L’ennemi de la République Hassan Aribi lance un message aux résidus du FIS

Aribi député
Le député islamiste Hassan Aribi. New Press

Par Karim B. – Le député pro-Erdogan, Hassan Aribi, vient de lancer un message à peine voilé aux résidus de l’ex-parti religieux extrémiste, le Front islamique du salut (FIS). L’agent d’Ankara, qui représente une véritable menace pour la sécurité nationale sans que les plus hautes autorités du pays agissent pour l’empêcher de poursuivre ses actions subversives et antinationales, a trouvé comme prétexte un malaise cardiaque que vient de subir un des fondateurs du FIS pour s’adresser aux sympathisants de cette mouvance fanatique.

«Cheikh Boukhamkham m’a chargé de transmettre ses salutations aux enfants du Front islamique du salut et je profite de cette tribune (Facebook, ndlr) pour vous exhorter à prier pour lui afin qu’il revienne vite», a écrit le porte-parole désormais officiel du FIS dissous à l’APN. Mais le message ne s’arrête pas aux formules bienséantes. Il s’inscrit dans une logique de confrontation. Hassan Aribi cherche à aviver les tensions et à provoquer des heurts. Pour ce faire, il indique implicitement la cible aux éléments qui continuent d’adhérer aux thèses sectaires du FIS, auxquels il s’adresse directement : «Je sais qui jouit de votre souffrance et qui vous rend étranger à votre identité, à votre religion et à votre histoire.»

Jouant sur la fibre sentimentale, quitte à friser le ridicule, Hassan Aribi affirme, sans rougir, que cet ancien compère du couple Abassi-Benhadj aurait eu une attaque cardiaque «en raison de la situation que vit le monde arabe actuellement» alors qu’il suivait les informations à la télévision. Une affirmation dont le caractère vaudevillesque renseigne sur l’attitude guignolesque de cet agitateur qui risque, néanmoins, d’être interprétée par l’opinion publique comme une capacité à défier l’Etat et une faiblesse de ce dernier face aux dépassements répétés de celui qui se vante de sa proximité avec le régime islamiste dictatorial d’Ankara.

Finira-t-on enfin par remettre à sa place cet incoercible affidé des Frères musulmans qu’il aurait fallu interpeller, pas seulement sur l’affaire des retraités de l’armée qu’il a tenté d’instrumentaliser pour provoquer des troubles, mais aussi sur ses voyages récurrents et suspects chez Erdogan et son entrisme actif au sein même du Parlement où il trouve toujours le moyen de se faire déléguer pour représenter l’Algérie dans des rencontres officielles, comme cela a été le cas il y a quelques semaines en Iran, où ce chantre de l’islamisme s’est permis même d’exposer la vision de l’Algérie sur le terrorisme ?

K. B.

Comment (31)

    Anonyme
    29 mai 2018 - 12 h 32 min

    Ce harki protégé est entrain de souffler sur la braise pour raviver le l’ex fis. Il doit impérativement passer devant le tribunal militaire ou le peloton d’exécution.

    4
    1
    Anonyme
    29 mai 2018 - 1 h 39 min

    Boukhamkham a eu malaise cardiaque en voyant la situation du monde arabe ,situation dans laquelle vous l’avez mis M Aribi, vous et vos compères!! C vous les islamistes qui etes le malheur des peuples arabes. On vivait très bien avant votre apparition, sous boumediene yavait aucun pb avec la religion,on buvait sa bière à la terrasse des bars d’Alger,chacun sa religion..

    10
    2
    Le Patriote
    28 mai 2018 - 20 h 02 min

    « L’ennemi de la République » dit sans appel le titre. AP qui nous a habitué à un patriotisme sans faille et sans concession, gagnerait à désigner sous vocable TOUS les ennemis, traitres et renégats de l’Algérie: Ferhat M’henni, Sa¨d Saadi et leurs acolytes sécessionnistes; les écrivains Boualem Sansal, Kamel Daoud, Yasmina Khadra; les artistes qui fraient avec notre pire ennemi le Maroc: Khaled, Bilal; les footbaleurs et dirigeants du football comme Belloumi; les politiciens qui prônent l’ouverture de la frontière comme Lakhdar Brahimi.

    6
    19
      Anonyme
      29 mai 2018 - 3 h 36 min

      @Patriote / tu me fais rire de te proclamer la qualité de « patriote » au moment où tu qualifies d’autres de traîtres. Tiens c’est bien facile de te tailler un costume sur mesure, surtout quand tu qualifies de traitres Said Saadi et certains écrivains Algériens qui ont l’intelligence de bien écrire. Saches que Said Saadi était le premier à dire non aux sanguinaires du FIS, comme ce Hassane Aribi, qu’il s’opposera à eux de toutes ses forces pour accéder au pouvoir, au moment où les traîtres voulaient faire du FIS le parti le fort d’Algérie.Les vrais traîtres, ce sont ceux qui appelaient durant la décennie noir d’aller voter FIS, en faisant croire au peuple qu’en votant pour ce parti ils iront droit au paradis.Les traîtres ce sont ceux qui avaient toléré le FIS pour faire des mosquées un lieu d’endoctrinement et de préparation pour faire la guerre à d’autres Algériens.Les traîtres ce sont ceux qui avaient facilité au FIS l’utilisation des moyens de l’état pour faire de ce parti un monstre. On connaissait plus tard que ce n’était pas le paradis promis qui nous attendait mais que c’était le vrai enfer qu’ils nous aviez réservé : des milliers d’Algériens étaient tués… et encore d’une mort la plus atroce(que seuls les cannibales peuvent la provoquer à leurs victimes) en plus des milliards de dollars qui se sont envolés pour avoir tout brûlé(usines, engins, magasins, administrations…etc ).Les traîtres, vas y les voir du coté de ceux qui ont crée le FIS et de ceux qui le soutiennent jusqu’à la date d’aujourd’hui comme cet …de Hassane …(très bien payé avec une prise en charge totale par l’état… sans travailler et sans servir non plus le pays) et ces complices qui se taisent au lieu de le dénoncer et le déscriditer.Traiter Saadi de traître (loin de moi de défendre quiconque autre que la vérité), je juge que c’est préférable de mieux chercher à connaitre d’abord ceux qui avancent cette thèse inventée de traîtrise contre lui pour mieux savoir qui sont-ils.Tu les trouveras sûrement comme étant des allies et des militants du FIS, qui sont eux-même étaient responsables de la décennie noire qui hante encore les esprits de beaucoup d’Algériens, qui avaient subi dans leur chair la décennie noire. Saches aussi, contrairement à ta haine qui t’empêche de réfléchir, que Saadi était le seul à demander des comptes contre ceux qui avaient assassinés Boudiaf(l’homme intègre et patriote), au moment où ceux qui se réclament comme de toi de « patriote » se taisent comme des toutous. Pauvre usurpateur de « patriotisme ».

      14
      4
        Le Patriote
        29 mai 2018 - 13 h 48 min

        et toi tu me fais tordre de rire quand tu te proclames Anonyme alors que tu n’es qu’un harki dissimulé. Et tout le reste de ton commentaire n’est que verbiage qui me conforte dans le mien. Saha f’tourek si jamais tu n’es pas laïc comme ton samdi l’ami de BHL.

        2
        5
      Ali, l'autre
      29 mai 2018 - 13 h 09 min

      Franchement, j’ai appris une chose aujourd’hui : sur les 40 millions d’habitants que compte le pays, y’a qu’un seul patriote : Le Patriote. Félicitations.3

      4
      1
        Le Patriote
        29 mai 2018 - 13 h 59 min

        Franchement, j’ai appris une chose aujourd’hui: sur les 40 millions d’habitants que compte notre pays, il y a un autre Ali. Ceci dit, le patriotisme ne s’acquiert pas il est inné. Demander à Algérie patriotique de vous expliquer le choix de leur titre. Me reconnaissant dans l’essentiel de leur ligne éditoriale pour c qui concerne l’amour de l’Algérie, j’ai choisi ce pseudo pour me distinguer de ceux d’autres, faux ceux-là, qui se prétendent « Patriote » ou Vrai Patriote » etc…

        1
        4
          Ali, l'autre
          29 mai 2018 - 20 h 54 min

          J’utilise le pseudo d’ « Ali, l’autre » simplement pour me différencier de l’ « Ali » commentateur des articles d’AP bien avant moi, très connu des lecteurs, éviter les confusions, et aussi par respect pour lui. Il se trouve que Ali est mon vrai prénom et j’y tiens ; c’est pour cela que je n’ ai pas voulu le changer et me nommer « Ali 2 ». Il n’est la marque d’aucune prétention ultra-patriotique ni enflement intellectuel.

          2
          1
    Felfel Har
    28 mai 2018 - 18 h 57 min

    Cet Aribi me rappelle un certain Sancho Panza, écuyer de Don Quichotte, ce ventripotent affalé sur sa mule et plus connu pour avoir un immense appétit (Panza en espagnol veut dire panse) et être un serviteur zélé de son maître. Ses répliques, souvent tautologiques, prêtaient souvent à rire. Aribi perd son temps en tentant de réveiller un mort. Le FIS n’a plus bonne presse depuis que certains de ses ténors ont été amadoués par les apprentis-sorciers du pouvoir. Ils se sont reconvertis dans l’informel et n’entendent pas mettre en péril leur présente situation. Ils se contentent désormais de s’empifrer et d’accumuler des fortunes. De vrais dinosaures atteints d’obésité et souffrant du diabète, d’hypertension artérielle, de goutte, de maladies cardio vasculaires, etc. Connaît-il la théorie de l’extinction des dinosaures? Ils ont été les premiers à mourir quand la nourriture s’est raréfiée aprés qu’un météor soit tombé sur la terre. N’ont survécu que ceux qui étaient habitués à manger peu pour survivre. Pour conclure, son combat pour une république bananière, prosternée aux pieds de l’islamiste Erdogan est perdue d’avance, faute de combattants! Je lui conseille de lire Cervantès pour comprendre que certains combats sont perdus d’avance.

    21
    5
    Anonyme
    28 mai 2018 - 16 h 20 min

    Après tout ce que le peuple algérien a subi comme massacre à ciel ouvert pendant plus de dix années par les terroristes sanguinaires islamistes sans foi ni loi, cette crapule est maintenu au pouvoir comme député de la République Algérienne Démocratique et Populaire. c’est scandaleux comment peut on faire confiance à cette pègre parasite?????

    34
    5
      Anonyme
      28 mai 2018 - 19 h 24 min

      Les donneurs d’ ordres des integristes etaient du regime, qui n’ a jamais su de victimes. L’ islamisme est l’ arme du systeme, reveillez vous!

      7
      4
    naim
    28 mai 2018 - 16 h 09 min

    Frères musulmans et larbins des puissances néocoloniales. Les islamistes sont en outre le bras armés du sionisme. Le foyer de l’argent qu’est le Quatar, principauté anglosaxonne, leur donne du poil de la bête en vue de détruire des pays souverains comme l’Algérie.

    26
    6
    Selecto
    28 mai 2018 - 14 h 27 min

    Les ennemis de l’Algérie du peuple et de l’ANP sont :

    Les partis politiques sans exceptions de l’opposition comme ceux du pouvoir.

    ….

    13
    20
    AKSIL
    28 mai 2018 - 11 h 52 min

    La France a son BHL sioniste et l’Algérie a son BHL islamiste : Hassan Aribi .. on se demande bien ce qu’il a d’Algerien cet agent wahabiste notoire affilié a la congrégation et au clergé des frères musulmans égyptiens et qui est devenu député par les voix d’un électorat islamiste fermenté depuis des décennies par la 5eme colonne wahabiste et ses parrains au pouvoir Barbefelene .. Tout comme BHL le juif sioniste avec qui Aribi partage la tayhoudite et l ‘imposture , ils travaillent , l’un pour Israël sur le dos des vrais habitants de la France : les gaulois … Et l’autre Hassan Aribi c’est pire encore que BHL , il travaille au plus offrant : le Qatar ou l’Arabie , les rois arabes ou les sultans turcs , les califes américains ou la Turquie d’Erdogan c’est Kif Kif , pourvu il mette dans sa poche de Mawali et qu’il assouvisse sa haine bestiale et irrépressible de la nation algérienne et des algériens libres qui sont en travers de sa route et de sa gorge pour l’empêcher d’en faire un Harem pour ses rois Ommeyades , ses énuques Abbasides , ses Chouyoukhs Cairotes ou ses sultans mamelouks ou ottomans .. De la vermine telle est la qualité de ce propagandiste hystérique

    37
    11
    Anonyme
    28 mai 2018 - 11 h 24 min

    Les vrais ennemis de la république sont ceux qui ferment les yeux sur les dérapages de ce terroriste qui touchent la sécurité de l’Algérie.

    41
    7
    MOI MUSULMAN & ANTI SALAFISTE
    28 mai 2018 - 11 h 01 min

    « …de transmettre ses salutations aux enfants du Front islamique du salut… »
    cela voudrait-il dire que le FIS de p…existe encore malgré l’interdiction officielle signifiée par les autorités ?
    il faut que chaque algérien citoyen rejoigne sa place dans la société , tout comme aribi et ses acolytes devraient aussi rejoindre leur place de choix : nettoyer les chio…s en prison afin de ne plus nuire à la stabilité du pays .
    ( ce qui est certain , c’est que le silence des autorités est mal interprété par tous y compris par les résidus du fis qui comprennent de facto que l’autorité du pays craint leur répression …) , faut vraiment que les autorités mettent un terme à ce genre de dépassement qui peut engendrer L’INGERABLE !
    si un bloggueur a écopé de 10 ans !!!! faut que aribi écope d’une prison à vie car aujourd’hui il est clair qu’il s’agit d’un déséquilibré mental qui ne connait rien mis à part la haine de l’autre .

    29
    10
    HOUMTY
    28 mai 2018 - 10 h 20 min

    SALAM L’KHAWA…. Voila le genre de personnage qui me retourne les nerfs dans tous les sens. Dans mes écrits je parle souvent des ( TRAÎTRES ET ENNEMIES DE L’INTERIEUR ) , en voilà un exemple concret qui ne mérite qu’une chose, ( LE PELOTON D’EXÉCUTION ) lui et tous les enciens du f.i.s et du g.i.a qui doivent manigancer secrétement des opérations tordue contre LES ENFANTS DE L’ALGERIE.. l’khawa soyez VIGILANT
    notre armée ne peux pas étre Partout.. si vous ne voulez pas revivre une décennie bis, VIGILANCE VIGILANCE.. Tahya L’DJAZAÏR et VIVE L’A.N.P ou saha ftorkoum

    41
    11
    Algérienne-DZ
    28 mai 2018 - 10 h 07 min

    Une révision de la concorde civile s’impose.
    Les sanguinaires font la loi. STOP.

    43
    10
    Tinhinane-DZ
    28 mai 2018 - 10 h 04 min

    Qui permet à ce terroriste sanguinaire d’ouvrir sa gueule.
    Dans un État de droit ce sanguinaire serait dans un sous-sol avec ces autres vampires tueurs d’Algériens.

    J’espère que c’est une crise cardiaque qui vengera les 200 000 Algériens assassinés par cette secte religieuse de Abassi le terroriste et ses copains.

    38
    9
    Selecto
    28 mai 2018 - 9 h 45 min

    Message à nos valeureux héros et héroïnes de d’ANP

    Vous avez en face de vous les ennemis de l’Algérie à savoir:

    Les naturalisés et rescapés de la rafle de 1975 qui n’arrêtent pas de multiplier les lignes aériennes et bientôt maritimes avec le Maroc.

    Les traitres descendants de harkis renforcés en France par leurs soutiens d’hier les ex colons à qui ils ont rendu des logements en expulsant leurs occupants Algériens, ces traitres tabassent les patriotes et protègent les ex terroristes comme ce rat avec lesquels ils partagent le pouvoir et les immunités.

    Avec vous, vous avez les simples citoyens que nous sommes.

    32
    11
    Abou Stroff
    28 mai 2018 - 9 h 15 min

    « Finira-t-on enfin par remettre à sa place cet incoercible affidé des Frères musulmans… » s’interroge K. B..
    ma réponse est: on ne finira JAMAIS pour la simple raison que la marabunta qui nous gouverne et la vermine islamiste sont, contrairement aux apparences, les deux faces d’un même pôle, c’est à dire le pôle des rentiers d’un système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation.
    d’ailleurs, tout algérien sensé aura remarqué que, dès que la vermine a pu accaparer une partie de la rente grâce à son contrôle quasi-exclusif des commerces formel et informel qui lui a offert la marabunta, plus personne ne réclame l’érection d’un dawla islamia et encore moins la disparition de la marabunta.
    moralité de l’histoire: le sieur aribi a encore de beaux jours devant lui et peut encore occuper le terrain médiatique pendant que ses semblables s’acoquinent avec les tenants du pouvoir, s’enrichissent et bercent d’illusions (la religion n’est elle pas la drogue dure la plus dure parmi les drogues dures?) les pauvres bougres qui passent leur piètre temps à imaginer les 70 vierges qui les attendent de pied ferme dans leur seconde vie.

    32
    9
    Réalité
    28 mai 2018 - 8 h 59 min

    Je dirais un ennemi parmis les autres, ceux qui nous gouvernent ne sont pas mieux, ils sont même pire,la peste ou le choléra,le pillage de la nation,la corruption généralisée,les détournements des fonds Public, favoritisme, trahison,et falsification de l’histoire,qui dit mieux, pour les lécheurs de bottes de ces corrompus,je leurs dit rassurer vous,je suis aussi contre les barbus opportuniste et manipulateurs

    55
    9
    anonyme
    28 mai 2018 - 8 h 58 min

    L’état est prompt à réagir quand il s’agit de démocrates ou des simple citoyen comme ce blogueur de Bejaia .Les islamistes ont l’immunité ils peuvent ôter la vie sans être inquiéter :attention ne les provoquer pas.

    53
    11
    Moskosdz
    28 mai 2018 - 8 h 25 min

    Les milliers de morts Algériens,Libyens,Somaliens,Syriens,Irakiens,Yéménites,Afghans ainsi que les milliers d’enfants handicapés,traumatisés,ainsi que des villes entières réduites en décombres sous prétexte de Djihad est le dernier souci de ces parasites voilés de religion,leur dévotion à dieu ne peut se faire que sur les cadavres,à la place des mosquées,des imams et des cheikhs de 20 centimes,l’Algérie a besoin plutôt d’écoles,d’ingénieurs et de scientifiques pour son développement,non pas de ces parasites.

    58
    8
    Geronimo
    28 mai 2018 - 8 h 20 min

    Sa place est plutôt devant un peloton d’exécution pour incitation à la violence.

    57
    9
    Anonyme
    28 mai 2018 - 7 h 38 min

    Le régime rapèlle ses mercenaires pour reprendre en main la boutique.

    47
    8
    Anonyme DZ
    28 mai 2018 - 7 h 18 min

    J’ose espérer les algériens assez intelligents pour ne pas retomber dans le terrorisme sioniste par procuration.
    Tout le monde sait que les frères musulmans sont un groupe terroriste créé par le MI6.
    L’État doit dissoudre son parti. Quant aux iraniens ils ne sont pas dupes après avoir combattu vaillamment le terrorisme sioniste en Syrie et en Irak.
    Cet homme ne représente que lui-même et celui qui l’a créé (Erdigan) pas les algériens ni le pays.

    45
    10
    IMAZIREN
    28 mai 2018 - 7 h 07 min

    La voix de son maître.

    33
    9
    IMAZIREN
    28 mai 2018 - 6 h 34 min

    Aucun souci, il a le fil à la patte.

    27
    7
    Anonyme
    28 mai 2018 - 6 h 17 min

    pourquoi n est il pas a Guantánamo avec ses faut frere ?

    46
    10
      Anonyme
      28 mai 2018 - 8 h 27 min

      Il n’est pas à Guantanamo avec ses faux frères parce que ça arrange les créateurs de Daesh que sont les Américains et le Britanniques. Sa place est en face d’un peloton d’exécution.

      35
      9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.