Salaires et conditions de travail : le Syndicat des imams menace Mohamed Aïssa

imams
Djelloul Hadjimi, secrétaire général du Syndicat des imams. New Press

Par Hani Abdi −Le Syndicat national des imams hausse le ton et menace de recourir à une grève si ses revendications socioprofessionnelles ne sont pas satisfaites.

Djelloul Hadjimi, secrétaire général du Syndicat des imams, dénonce vivement l’attitude du ministre des Affaires religieuses, Mohamed Aïssa, qui a catégoriquement rejeté la revendication d’augmentation de salaires. Mais Djelloul Hajdimi assure que les revendications des imams ne se limitent pas à la question salariale. Il s’agit de revendications plus larges et plus globales directement liées au cadre du travail de l’imam et aux moyens matériels mobilisés pour lui permettre de réussir sa mission. Djelloul Hadjimi impute l’entière responsabilité au ministère de tutelle en cas de recours à des actions de protestation. Il n’écarte d’ailleurs pas le recours à des actions de rue. Le secrétaire général du syndicat des imams se dit «étonné» par la réaction «ferme» et «intransigeante» du ministre des Affaires religieuses. Djelloul Hadjimi qualifie d’erreur «la fermeture des portes du dialogue» afin de trouver «ensemble» des solutions adéquates aux problèmes des imams qui persistent depuis de très longues années.Les imams n’ont pas demandé la lune, selon lui. Ils n’ont réclamé que leurs droits ignorés depuis de longues années. La revalorisation salariale, le logement de fonction, un véhicule de service et plus de sécurité sont autant de revendications soulevées par le Syndicat des imams.

Si le département de Mohamed Aïssa agit déjà en faveur d’une meilleure protection des imams contre les agressions de radicaux religieux, il appose en revanche une fin de non recevoir aux revendications matérielles. Mohamed Aïssa justifie son refus d’accéder à la demande d’augmenter les salaires par le statut de l’imam relevant du régime de la Fonction publique.  Le salaire de l’imam est en moyenne de 40 000 DA, soit autant que celui perçu par l’enseignant. L’imam perçoit, en plus de ce salaire, des primes pouvant aller jusqu’à 60% de son salaire. Si l’imam arrache une augmentation salariale, c’est tout le corps enseignant, qui dépasse 400 000 personnes, qui réclamerait une revalorisation des salaires. Ce que le gouvernement ne pourrait pas se permettre dans la situation actuelle marquée par une crise financière qui ne cesse de s’accentuer. Les imams vont-ils mettre leurs menaces à exécution ? On le verra bientôt.

Il est à rappeler que le Syndicat des imams soutient un 5e mandat pour le président Bouteflika.

H. A.

Comment (51)

    Anonyme
    25 novembre 2018 - 20 h 19 min

    Je serai le ministre ; je les recevrai ; je les inviterai devant pleins de journalistes ; et je leur dirai qu Allah vous le rendra , vous aurez une bonne récompense après la vie. Enfin si je me retrouve avec lui au paradis , stp dieu envoi moi avec bob Marley Kennedy Maryline Monroe acteurs suedois anglaise mannequin Champagne danse fêtes c est la salsa du démon parapaparapapa en Enfer ; mais là-bas ils vont faire la meme ses faux imams quand ils verront la fêtes en enfer et vont demander le meme ticket rouge pour en profiter vu que l autre coté ya qu un jardins de fruits et de miel des grosses pas belles mais ils en voudront pas et voudrons faire le mur ; on s éclate bien en enfer mais dieu les connaissant leur dira;vous avez voulu me la faire en bas et vous voulez me la faire en haut ; ticket vert restez entre vous ; vous faites peur même à Serge Gainsbourg le rhabat rhanèze kelotte hé oui !

    5
    2
    UMERI
    25 novembre 2018 - 19 h 13 min

    Y a si Djelloul Hadjimi, vous qui représentez les imams d’Algérie, vous devez savoir que vous êtes les mieux payé, par rapport aux fonctionnaires de l’Etat algérien, surtout ceux de l’Education. Les enseignants dont le devoir est d’inculquer le savoir a nos enfants, souvent dans de mauvaises conditions de travail, méritent mieux que vous. Allez visiter les écoles, surtout celles du primaire et vous constaterez que les bancs sont parfois,en piteux état, les enfants s’assoient sur une seule planche ou parfois même sur de la ferraille.Les classes sont bourrées d’élèves et ne sont pas chauffées et on exige de ces progénitures, un meilleur rendement.Les imams sont en sur nombre et agissent dans de meilleures conditions, perçoivent en sus de leurs salaires, des dons en espèce et en nature, de la part de donateurs anonymes. Quant aux mosquées, elles sont mieux loties, chauffées,garnies de moquette et de tapis en plus de climatiseurs et ventilateurs.Alors, cessez de vous plaindre; Votre devoir et de prêcher les versets du saint coran et les hadiths du Prophète de l’Islam qsssl, pour moraliser et apaiser la société musulmane, au contraire, certains préfèrent utiliser la violence verbale, plus excitante, qui plaisent aux intégristes. Regardez le résultat, depuis l’avènement de l’islamise politique des années 90. votre bilan est maigre, c’est un échec total, qui met le pays en danger.

    Que les Algeriens sachent!!!
    25 novembre 2018 - 17 h 03 min

    Je vous donne les chiffres a vous de réfléchir:…Un imam « travaille » en tout et pour tout 8 a 10 heures par mois c’est a dire son unique travaille,c’est le prêche du vendredi,…il perçoit actuellement un salaire de 120.000 da/mois .sans compter les dessous de table,pour la rokia..les fatihas ec..+ un accès direct a l’argent de la zakat ….des prêts sans intérêts…logement gratuit charges comprises (électricité,gaz et entretiens)….alors que veut-il…qu’apportent ces imams a la société…pour bénéficier d’autant d’avantages???…Un imam doit être bénévole…modeste..et non un commerçant ou pire un mercenaire…qui se sert de la parole de Dieu..comme arme ou marchandise!!!!

    14
      Zaatar
      25 novembre 2018 - 18 h 35 min

      L’imam est avant tout musulman… on en deduit donc tes conclusions.

      Ehho.
      26 novembre 2018 - 22 h 25 min

      L’article dit que leur salaire est 40000,toi tu dis 120000.
      C vrai?

    Vérité
    25 novembre 2018 - 10 h 10 min

    Les imams de Bouteflika en colère,comment appeler un Imam lorsque ne dit pas la vérité;ni transmettre la vraie parole d’Allah;plutot la parole de Bouteflika et la FLN des nouveaux moudjahid des détournements

    13
    2
      Anonyme
      25 novembre 2018 - 13 h 22 min

      Ordre d’obéir aux hommes de pouvoir même si ce sont des sataniques : Il est dit ceci : « le prophète a dit : “il y aura après moi des dirigeants / guides [imams dans l’original] qui ne suivront pas ma voie et ne suivront pas mon exemple [ma sunnah dans l’original]. Parmi eux, il y a aura des hommes dont les cœurs seront les cœurs des diables dans le corps d’humains”
      J’ai répondu :
      – Qu’est-ce que je fais – envoyé d’Allah – si je vis assez longtemps pour voir cela ?
      Il a répondu :
      – Ecoute et obéit à l’émir ! Même s’il frappe ton dos et confisque ton argent, écoute et obéit !”
      Source : Sahih Muslim; De : Muslim Ibn Al Hadjjaj Volume 5 pages 181 et 182

      2
      1
        hahahahahahahahahahahah
        26 novembre 2018 - 8 h 23 min

         » Source : Sahih Muslim; De : Muslim Ibn Al Hadjjaj …. »
        à part LE LIVRE DES LIVRES ….AUCUN AUTRE LIVRE !

          Anonyme
          26 novembre 2018 - 21 h 14 min

          Tu es sunnite, donc c’est le coran et la sunna l’un ne va pas sans l’autre. Coraniste ça n’existe pas.

    elbiour
    25 novembre 2018 - 7 h 50 min

    a ma connaissance tout les imams sans aucune exception sont logés gratuitement dans des logements tres décents.ils sont tous véhiculés avec des voitures de luxes.meme les enseignants de KORAN sont presque tous logés.ils ont eu une augmentation tres consequente il ya qlq années avec un rappel consequent.certains font un travail parallèle qu’il ne faut pas nier.il fallait peut etre penser a revoir la copie des immams retraités et des enseignants se KORAN.ils peuvent tout au moins demander l’entretien de certaines mosques de campagne qui manquent de tout le minimum de confort materiel.au fait combien d’heures travaille un imam par 24 heures!!!!!!?????.la photos de cet imam est elle l’image de tous les imams.il pourrait suffire a faire l’imamat enseigner LE LIVRE SAINT et s’occuper de religion ……uniquement de religion

    12
    2
    Gatt M'digouti
    25 novembre 2018 - 6 h 17 min

    On tolère un syndicat des imams et pas de syndicat des journalistes !!!!!

    14
      Yes
      26 novembre 2018 - 22 h 23 min

      Les imams sont plus utiles plus dociles ils soutiennent.
      Les journa listes cherchent trop à comprendre,or paraît il,dans notre religion il ne faut pas chercher à comprendre. On organise pendant ramadhan concours de « RECITATION du Coran » mais las d’explications..

    Saint Dicat, vous connaissez ?
    25 novembre 2018 - 3 h 01 min

    Saint Dicat des imams, quelle trouvaille, quel travail !
    Je ne savais pas qu’il y avait Un Saint appelé Dicat, où se trouve le mausolée de ce Saint Dicat ? Ou son antre, s’il est vivant. Un Saint révolté contre Son Patron, Sidi Cat…holique??? Saint des Catholiques ???
    Nous y sommes ! Saint de Ca… Ca… Car il n’y a plus de « religion » !

    14
    Anonyme
    25 novembre 2018 - 0 h 06 min

    IZNOGOOD: lui hihihihi ; il est pas très catholique hihihihi

    10
      amiahmed
      25 novembre 2018 - 6 h 08 min

      La majorité des imams possèdent des voitures qui dépassent les 120 millions de centimes, vu sur ce côté les imams sont les mieux payés des algériens, en plus ils ne manquent de rien , les imams doivent plutôt penser à leurs frères qui sont réellement dans le besoin

      15
      1
      Merzak
      25 novembre 2018 - 9 h 37 min

      Hahaha… c’et vrai qu’il ressemble à Iznogoud…Mais pourquoi ils ont une sale gueule ya latif ?

      10
      1
    Kenza
    24 novembre 2018 - 22 h 18 min

    Comme aurait dit un certain Fabius à propos des terroristes du Front El Nosra: « ils font du bon boulot »

      Khichane
      25 novembre 2018 - 2 h 57 min

      C est la premiere foi que j entemps qui ya avais
      des syndicat des imam? Et ce que les sahaba avais
      Former des syndicat? ou et la preuve dans
      Tout sa? Merci au revoire

      7
      1
    UMERI
    24 novembre 2018 - 21 h 29 min

    Les imams osent revendiquer une augmentation des salaires et d’autres avantages, pour quelques heures a diriger les prières. El fadjr 1 heure et après au dodo, jusqu’à midi.Ensuite une petite sieste jusque’ el asr, repos, El Maghreb, et enfin el Aïcha et c’est fini.Non satisfait du nombre de fidèles, ils exigent de ceux qui travaillent toute la journée, d’abandonner leurs travail, pour venir prier. Avec 120 dollar ,le baril? c’est fini, ils doivent plutôt cotiser, les caisses sont vides, L’ Etat providentiel, ne plus supporter la charge de milliers d’imams, qu’ il n’arrive pas a contrôler. Et puis cet individu qui représente le syndicat des imams, rien qu’ a voir sa « tronche » tête, on est parti pour faire un cauchemars, la nuit suivante.

    21
    2
    Zaatar
    24 novembre 2018 - 21 h 03 min

    Salaires et conditions de berner pour ces hommes de la prehistoire. Cro Magnon, Erectus, Habilis, Pitecanthrope, Sapiens… l’evolution n’a pas encore demarre qu’on veut se frayer un chemin au paradis. Comme le chantait Bardot, ils iront peut etre au paradis mais dans un train d’enfer…

    18
    3
    Anonyme
    24 novembre 2018 - 19 h 11 min

    Cet individu au paradis avec ses vierges et ses rivières de vin et Pasteur,Einstein,Newton,Galilée …en train de rôtir en enfer.Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans cette drôle de religion.

    29
    6
    j'dis ça j'dis rien
    24 novembre 2018 - 19 h 09 min

    quel visage de haine ,il y a vraiment des gens normaux qui écoute ce personnage , je me demande quel message de paix il peut donner !!!!!!

    31
    2
    Anonyme
    24 novembre 2018 - 18 h 58 min

    Grève des Imams!!
    Cela veut dire fermer les mosquées, donc pas de prières!
    Alors je vous défie faites une grève illimitée, bande de cons

    37
    1
    elhadj
    24 novembre 2018 - 18 h 55 min

    on aura tout vu et vécu depuis ces 20 dernières années,la montée en puissance des zaouïas, le syndicalisme religieux,la multitude d organismes patronaux, les épidémies,les taxes et les impôts, la paupérisation de la classe moyenne n en parlons pas des démunis,la cherté de la vie engendrant une sous alimentation en raison des prix inabordables des produits de première nécessite en excluant bien entendu les produits de luxe pour les nantis tels que la viande et le poisson inaccessibles,la friperie devenue onéreuse,l exode massif des jeunes et des cadres au péril de leur vie,la corruption,le trafic,le transfert illicite et massif de devises .Ah du temps du regrette BOUMEDIENNE,les imams étaient des bénévoles,les zaouiates inexistantes et la vie était meilleure avec nos sociétés nationales de production avec d insignifiants salaires.

    12
    2
    Anonyme
    24 novembre 2018 - 18 h 36 min

    je SOUTIENS à 100% Le Syndicat national des imams , à leurs pieds ( car ils n’ont pas de tête) le gourou de cette secte Hadjimi . Oui je suis pour une gréve illimitée jusqu’au jour précédent celui du jugement dernier. Allez messieurs soyez des hommes ( et des femmes) demandez 1 million de dinars par mois .Si l’état ( ou ce qui en reste) ne cède pas, déclenchez immédiatement la Gréve . je vous soutiens les gars .

    21
    2
    tawat
    24 novembre 2018 - 17 h 20 min

    Décidément, nous avons beaucoup à apprendre de nos frères ibadites du m’zab : car les hommes s’occupant de la religion sont tous volontaires et ne demandent pas un sou à quiconque : seule leur foi leur permet d’accomplir leur noble mission. Ils accomplissent leur travail normalement dans différents domaines et s’occupent de la population en ce qui concerne la religion. Résultat : une société équilibrée, éduquée, travailleuse, appliquant un islam de paix (aucun terroriste dans leur rang)………… à méditer.

    31
    1
    Anonyme
    24 novembre 2018 - 17 h 15 min

    Quand je vois la photo de ce Djelloul Hadjimi,je persiste dans mon islamophobie.

    32
    2
    mouatène
    24 novembre 2018 - 16 h 52 min

    dine ezzahhh !!! élhagna liha !!! séktou séktou ou kéchefou el-bazga entaahoum !!!!

    20
    Ramdane
    24 novembre 2018 - 16 h 00 min

    il faut s’attendre à tout dans un pays où la constitution dans son article 2 stipule « l’islam est la religion de l’état » , depuis quand l’état a une religion , la religion c’est pour le bon dieu et l’état c’est pour tous .
    donc ce soit disant syndicat est téléguidé par ces parrains qui veulent mettre ce pays à genou .
    un syndicat fantoche qui demande 100.000,00 DA (10 millions) par mois….. ! .

    32
    Chibl
    24 novembre 2018 - 15 h 57 min

    Imaginez un type avec cette tronche avec vous au paradis.

    36
    1
      Zaatar
      25 novembre 2018 - 18 h 37 min

      Ya khouya je prefererai finir en enfer dans ces conditions

    Le Rouspétodonte
    24 novembre 2018 - 15 h 45 min

    Avec une tronche pareille, je comprends enfin pourquoi Dieu a fui les musulmans…et ne risque pas de leur revenir ! Même l’Entelodon, ou pig killer de la préhistoire, qui, selon les spécialistes, est l’animal le plus effrayant de la création, physiquement, est un Apollon comparé à ce laideron.

    30
    1
    Iwen
    24 novembre 2018 - 15 h 13 min

    Je n’ai jamais entendu un imam dire que la saleté est mal !

    Je n’ai jamais entendu un imam dire une prière pour les morts sans demander à être payer en échange de sa prière !

    Je n’ai plus entendu parlé de cette expression, que j’entendais dans ma jeunesse » » FI SABILILAH «  » !

    32
    Lghoul
    24 novembre 2018 - 15 h 05 min

    Mais y’ a le paradis et le 72 nanas non ? Tien, tout le monde a besoin de fric sur terre ! Voila pourquoi le fis a massacre 250.000 algeriens : Pour du fric. En tout il y au moins 3 ministeres qui ne servent absolument a rien, le poste de premier ministre inclu car il ne peut ni prendre de decision ni faire quoi que ce soit. Je me demande combien le pays fera d’economies ?

    25
    Anonyme
    24 novembre 2018 - 15 h 00 min

    Abrutir le peuple et le soumettre à l’obscurantisme et à la superstition pour en faire des troupeaux dociles ça coûte chère .Ils ont raison ces imams ils font un travail colossal .

    27
    1
    Kenza
    24 novembre 2018 - 14 h 51 min

    Perso, un imam avec cette tête là me ferait fuir: Toute la haine qu’ils ont à l’intérieur se voit à l’extérieur.

    28
    2
    Pharaon
    24 novembre 2018 - 14 h 10 min

    Et voila ! nous allons payé très chèrement les bétises de nos dirigeants ou pouvoir, croyant en achetant la paix chez les voyous et corrompus,ils resteront éternellement ou pouvoir;l’argent commence a manqué dans les caisses des acheteurs, et le peuple commence avoir faim et soif;et la température ne cesse d’augmenté et les risques de tout perdre;le pouvoir,le peuple,la nation;l’histoire,le paradis;et d’etre jugé et condamné;hé oui c’est la bétise humaine

    21
    1
    Mir
    24 novembre 2018 - 14 h 01 min

    Voilà le résultat de 20 ans de Distribution de la rente : tout le monde est devenu Fonctionnaire : du Général à l’imam, en passant par le député, le chef de partis et le juge. Tout le monde veut sa part de la Rente. Les imams demandent un salaire de 100 000 DA/mois, soit presque le double de celui des Médecins / Enseignants. Oui ils ont raison ! Vous croyez que c’est facile d’abrutir le peuple chaque vendredi avec des prêches toujours plus débiles ? il faut inventer, s’inspirer, faire don de sa propre personne chaque semaine que Dieu fait. Pour que les Patrons puissent passer un bon week end chaque semaine. Vous avez déjà vu des citoyens faire grève / émeute un vendredi ? Bah no, c’est le jour d’Allah, et Des imams.

    32
    1
      Anonyme
      24 novembre 2018 - 14 h 38 min

      Mir
      24 novembre 2018 – 14 h 01 min
      Tous les jeunes algériens, femmes et hommes, sont totalement abrutis.
      Ces jeunes personnes entre deux mots dans une phrase ils placent des détails sur la religion pour juste évoquer les interdictions à tord, ils n’ont que la religion en tête pour improviser de la conversation aussi longue qu’elle soit sur les sujets de hallal et non hallal, alors que notre religion l’Islam préconise le travail, la découverte, l’évolution et donc l’épanouissement.

      22
    anonyme
    24 novembre 2018 - 13 h 46 min

    Tout le monde veut dépecer ce paysQuel travail font ces « imams » à part abrutir la populace et en quoi sont ils rentables
    Il faut dissoudre ce ministere de « REGDA OU TAALEF’
    Nos aiima essalihine d’avant Allah yarhamhoum vivaient de la charité du peuple

    22
    Imams travailleurs ??
    24 novembre 2018 - 13 h 30 min

    Ces imams ont un syndicats ??? ils sont recrutés comment par quelle DRH ?? et en quoi consiste leurs job en dehors du prêche du vendredi ??

    24
    Kahina-DZ
    24 novembre 2018 - 13 h 06 min

    Ben Salmane va venir pour assurer le salaire de ses wahhabites.
    D »où dada Aissa s’en fou des autres imams. Ils vous dit soyez débrouillards et allez chez Erdogan , Qatar et les wahhabite pour assurer votre salaire.

    17
    2
    Vangelis
    24 novembre 2018 - 12 h 46 min

    Je n’ai jamais compris pourquoi les zootorités algériennes ont donné un agrément à ces imams qui sont devenus une véritable  » corporation  » sur le dos de la religion en exigeant avantages et finances pour diffuser ou vulgariser la parole divine.

    Ces zootorités accordent donc des autorisations à ceux qui ne le méritent pas et au contraire interdisent l’organisation de syndicats autonomes qui doivent non seulement galérer pour obtenir un agrément mais qui plus est, lorsqu’ils l’ont son exclus des réunions à l’image des triparties qui ne réunissent que le gouvernement, son bras droit le FCE composé par des oligarques qui financent les campagnes de leur parrain fakhamatouhoum et de l’excroissance du FLN qui n’est autre que l’UGTA dont on sait que sa principale fonction est l’incitation des  » travailleurs  » à ne rien faire puisque l’Etat est là ou plus exactement la rente pétrolière qui les rémunèrent de leurs bras cassés.

    La fonction d’imam a été dévoyée pour devenir une source de revenus et de privilèges.

    On voit bien que l’Islam pratiqué en Algérie n’est pas du tout ce que les usages et les loi coraniques prescrivent.

    De toute façon, tout va de travers.

    27
    1
    Anonyme
    24 novembre 2018 - 12 h 45 min

    voila quelqu’un qu i garde le sourire, pas comme les députes

    Anonyme
    24 novembre 2018 - 12 h 38 min

    Non mais je rêve ! Un syndicat d’imams ??? Mais ce n’est pas une profession imam .
    Foutez tous ces bons à rien au travail , au vrai travail pour ce qui est du reste s’ils sont d’authentiques musulmans ….alors ils le feront bénévolement fi sabileh.
    Je découvre un « clergé » structuré puisque syndiqués , chez les imams !!! Le monde marche sur la tête.

    16
    Hakikatoune
    24 novembre 2018 - 12 h 25 min

    Waouh, il existe un syndicat des …. imams ! ??? !!! A mon avis, cà n’existe nulle part dans le monde un syndicat professionnel des ….hommes de religion ! Mais maintenant je comprends qu’on entende chaque jour en Algérie des nouvelles relatives à la construction de mosquées çà et là à travers le territoire national ! Les statistiques de 2015 donnent déjà plus de 25 000 mosquées existantes en Algérie, soit la plus forte proportion du nombre de mosquées par habitant des pays arabo-musulmans ! Mais on voit qu’il est normal que certains ne pensent qu’à construire des mosquées vu que les personnels responsables de ses mosquées seront payés par …. la rente pétrolière ! Et oui, ils sont devenus eux-aussi des fonctionnaires !! D’où le soutien des « Ouléma and Co » au 5 ème mandat , par exemple ! C’est aussi peut-être la meilleure façon d’espérer arriver un jour au plein emploi en Algérie , … qui sait ???

    26
    ALI2LABAS
    24 novembre 2018 - 12 h 11 min

    Le monde a l’envers;des Imams qui soutiennent l’injustice et la corruption;des Imams qui font de la politique;c’est nouveau,c’est encore inventé par les savants Algériens;es-que la première religion en Algérien c’est bien le vrai l’Islam; si c’est oui alors c’est un nouveau Islam valable juste pour les dirigeants Algériens et leurs adhérents;merci Messieurs Hadjimi et Djaballah d’avoir inventé une nouvelle religion (le pays des miracles il se trouve bien en Algérie)

    21
    1
    Dieu est un prétexe
    24 novembre 2018 - 11 h 45 min

    Voilà le vrai visage de ces prétendu religieux qui se servent de la foi pour avoir plus privilèges. Ils font passer l’argent en priorité au détriment de la foi et de l’intérêt du pays. La plupart sont des escrocs spirituels qui s’habillent en religieux par pur intérêt. Ce pays est gangrené par ces voraces quoi sont dans tout les corps d’Etats, associations, syndicats, …. La plupart n’ont pas les compétences, la culture pour être imams , la plupart sont des incultes ignorants, cupides et matérialistes. Nous devons séparer la religion du politique et nous verrons bien que la plupart se reconvertiront car leurs spiritualité n’est qu’une façade.

    27
    Hakikatoune
    24 novembre 2018 - 10 h 56 min

    Pourquoi demander une augmentation de salaire au ministre des Affaires religieuses, Mohamed Aïssa ? Les imams n’ont qu’à décider d’une prière collective dédiée à une augmentation de salaire et Dieu exaucera le vœu, c’est sûr, car ils sont plus proches de lui plus que nous tous !

    27
    1
      صالح/ الجزائر
      24 novembre 2018 - 19 h 24 min

      ils cherchent plutôt , en créant le syndicat des Imams , à être plus proches du tout-puissant pétro-dinar que de Dieu qui n’a jamais fait bénéficié des employés des Moquées de 100000 DA/par mois .

    Abou Stroff
    24 novembre 2018 - 10 h 54 min

    « le Syndicat des imams menace Mohamed Aïssa » titre H. A..
    je tombe des nues.
    en islam, il n’y a pas de clergé, n’importe quidam auquel les fidèles font confiance peut donc jouer le rôle d’imam.
    par conséquent, parler d’un syndicat d’imams me parait totalement absurde, à moins que………………. ces imams ne soient que des clercs ou des idéologues au service du pouvoir en place, ce qui impliquerait qu’ils ne méritent guère le titre d’imams.
    moralité de l’histoire: il n’y en a aucune, à part le fait que cette histoire de syndicat des imams montre simplement que la société algérienne n’est pas encore sortie de la préhistoire.

    23
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.