Belkhadem : «Le FLN n’est ni une société par actions ni un bien à vendre»

Belkhadem, Retour FLN
Abdelaziz Belkhadem ce mardi au siège du FLN à Hydra. PPAgency

Par Hani Abdi – L’ex-secrétaire général du FLN, Abdelaziz Belkhadem, applaudit la démarche du président du directoire du parti, Mouad Bouchareb, d’ouvrir les consultations avec tous les cadres et anciens cadres du parti afin de le remettre sur rail.

Dans une déclaration faite lors de sa rencontre avec Bouchareb, Abdelaziz Belkhadem a tiré, sans les nommer, sur ses adversaires qui ont, selon lui, tenté de privatiser le parti. «Le FLN n’est ni une société par actions ni un bien à vendre au plus offrant. Le FLN est un gisement de compétences».

Les conflits et les divergences de vue qui existent au sein de ce parti sont des signes de bonne santé, a affirmé Belkhadem qui a été contraint de démissionner du parti en 2013, suite à un mouvement de redressement conduit par Salah Goudjil, actuellement sénateur du tiers présidentiel. Belkhadem a été par la suite, sous Amar Saïdani, interdit de prendre part aux réunions du Comité central du FLN, dont il était membre.

La rencontre de Belkhadem avec Mouad Bouchareb signe, selon des observateurs avisés, la fin de l’exclusion des anciens responsables du parti et l’ouverture d’une nouvelle page dans l’histoire du FLN. Mouad Bouchareb est chargé par la présidence de la République de réunifier les rangs du FLN pour un congrès rassembleur.

Mouad Bouchareb fait appel ainsi aux vieux caciques du parti afin de baliser le terrain pour ce congrès réunificateur. Du sénateur du tiers présidentiel Salah Goudjil à Amar Saïdani, en passant par Abdelaziz Belkhadem, Mouad Bouchareb ouvre de larges consultations sur la situation de l’ex-parti unique.

Une vingtaine d’anciens cadres du parti, ayant pour la plupart occupé de hautes fonctions au sein de l’Etat, sont sur la liste des personnalités à rencontrer. La démarche de Mouad Bouchareb, dont le but de sa nomination est d’organiser un congrès extraordinaire réunificateur, surprend et étonne plus d’un.

Le plus surprenant, c’est cette capacité démontrée par ce député de Sétif à mettre de côté ses divergences personnelles pour travailler dans l’intérêt du parti. Sinon, comment expliquer sa décision d’inclure, dans la liste des personnalités du parti à consulter, son ennemi jugé Amar Saïdani qui a tenté de l’exclure du parti durant la période où il a été secrétaire général du FLN.

H. A.

Comment (25)

    K. DZ
    6 décembre 2018 - 11 h 29 min

    Qui sait, c’est peut-être lui le Candidat du consensus ?… mais le consensus sur QUOI ?

    Anonyme
    5 décembre 2018 - 16 h 33 min

    Dès qu on voit sa gueule,on a envie de fuir très très loin…..et je crois c est ce qu il recherche faire fuir toutes les forces vives de la nation!!!
    Yalatif manhoum!!!

    15
    CHAOUI-BAHBOUH
    5 décembre 2018 - 16 h 18 min

    Bel, khadem serviteur du CLAN: «Le F.L.N, n’est ni une société par actions ni un bien à vendre», c’est un héritage légué et lavé avec le sang de nos glorieux Martyrs, mais toi tu roules pour tes maîtres du Clan, lorsqu’ils t’ont jeté à la poubelle, pourquoi tu continus de mordre à l’amçon du CLAN, où est-elle ta dignité et ton honneur, vous êtes comme les pneus rechapés où des boîtes de conserves qu’on acheté, une fois vidées de leurs consistance nutritives on les jettes à la poubelle et la rouille finira le reste, où sont-ils , votre honneur, votre dignité et votre argent très mal acquit, vous portez en vous le masque du diable, Honte à vous charlatant des cirques à ciel ouvert ……!
    Cordialement: Un Algérien et Chaoui avec le NIF….!!!

    13
    1
    Chibl
    5 décembre 2018 - 15 h 39 min

    Ce (…) a ete jeté comme une vieille (…) par Bouteflika il y a quelques années et il ose montrer encore son visage? Ces gens la n’ont honte de rien.

    10
    UMERI
    5 décembre 2018 - 14 h 37 min

    Belkhadem, un opportuniste, qui joue sur deux tableaux, au F L N, il défend zaàama, les idéaux de la Révolution et soutient .A.Bouteflika,afin réaliser ses ambitions de présidentiable, dans l’ opposition, il lorgne, le soutien des islamistes, auxquels il appartient idéologiquement.Mais si on décortique son bilan, passé a la tête du gouvernement et en qualité de S.G du F L N, on découvre qu’il est vide.En faisant appel, a Saidani, Belkhadem, Ould Abbas, le nouveau coordinateur, tente de les rassembler, pour les neutraliser.

    Anonyme
    5 décembre 2018 - 14 h 28 min

    Le FLN n’est ni une société par actions ni un bien à vendre au plus offrant…..disait il. Oh non missiou je suis pas malade à aller acheter des action du fe le ne ou de les vendre car elle ne valent rien du tout…donc continuez à gérer comme vous le faites et vous allez voir plus de Harraga…..

    Anonyme
    5 décembre 2018 - 14 h 26 min

    bienvenus à jurassik park FLN ! la jeunesse fuit par centaines quotidiennement par la harga ! ces dinausores ne veulent pas comprendre qu ils est temps de partir et laisser d autres algeriens gouverner !

    Rabah
    5 décembre 2018 - 14 h 24 min

    L’instit d’Aflou revient en force !
    Il faut prendre au sérieux cet homme respectable, qui a dit, un jour : »Je ne mènerai jamais de combat que je ne sois pas sûr de gagner ».
    Certains, dont Ouyahia, vont passer des nuits blanches.

    Anonyme
    5 décembre 2018 - 11 h 49 min

    Ce Belkhadem est tout le temps en Arabie takfiriste en passant par le makhzan.

    Un anti-Algérie par excellence

    36
    Anonyme
    5 décembre 2018 - 11 h 35 min

    dit ce que tu veut tout le monde sait ,,,3ala bana,, tu n es pas indispensable tu n es pas irremplaçable ,va dépenser ce que tu a si durement acquis

    22
    Abou Stroff
    5 décembre 2018 - 10 h 15 min

    le retour de blekhadem (et d’autres fossiles vivants) aux affaires montre clairement la ferme adhésion de la marabunta qui nous gouverne à la politique de recyclage des déchets prônée par tous les défenseurs de l’environnement.
    moralité de l’histoire: lorsqu’il fait froid, les charognards se regroupent (en s’accouplant?) ou fusionnent pour limiter les déperditions de chaleur.

    26
    MARTYRS
    5 décembre 2018 - 9 h 52 min

    ENTIÈREMENT D’ACCORD, le FLN est le patrimoine des algériens, que des mercenaires ont détourné en 1962 au détriment du peuple et des véritables révolutionnaires. Sa place est au musé de l’histoire.

    13
    Anonyme
    5 décembre 2018 - 9 h 35 min

    « la fin de l’exclusion des anciens responsables du parti et l’ouverture d’une nouvelle page dans l’histoire du FLN » et la poursuite du drame de l’Algérie

    13
    Ayweel
    5 décembre 2018 - 8 h 40 min

    Et voilà l’agent des ayatollahs qui refait surface. Mon dieu, leur visage est fait de métal galvanisé, malgré les 300000 mille d’algeriens exécutés par les soi- disant représentants de dieu sur terre , ayant fait des centaines de veuves et des milliers d’orphelins , ils osent se montrer encore en public. …

    25
    1
    kassamen
    5 décembre 2018 - 8 h 12 min

    désormais le FLN ne sortira au jamais du système de recyclage. Donc cela veut dire qu il faut s attendre aux retour de OULD ABBES,BOUHADJA;GHOULEM ALLAH,IBRAHIMI,BOUMAAZA……… Pour les morts ALLAH GHALEB taafret.

    15
    Flen
    5 décembre 2018 - 7 h 57 min

    Tant qu’on parle toujours du FLN, le peuple algérien n’est pas sorti de l’auberge. Ce néo FLN à conduit l’Algérie vers la ruine. Il est temps maintenant de le dissoudre. Son retour sur la scène politique signifierait ni plus ni moins que le retour de tous les maux, le retour de la corruption, de la gabegie si tant que ceux-ci ont disparus un jour.

    11
    Réseau 16
    5 décembre 2018 - 7 h 29 min

    Vous ne respectez même pas les combattants morts pour libérer cette Nation,ni même pas Dieu dans lequel ces Chahid ont sacrifié leurs vies,Mr Belkhadem lorsque on accepte de collaborer avec des traîtres et les Harkis et on accepte des postes a responsabilité,ce qui fait qu’on partage leurs valeurs et convections, vous êtes loin d’un homme ni honnête,ni courageux, vous êtes de ceux qui mangent avec les loups et ils pleurent avec les bergers, vous avez falsifié l’histoire, transformer les Harkis en Moudjahid, vous avez ruiné le pays,et affamé la population Haram Alikoum

    14
    Anonyme
    5 décembre 2018 - 7 h 16 min

    Ce genre de têtes ne devrait plus être affichée car ça obscurcit les horizons, qu’il aille à jamais, ce monsieur, en retraite si celle-ci serait bien méritée par lui.

    11
    Vangelis
    5 décembre 2018 - 6 h 28 min

    L’afghan revient comme si de rien n’était.

    En acceptant de revenir à la table, il démontre qu’il manque de dignité et surtout qu’il ne sait rien faire d’autre dans la vie que de siéger parmi les pontes du régime.

    A ne pas en douter tous les anciens de siège ou d’âge, tels des doyens comme Belkhadem à 75 ans, vont être rappelés pour distiller la bonne parole, celle du mensonge, comme cette affirmation de  » gisement de cadres  » alors qu’ils ont mené, tous, le pays à la dérive et à la ruine.

    15
    La tribune
    5 décembre 2018 - 6 h 16 min

    Le FLN des créateurs était véridique patriotique tout ce qu’on veut,par contre celui de la trahison et tout le contraire un parti de tout les excès de tout les coups bas et l’ennemi même de l’Algérie a quand dissoudre ce parti a Fric de libéralisme narcotraficants…je dis à tout mes frères et soeurs Algériens que ce parti et détenu par des gens qui oeuvre à la destruction de l’Algérie les patriotiques Femmes et Hommes réveillé vous les illuminati dont parmis nous

    10
    KIF-KIF BOURRICOT
    5 décembre 2018 - 5 h 44 min

    Vous avez bien raison Monsieur l’actionnaire d’un symbole appartient aux millions de morts,mais détourner et sali et fortement endommagé par des voyous;des tricheurs,des harkis,et des collabos comme vous et les autres actionnaires

    22
    2
    Anonyme
    5 décembre 2018 - 2 h 28 min

    YA LATIF . L’intégriste est de retour.
    C’est ça le rajeunissement du FLN. Hada c’est un recyclage des résidus

    32
    1
    Blakel
    5 décembre 2018 - 2 h 20 min

    «Le FLN n’est ni une société par actions ni un bien à vendre», bien sur Mr Belkhaddem, qui serait assez fou pour vendre la poule aux oeufs d’or, qui assure une rente à vie.

    27
    anonyme
    5 décembre 2018 - 0 h 59 min

    « Le FLN est un gisement de compétences». dixit Velkgadem

    Plutot un eldorado pour les corrompus et les arrivistes de tous bords

    29
    Selecto
    4 décembre 2018 - 23 h 11 min

    Qu’est qu’il allait faire souvent au Maroc celui là ?

    25

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.