Révolte du Rif : Nasser Zefzafi et ses camarades risquent la peine de mort

Zefzafi camarades procès
L'interrogatoire des accusés, dont Nasser Zefzafi, a pris fin la semaine dernière. D. R.

Le procès d’un des animateurs du mouvement de protestation dans le Rif (nord du Maroc) a repris mardi à Casablanca avec les premières auditions de témoins. 54 accusés sont jugés en première instance depuis la mi-septembre devant la chambre criminelle de la Cour d’appel de Casablanca, en lien avec le mouvement de protestation dit du «Hirak» qui a secoué entre fin 2016 et mi-2017 la région du Rif.

L’interrogatoire des accusés, dont Nasser Zefzafi, a pris fin la semaine dernière, avec des chefs d’accusation allant du simple délit à l’atteinte à la sécurité intérieure – théoriquement passible de la peine de mort.

Mardi, la chambre criminelle a commencé à auditionner les 31 témoins à charge et à décharge, selon la presse française qui rapporte l’information. La prochaine audience de témoins aura lieu demain, jeudi, avant de laisser place aux plaidoiries de la partie civile (l’Etat) et au réquisitoire du substitut du procureur général.

Environ 450 personnes, selon des associations, ont été arrêtées pendant les événements déclenchés par la mort d’un vendeur de poisson, broyé dans une benne à ordures en tentant de s’opposer à la saisie de sa marchandise, de l’espadon interdit à la pêche, en octobre 2016.

R. I.

Comment (13)

    hrire
    17 mai 2018 - 6 h 16 min

    Le France ne prend jamais de distance elle est liée au Maroc par cet acte de mariage qu’est l’Inter indépendance et elle le confirme chaque jour avec cet oeil vaillant.

    2
    1
    HANNIBAL
    16 mai 2018 - 18 h 22 min

    ZEFZAFI ne sera pas condamné , c’est peut etre le futur président Rifain et le cauchemar du makhnaz
    une jeune république qui chasse le roi autoproclamé Shlo-homo VI qui ira rejoindre Ben Ali a moins
    qu’il préfère El Quds occupé puisqu’il est le président du comité , le $ionistan n’y verra pas d’inconvénient !!

    3
    2
    Hafraoui
    16 mai 2018 - 17 h 26 min

    Il parait que Nasser Zefzafi a déclaré mardi dernier au tribunal de Casabordel que « le procès des activistes du Hirak du Rif est un procès politique et ethnique, un procès des symboles de l’histoire et à leur tête Abdelkrim El Khattabi ».
    Alors que le Makhnez repousse à chaque fois le verdict sur les leaders du Hirak rifain par crainte de ses répercussions au niveau national et international, les forces de répression de Mimi6 poursuivent leur vague d’emprisonnement dans la région du Rif sans epargner les enfants.
    Pour preuve, Mardi dernier , 4 jeunes dont 3 mineurs ont été arrêtés par la police marocaine à Imzouren, au moment où le tribunal a prononcé une peine de 5 ans de prison ferme pour Zouhir El Makhloufi, jeune activiste de la ville d’Imzouren.
    Le Makhnez, acculé sur la question des droits de l’homme a dépêché l’un de ses thuriféraires, le repenti Driss El Yazami, en vue de défendre la répression au Maroc dans les coulisses du Parlement Européen, où une session a été dédiée à la question des droits de l’homme dans le royaume médiéval de Mimi6.
    El Yazami a opté par la fuite devant les questions posées sur le sort des prisonniers politiques du Hirak rifain.

    La vague de répression continue de faire fuir la jeunesse du Rif. Ils embarquent dans les bateaux en direction de l’Espagne avec le drapeau rifain sur leurs épaules en guise de souvenir de leur pays et leur lutte pour la noble cause de la démocratie et le bien-être social.

    7
    1
    Abbes
    16 mai 2018 - 17 h 20 min

    Réponse de Marie-Christine Vergiat aux attaques du Regime MakhNazi.

    Daba son Intervention d’hier, Marie-Christine Vergiat, Eurodéputée (Front de Gauche) sur la situation des droits de l’Homme au Maroc particulièrement sur la répression dans le Rif et la régression de la liberté d’expression. Sa « réponse aux propos odieux véhiculés par les autorités marocaines » à son égard au mois de décembre dernier. « Je me suis exprimée en sous-commission DROIT le mardi 15 mai 2018 lors de la discussion avec M. Driss El Yazami, président du Conseil national des droits de l’homme du Royaume du Maroc.
    J’ai tenu à dénoncer publiquement les attaques à mon encontre de la part des autorités marocaines et de la presse marocaine à la suite d’une réunion que j’ai organisée avec des représentants du mouvement du Hirak au Parlement européen.
    J’ai également tenu à rappeler le comportement du professeur de droit qui par son attitude a tenté d’empêcher la tenue de cette réunion et qui s’est précipité sur l’agence de presse marocaine pour faire ses déclarations.

    Au-delà de cette anecdote, il y a la conception de la démocratie et la conception de la liberté d’expression, et je crois qu’il y a un vrai problème en la matière. Concernant le Rif, j’ai dénoncé la répression que subisse les membres du Hirak et les journalistes marocains, de même que les décisions d’expulser des journalistes étrangers du territoire. Je veux bien considérer que le Maroc a fait des progrès et je le crois. Mais il y a encore beaucoup de différences entre les textes et la pratique et je crois que sur cette question-là, beaucoup d’ONG notamment Amnesty International sont inquiètes sur ce qu’il se passe actuellement au Maroc en matière de régression des droits notamment la question de la liberté d’expression et il ne faudrait pas que le Rif serve de mauvais exemple en la matière ».

    9
    1
    Anonymous
    16 mai 2018 - 17 h 13 min

    Reprise du Hirak Figuig avec une nouvelle victime des mines de la mort.

    En effet, les mines de la mort continuent de faire des victimes au Maroc. Cette fois-ci, dans la région de Figuig où la recherche des métaux a ce mercredi, 16 avril 2018, une nouvelle victime parmi ceux qui cherchent le pain quotidien dans les mines de Boudhar.

    Selon le site Alyaoum24 qui cite des sources locales, Yassine, un adolescent de 14 ans, est décédé ce matin dans une mine. Il accompagnait son père pour l’aider dans l’excavation d’une mine abandonnée dans la région de Figuig. Le malheureux est tombé dans un puits de 30 mètres de profondeur.

    Toutes mes condoleances a sa famille a la veille de ce mois sacre de Ramadhan.

    17
    1
    HOUMTY
    16 mai 2018 - 16 h 03 min

    RE-SALAM L’KHAWA…. Juste une precision, vous me connaissez pour mes écrit patriothique et mon soutien a toutes les causes juste et noble. mais je tient a vous dire, que si demain ce Mr zefzafi devient president du maroc, ca premiére tâche serai d’exterminer le peuple sahraouie, car il porte le sém sur son visage… donc que les yennes s’entretue entre elle de m’interesse pas ! bonnet blanc, blanc bonnet. VIVE LA R.A.S.D ET VIVE LE POLISARIO et Bien sur la MERE PATRIE L’ALGERIE.

    11
    2
    Anonyme
    16 mai 2018 - 14 h 54 min

    je ne crois pas que le makhnez ira jusque là, la france commence a prendre ses distances. Elle vient d’ octroyez le droit d’asile à un journaliste marocain Redha Goura . Cette décision vient confirmer que les etats européens considere le maroc comme une dictature et ou les droits humains sont violés en permanence .

    14
    3
    HOUMTY
    16 mai 2018 - 14 h 31 min

    SALAM L’KHAWA…. Honnetement le sort de cette individu ne m’intéresse pas du tout, les raisons son les suivantes : avant son incarceration ,lors d’une interview, il a traité le peuple sahraouie de mercenaire et pour lui le sahara occidental fait partie du maroc , j’imagine que ce jour la il a abusé du calumet.. NON , monsieur le sahara occidental appartient a sont peuple, c’est a dire les sahraoui… eh oui ! Ton maître momo6 du marais va te punir….. VIVE LE POLISARIO ET L’RASD ainssi que LA REPUBLIQUE DU MAROC LIBRE.. et bien sur LA MERE PATRIE L’ALGERIE

    15
    6
    Thami 20/02
    16 mai 2018 - 13 h 11 min

    Nous sommes des centaines de milliers de Zafzafi qui placent la dignite au dessus de toutes autres considerations et sommes soutenus par 95% de la population marocaine.

    20
    7
    Rachid Djha
    16 mai 2018 - 11 h 46 min

    Et que vont-ils faire des dizaines d’enfants du Rif encore dans les geôles du Régime du Makhzen ?

    19
    6
    Le Rifain
    16 mai 2018 - 11 h 42 min

    Notre icône Zefzafi est sur la trajectoire de notre emblématique symbole du Nationalisme Rifain ayant pour nom Abdelkrim El Khettabi et ceci nous permet de dire que l’avènement de la République du Rif est très proche.
    Ramadan Moubarek à mon peuple et au peuple algérien.

    23
    9
    Thami 20/02
    16 mai 2018 - 11 h 27 min

    Et on nous parle d’un Maroc qui avance dans la démocratie alors que tout le monde sait que ce Maroc de M6 est devenu pire que le Maroc des années de plomb de son père H2.

    21
    9
    Mohamed
    16 mai 2018 - 11 h 16 min

    Et ensuite ce foutu régime qu’est le Makhnez dit que l’Algérie est au bord du gouffre… Honte à cette dictature !

    24
    9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.