Ould-Abbès : «L’opposition est atteinte d’Alzheimer»

FLN Ould-Abbès
Djamel Ould-Abbès continue sa campagne pour un cinquième mandat de Bouteflika. New Press

Par Hani Abdi – Le secrétaire général du FLN, Djamel Ould-Abbès, attaque à nouveau les partis de l’opposition qui dressent un tableau noir de la situation générale du pays. S’exprimant aujourd’hui à l’ouverture du regroupement régional du parti à l’ouest du pays, Djamel Ould-Abbès accuse les forces de l’opposition de souffrir de la perte de la mémoire. «L’opposition, qui noircit la situation de l’Algérie, est atteinte d’Alzheimer car il est difficile d’ignorer tout ce qui a été réalisé et accompli durant ces dix-neuf dernières années en Algérie», a-t-il déclaré devant les caméras. Le chef de l’ex-parti unique a énuméré quelques grandes réalisations dans plusieurs domaines.

Le secrétaire général du FLN affirme qu’il n’y a pas un domaine dans lequel l’Algérie n’a pas enregistré des avancées considérables. Pour lui, grâce à la lucidité et à la vision du chef de l’Etat, le pays est aujourd’hui cité en exemple dans plusieurs domaines. Le chef du FLN, qui appelle le président Bouteflika à brigueur un nouveau mandat, assure que le bureau politique qu’il préside a sérié tout ce qui a été réalisé durant les dix-neuf ans de règne de Bouteflika et sera publié afin que les Algériens connaissent la situation réelle du pays. C’est aussi pour contrer «les discours alarmistes, défaitistes et catastrophistes» de l’opposition.

Djamel Ould-Abbès semble ainsi répondre aux constats alarmants établis par plusieurs partis de l’opposition ces dernières semaines. Parmi ces partis, il y a le Parti des travailleurs, le FFS, le RCD, Jil Jadid et Talaie El-Houriyet. Le SG du FLN, qui mène une véritable campagne pour la «poursuite par Bouteflika de sa mission à la tête de l’Etat», occupe depuis quelques semaines le terrain en multipliant ses sorties médiatiques.

Fortement appuyé par la présidence de la République, Djamel Ould-Abbès semble ainsi imperturbable par les voix discordantes du FLN. Même les agissements de l’ancien secrétaire général du parti Amar Saïdani, dont on dit qu’il était proche de la Présidence, n’ont pas eu raison de la «détermination» de Djamel Ould-Abbès, qui affirme qu’il ne bougera pas de son poste avant la présidentielle de 2019.

H. A.

Comment (22)

    UMERI
    6 mai 2018 - 14 h 30 min

    Mr Ould Abbas, si vous considérez que l’opposition est atteinte de la maladie d’Alzheimer, n’ta kheraft, ta boussole est déréglée, il va falloir te faire examiner par un Psychiatre, car c’est vraiment grave….

    DYHIA-DZ
    6 mai 2018 - 14 h 22 min

    Wallah que je me demande qu’avez vous étudié en Allemagne.
    Was ist das ?? Was für eine Dummheit ist das ??

    9
    1
    Anonyme
    6 mai 2018 - 13 h 37 min

    il a le cervelet carbonise ,et je crois qu une puce a crame dans sa cabessa ; a admettre en urgence a Frantz fanand !

    AÏT BENABDELMALEK
    6 mai 2018 - 8 h 01 min

    Et toi, t’es atteint de quoi, … ? De la maladie de la chikhoukha….. pour sure. Allez, DEGAGE !!! Mais DEGAGEZ TOUS… bon dieu de bon dieu ! Laissez la place aux JEUNES qui sont beaucoup plus compétents que vous tous. ….

    hrire
    6 mai 2018 - 5 h 04 min

    Ce sont les indigènes des quatre mandats de bouter qui représentent les 90% de cette populasse privés de tout en commençant par les viandes rouges les poissons les fruits et en passant par les produits laitiers payant l’impôt a la place des riches comme au temps du colonialisme par l’imot arabe et autres par la fiscalité du Dinar qui sont atteints d’Alzheimer.

    10
    # L'ami de Mer_Kel
    5 mai 2018 - 22 h 17 min

    le chameau qui ne ne verra jamais sa bosse …
    un vrai cas d’école : trouble de la personnalité narcissique chronique , et iln’est pas le seul dans les arcanes du pouv…

    EL QODS
    5 mai 2018 - 20 h 16 min

    Terrible d’en être arriver là
    je ne sais quoi dire sincèrement
    Nous sommes tous complices de cette descente en enfer
    Épargnez nous AP svp de commenter ce personnage: je vais attraper l’Alzheimer

    10
    Anonyme
    5 mai 2018 - 19 h 55 min

    Au lieu d’aller passer ses journees vides dans des mosquees pour preparer sa mort et son « paradis », il n’est toujours pas parti en retraite a 84 ans alors que des jeunes de 45 ans sont mis dehors apres 25 ans de travail s’ils sont fils de chahid. Lui, apres au moins 64 ans de travail et de bluff, il continue toujours a recevoir un salaire, une pension double (une venant de sa condamnation a mort ….) et des advantages sans limite.

    11
    l'ami "intime" de MERE_KEL (lol)
    5 mai 2018 - 18 h 54 min

    Le TNA …ç’est ouvert les samedi svp ?
    y’a quelqu’un qui a raté sa vocation ….

    52
    Anonyme
    5 mai 2018 - 18 h 52 min

    SVP Ap ne faites plus d’articles sur ce menteur, il faut meme plus faire cas de ce qu il debite comme conneries.

    14
    1
    lhadi
    5 mai 2018 - 17 h 49 min

    Ce qui me fait sortir de mes gonds, c’est la mauvaise foi que je n’hésite pas à condamner et à fustiger. En observant depuis longtemps la vie politique algérienne, je suis arrivé à reconnaitre les petites et grandes astuces qui dupent le bon peuple algérien. Les experts en enfumage de cette école d’escroquerie, administrée par un pleutre, se liguent pour donner consistance à une présidence à vie tout en sachant que le poids de l’âge et l’usure de la maladie font que toutes les passions, fussent-elles politiques, s’éloignent.

    Quelle est le comportement qui s’impose face aux griots de la république des copains et des coquins qui, en ces temps difficiles pour le pays, ne veulent pas se faire citoyen et de facto démontrer leur amour pour le pays ? Je réponds qu’on ne peut, sans honte, y être associé.

    Je ne puis, un seul instant reconnaitre l’idiosyncrasie de ces récipiendaires de l’absurde comme crédible puisqu’ils font allégeance au Louis XIV algérien qui considère le pays d’un million et demi de martyrs comme son latifundium.

    Le peuple algérien a atteint un degré de maturité suffisant pour ne plus être abusé et par le florentin d’Alger qui pisse sur le peuple tout en lui faisant croire que c’est de la pluie, et par les mercenaires de la parole qui manient le mensonge avec une adresse diabolique afin que le règne de leur génie incompris ne s’achève dans une atmosphère crépusculaire alimentée par la crise politique, économique, sociale et morale.

    Aussi, il est normal que tout citoyen admet le droit à la révolution : c’est-à-dire le droit de refuser l’allégeance à un président de la république qui commet des erreurs néfastes à la société, aux droits des personnes, à la justice, à la liberté et aux intérêts les plus élevés de la nation,

    Il n’est plus temps de s’abandonner au balancement apaisant « des vies parallèles » de Plutarque. Aussi, j’en appelle à l’insurrection des consciences : seule à même pour désinfecter l’Algérie des remugles de cette mauvaise gouvernance et de facto sortir le pays du pandémonium voulu et entretenu par des Rastignacs des temps modernes..

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    24
    1
    MELLO
    5 mai 2018 - 17 h 28 min

    Il va de soi que ce genre de message est de nature populiste. Dans le fond, les pays qui se développent ne regardent pas tout le temps dans les rétroviseurs. Bien que le régime, à l’image de ce Ould Abbes, nie l’existence d’une crise tant politique qu’ économique, la réalité lui rappelle tous les jours l’étendue des difficultés dues aux choix décidés en solo par le régime. Pour justifier son maintien, ce régime n’a d’autre choix que de nous servir des recettes désuètes. Hélas, dans les conjonctures difficiles –à chaque chute brutale des prix du pétrole –, c’est le malheureux peuple qui paie les pots cassés. Est-ce que pour autant les Algériens sont logés à la même enseigne ? Malgré la crise, les fortunes mal acquises continuent de prospérer. À tel point que la course à l’argent sale se généralise et touche quasiment tous les secteurs. Les nouveaux maîtres de ce pays et leurs familles se sont accaparés de toutes les richesses et de toutes les activités porteuses de bien être qui devaient revenir au peuple Algérien. Sinon, comment expliquer que les prix des voitures « montées en Algérie » reviennent plus chers que si elles étaient importées ?. C’est lamentable , Monsieur Ould Abbes , n’est ce pas ? . Vous devez savoir que pour parvenir à une sortie de crise, il ne devrait pas y avoir de recettes magiques. Il suffit juste de démocratiser les institutions du pays en procédant à la séparation effective des pouvoirs. Chiche.

    24
    1
    SabhanAllah
    5 mai 2018 - 17 h 00 min

    Venant d’un fils d…Alzeimer, tu as tout dit !

    Anonyme
    5 mai 2018 - 15 h 42 min

    Il faut reconnaitre que l Algerie avance doucement mais surement,que notre pays est sur la bonne voie rien qu a reconnaitre honnetement les realisations de ces dernieres annees.Jamais l Algerie n a reussie autant de realisations sociales,culturelles,economiques,industrielles…..etc.Il faut etre honnete et sincere pour regarder d un bon oeil ou on etait et ou sommes nous aujourd hui.Ma Patrie est au dessus de tout..

    12
    29
      Lghoul
      5 mai 2018 - 20 h 07 min

      Biensur que nous debordons tellement de culture qu’aucune salle de cinema ne puisse ouvrier ses portes. Pour les theatres, inutile d’en parler. Pour ce qui est des realisations industrielles, on fait tellement les montage et on deborde de chomage. Un bilan lourd de vide …

      17
    Felfel Har
    5 mai 2018 - 14 h 35 min

    Et vous, Si Djamel de quoi souffririez-vous aprés avoir tenté de nous faire croire que Merkel était votre camarade de classe, malgré une différence d’âge importante? Le larbinisme n’est certes pas une maladie, mais un comportement qui nous éclaire sur votre haut niveau de déliquescence mentale et intellectuelle et votre égo surdimensionné, comme jadis, un certain Rastignac. Vous parlez comme ces portefaix qui pululent dans nos souks quand ils cherchent à vendre du vent. Taisez-vous et épargnez-nous vos balivernes!

    20
    2
    Tinhinane-DZ
    5 mai 2018 - 14 h 09 min

    Continuez votre carnaval politique.

    Vous êtes la malédiction de l’Algérie

    24
    4
    séhab
    5 mai 2018 - 14 h 04 min

    les lèches bottes ils se comptent par centaines en Algérie!!

    et autant de cheatines sinon plus!!!! il y a aussi les faux diplômées
    d’allemagne d’ou ils ont fait leurs études avec  » la chancelière Angela merkel  »
    que dieu protège l’algérie de ces mafieux les rappasses quand ils tiennent leurs proie ils la chenet pas!

    19
    2
      Anonyme
      5 mai 2018 - 15 h 36 min

      Il a dit aussi que Poutine est son frère d’allaitement « khouh mine arida3a »

      14
      2
    Moh
    5 mai 2018 - 13 h 45 min

    Ce vieillard est lui même atteint d’Alzheimer.

    21
    3
    fatigué
    5 mai 2018 - 13 h 34 min

    les psychiatres appellent ça une projection.

    18
    3
    Anonyme
    5 mai 2018 - 13 h 14 min

    Il projette son mal sur l’opposition.

    14
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.