50 000e véhicule sorti de la chaîne de production Sovac en 2018

50 000e
Un moment fort pour l’usine de Sovac installée seulement en mai 2017.

Sovac Production a célébré aujourd’hui mercredi la sortie de son usine de la 50 000e voiture produite à Relizane. Un moment fort pour cette usine installée seulement en mai 2017 et qui a réussi en si peu de temps à relever le challenge et à mettre sur le marché des véhicules répondant à toutes les catégories sociales et répondant avec excellente aux exigences de qualité du constructeur Volkswagen.

Il est à signaler, en effet, que l’usine Sovac Production a été certifiée le mois dernier ISO 2001‐2015.

1080 personnes sont employées à ce jour à Sovac Production. Un chiffre qui confirme la stratégie de Sovac Production pour atteindre ses objectifs de capacité de production qui est de 100 000 véhicules/an à horizon 2021.

Cette célébration coïncide également avec l’introduction de la ligne Audi, s’ajoutant aux quatre lignes déjà existantes représentant Volkswagen, Volkswagen utilitaire, Seat et Skoda. L’introduction de la marque Audi est ainsi une aubaine pour les clients Audi qui sont privés depuis trois années de cette catégorie de véhicules haut de gamme, en raison de la suspension des importations.

Trois modèles sont désormais assemblés à Sovac Production. Il s’agit d’Audi Q2, A3 berline et A3  Sportback.

Ces nouveaux modèles s’ajoutent aux véhicules déjà produits depuis le lancement de l’usine en 2017.    Il s’agit de Volkswagen Golf, Polo, Tiguan, Passat et Caddy, Skoda Octavia, Rapid et Fabia et Seat Ibiza, Leon, Arona et Ateca.

C. P.

Comment (3)

    Karim
    26 décembre 2018 - 14 h 48 min

    Voitures montées. Non pas produites. c’est du pur montage. Comme ce qu’on a fait dans les années 90 pour les ordinateurs. Du simple montage a partir de kit importés. Et tout le monde sait que que le montage d’ordinateur n’a pas déboucher sur une industrie de fabrication d’ordinateur. Trois décennies plus tard on importe toujours nos ordinateurs. Assurer un taux d’intégration quelqu’il soit necessite des entreprises sous-traitantes de calibre international devant répondre a des cahiers de charges et des normes de fabrication très pointues en fabrication mécanique. Composite, électronique etc….faisant appels a une main d’oeuvre hautement qualifiée et des spécialités qui n’existent pas dans nos centres de formation et universités tel que le développement de produit , la fabrication de produit a base de composite. La gestion de projet , les méthodes d’innovation , Etc…

    Anonyme
    21 décembre 2018 - 10 h 24 min

    Au contraire des Francais, les Allemands sont des gens sérieux et honnetes. La qualité de leurs voitures et de tout ce qu ils font est reconnue mondialement. En plus s´ils cherchent leur profit, ce qui est tout à fait raisonnable, ils n´ont aucun contentieux historique avec l´Algérie pour vouloir nous nuire ou saboter notre développement. La seule chose qu il faut exiger des Allemands c est de renoncer aux intermédiaires francais pour faire des affaires avec nous. Bravo à la coopération algéro-allemande!

    Produite ou ... Montée
    20 décembre 2018 - 15 h 54 min

    Il fallait écrire sortie de la 50000 ème voiture « montée » et non « produite » ! Tout le monde sait que l’Algérie ne fait que du montage de KIT ! çà on maitrise ! Mais l’industrie automobile n’existe pas encore chez nous et même les 10 % d’intégration ce n’est pas demain la veille qu’on les atteindra ! On ne peut pas cacher le soleil avec un tamis !

    4
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.