La «maladie diplomatique» de Djamel Ould-Abbès va-t-elle sauver le FLN ?

FLN Ould-Abbès
Djamel Ould-Abbès. New Press

Par R. Mahmoudi – Selon le quotidien El-Khabar, Djamel Ould-Abbès aurait reçu un appel téléphonique mardi, aux environs de 23 h, où l’homme qui était au bout du fil, dont on ne sait rien, lui aurait signifié qu’il était «indésirable» à la tête du parti. Cette annonce aurait bouleversé le désormais ex-secrétaire général du FLN au point de provoquer chez lui, quelques heures plus tard, un malaise cardiaque, suite à quoi il fut transféré d’urgence à l’hôpital militaire d’Aïn Naâdja.

Selon cette version, Ould-Abbès, après s’être remis de son malaise, s’est rendu dans la journée de mercredi au siège de son parti, à Hydra, où il est resté près de deux heures et a rencontré des membres de la direction de son parti, notamment Ahmed Boumehdi, Abdelmalek Boudiaf et Saïda Bouni, en plus de son chef de cabinet. Sur le moment, Ould-Abbès n’a rien révélé à ses collaborateurs. Il leur aurait même menti, puisqu’il leur avait dit qu’il devait se rendre au Conseil de la nation alors qu’il était parti chez lui.

Pour les dirigeants du FLN, rien ne présageait une telle décision de la part de leur chef, puisque, la veille, il avait reçu une délégation nigérienne et paraissait très dynamique et très enthousiaste.

Du côté des adversaires de Djamel Ould-Abbès, le temps n’est pas à chercher à savoir si le patron du parti «a démissionné» ou «a été forcé à la démission», ni si sa maladie est réelle ou imaginaire mais à savourer ce départ. Pour l’ex-président de l’APN Abdelaziz Ziari, «la maladie diplomatique est la meilleure décision qu’a prise Ould-Abbès depuis son installation à la tête du parti !» a-t-il ironisé dans une déclaration à chaud à la presse.

Ce départ permettra, selon Ziari, de «mettre fin à la crise qu’il a provoquée au sein du parti». Cet ancien président du Parlement reproche à Djamel Ould-Abbès notamment sa gestion du bras de fer avec Saïd Bouhadja qu’il qualifie de «chaotique».

Enfin, Ziari se dit favorable à la désignation de Moad Boucharab à la tête de la direction collégiale chargée d’assurer la gestion des affaires du parti, en attendant la réunion des hautes instances du parti pour décider de la suite.

Ce qui laisse penser que Ziari va s’y impliquer.

R. M.

Comment (31)

    Le Menteur DZ
    16 novembre 2018 - 20 h 59 min

    Comme dit le dicton il est sortit par la porte mais il est revenue par la fenêtre pour jouer le sauveur !
    Ould Abbas et sacré Numéro, il est très respecter par notre vrai président Saïd Bouteflika et le Clan de
    Gaïd Salah, et j’ai bien peur qu’il nous la joue en sauveur de la continuité dans la médiocrité ,
    Mais on n’aura la rigolade quand on fera la queue au guichet !!

    Chibl
    15 novembre 2018 - 21 h 28 min

    Ce spécimen a menti jusqu’au bout même sur sa façon d’être jeter comme une chaussette trouée, imaginez vous avez un père comme ca wellah je me suicide.

    3
    1
    Le chahid vivant
    15 novembre 2018 - 19 h 41 min

    Les algériens vont s’ennuyer à mourir sans « Abbes comedy club » et ses bouffonneries quotidiennes. Il pourra remplacer Kamel Bouakaz dans ses sketchs à la télé le temps qu’il sortira de prison.

    Anonyme
    15 novembre 2018 - 19 h 37 min

    que tu sois malade ou pas que t es fatiguer ou pas que tu a le choléra ou pas ,,on s en fou ce qu on veut c est que tu,,,te,,,,casse ,,,casse toi
    j ai vu sur un commenT qui fait allusion a Ferhat Abbas ,es le père ? si oui il n a rien a voir avec son père ,et c est regrettable

    elhadj
    15 novembre 2018 - 18 h 55 min

    reconnaissons qu il a plutôt fait preuve de lucidité pour préserver sa sante que d occuper éternellement le fauteuil contrairement a ceux qui s y accrochent au risque de mettre le pays en péril.

    4
    4
    selma
    15 novembre 2018 - 18 h 00 min

    Mahrajane el garagouz fil jazair

    8
    1
    Felfel Har
    15 novembre 2018 - 17 h 55 min

    « Acta est fabula », telle est la dernière parole de l’empereur Auguste sur son lit de mort. The game is over, la farce est jouée, tab el hmam! Clap de fin. Ainsi s’effacent de notre vue ceux qui nous nargaient avec arrogance. Ça ne règle pas nos problèmes, mais ne plus le voir afficher son arrogance est un soulagement. Ceci étant, s’il a réellement eu une crise cardiaque, qu’il en guérisse au plus vite! Bechfa!

    Lghoul
    15 novembre 2018 - 16 h 52 min

    Le fond de tout ce qui s’est passé prouve qu’un chiate restera un chiate. Et quand n’a plus besoin de lui, on le jette par terre comme une serpilière. Combien de fois il a menti (j’ai étudié avec Merkel, Bouteflika va marcher bientôt etc.) en prenant les gens pour des ignorants sans jamais rougir ou avoir un peu honte sur sa propre personne. Il fonce dans son aveuglement d’esclave heureux jusqu’a ce qu’on lui prouve qu’il n’est en fait, absoluement rien. Le coup de fil au milieu de la nuit pour lui fermer la porte au nez aurait suffit de lui faire comprendre qu’il ne vaut plus rien. Autrement, ils discuteront avec lui etc. Je n’ai aucun sentiment de pitié pour des gens pareils car ils sont d’abord égoistes ensuite deviennent arrogants et sans scrupules quand ils se sentent en position de force: Aucune décence. C’est bien lui qui a traité amara benyounes de « a(…) » quoiqu’ils sont tous les deux de la même école (amara qui a dit que le cerveau seul de boutef est plus performant que ceuxi des 40 millions d’algériens). En tout les cas, les gens pareils, si demain on le rapelle pour des « services » plus bas, ils accèpteront immediatement et deviendront les mêmes personnages de théatre rigolo et oublieront sans sourcillier l’affront qu’ils ont eu auparavant. Ils sont nés ainsi et vivent ainsi. Des opportunistes a n’importe quel prix.

    14
    le niveau
    15 novembre 2018 - 16 h 14 min

    un clown et partie un autre clown le remplace !! ces fini le parti FLN la guerre de liberation .
    les adherant FLN profite au maxi de nos jour …qu ils ouvrent les dossiers des anciens moudjaddine
    vous aller pleurer (des adherant du parti FLN nee en 1950 moudjahid et ca femme nee 1963 aussi ancienne moudjahida) bon j’arete

    8
    1
    kaderette
    15 novembre 2018 - 16 h 12 min

    A o b a piqué sa crise juste après le coup du maitre qui l’a mis hors service. pour un guillotiné d’avant-veille , ça ne devrait pas souffrir beaucoup normalement mais il se trouve que AOB joue au ressuscité.
    Prompt rétablissement

    6
    1
    Kahina-DZ
    15 novembre 2018 - 15 h 53 min

    Sa crise cardiaque est spéciale, surnaturelle ??
    je n’ai jamais quelqu’un qui se remet d’une crise cardiaque à la vitesse de la lumière.
    Il n’a pas le courage de dire:: Za3kouni ».

    13
    1
    BARIZA
    15 novembre 2018 - 14 h 36 min

    hada oulid abbas c’est le fils de ferhat abbas?

    3
    12
      zorita
      15 novembre 2018 - 15 h 26 min

      non mais ça va pas ? Ould Abbas n’a rien à voir, à TOUS les points de vue, avec Ferhat Abbas !

      13
      1
    Anonyme
    15 novembre 2018 - 13 h 55 min

    Comment nous faire croire qu’il est fatigué et qu’il laissze sa place.Or son cheikh est malade vraiment depuis 5ans et lui nous disait il n’ya pas si longtemps que le président est en forme et qu’il dirige bien le pays.Ya khi on nous prend vraiment pour des boeufs rabi yestour.

    12
    1
    Am Sad
    15 novembre 2018 - 13 h 39 min

    La vraie raison de sa retraite: écrire ses mémoires sans que Hadj Al zaïmer ne s’en mêle. Titre Provisoire :  » Histoire de ma vie: de la condamnation à Mort ( pour rire) à la condamnation à vivre ( du rire) ». Sous-titre : Ould Abbes, toujours labass!
    La préface est prête mais il n’a pas encore choisi le signataire,

    17
    Farida
    15 novembre 2018 - 12 h 40 min

    Pendant que le maroc inaugure le TGV tanger-casa, qui a couté 2,1 milliards d’euros, nous, on va inaugurer la grande mosquée qui a couté le prix de 5 TGV et ca continuer de grimper en écoutant les histoires droles du fln et de ould abbas.

    24
    14
    sourire Kabyle
    15 novembre 2018 - 12 h 22 min

    Allez vous reposez au Val de Grace chez vôtre mère patrie Fafa, vous êtes des passifs vous finirez tous dans les poubelles de l’histoire et personne ne se souviendra de vous Le FLN il faut le restituer au peuple, ce parti est révolu…

    28
    3
      Algérien jamais k-avil
      15 novembre 2018 - 14 h 54 min

      T’as pas besoin de préciser: on te reconnait à la boursouflure de chemma sous ta levre et à l’odeur pestikentielle qui en émane. Signé plutôt tes commentaires par  » Rictus séparatiste ». On comprendra

      4
      13
        sourire kabyle
        15 novembre 2018 - 18 h 54 min

        @Algérien Jamais K-Avil, tu aurais dû choisir « Algérien K-Vi », un peusodo qui te convient parfaitement…
        Si le colonel Amirouche est encore vivant il appliquera sur toi le procédé révolutionnaire qu’on appelle « sourire kabyle », tu connais pas ce que signifier vraiment ce terme « sourire kabyle », par ce que tu es un inculte et un abruti vue ton commentaire nauséabond qui dégage un racisme primaire…Si tu as lu « sourire oranais », « sourire sahraoui », « sourire chaoui » etc, tu écrirais le même commentaire??? Si tu le veuilles ou pas?, la Kabylie c’est la patrie du Congrès de la Soummam qui a changé la visage de la révolution algérien, la patrie de Fadhma N’Soumer, du colonel Amirouche, de Krim Belkacem, Amar Oumran, la patrie des grands parents de Hassiba Ben Bouali et beaucoup d’autres qui ont donné leur vie pour l’ALGÉRIE..Tu n’es qu’un petit c.. pitoyable

        7
        5
          Algérien jamais k- vil
          16 novembre 2018 - 0 h 49 min

          Dir fiha chemma et rumine tes fantasmes séparatistes

          1
          1
    Anonyme
    15 novembre 2018 - 11 h 42 min

    Bilans, et comptes rendus, pour tirer les leçons d’une gestion politique catastrophique, pour le parti du FLN
    Et pour l’avenir politique du pays

    12
    1
    Farida
    15 novembre 2018 - 11 h 35 min

    On a l’habitude de le voir lever le bras avec arrogance en étant sur de montrer sa bague . Maintenant il simule une maladie en attendant une sorte de distribution, de rente de quelqu’un du ciel.
    Comme de bons comédiens, tous ces gens du FLN sont des spécialistes en simulation.
    Apres avoir simulé une « maladie », il « démissionne ». Sid said a aussi simulé une maladie mais il n’a pas encore démissionné. On dirait que le mensonge les suit jusqu’a la tombe. Jamais l’Algérie a eu autant de menteurs dans ses institutions.

    27
    Anonyme
    15 novembre 2018 - 10 h 47 min

    hypocrite jusqu’au dernier souffle il est parti on nous laissant son parti ,le f,l,n après 62 la source des malheurs d inégalité d injustice de corruption et encore

    29
    Mir
    15 novembre 2018 - 10 h 27 min

    Il n’y a vraiment pas de quoi se réjouir. Si des chefs de partis sont limogés par des personnes anonymes par un simple coup de fil, cela veut dire tout simplement que des cercles occultes tiennent le pays et décident en dehors de tout controle institutionnel légal. C’est vraiment inquiétant.

    31
    3
    Anonyme
    15 novembre 2018 - 9 h 18 min

    Un clown en moins, qui faisait plus de mal que de bien.

    29
    2
    Anonyme
    15 novembre 2018 - 9 h 05 min

    Depuis octobre 88 ce qui reste de l’ex-parti unique appelé pudiquement néo-FLN ne doit sa survie que par les perfusions à fortes doses que le régime veut bien lui administrer. La logique aurait voulu qu’à partir de cette date par respect et souci de préservation du glorieux FLN historique authentique , et pour le bien du pays, l’ex-parti unique squatteur de ce prestigieux sigle rende le tablier.

    27
    Réalité ou fiction ?
    15 novembre 2018 - 9 h 04 min

    On peut imaginer une pseudo-sanction contre une pseudo-prise de position anti LOUH pour faire diversion à l’envie non dissimulée de l’arrivée de LOUH au secrétariat général du FLN. Puis, sans coup férir, futur candidat à la présidentielle de 2019 !!! M. Ould abbas sacrifiable sans grands dommages puisque ayant déjà fait le plein, donc à l’abri du besoin jusqu’en 2034, comme il l’espérait. Quant-à OUYAHIA, il aura été
    Gros-jean comme devant, comme d’habitude ! Simple hypothèse de prospective ! Ainsi va le système en se jouant de tout le monde jusqu’à la fin du monde.

    21
    mimi
    15 novembre 2018 - 9 h 02 min

    J’espère que Ziari ne reviendra pas! indésirable

    24
    Linguistique
    15 novembre 2018 - 9 h 01 min

    Je ne suis pas dans le secret des dieux ni encore moins dans celui de Dieu, comme l’est le quotidien Enahar. Toujours est-il qu’hier j’ai posté le commentaire ci-après qui ne dit pas autre chose que l’article. Le pseudo utilisé prend ici toute sa signification et toute sa saveur.
    ==========
    Les Voies (Et La Voix) Du Seigneur Sont Impénétrables
    14 novembre 2018 – 22 h 56 min
    A forcé de dire : »erraïs guel » , « erraïs guel » , le plus souvent inventé, Ould Abbas a fini par rencontrer quelqu’un qui lui a dit: « guellek erraïs dégage »
    : « guellek erraïs dégage »
    °====≠

    29
    1
    Zaatar
    15 novembre 2018 - 8 h 15 min

    On en rit aux éclats lorsque l’on voit Ould Abbes dans cette posture avec les deux mains en guise de tenir le masshaf…n’est ce pas?

    26
    2
    Moi-News
    15 novembre 2018 - 7 h 43 min

    La maladie imaginaire de notre zéro d’ex SG du FLN,je me demande comment puisse donner des fonctions aussi importante a des personnes avec plein de défaut, nous sommes pas là ville d’Oujda ou souk leffte, nous sommes une nation de 40 millions de brebis et d’agneaux, essayer de visionner la vidéo qui circule sur Youtube a ce moment,et apprécier nos chers députés trabendistes du APN, vous comprendrez que nous sommes pas une vraie république,et si les autres nations ne nous respecte pas, ils ont bien raison, il faut viré tout le monde et réorganiser des nouvelles élections, radié le FLN comme le FIS, installer un conseil de Sages qui n’ont rien a voir avec les faux moudjahid ou les fils de Gaid, des personnes issues de la société civile instruit et intelligent, juger tout les contrevenants corruption et trahison et autres, sinon tôt ou tard on va couler

    33

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.