Libye : Seif Al-Islam Kadhafi informe Moscou qu’il rentre dans les rangs

Seif Al-Islam Kadhafi Libye
Seif Al-Islam Kadhafi. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Le fils cadet de l’ancien guide de la Jamahiriya libyenne, Seif Al-Islam Kadhafi, a exprimé, dans une lettre adressée aux autorités russes, son adhésion à la feuille de route de l’émissaire spécial de l’ONU et estimé que la tenue d’élections est le seul moyen de sortir de la crise.

En visite la semaine dernière à Moscou, deux de ses représentants, Mohamed Al-Kaïlouchi et Mohamed Al-Ghadi, ont rencontré Mikhaïl Bogdanov, le vice-ministre russe des Affaires étrangères et envoyé spécial du président Poutine pour l’Afrique. Selon le site arabe en ligne Elaph, par ce geste, Seif Al-Islam Kadhafi noue des contacts avec la présidence russe dans le but de jouer un rôle politique lors de la période à venir dans le pays, notamment par une plus que probable candidature aux prochaines élections générales.

Dans un entretien accordé au site Russia Today en arabe, l’un des membres de la délégation a révélé avoir remis un courrier de son «patron» au ministère russe des Affaires étrangères dans lequel il expose son point de vue pour une résolution de la crise libyenne. Selon Mohamed Al-Kaïlouchi, dans sa lettre, Seif Al-Islam réaffirme son adhésion à la dernière feuille de route présentée par l’émissaire spécial de l’ONU pour la Libye, Ghassan Salamé. «Il soutient la tenue d’une conférence nationale de tous les Libyens sans exclusion, loin de toutes les interférences extérieures», a ajouté Al-Kaïlouchi, estimant que les initiatives française et italienne étaient inopérantes. L’homme qui a rencontré longuement Mikhaïl Bogdanov a souligné également la nécessité d’une réconciliation nationale et affirmé que «des élections étaient le seul moyen de sortir de l’impasse».

De son côté, l’autre membre de la délégation libyenne, Mohamed Al-Ghadi, a indiqué à l’agence officielle Sputnik que Seif Al-Islam n’avait pas encore fait officiellement acte de candidature à la présidentielle. «Ni à un quelconque autre poste politique, en raison de la non-publication de la loi électorale et du fait que les conditions pour se présenter n’étaient pas encore connues», a ajouté cet ancien ministre de Mouammar Kadhafi. Toutefois, le journaliste libyen Bassem Al-Soul, parlant au nom de la famille du dirigeant déchu, s’est montré beaucoup plus affirmatif. «C’est un fait sûr et certain sur lequel il n’y a pas de débat possible», a-t-il déclaré à la presse russe.

S. S.

Comment (10)

    benchikh
    9 décembre 2018 - 7 h 36 min

    toujours les mêmes têtes ,hier el khadafi fait appelle à son tueur et aujourd’hui son fils fait appelle à la mafia juive Russe,on apprend pas de nos fautes .

    UMERI
    8 décembre 2018 - 21 h 17 min

    La réconciliation, passe par la réhabilitation de la famillle Khadafi, qui a été lynchée par la France de Sarkozy, avec l’aide des forces de l’ O T A N.Maintenant que le mal est fait, la Libye déstabilisée, chacun veut mettre son « grain de sel » en utilisant Haftar, maréchal autoproclamé, pour s’accaparer du pouvoir, après avoir trahis son pays. Seul un membre de la famille Khadafi, dont la tribu est puissante, peut unir les libyens.

    12
    2
    Anonyme
    8 décembre 2018 - 19 h 59 min

    Déjà son prénom symbolise Daesch.

    8
    21
      Anonyme
      9 décembre 2018 - 19 h 52 min

      Imaginez un chrétien s’appeler « l’épée du christianisme » ou un juif s’appeler « l’épée du judaïsme »,il sera une bizarrerie.

    K. DZ
    8 décembre 2018 - 19 h 04 min

    L’avenir de la Libye se décide entre Washington, Moscou, Paris Rome, Riyadh et quelques parasites intéressés. Le peuple libyen, s’il y’en a toujours un, n’aura pas d’autre choix que de boire le calice jusqu’à la lie, et ensuite manger la m… qu’il y en dessous.

    7
    9
    PREDATOR
    8 décembre 2018 - 18 h 48 min

    seul Seif El Islam pourra sauver la Libye

    16
    7
    Vector
    8 décembre 2018 - 13 h 28 min

    Qui placé les pions Frères Musulmans et les pions occidentalistes dans l’État Libyen ? Qui a libéré les agents d’Al-Qaida ?
    Seif Al Islam Kadhafi !

    12
    18
    Anonyme
    8 décembre 2018 - 10 h 27 min

    Plusieurs pensent que Poutine a commis une grave erreur de n avoir pas imposer son veto contre la résolution 1973 de2011 de l’ONU adopté à dix voix sur quinze et autorisant le recours à la force contre le régime de Kadhafi.Aujourd hui la situation est desastreuse et les Lybiens n ont toujours pas pu s entendre…Les terroristes occupent des regions entieres et le chef terroriste ancien d El Qaida en Afghanistan Abdelhakim Belhaj devenu multimilliardaire dirige toujours des unités de combattants formees de Lybiens Tunisiens et Algeriens..il est aussi le protecteur du chef terroriste Tunisien Abou Yadh…Donc il est fort probable que l emergence et le retour de Seif El Islam Gaddafi sur la scene politique serait vue positivement par la majorite des Lybiens.Il faut rappeler que Abdelhakim Belhaj a ete livre par la CIA a la Lybie et candamne a mort par la justice Lybienne et a eu la vie sauve grace a Seif El Islam Gueddafi qui l a gracie et libere.
    Dans tous les cas de figure Seif El Islam est capable de reunifier la Lybie a la seule condition de rejeter toutes les ingerances et les pressions etrangeres surtout celles venants du Golfe arabique.

    24
    5
      Ch'ha
      8 décembre 2018 - 17 h 01 min

      @Anonyme 10h27
      Exactement et sans ingérence étrangère. À mon avis s’il se rappelle le dernier discours visionnaire de son père le colonel Kadhafi Allah Yarhmou à la Ligue Arabe il sera faire la part des choses.

      10
      6
    Ch'ha
    8 décembre 2018 - 9 h 47 min

    Seule et unique solution pour une recouvrance pleine et entière de la souveraineté libyenne Seif Al Islam Kadhafi, les autres n’étant que des pionz placés par l’axe occidentalosioniste d’ailleurs qui pille le pétrole libyen …même l’entité sioniste a sa propre milice.

    23
    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.