Abdelkader Messahel s’entretient avec son homologue irakien au Caire

Messahel Caire
Abdelkader Messahel et son homolgue irakien. MAE

Le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, et son homologue irakien, Ibrahim El Djaafari, ont salué, mardi au Caire (Egypte), «la profondeur des relations historiques liant les deux pays frères», a indiqué un communiqué du ministère des Affaires étrangères (MAE).

Lors de cette rencontre qui s’est déroulée en marge de la 150e session ordinaire du Conseil des ministres arabes des AE de la Ligue arabe, tenue au Caire, les deux parties ont évoqué les relations bilatérales et «les voies de leur renforcement».

Le ministre irakien a invité Messahel à effectuer une visite à Bagdad, a ajouté la même source, précisant que le chef de la diplomatie algérienne s’est réjoui de cette invitation à même de «renforcer les relations exceptionnelles et solides unissant les deux pays».

  1. N.

Comment (2)

    Mefhoum
    11 septembre 2018 - 14 h 44 min

    A quoi bon se demêler avec ces pays agressifs, inutiles et imprévisibles?
    Vous refusez l’offre de la Corée du Nord pour nous apprendre à lancer de chez nous, par nous mêmes nos fusées et satellites et vous fricottez avec les Rois des coups bas?
    Quelle naïveté encore !
    A moins qu’on ne veuille pas décevoir Faffa et Tonton Sam.
    Il faut des dizaines d’années de recherche et d’investissement pour réaliser ces techniques; on vous les offre sur un plateau quitte à payer lourd, et on laisse passer notre chance . Vite rattrappez cette bêtise s’il est encore temps.
    Parceque Faffa veille, et nos programmes de recherches n’ont abouti à rien ou plutôt à importer davantage.
    C’est VRAI qu’on a cette sale habitude d’aimer les « clefs en main » qui finissent deglinguées.
    En plus on en est plus fier que le constructeur !
    Fiers des sachets de lait ! des Mosquées et d’une TV où l’on ne voit aucun documentaire bien fait non bâclé sur les contrées d’El djazaïr.
    Montrez nous la réalité même si ça fait mal au coeur !
    Cela ramenera peut être un grain de civisme si les parents mal élevés, et les instits foulardées arrivent à éduquer les enfants à ne pas détruire la nature et les biens et à refléchir sur l’utilité de la faune et de la flore .
    « Bouuuh djrana edreb’ha, ebni hhit i derregna ».
    Oh! pourquoi embellir ça, quand tu meurs tu vas l’enmener avec toi?

    8
    11
    Gatt M'digouti
    11 septembre 2018 - 13 h 52 min

    Au sujet des Algériens pendus en Irak???

    4
    9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.