Exclusif – Images inédites de l’hôtel où furent signés les Accords d’Evian

L'hôtel du parc Evian-Les-Bains Accords guerre d'Algérie
L'hôtel du parc où furent signés les accords d'Evian. Algeriepatriotique

Une équipe d’Algeriepatriotique a revisité, pour nos lecteurs, le lieu où furent signés les Accords d’Evian, 56 ans après la fin des négociations qui ont couronné plus de sept ans de lutte armée. Nos journalistes ont pu pénétrer dans l’ancien hôtel du parc, à Evian-les-Bains, en Haute-Savoie, en France, au plus près de la frontière suisse. Ils en reviennent avec des images et des interviews inédites et exclusives.

Comment (19)

    Anonyme
    6 avril 2018 - 12 h 27 min

    Bonjour Parcival. Tu as raison, ton commentaire a un seul défaut : tu as regardé cet important événement par le petit bout de la lorgnette de ton pseudo, forcément réducteur. Quant au sourire, il avait une couleur bleue qui qui précéda le baiser de la mort, raccourcissant la vie de centaines de maquisards qui avaient le malheur de n’être pas nés là où il aurait fallu.
    Bonne journée.

    Anonyme
    4 avril 2018 - 12 h 13 min

    Malheureusement ,ce qui s’est passé ce jour du 19 mars 1962 dans cet hotel a évian ce n’est que l’interface des accords conclus en secret entre le groupe de oudjda (boussouf,boumedienne) sous l’aval de l’Égypte de NACER et DE GAULE dans l’ombre juste après l’anéantissement de l’ALN et l’élimination des grands guerriers comme SI EL HAOUS et AMIROUCHE en mars 1959 cet accord ne reflète pas du tout la réalité de plus ils ont la main mise sur les finances recueillis par l’immigration de l’époque .afin de s’acquérir des armes nouveaux et des mercenaires égyptiens ce qui va leurs permettre et faciliter l’offensive sur le reste des résistants ALGÉRIENS déjà affaiblis et meurtris par l’armée française
    l’indépendance de l’ALGERIE est décidé et planifié et travaillée entre ces deux parties pendant trois ans à l’insu et au dos des braves guerriers c’était dommage que nous étions naïfs a ce point toute est joué à l’avance sur notre sort

    mergou
    4 avril 2018 - 10 h 09 min

    Pour rétablir l’histoire les accords d’évian ont été signé par la délégation du Gouvernement Provisoire de la République Algérienne – GPRA – issu du congrés de la Soummam, n’en déplise à mr ould abbés.

    Ammar
    4 avril 2018 - 9 h 21 min

    Algérie Historique Glorieuse, Glorieux Révolutionnaires à l’éternité, Glorieux FLN

    10
    Khaled
    4 avril 2018 - 7 h 47 min

    Quelle malédiction a frappé l’Algérie et le FLN pour que des hommes d’état d’alors, de très haute valeur comme Krim Belkacem, Tayeb Boulahrouf, Seddik Benyahia, Saad Dahlab et tous ceux qui faisaient partie de la délégation des accords d’Evian et qui representaient le FLN soient remplacés maintenant par des ould abbas, des tliba et des hadjar.

    32
    1
      Anonyme
      4 avril 2018 - 12 h 20 min

      Le FLN historique, authentique, celui des 6 Fils du 1er Novembre 1954 à savoir Boudiaf, Benmhidi, Benboulaid, Didouche, Krim, Bitat, celui des centaines de milliers de Chouhadas, et de vrais moudjahidines, celui des millions d’Algériens qui ont contribué à l’indépendance est entré par la grande porte dans l’histoire de l’Algérie contemporaine, dès l’accomplissement de sa mission qui a pris fin le 03 juillet 1962.
      Le sigle FLN, comme le sigle ALN devaient dès cette date être réservés et protégés. Cela a été le cas pour l’ALN; mais pas pour le FLN, c’est dommage !
      Que les personnes que vous nommez s’attribuent aujourd’hui le prestigieux sigle FLN est un non sens et une hérésie.

      26
    Algerie
    4 avril 2018 - 1 h 30 min

    Hommage à nos glorieux lions du maquis,et gardiens de la porte du désert Saharien. Ils sont à fois,la dignité, la classe, l’élégance ,le courage, la réserve, et surtout la fierté de tout un peuple trop longtemps opprimé. Eux enfants humbles, unanimement issus de milieux très modestes, ont le mérite sacré d’avoir arraché cette liberté au prix de leur vie, pour nous l’offrir.
    Aujourd’hui, chacun de nous a le devoir sacré d’être un nouveau gardien de cet immense temple, qui s’appelle Algérie indépendante, libre, et souveraine.

    26
    3
    Le Patriote
    3 avril 2018 - 23 h 44 min

    C’est une très bonne initiative qui gagnerait à rappeler et à honorer la mémoire du maire d’ Evian la victime innocente assassinée par les barbares irréductibles sanguinaires de l’OAS renseignés tout le long des négociations par leur taupe au sein du Conseil des ministres de De Gaulle: son ministre des finances Valéry Giscard-d’Estaing, le futur président de la république, élu grâce aux voix des Pieds-noirs et des Harkis. Il nomma dans son gouvernement Le général Bigeard le tortionnaire et assassin de larbi Ben M’hidi.
    Ne laissons pas passer le passé sans excuses et sans repentance

    5
    6
    Anonyme
    3 avril 2018 - 23 h 35 min

    Hommage à feu krim Belkacem, le lion du maquis algérien, et gardien de la porte du Sahara.

    25
      Anonyme
      6 avril 2018 - 18 h 48 min

      Oh oui: il l’a bien gardé qu’il signa à l’insu des vrais négociateurs une annexe secrète qui permit à la France de pouvoir poursuivre ses essais nucléaires pendant 5 années au-delà de l’indépendance.

    Logiciel
    3 avril 2018 - 22 h 15 min

    Les dirigeants algériens divergeaient sur les conditions de l’indépendance imposée, que certains voyaient comme une nouvelle colonisation et du pillage des richesses algériennes après l’indépendance. Certains d’entre eux la considèrent aussi comme une colonisation masquée et qu’elle avait liée le sort de l’Algérie à celui de la France pour toujours et de privilégier les entreprises françaises par rapport à d’autres.
    .
    et de toute les façons : « Bien mal acquis ne profite jamais ».

    4
    6
    Accorts bafoués !
    3 avril 2018 - 21 h 11 min

    Des accords qui sont à ce jour pas respecter pour la communauté Algérienne de France !

    5
    7
    Anonyme
    3 avril 2018 - 21 h 09 min

    La reconnaissance essentielle de l Algérie en tant que nation indépendante certes. Les accords d Evian sont très favorable à la France il faut le savoir aussi. Le peuple algérien connait il le contenu de ses accords depuis que ses accords ont été rédigé en son nom il y a 56 ans? ce parc et cet immeuble n existeront plus pt être ds un siècle mais les accords les textes oui ; c est ceci qui faut nous faire visiter ou les publier pour le public algerien et toutes ses générations actuelles et celles qui suivront.

    8
    5
    sourire kabyle
    3 avril 2018 - 20 h 57 min

    J’ai en mémoire un passage que j’ai lu sur un livre…
    le jour des négociations au moment de l’entrée dans l’hôtel de la délégation algérienne à sa tête Krim Belkacem il s’adressait à un des ses camarades Taïeb Boulahrouf :

    « regarde moi ces policiers en garde à vous, hier quand on était dans le maquis ils nous appelaient les fellaghas, bandits de grand chemin, maintenant ils sont en garde à vous devant notre passage »

    Le plus impressionnant :
    Un homme comme Krim Belkacem homme du maquis, avec seulement un certificat d’études, âgé à peine de 40 ans au moment des négociations (mars 1962), négociait avec des représentants de de Gaulle, ce DE GAULLE les français (leur géant de l’histoire de leur pays) le voyaient à l’époque comme un dieu, Krim lui donne des nuits blanches, ce dieu des français voulait garder à tous prix le Sahara, mais Krim l’homme des maquis et du certificat d’études lui a dit NIET.

    Ô Algérie, où sont tes hommes…???

    17
    6
      Le Patriote
      3 avril 2018 - 23 h 29 min

      y’en a marre avec cet esprit réducteur et régionaliste. Allez au diable avec votre sectarisme primaire. Les accords d’Evian furent signés par des ténors de la Révolution: la délégation était conduite par le farouche Krim Belkacem. S’il te lisait, il te cracherait à la figure et t’inciterait à plus de modestie et te sommerait de ne plus utiliser son nomà des fins sécessionnistes. Il t’enfoncerait dans ton cerveau étroit que la délégation était composée de:
      Redha Malek (Batna)
      Taïeb Boulahrouf (Guelma)
      M’Hamed Yazid (Blida)
      Saad Dahlab (Ksar Chellala)
      Lakhdar Ben Tobbal (Mila)

      Mohammed Seddik Benyahia à Jijel.

      11
      8
        Cherif
        4 avril 2018 - 9 h 52 min

        Excuse moi le Patriote, pour quoi cette lecture énervé? vous pouvez dire autant sur tous les négociateurs présent, Sourire kabyle voulez exprimé son idée sur Krim version De gaule tous simplement

        Je suis de Guelma a propos.

        Perso je ne voix aucun régionalisme la

        Merci le patriote de me faire parler

        11
        3
          Diderot
          6 avril 2018 - 15 h 27 min

          Tu ne vois pas? Je te conseille alors de lire mon « Traité sur les aveugles à l’usage de ceux qui voient » car il n’est pire aveugle que celui qui.ne veut pas voir.

        [email protected]
        4 avril 2018 - 16 h 54 min

        @Le Patriote

        …dis moi où vois tu sur mon commentaire un mot qui évoque le régionalisme ou le scissionniste , j’ai cité le nom de Krim Belkacem sans cité qu’il était de Kabylie, si c’était un oranais ça sera le meme commentaire que je dirai de lui par ce que il était à la tete de la délégation algérienne et en meme temps ministre des affaires étrangères du GPRA , je sais qu’il était bien entouré d’une équipe composée d’algériens issus de toutes les régions du pays et qu’ils le conseillaient sur plusieurs dossiers.
        Tu dois savoir aussi, je suis issu d’une famille qui a combattu contre la France colonial dont on a deux chahids de la famille. Je suis aussi un ancien rappelé du contingent de classe 1988 qui combattu dans les rangs de l’ANP durant la décennie noire, de 1994 à 1996 dans les maquis de la Chiffa (Blida) j’ai vu mourir des soldats tombés sous les balles des terros parmi eux sont originaires de Kabylie.
        …Le terme « sourire kabyle » à été donné par les français à un procédé très
        « révolutionnaire » que le colonel Amirouche utilisait régulièrement sur les traitres. Allez, va apprendre un peu d’histoire….
        Tu n’est pas plus (+) algérien que le reste des algériens et tu n’as pas aussi le monopole du patriotisme et de nationalisme.
        Donc la prochaine fois épargne nous de ton nationalisme à 2 balles et éviter de juger les gens sans les connaitre.

        12
        Anonyme
        7 avril 2018 - 6 h 16 min

        Tu as vu jusxte et je partage ton aversion à la récupération de notre histoire riche en événements héroïques. Les héros n’ont jamais manqué. Il aurait fallu que cet admirateur d(un seul d’entre eux reprenne le mot d’ordre des manifestants après l’indépendance;
        ==== « UN SEUL HERO ; LE PEUPLE » ====
        PS: Parmi les négociateurs, y en avait-il qui étaient originaires de l’Ouest?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.