Ramadhan : le premier jour devrait être le jeudi 17 mai pour l’Algérie

Jeûne Ramadhan
Le premier jour de jeûne pour les Algériens serait jeudi prochain. D. R.

Le premier jour du mois de Ramadhan devrait être le jeudi 17 mai 2018 pour l’Algérie, selon l’Association Sirius d’astronomie, qui rappelle que «seul le Comité des Croissants lunaires du ministère des Affaires religieuses est habilité à se prononcer sur la date effective du début du mois du jeûne.»

Sur la base d’informations publiées par les différentes institutions astronomiques de par le monde et en particulier par le monde musulman, «il est strictement impossible de voir la lune dans le monde arabe et en Algérie, en particulier le mardi 15 mai», relève Sirius, estimant que le début du mois sacré «devrait être le 17 mai 2018». 

«La nuit du 29 du mois de Chaabane ou « Nuit du doute » étant pour l’Algérie le mardi 15 mai 2018, il ne sera pas possible pour l’Algérie et le monde arabe de voir le croissant du mois de Ramadhan 1439 ce jour-là», ajoute la même source.

Pour Sirius, la conjoncture lunaire (l’instant où la lune sera la plus proche de la ligne Terre-Soleil) a lieu le mardi 15 mai à 12 h 47 (heure algérienne). Donc, l’âge du croissant lors du coucher du soleil le mardi soir «ne sera pas suffisant pour qu’il soit visible», ajoutant que «ceci est valide sur tout le territoire national tant à l’œil nu qu’avec des instruments optiques vu que la lune qui sera immédiatement au-dessus de l’horizon, se couchera tout juste après le coucher du soleil». «Non seulement sa position au-dessus de l’horizon rendra sa visibilité  impossible, mais un croissant aussi jeune, comme il est bien connu des astronomes, ne sera même pas formé, ce qui préludera de manière définitive sa visibilité», note-t-on.

Sirius affirme que «toute prétention d’avoir observé de visu le croissant d’Algérie ou du monde arabe ce jour-là ne pourra qu’être rejetée par la science et ceci est le point de vue unanime de la communauté astronomique mondiale».

L’Association relève, toutefois, que certains pays qui n’exigent pas l’observation visuelle du croissant mais se contentent de l’occurrence de la conjonction avant le coucher du soleil ainsi que la présence théorique du croissant au-dessus de l’horizon quelque part sur le globe ce jour-là, «feront débuter le mois de Ramadhan le mercredi 16 mai».

«Cet avis est cependant minoritaire dans le monde musulman et se réduit à la Turquie, les Balkans et des communautés musulmanes d’Europe et des Etats-Unis», relève-t-on.

R. N.

Comment (2)

    elmakla
    12 mai 2018 - 17 h 45 min

    Saûme qui peut ! Le mois des affaires et de l’économie de l’énergie corporelle…Les poubelles vont être en liesse. Je croyais que c’était le mois de la privation volontaire et salutaire…
    et pendant que boukhrita nous poignarde encore dans le dos, nous on vote pour leur mondial ! réagissons!
    comme cela son peuple se retournera contre lui.

    4
    1
    Bouzorane
    12 mai 2018 - 17 h 21 min

    Sinon, à part courir après le croissant du ramadan, peut-on connaitre les travaux de cette association sirius d’astronomie?
    A croire que l’intoxication à la religion à atteint un tel degré, que ces soi-disant spécialistes du vaste univers, sont réduits à éditer des fatwas et concurrencer les imams!
    Saha ramdankoum!

    1
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.