels de la monarchie wahhabite moyenâgeuse et traitre .
    les britanniques , en déprogrammant le déplacement controversé , font du chantage pour bénéficier , eux aussi , pourquoi pas, de +ou- 450 milliards de dollars us comme leurs homologues américains , sachant que ce sont eux qui ont crée et protégé le bébé avant qu’ils le confient aux usa.

    39
    Zaatar
    7 février 2018 - 7 h 50 min

    je pense bien qu’il soit indésirable partout sur toute la planète sauf en Israël pas seulement à Londres. Un yahoudite ne peut élire domicile qu’en territoire des lyahoud.

    37
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.