La CAF sollicite l’Afrique du Sud pour reprendre l’organisation de la CAN-2019

Afrique
Le président de la SAFA Danny Jordan. D. R.

La Confédération africaine de football (CAF) a sollicité l’Afrique du Sud pour reprendre l’organisation de la 32e Coupe d’Afrique des nations CAN-2019 (15 juin – 13 juillet), dont l’organisation vient d’être retriée au Cameroun, a annoncé la fédération sud-africaine.
«Le président de la SAFA (Danny Jordan, NDLR) a déclaré lors de l’assemblée générale que la CAF avait demandé à l’Afrique du Sud d’envisager sérieusement d’accueillir la CAN-2019. La SAFA rencontrera toutefois le gouvernement avant de prendre une décision», a annoncé l’instance sud-africaine sur son compte Twitter.
Souvent sollicitée pour jouer les pompiers, l’Afrique du Sud pourrait de nouveau être le pays organisateur de cette compétition après le retrait au Cameroun vendredi, à l’issue de la réunion du Bureau exécutif. La CAF a expliqué cette décision par le retard accusé dans les travaux de construction des stades devant abriter la compétition qui verra la présence pour la première fois de 24 nations. Le pays de Nelson Mandela avait déjà abrité l’édition 2013 en remplacement de la Libye, dont la situation sécuritaire qui prévalait à l’époque a poussé la CAF à lui retirer l’organisation.
«Nous ne pouvons prendre aucune forme d’engagement envers qui que ce soit parce que cela doit passer par le gouvernement. Le gouvernement doit nous donner une certaine orientation. Et vous ne pouvez même pas demander au gouvernement (un soutien financier) quand vous devez faire face à des problèmes sociaux au sein de votre pays. Il est donc extrêmement difficile de s’attendre à ce que le gouvernement vienne nous soutenir à chaque fois», a indiqué Russell Paul, vice-président de la SAFA.
Au cas où le gouvernement sud-africaine venait à répondre favorablement aux sollicitations de la CAF, ce serait alors un véritable coup dur pour le Maroc qui désire également accueillir la compétition à la place du Cameroun, selon le site sportif Africa Top Sport.
R. S.

Comment (9)

    Kahina-DZ
    10 décembre 2018 - 19 h 19 min

    UN GRAND OUI POUR l’AFRIQUE DU SUD !!

    Paris 75011
    4 décembre 2018 - 0 h 25 min

    C’est une bonne solution du moment que le Maroc ne peut pas présenter sa candidature afin d’éviter de subir un autre échec footballistique et surtout politique en raison du fait :
    1/- que sa candidature ne répond pas aux dispositions de la nouvelle Charte de la FIFA interdisant à tout pays colonisateur d’accueillir une compétition footballistique régionale et ou internationale.
    2/-que le Maroc ne peut pas présenter un dossier cartographique intégrant le Sahara occidental comme elle l’avait fait lors de la présentation de son dossier de candidature pour la coupe du monde 2026 en Russie afin d’éviter un conflit diplomatique entre la CAF et l’UA dont la RASD est un État membre et fondateur.
    Je trouve que Ahmed Ahmed, connu pour ses accointances avec Maroc, à pris une intelligente initiative pour éviter de se faire éjecter de la CAF pour maladresse diplomatique.

    3
    5
    Chaoui
    4 décembre 2018 - 0 h 24 min

    Y’a pas photo !
    Pour l’organisation de la CAN 2019, si vote il y a, le résultat sera :
    – Afrique du Sud : 54 voix.
    – Maroc : 0. Pardon ! 1 voix, la sienne.
    Le Maroc, malgré le rejet unanime des pays de l’UE de sa demande d’adhésion à l’Europe, persiste à s’y accrocher en quémandant le mois dernier à l’Espagne et au Portugal d’accepter d’organiser avec lui la Coupe du monde de…2032 ! Gros problème ! La FIFA, en fonction de ses règles, n’autorise pas une organisation de la coupe du monde à cheval sur 2 continents.
    On se rappellera que le Maroc a rejeté avec morgue (mépris) la proposition formulée par le secrétaire général de l’UMA de l’organiser au sein de la région. Aussi, lorsque les conditions s’y prêteront il serait hautement souhaitable que l’Algérie présente sa candidature avec la Tunisie, la Libye (espérant que la paix d’ici là y sera revenue), la Mauritanie et la RASD.

    4
    4
    Kahina-Dz
    3 décembre 2018 - 19 h 58 min

    Bonne décision
    Oui pour l’Afrique du Sud…

    6
    10
    Nationfirst
    3 décembre 2018 - 19 h 44 min

    Le Maroc et son valet Ahmad Ahmad tablent sur un refus du gouvernement sud africain qui ne voudra probablement pas engager des dépenses imprévues en période de crise.
    Mais si par miracle l’Afrique du Sud accepte alors là c’est un camouflet pour cette CAF magouilleur.
    L’Algerie quant à elle devrait sérieusement reflechir à revenir au premier plan à la CAF car depuis le départ de Raouraoua et l’arrivee de Zetchi c’est le néant. Il faut écarter les affairistes qui ne sont bons qu’à vivre de la commande publique.Ils n’ont pas d’idees ni compétences.

    14
    9
    Lyes Oukane
    3 décembre 2018 - 18 h 55 min

    Super ,si l’Afrique du Sud accepte ça serait parfait . Sinon ,vu qu’ils ont l’habitude de faire le grand écart ,je conseille au maroc de poser sa candidature avec Tel Aviv et Hébron .Entre cousins germains on ne se refuse rien !

    15
    13
    HANNIBAL
    3 décembre 2018 - 18 h 44 min

    Seul les grands pays comme l’Afrique du Sud , peuvent etre sollicité sans forfanterie je
    comprend la déconvenue de notre voisin de l’Ouest cette énième nouvelle déception devient
    un crime de lèse majesté!! mais bon le pays de Mandela est plus apte !!!

    15
    10
    Felfel Har
    3 décembre 2018 - 18 h 18 min

    Excellente suggestion! Les Sud-Africains ne sont pas des capricieux qui annuleront en dernière minute leur offre sous de fallacieux prétextes, comme l’a fait le Maroc. Et ils ont déjà l’expérience de l’organisation de la Coupe du Monde de foot.

    15
    11
    M'hamed HAMROUCH
    3 décembre 2018 - 17 h 14 min

    Tres bonne nouvelle et Felicitations par anticipation pour le peuple frere de l’Afrique du Sud,
    Enfin l’essentiel est que ca ne soit pas le Maroc magouilleur qui accueillera cette CAN 2019

    17
    17

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.