Le commandant de l’Africom le général Thomas D. Waldhauser à Alger

commandant Africom Alger Messahel
Le général Thomas D. Waldhauser. D. R.

Le Commandement des Etats-Unis pour l’Afrique (Africom) veut explorer avec l’Algérie les futures activités de coopération en matière de sécurité, a déclaré le commandant de l’Africom, le général Thomas D. Waldhauser. «Nous sommes impatients d’explorer les futures activités de coopération en matière de sécurité avec l’Algérie», a indiqué le général Waldhauser à l’issue de l’audience que lui a accordée le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel.

Le haut gradé américain a affirmé, selon l’information rapportée par l’APS, que sa visite en Algérie «est une bonne opportunité pour discuter directement avec les dirigeants algériens de nos préoccupations communes en matière de défense et de sécurité». «Nos nations travaillent ensemble en qualité de partenaires égaux pour construire un avenir meilleur, pas seulement en Algérie, mais partout en Afrique du Nord», a-t-il ajouté, soulignant que «grâce à un partenariat solide, nos pays sont mieux capables de combattre les causes profondes du terrorisme et de promouvoir la paix et la stabilité».

Le commandant de l’Africom a saisi cette occasion pour présenter les condoléances du gouvernement américain au gouvernement et au peuple algériens ainsi qu’aux familles des victimes du crash de l’avion militaire survenu le 11 avril dernier à Boufarik et ayant fait 257 morts.

De son côté, M. Messahel a indiqué que ce genre de rencontres permet de faire des «analyses et échanger les expériences» en matière de sécurité, notamment au plan régional, ajoutant que cette réunion a été «très utile et fructueuse» pour l’Algérie et pour les Etats-Unis d’Amérique «en tant que pays ami et membre du Conseil de sécurité de l’ONU». Il a exprimé son souhait de dégager d’autres perspectives visant à renforcer davantage la coopération avec les Etats-Unis et plus particulièrement avec l’Africom concernant les questions liées à la sécurité.

R. N.

Comment (11)

    Anonyme
    26 avril 2018 - 17 h 27 min

    Chaoui : Heureusement que tu es la effectivement Africom = Otan Sioniste-Wahabite.

    kouder belala
    26 avril 2018 - 14 h 22 min

    Don Corleone de la Maison Blanche, «le Parrain IV» nous a envoyez son lieutenant pour asseyez non de nous racketter ou de lui céder une base mais comme nous ne sommes pas Ryad et les autres capitales arabes du Moyen orient , qui sont concernées et savent désormais que leurs relations avec Washington sont soumises à la loi du «racket» et qu’elles vont devoir passer à la caisse et pas que pour donner des «clopinettes» à l’Amérique. En affirmant que les Etats-Unis ont dépensé plus de 7000 milliards en dix ans dans leur région sans en avoir eu de retour bénéfique, Donald Trump leur a assurément fait comprendre qu’il compte leur extorquer un maximum.Macron aussi est allé baisé la main de son chef :Don Corleone suivra Merkel puis la PM English au suivant et etc….

    1
    1
    7
    26 avril 2018 - 4 h 34 min

    belle Algérie si rebelle…que de mots doux sussurés à tes oerilles par l’américain…mais une fois être passée dans son lit,il se comportera avec toi comme il se comporte avec ses dizaines de ‘concubines’…comme lmakhnza.

    El Marsa
    26 avril 2018 - 2 h 29 min

    tous les pays suiveurs des usa et Israël souhaitent que l’Algérie rentre dans leurs coalitions, ça serait notre erreur fatale, soyant souverain, on a un très beau pays que nos chouhada nous ont laissé, travaillos très fort pour le conserver, la dignité se paye.

    22
    3
    mkideche
    26 avril 2018 - 1 h 43 min

    wallahi, les USisraeliens nous souhaitent qu’on sort de notre coquille, soyons sages, renforçons nos forces et protégeons nos frontières, normalement nos médias doivent réveiller notre peuple, il reste que nous du printemps arabe, nos dirigeants doivent former le peuple à s’auto défendre comme hachakom lihoude. pendant la révolution, c’était notre ennemis et maintenant ils veulent qu’on fasse la coalition. Incroyable, ils veulent apprendre de nous, du jamais vu.

    1
    4
    Anonyme
    25 avril 2018 - 20 h 36 min

    Attention l’Algérie n’a pas intérêt à s’inscrire dans la stratégie us ni en Afrique ni au moyen orient
    Il faut abdolument tenir le cap et garder ses distances par rapport à tous les protagonistes et notamment les états vassaux du golfe, il y va de notre sécurité

    17
    2
    Flytoxe
    25 avril 2018 - 19 h 20 min

    Allah l’Algérie le peuple.😅

    1
    10
    UMERI
    25 avril 2018 - 18 h 49 min

    Espérons que le commandant d’Africom ne forcera pas la main aux dirigeants algériens, pour les engager dans des aventures douteuses, en dehors de notre territoire.La coopération sécuritaire est indispensable entre les Etats, si les partenaires, a condition qu’ ils soient animé de bonnes intentions.

    5
    5
    Chaoui
    25 avril 2018 - 18 h 38 min

    ATTENTION ALGÉRIE : DANGER !
    L’Africom c’est l’Otan : des forces militaires qui ne visent qu’à mettre en coupe réglée les pays que les USraéliens convoitent.
    Le terrorisme islamiste serait leur « souci » ! Quelle bonne blague ! Ce sont EUX qui l’ont créé et qui le disséminent dans les zones, pays et régions sur lesquelles ils veulent faire main basse…
    Il est dit que « Le Commandement des Etats-Unis pour l’Afrique (Africom) veut explorer avec l’Algérie les futures activités de coopération en matière de sécurité » ! Ben voyons ! Ils veulent seulement connaître nos moyens pour mieux les annihiler lorsqu’ils se décideront à se jeter sur notre pays.
    Qu’ils DÉGAGENT de notre pays.

    16
    2
    issam
    25 avril 2018 - 17 h 49 min

    Je pense que l’Algérie qui est un pays africain doit faire comme les pays européens ,et créer l’union africaine des africains,pour les africains et sauvegarder les intérêts du continents africain en premier.

    15
    13
    Anonyme
    25 avril 2018 - 17 h 11 min

    Une tres bonne occasion pour cooperer gagnant gagnant ,la diplomatie intelligente doit faire le reste et M. Messahhel est un diplomate aguerri et saura defendre les interets de notre Nation Algerienne et de notre peuple.

    14
    33

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.