Pourquoi l’ex-président du RCD Saïd Sadi n’a pas pu rencontrer Ouyahia

Saïd RCD
Saïd Sadi ne voit pas l’utilité de participer à l’échéance du 18 avril. New Press

Par Sadek Sahraoui L’entourage de l’ancien président du Rassemblement pour la culture (RCD) dément catégoriquement l’information diffusée par le député indépendant de Béjaïa Braham Bennadji, soutenant qu’il y a eu ces derniers jours une rencontre entre Saïd Sadi et le chef du gouvernement, Ahmed Ouyahia.

Citant des proches du docteur Sadi, le quotidien El-Watan affirme, dans un article consacré ce matin à la question et présentant toutes les caractéristiques d’une mise au point, qu’une telle rencontre n’a non seulement pas eu lieu mais elle ne risque pas d’avoir lieu. Même le concerné lui-même, à savoir Sadi Sadi, a répondu par la négative tout en refusant toutefois de s’étaler longuement sur le sujet. Il a ajouté qu’il ne faut pas attendre de sa part une réaction.

Beaucoup plus volubiles, les proches du président du RCD expliquent, quant à eux, qu’une telle rencontre n’a pu avoir lieu pour la simple raison, disent-ils, qu’Ouyahia «(…) représente exactement l’inverse des valeurs en lesquelles croit Saïd Sadi et les objectifs pour lesquels il milite». Pourquoi la diffusion d’une telle information ? Pour eux, il s’agit en réalité d’une «fake news dont le but immédiat est d’induire en erreur les grands électeurs, notamment en Kabylie, avant les prochaines sénatoriales pour banaliser la candidature de Aït Menguellat qui a renié le RCD pour se faire adouber par le même Ouyahia». L’entourage du docteur Sadi conclut donc que c’est une «manipulation à visée électorale» et accuse dans le même temps le député Bennadji de rouler pour Nordine Aït Hamouda, un ancien cadre du RCD qui a décidé de faire cavalier seul.

Les proches de Saïd Sadi assurent qu’ils ont des éléments qui leur permettent de dire que «Nordine Aït Hamouda est missionné par Ouyahia de lister les noms de ceux qui ont renié leurs parcours et positions pour organiser des rencontres avec lui». «C’est ainsi que nous avons appris de source sûre que Saïd Khellil a chargé Rachid Hanifi, proche d’Ouyahia, de lui dire qu’il se tenait à sa disposition pour le rencontrer. Motif invoqué pour justifier l’offre de service : chacun doit aider ‘’le fils de sa région’’ comme si ladite région n’avait pas d’abord, et avant tout, souffert des KDS, à commencer par le premier d’entre eux pour reprendre l’expression d’un communiqué récent du RCD», ajoutent-ils selon El-Watan.

Pour l’entourage de Saïd Sadi, les choses sont claires : «Comme il est difficile d’assumer ce genre de ralliements, il faut bénir la trahison par une rumeur laissant entendre que Saïd Sadi a aussi participé à la curée.»

S. S.

Comment (16)

    karimdz
    19 décembre 2018 - 20 h 42 min

    Rencontre ou pas, sadi restera toujours non seulement, l incarnation du régionalisme, mais pire encore, du néo harkisme, sa proximité avec l’ordure bhl n’est plus à démontrer.

    Et à ma connaissance, mais dans la région de Kabylie, il n est pas très apprécié.

    Autant dire, que ses chances de devenir un jour président, sont négligeables… Et c’est tant mieux !

    26
    3
    Abu sufiane
    18 décembre 2018 - 23 h 49 min

    Pour quelqu’un qui passait son temps chez toufik, je ne vois pas en quoi rencontrer uyaya est un probleme

    1
    7
    Tredouane
    18 décembre 2018 - 19 h 20 min

    Honnêtement à mon simple avis c’est un non événement.

    1
    2
    mohamed
    18 décembre 2018 - 18 h 48 min

    Parce que Saadi est un Sioniste en camouflage, c’est le pote intime a BHL du peuple élu de la mafia divine et un suppo des mokokos,

    1
    7
    Urban
    18 décembre 2018 - 17 h 38 min

    saïd voulait un rendez vous samedi alors qu oulala le voulait dimanche.

    4
    16
    Med
    18 décembre 2018 - 14 h 42 min

    Ouyahia représente l’inverse des valeurs auxquelles Said Sadi crois. Ouyahia est un beni oui oui d’un système corrompu qui a détruit l’Algérie. Sadi est un démocrate et un homme de principe comme son ami le feu Salah Boubnider le premier a avoir défendu la démocratie en s’opposant a Ben Bella au congres de Tripoli. C’est Sawt El Arab qui a proposé de construire un état fédéral. Sadi a toujours défendu la revolution de Novembre alors que Ouyahia defend la corruption. L’algérie est en faillite aujourd’hui

    37
    8
    Anonyme
    18 décembre 2018 - 14 h 39 min

    Entre les deux hommes ,il ya deux histoires la premiere le printemps berbère,la deuxième l affaire Matoub.

    16
    4
    Tarass Boulba
    18 décembre 2018 - 13 h 46 min

    D’après le contenu de l’article il fallait plutôt choisir le titre …. « Sadi n’a pas voulu rencontrer Ouyahia » et non pas … « Sadi n’a pas pu rencontrer Ouyahia » ! C’est une différence énorme !

    35
    4
    Tarass Boulba
    18 décembre 2018 - 13 h 42 min

    Et voilà enfin la vérité étalée ! J’espère que les internautes anti Said Sadi et même parfois anti-kabyle carrément (c’est leur problème) vont faire leur mea culpa car beaucoup de mensonges et de critiques nauséabondes et infondées ont été dites à propos de Said Sadi !

    32
    4
    Rayes Al Bahriya
    18 décembre 2018 - 11 h 08 min

    Ce que j’avais porté comme mise au point ou
    Commentaire sur un de vos articles dans les colonnes de ce journal, vient d’être encore une fois réaffirmé par ce présent article…
    Ces 2 grands de la politique et de l’économie ne se n’oublieront jamais à la 5e roue du calèche….
    Arrêtez de nous prendre pour un ghashi, un peuple de beotie…
    Rappelons que Ouyahia est rejeté en kabylie…
    De grâce…

    18
    3
    MELLO
    18 décembre 2018 - 10 h 26 min

    Les sources sont bien troubles pour pouvoir répondre de la sorte. Ces membres de l’entourage de Said Sadi sont dans un brouillard total pour expliquer ce non-événement en allant brasser à droite et à gauche l’ensemble des noms cités. Mettre un Said Khellil ,militant invétéré anti pouvoir et un Nourdine Ait Hammouda qui leche tous les fonds de casseroles c’est ignorer le fond du fond des rouages politiciens en Algérie. Said Sadi ,en homme politique autonome, loin d’une appartenance partisane, pouvait bien apporter sa mise au point quant à cette pseudo information . Mais il est libre de rencontrer qui il veut. Il est libre de se porter candidat à la présidentielle pour clouer le bec à certaines personnes qui veulent nous ramener à quatorze siècle en arrière.

    17
    5
    LAKHDAR-DZ
    18 décembre 2018 - 10 h 11 min

    C’est plus plausible. Saadi est tout sauf bête et rencontrer Ouyahia c’est se tirer une balle dans la tête et se griller, même dans son fief de Kabylie.
    Ouyahia, l’homme des sales besognes, est détesté par le peuple et il l’est encore beaucoup plus en kabylie.
    On accuse les kabyles de régionalistes, alors que c’est juste l’inverse, eux soutiennent les ARGAZ quelques que soit leur région et même en politique, ils votent pour toutes les tendances (même le fis, gia, fln, rnd) au foot, ils sont dans toutes les galleries de supporters, mais l’inverse n’est pas vrai.
    Cela rappelle la réplique de feu Ait Ahmed à Messali :  » moi, si j’avais à choisir entre une Algérie arabe et une Algérie française, je choisirai l’Algérie arabe, mais vous si vous deviez choisir entre une Algérie berbère et une Algérie française, vous choisirai l’Algérie française ». TOUT EST DIT.

    38
    4
    Fellahbio
    18 décembre 2018 - 9 h 59 min

    La plèbe PEINE à joindre les deux bout, SOUFFRE, SUFFOQUE… attend des lustres pour décrocher un RVD scanner, dans vos hôpitaux mouroir!! Que dire de vos universités voies de garages dépourvues de savoir!! Votre agriculture vivrière à coup de PESTICIDES ASPHYXIE et POURRI TERRE et TERROIR!! Que dire de votre INDUSTRIE,votre systeme éducatif, vos routes et autoroutes,Vos trains New look qui n’arriveront jamais à l’heure et autres LGV BIDON et ENTONNOIR!! votre aménagement du TERRITOIRE..VOTRE VISION et CONCEPTION de la société et de la vie tout court EST ( selon les astrophysiciens) UN GRAND TROU NOIR!!! Quand à vous MESSIEURS la vie chaque jour c’est le GRAND SOIR!!! la plèbe attend autre choses MESSIEURS!! les pseudos les démocrates et autres conceptualistes (de pacotilles)

    12
    5
    Soleil 2Nord
    18 décembre 2018 - 8 h 26 min

    Les Daltons ne se sont pas rencontrer dommage, pour le pays et ses richesses

    6
    18
    Lumière 2jour
    18 décembre 2018 - 8 h 20 min

    Rencontrer où pas c’est du Kif-kif …, aucun n’est valable pour le pays, pour s’enrichir oui, ils sont bien fort, grande gueule et petites pattes

    12
    30
    Zaatar
    18 décembre 2018 - 8 h 19 min

    Même si je n’apprécie plus comme avant le monsieur, mais Said Sadi a toujours eu bon dos chez nous… il a peut être des défauts comme tout le monde, mais je me rappelerai toujours qu’il a été le seul à vouloir et à insister à ce que la vértiable histoire de notre guerre de libération ainsi que celle de nos premières années d’indépendance s’écrivent quid à aller à la barre en justice pour tous ceux qui tiendraient des propos calomnieux. D’ailleurs, il disait bien, ça tombe bien que ça soit en justice que cela se fasse…

    43
    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.