La Russie réclame des excuses officielles à Londres

Poutine Russie
Vladimir Poutine en position de force après les résultats de l'enquête britannique. D. R.

La Russie, après plusieurs jours passés à nier son implication dans l’affaire Skripal et, surtout, à subir, à tort, des sanctions diplomatiques, vient de demander des excuses officielles de la part du Royaume-Uni qui vient d’être désavoué par les conclusions des analyses effectuées par un laboratoire militaire britannique, indiquant, par la voix de son directeur exécutif, Gary Aitkenhead, que l’origine de la substance utilisée pour empoisonner l’agent double n’est pas encore identifiée.

«Nous n’avons pas identifié la source exacte» de la substance, a déclaré Gary Aitkenhead à la chaîne de télévision Sky. Une déclaration qui vient confirmer les doutes qui pesaient sur cette affaire qualifiée de «provocation grotesque» des services spéciaux britanniques par le chef des renseignements extérieurs russe.

Depuis le début, la Russie a clamé son innocence dans l’empoisonnement de Sergueï Skripal et de sa fille Youlia, n’y voyant aucun intérêt puisque la justice russe ne retient plus aucun chef d’accusation à l’encontre de l’agent double. Mais après ce nouvel élément annoncé par le directeur de l’exécutif du laboratoire britannique venant clairement disculper la Russie, Moscou a demandé, ce mercredi, des excuses officielles à Londres. Cette requête intervient au moment où les 41 membres de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) se réunissent à La Haye, à la demande de la Russie. Une réunion qui, espère Vladimir Poutine, permettra de «mettre le point final» aux accusations visant Moscou qui dénonce une «campagne antirusse».

A noter, par ailleurs, que, selon Sputnik News, le département d’Etat a proposé à la Russie d’envoyer de nouveaux diplomates en remplacement des 60 diplomates expulsés, un rétropédalage qui en dit long sur le sérieux et le bien-fondé des accusations britanniques à l’adresse de la Russie.

De Paris, Mrizek Sahraoui

Comment (5)

    Les Égarés Wahabites
    5 avril 2018 - 17 h 46 min

    ..Alors là..la Theresa May est finie..l’affaire Skripal lui vaut un Veau d’or…et un séjour en Réadaptation.




    4



    1
    Zaatar
    5 avril 2018 - 13 h 41 min

    Aux dernières nouvelles les britanniques sont en train de chier dans leurs frocs. En fait ils le savaient depuis le début. D’ailleurs beaucoup d’entre eux s’interrogent sur l’utilité d’une telle invention de la part de leurs responsables et à leurs têtes Théresa May. Ils cherchent en fait qu’est ce qui se cache derrière cette invention mais sont certain d’une réplique très dur de la part de poutine… ils ont encore en tête l’essai concluant du Kinjal tiré par un Mig31.




    5



    2
    Anonyme
    4 avril 2018 - 23 h 30 min

    Poutine, un os dur au travers de la gorge de la G.B et les copains.
    Bravo Poutine, échec et mat en 1 coup.




    33



    5
    Anonyme
    4 avril 2018 - 22 h 43 min

    la grande-bretagne devra également s’excuser pour avoir créé Israël et pour tous les morts palestiniens. Elle devra s’excuser, ainsi que toute l’Europe et les US pour les assassinats de Saddam Hussein, Mouammar el kheddafi, Yasser arafat, Houari Boumedienne, et tant d’autres… En matière d’empoisonnement, la grande-Bretagne et Israël n’ont de leçons à recevoir de personne.




    18



    6
    Hamid1
    4 avril 2018 - 20 h 23 min

    Forte heureusement que les russes ont les moyens de se défendre, sinon, ils auraient fait comme ils font avec les républiques musulmanes en rasant tout les pays avec le déluges de feux.
    Il y a une coalition de dictatoriale comme jamais dans l’histoire de l’humanité qui domine le monde sur tout les plans, pour le peu qu’ils aient de travers.
    Pour deux malheureux morts, c’est la fin du monde quand on sait que des peuples entiers sont décimés et chassés de chez eux sans que ça le émeuvent, ils encouragent même les criminels de guerre dans leur monstruosité.




    33



    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.