Rien ne va plus à la LFP : le bureau exécutif gèle ses activités

LFP
Les membres du Bureau de la LFP lors de l'AGE. D. R.

Cinq membres des six composant le bureau exécutif de la Ligue de football professionnel ont décidé mardi soir, à l’issue d’une réunion tenue à El-Eulma, de geler leurs activités en guise de contestation aux décisions «unilatérales» prises par le président Abdelkrim Medouar.

«Nous avons décidé de geler nos activités au niveau de la LFP. Il ne s’agit pas d’une démission collective, nous sommes toujours en poste. Nous contestons la manière de gérer prônée par Medouar, qui ne nous implique pas dans ses décisions, ce qui est inadmissible. Il a reporté le match USMA – JSK sans prendre la peine de nous le faire savoir, alors qu’il a avait juré de ne pas le reporter. Dès mercredi, nous allons saisir le président de la fédération algérienne pour essayer de trouver une solution à ce problème», a affirmé à l’APS le membre du bureau exécutif Akli Adrar.Outre Adrar, cette réunion tenue à El-Eulma a vu la présence de deux autres membres : Djamel Messaoudene et Mabrouk Harrada, alors que Farouk Belguidoum et Mohamed Boualem, retenus par des obligations, n’ont pu faire le déplacement, mais tout en donnant leur accord à la démarche décidée par leurs pairs, précise la même source.

«Il ne s’agit pas d’un complot contre Medouar, qui est loin d’être notre ennemi, mais il fallait secouer un peu les choses, d’autant que nous ne cautionnons pas sa politique de gestion. Il devait restructurer la LFP mais il ne l’a pas fait : il n’existe ni un secrétaire général, ni encore un vice-président», a-t-il ajouté.Avant d’enchaîner : «Nous sommes disposés à travailler de nouveau avec Medouar à une seule condition, qu’il fasse preuve de bonne foi en nous impliquant davantage dans ses décisions».

A l’origine du conflit entre Medouar et les membres du Bureau exécutif le report du match USMA – JSK qui devait se jouer mardi dans le cadre de la 13e journée, avant d’être reprogrammé au vendredi prochain. L’annonce du report avait été publiée lundi soir.

«La LFP a pris cette décision en toute responsabilité dans le but d’apaiser les esprits et de baisser la tension entretenue et amplifiée autour de ce match. Pour éviter tout dérapage», avait-t-elle affirmé dans un communiqué.

Ce match qui devait se jouer initialement lundi 5 novembre, a été décalé de 24 heures, ce qui n’a pas été apprécié par le président de la JSK Chérif Mellal. Ce dernier a critiqué violemment le président de la LFP Abdelkrim Medouar. Le patron des «Canaris» a été convoqué pour la prochaine séance de la commission de discipline prévue le 12 novembre 2018 pour ses «déclarations publiques en violation de l’obligation de réserve, et outrage et atteinte à la dignité et à l’honneur d’un membre de la Ligue professionnelle».

R. S.

Comment (6)

    MELLO
    7 novembre 2018 - 20 h 19 min

    On avait écrit que la réaction de MELLAL allait secouer le cocotier. Maintenant que le « seisme » à frappé la LFP, on peut tout dire ou écrire sur ce président ,grand manager, qui ne fait que défendre les intérêts de son club. Le report du match USMA-JSK n’à été que la goutte de trop. Lorsque la JSK s’est mise à finaliser la préparation de son match face au CSC, deux jour avant ce match , cette LFP avait décider du report de la journée, donc de tous les matchs, parce que le MCA de Kaci Said avait demandé de ne pas jouer contre la JSS. A cause de ce match, la Ligue de Medouar a reporté toute la journée, au final la JSK s’est retrouvée avec 18 jours sans jouer. Le match USMA-JSK est venu assombrir ce climat.

    5
    1
    Amazigh
    7 novembre 2018 - 17 h 55 min

    Medouar gere la ligue comme un bedouin dans une oasis…il contemple les étoiles a minuit, regarde la direction du vent et prend sa décision !!! Il nous retourne au moyen age !!

    Larnaque
    7 novembre 2018 - 15 h 48 min

    « Ce match qui devait se jouer initialement lundi 5 novembre, a été décalé de 24 heures, ce qui n’a pas été apprécié par le président de la JSK Chérif Mellal. » Il faut quand même rappeler que Mr Medouar a décidé de décaler ladite rencontre de lundi à mardi sans daigner donner, à ce jour, la moindre explication et justification en nous disant: dazou mâahoum! Mr Medouar est dans l’obligation de justifier sa décision unilatérale nonobstant cet autre report à une date ultérieure (2 faux ne font pas 1 juste). Quant à cette tentative maladroite à la Ould Abbes de sauver les meubles (y en a t-il encore?) en déclarant, zâama, «La LFP a pris cette décision en toute responsabilité dans le but d’apaiser les esprits et de baisser la tension entretenue et amplifiée autour de ce match. Pour éviter tout dérapage». Je dis tout simplement: ahkiha l’bibite!!!!!!!!!!!!!

    11
      Gatt M'digouti
      7 novembre 2018 - 16 h 16 min

      C’est un marocain tout comme Zetchi !
      Un million et demi de martyrs pour hériter de cette (…) qui ose supplier le Maroc de faire une coupe du monde !
      Ali Maachi et le petit Omar sont morts pour que des (…) vivent !!!!

      12
    Bahri
    7 novembre 2018 - 13 h 20 min

    Mellal ne se serait pas avancé à refuser de jouer le mardi s’il n’avait pas reçu les garanties du report.
    Ayant été convoqué par la commission d’éthique ce dernier avait affirmé que la LFP et la FAF n’ont pas d’agrément alors pourquoi il a accepté de payer les cotisations et de cautionner un championnat illégal.
    Pourquoi 2 poids et 2 mesures? Sera t’il sanctionné comme le dirigeant de la J.S.Saoura?

    4
    11
    Abou tamtam
    7 novembre 2018 - 8 h 12 min

    ça travaille dur pour avoir un triumvirat identique et des mêmes origines à celui de la faf.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.