Les trois propositions des Occidentaux à Poutine pour lâcher Al-Assad

Poutine Syrie
Poutine a faussé tous les calculs des Occidentaux au Proche-orient. D. R.

Par R. Mahmoudi – Le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung révèle que des discussions secrètes sont engagées actuellement par les principales capitales occidentales avec Moscou, pour essayer d’amener Vladimir Poutine à «lâcher» Bachar Al-Assad dont le pays est en bute, depuis six ans, à une invasion terroriste et vient d’être visé par des frappes menées par les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne.

Selon ce journal qui cite des sources diplomatiques allemandes, les Occidentaux aurait fait une offre «alléchante» aux Russes. Celle-ci se résumerait en trois propositions : garantir la sécurité des deux bases militaires russes à Tartous et Lattaquié. Les Occidentaux savent que ces deux bases revêtent une importance stratégique pour l’armée russe, en ce sens qu’elles lui permettent d’avoir un accès à la Méditerranée. Néanmoins, le maintien du président Bachar Al-Assad et son régime assure déjà ce privilège à la Russie.

Deuxième proposition : le financement immédiat de la reconstruction de la Syrie, dont les Russes pourraient largement bénéficier. Les Occidentaux auraient assuré à leurs interlocuteurs russes que des puissances occidentales ainsi que des monarchies du Golfe sont d’ores et déjà prêtes à injecter des milliards de dollars dans cet immense chantier s’ils acceptent de renoncer à leur soutien au «régime syrien». Tablant sur les besoins actuels de l’économie russe, qui peinerait à trouver des débouchés hors des frontières, les émissaires occidentaux veulent appâter les Russes en leur offrant, là aussi, des garanties sur leur part du «gâteau».

La troisième proposition est la plus importante. Les Occidentaux s’engageraient à reconnaître la Russie comme «superpuissance mondiale» et à la traiter avec elle comme tel à tous les niveaux, avec tout ce que cela suppose comme suppression des sanctions que Washington et l’Union européenne décident tour à tour d’imposer à ce pays.

Les sources diplomatiques citées par le journal allemand estiment que cette offre n’est pas «une reddition», mais plutôt «un aveu d’échec» imposé par l’absence d’alternative pour mettre fin à la crise syrienne.

A noter, enfin, que le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung qui a publié ces révélations, ne fait aucune mention à la réaction de la partie russe dans ces pourparlers.

R. M.

Comment (32)

    Anonyme
    23 avril 2018 - 20 h 08 min

    Et le plus important la reconnaître comme super puissance et respecter en tant que tel , vous avez honte de rien ; la Russie et Poutine ont démontré au monde sur ce conflit qu il etait la seule puissance du moment puisque OBAMA CAMERON HOLLANDE sont entré la queue entre les jambes . En fait je pense qu il cherche pour eux meme une issue de sortie avec la Russie qui nont pas cessé de sanctionner et accuser a tort et a travers mais en vain pour dire a leurs opinions qui sont et reste les maitres du jeu et du Monde ; ce fut une guerre sans pitié ctre la Syrie et les forces russes et le hesbollah iranien ctre ses 3 puissances USA GB France Israël et les basses besognes pour la Turquie Arabie Saoudite Qatar et tt leurs mercenaires et groupes armés et entrainé par leurs soins et tout ceux ci ont perdu cette guerre contre la Syrie l Iran e surtt la Russie. Donc dans une guerre et quelqu elles soient qd elle s achevé au bénéfice du gagnant du aux rapports de forces , qui impose le gagnant ou les vaincus? faut qu il arrête de nous prendre pour des cons . cette histoire sera écrite par les vainqueurs donc la Russie donc c est ca qui vous gene le plus pour vos futures générations qui la lieront . La seule puissance en ce moment c est bien la Russie en armes conventionnels , elle les dépasse de 15 ans en technologie d armes sophistiqués et les russes au combats c est quelque choses  » Stalingrad  »  » Berlin » ; c est fini l armée des soldats livré a eux mêmes avec la Russie du bourré Eltsine…. la preuve ;ils vous ont sorti de la Syrie vous vos caniches et vos groupes armés. .




    16



    0
    chark
    23 avril 2018 - 18 h 53 min

    Les deux factions juives se livrent à une lutte à mort sur les intérêts geopolitiques , et geostratégiques , d’une part vous avez les sionistes occidentaux avec à leur tête rotschild , soros et goldman sachs , et d’autre part vous avez les loubavitchs de V Poutine qui n’accepte plus le fait accompli imposé par les sionistes de tel aviv , waschington , et bruxelles ….




    7



    7
    7
    23 avril 2018 - 18 h 14 min

    Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras;l’un est sur,l’autre ne l’est pas.
    Ils ont détruit la Syrie pour mettre à genoux la Russie….ils n’y sont pas arrivés et maintenant ils demandent à Poutine de se mettre à genoux… gracieusement.
    C’est une idée Saoudienne, j’en suis sur!! les Ibn Lihoud aiment que les gens se mettent à genous…et la tête roule au sol.




    20



    2
    issam
    23 avril 2018 - 17 h 41 min

    ça veut dire que les occidentaux ont les moyens d’arrêter la guerre en Syrie ?

    Trop tard pour la reconstruction des infrastructures syriennes elle a été confié aux chinois !




    13



    1
    mehsis
    23 avril 2018 - 15 h 58 min

    Et alors ?
    A nous de contrer intelligemment au lieu de subir




    28



    2
      MIN-DJIBALINA
      24 avril 2018 - 15 h 20 min

      JE VEUX BIEN CROIRE EN VOTRE PROPOSITION, MAIS COMMENT CONTRER INTELLIGEMMENT CES PUISSANCES QUI SONT ÉVIDEMMENT LES FOURNISSEURS EN ARME DE TOUT LE MONDE ARABE???
      SANS OUBLIER HÉLAS QUE NOTRE INTELLIGENCE EST PLOMBÉE PAR DES SYSTÈMES BOULITIQUES OBSOLÈTES AUX IDÉES MOYENNAGEUSES




      1



      1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.