Sahara Occidental : Kohler convoqué à New York pour faire le point  

Sahara Occidental
Horst Kohler. D. R.

L’émissaire de l’ONU pour le Sahara Occidental, Horst Kohler, est attendu en janvier à New York pour briefer le Conseil de sécurité sur la dernière table ronde de Genève et les démarches qu’il compte entreprendre en prévision de la relance du processus onusien.

Le Conseil de sécurité recevra probablement, lors de cette réunion, un autre briefing par le département des opérations de maintien de la paix sur la Mission de l’ONU pour l’organisation du référendum au Sahara Occidental (Minurso), dont le mandat s’achève le 30 avril 2019, indique l’agenda prévisionnel de cet organe onusien pour le mois de janvier.

Ces consultations interviennent en application de la résolution 2440 qui demande au secrétaire général de l’ONU de tenir le Conseil de sécurité informé de l’évolution de la situation au Sahara Occidental, trois mois après l’adoption de la résolution ou à chaque fois qu’il le juge opportun. Selon la même source, la réunion sera fort probablement sanctionnée par une déclaration dans laquelle le Conseil de sécurité devrait se féliciter des premières discussions de Genève, réitérer son soutien à Horst Kohler tout en soulignant l’élan généré par la reprise des négociations directes entre les parties au conflit, le Front Polisario et le Maroc.

Depuis une année, la question du Sahara Occidental revient en force sur l’agenda de paix du Conseil de sécurité, appuyé par les Etats-Unis qui veulent mettre fin à ce conflit gelé. Washington, agacé par le blocage du processus de paix, a maintenu la pression au Conseil de sécurité pour soutenir une relance des négociations à l’arrêt depuis 2012.

La délégation américaine à l’ONU avait évoqué en octobre dernier «une nouvelle approche» des Etats-Unis pour le règlement de ce conflit, affirmant qu’il ne peut plus y avoir de «business as usual» avec la Minurso et le Sahara Occidental. «Premièrement, il ne peut plus y avoir de statut quo au Sahara Occidental. Deuxièmement, nous devons apporter tout notre soutien à l’envoyé personnel Kohler dans ses efforts pour parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui permettra l’autodétermination du peuple du Sahara Occidental», avait alors déclaré l’ambassadeur adjoint américain, Jonathan Cohen.

Plus affirmatif, Jonathan Cohen avait indiqué que «le Conseil de sécurité ne laissera pas la Minurso et le Sahara Occidental retomber dans l’oubli». A peine deux mois après le vote prorogeant le mandat de la Minurso, la Maison-Blanche, par la voix du chef du National Security Council (NSC), John Bolton, avait exprimé sa frustration devant le blocage que connait la question du Sahara Occidental, affirmant qu’il était temps pour la mission onusienne d’accomplir son mandat.

R. I.

 

Comment (20)

    idir
    30 décembre 2018 - 18 h 50 min

    L’Afrique ne sera libre qu’avec l’indépendance du Sahara Occidental, 2018 , Décembre : Dans le rapport de l’envoyé spécial Horst Kohler, il est écrit que le Sahara occidental appartient aux sahraouis.Le Sahara sera bientôt libre .

    Vangelis
    30 décembre 2018 - 11 h 06 min

    Depuis le début les dés étaient pipés par les souteneurs de la narco-terro-monarchie.

    La création de la MINURSO, comme son nom l’indique, avait pour mission l’organisation du référendum au Sahara Occidental. Elle a été dévoyée par l’occupant en raison de ses attaques tant politiques que sur le droit humain des populations concernées à seule fin de voir cette mission accaparée par ces contingences voulues et créées à dessein.

    Le C.S a été au moins laxiste sinon complice de cette stagnation dans le processus pourtant initié il y a une 40taine d’années. 4a longues années et il continue à palabrer pendant que les concernés vivotent dans des camps dans la faim, le froid et la chaleur sans perspective sérieuse de voir leur situation s’améliorer par le recouvrement de leur indépendance et la maitrise de leur destin.

    Lorsque le C.S précise : ….. pour parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui permettra l’autodétermination du peuple du Sahara Occidental, il se fourvoie encore et toujours puisque l’existence, la raison d’être de la MINURSO est l’organisation d’un référendum. La délégation américaine est aussi dans la tiédeur avec cette approche. Je ne vois pas pourquoi dire :  » solution mutuellement acceptable …. » étant donné que l’occupant freine des 4 fers pour bloquer le processus, entrave la mission de ladite MINURSO et qu’en plus, ce même C.S a été incapable de l’obliger à dégager de ce territoire qu’il occupe illégalement et profite de ses richesses par la spoliation des populations autochtones.

    La seule approche valable est celle de Bolton qui n’y va pas par quatre chemins. La MINURSO doit faire le travail pour lequel elle a été désignée et constituée. LE REFERENDUM ! Et encore, car pourquoi demander à des autochtones de voter sur leur futur sort puisqu’ils ont été agressés et colonisés sans leur consentement. Cette façon de faire est caractéristique de la France qui invente, appuie et soutient dans ce dossier la même politique au temps où elle avait un référendum an Algérie. Comme si elle espérait, elle et son filleul que les citoyens de ces pays allaient se faire harakiri et voter des deux mains pour un occupant qui par définition est méprisable et sauvage.

    11
    1
    BOLTON
    30 décembre 2018 - 10 h 29 min

    BOLTON a comprit que les Saharaouis ne veulent pas devenir des Larbins et faire le baise main réservé aux sujets
    de sa majesté , il a largement comprit que le peuple Saharaoui était Apte a devenir Indépendant n’en déconvienne
    au makhnaz qui s’accroche , ayant pour slogan la Lubie d’une marokanité qui n’existe pas !
    2019 annonce des rebondissements !

    9
    4
    Anonyme
    30 décembre 2018 - 6 h 13 min

    @ Laaroussi. Monsieur le marocain votre commentaire sans apporter aucune preuve historique qui pourrait donner le droit au Maroc de coloniser le sahara occidental ,suggere le doute aux naîfs(technique bien rodée dans le milieu maraboutique marocain). À la place de votre suggestion ,je vous propose de vous penchez sur les réalités historiques qui ont conduit l’ONU à reconnaitre le droit du peuple sahraoui à l’autodetermination ainsi quà la cour de justice européenne de rendre son dernier arrét. Je vous propose également de mettre vos babouches ,de bien enfoncer votre chechia et de retourner à votre baise mains.

    14
    4
    ALI
    30 décembre 2018 - 1 h 09 min

    IL PARAIT QU’EN AVRIL 2019 LA PROROGATION DU MANDAT DE LA MINURSO NE DEPASSERA PAS LES TROIS MOIS.

    8
    1
    Rachid Djha
    30 décembre 2018 - 1 h 04 min

    Bizarrement je trouve ces John Bolton et Donald Trump de plus en plus sympathique.

    12
    4
    M'hamed HAMROUCH
    30 décembre 2018 - 1 h 00 min

    En tout état de cause et tant que cette féodale Narco-Monarchie absolue est pour la France ce qu’est «Israël» pour les Yenkees rien de bon ne se fera pour le peuple du Sahara occidental sauf si ce dernier décide de reprise sa lutte armée qui avait fait connaître au monde entier sa juste cause avant le Cessez-le-feu de 1991 qui avait permis la mise en place la MINURSO (Mission des Nations Unies pour l’organisation du Référendum au Sahara Occidental) et la tenue du Référendum pour fin 1992.

    10
    5
    Horst Kohler
    29 décembre 2018 - 22 h 36 min

    Dans le rapport de l’envoyé spécial Horst Kohler, il est écrit que le Sahara occidental appartient aux sahraouis.

    12
    3
    TARZAN
    29 décembre 2018 - 21 h 09 min

    arrêtons les bla bla stériles qui consolident la colonisation honteuse et scandaleuse de la RASD par le maroc, john bolton n’attend qu’une seule chose : LA DATE DU REFERENDUM AVEC LA LISTE DE POPULATION DE L’ONU EXCLUANT LES MAROCAINS QUI ONT COLONISÉ LE SAHARA OCCIDENTAL PAR LA MARCHE en chassant les sahraouis vers l’algérie et les frontières pour le repeupler par des marocains. LES ALGÉRIENS NE VEULENT PAS D’UN CLONE D’ ISRAEL A NOS FRONTIÈRES

    13
    6
    Anonymeplus
    29 décembre 2018 - 20 h 15 min

    Des usa agacé par l’immobilisme concernant le dossier de l’indépendance du Sahara Occidental mais des usa qui continuent de vendre des f16 et des chars Abraham au royaume du haschich.
    Faut-il rajouter autre chose pour comprendre la supercherie ?
    Quand on sait qu’en plus, toute l’administration américaine roule pour israël, qui est l’allié indéfectible de cortisone6, la boucle est bouclée.
    Le Sahara Occidental, au même titre que la Palestine sont piégés par l’onu qui temporise le temps de décourager les défenseurs des droits de l’homme et du droit international.
    Reprenez les armes amis sahraouis, l’indépendance du Sahara Occidental sonnera aux bruits des rafales de kalachnikov, les salons des institutions internationales c’est pour les lâches.
    41 ans de négociation pour rien, quand on sait que c’est le royaume du haschich qui a supplié l’onu afin d’obtenir un cessez-le-feu pour l’organisation du référendum d’autodetermination au Sahara Occidental. Le royaume du haschich continue de voler les richesses des sahraouis avec la complicité honteuse des usa, de la france, de l’espagne et bien entendu d’israël, les 5 salopards, un titre qui n’est pas usurpé.

    20
    12
      Chaoui
      29 décembre 2018 - 23 h 04 min

      Juste voir ce que rapportent dans leurs médias, les USA, notamment dans le « newyorker »…(newyorker.com/news/news-desk/is-one-of-africas-oldest-conflicts-finally-nearing-its-end ).
      Vive le Sahara Occidental LIBRE !

      9
      5
    Felfel Har
    29 décembre 2018 - 15 h 59 min

    Bien qu’il ne soit pas né dans l’île de beauté comme Napoléon ou Tino Rossi, ça se corse pour Chouchou VI: il est dans le viseur de Bolton et de Trump, et son mentor, Paon 1er, a du plomb dans l’aile, plomb tiré par les Gilets Jaunes. Et ce ne sont pas les tribulations de son Mignon Benalla qui le sortiront d’affaires.
    S’il restait un peu de jugeote dans la boite crânienne du roi, il s’empresserait d’ordonner un retrait de ses troupes, sinon il se verrait contraint de battre en retraite, ce qui risque d’irriter ses bidasses. Il fait pitié en ce moment, tellement il accumule les déboires chaque fois qu’il échafaude coups fourrés et coups tordus qui se retournent contre lui.
    Le Sahara sera bientôt libre. Hasta la victoria siempre!

    28
    24
      Laaroussi
      29 décembre 2018 - 21 h 38 min

      Hasta la Victoria siempre, hhhh Che guivara hadi

      Les slogans communistes des années 60, nous sommes en 2018 cad presque 60 ans après ces idéologies qui nous ont usés.

      Reveillez-vous, nous les sahraouis sommes dans nos terres et ça avance pour nous dans tous les domaines

      Un mercenaire comme Ghali restera à Tindouf et personne ne pourra remettre en cause les avancées (vous n’avez qu’à cliquer sur Laayoune, Dakhla, Smara ) pour vous rendre compte.

      Croyez vous vraiment qu’il yaura la RASD dans ces territoires, jamais et plus qu’avant
      l’ONU a discuté avec nos élus toute l’année 2018, et ils ont bien saisi les tenants et aboutissants.

      Seule chose qui peut nous pousser à créer un État indépendant, c’est qu’on s’allient avec nos cousins en Algérie et Libye, là ça devient intéressant 🤔🤔🤔🤔

      L’issue était connue d’avance, Jina ndahkou chwia, Dixit Messahel

      Continuez à souffler dans une gerba trouée, et je poserai quelques questions que seuls qui n’ont pas subi un lavage de cerveau peuvent y répondre:

      – Quel est le nom de lEtat qui gouvernait le Sahara avant l’occupation espagnole ?
      – C’était quoi leur monnaie?
      – Comment était son drapeau?
      – Citez juste un nom qui gouvernait Président, Émir ou Roi ?
      – Quels sont les pays qui entretenaient des relations diplomatiques avec cet État?
      – Au moins des correspondances archivés
      – Donnez-moi les noms des villes qui étaient dans le désert autres que Snara, construit par le scheik Maa Alainin
      – Donnez-moi les noms d’entre ceux qui ont résisté à l’occupation espagnole autre que sheikh Maa Alainin qui a combattu avec des cavalier Arabes et Amazigh et enterré a Tiznit
      – Quelle est la vraie nationalité de Mohammed Abdul Aziz et ce qui était la fonction de son père avant la retraite?

      Au clavier et cherches un peu sur internet

      Un proverbe sahraoui: majat 3icha brgad

      7
      12
        Felfel Har
        30 décembre 2018 - 9 h 56 min

        @Laroussi
        Ce n’est pas à moi qu’il faut raconter cette histoire de la marocanité du Sahara. Elle est fake et le roi a bien tenté de plaider cette cause, mais ni la Cour Internationale de Justice, ni l’ONU, ni la communauté internationale ne reconnaissent sa souveraineté sur le Sahara.
        Je suis persuadé que Bolton et Trump ont déja entendu tes balivernes auxquelles ils ne croient pas beaucoup, ce qui les a renforcés dans leur conviction que la décolonisation du Sahara doit intervenir au plus tôt.
        Un conseil, comme on dit chez nous, « bois un bon verre d’eau fraîche » et fume ton « thé », ton cauchemar continue selon la formule de notre bien-aimé Hakim Laalem.

        7
        5
        WAKHA
        30 décembre 2018 - 10 h 12 min

        @ le roussi .
        Tu vas voir avec Bolton vous allez danser l’a alaoui sans
        Tam Tam et ça va etre tellement bien rythmé que vous allez en perdre vos babouches Faut arreter de rever
        on est en 2019 la sauce makhnazie commence a tourner

        8
        4
          TARZAN
          30 décembre 2018 - 11 h 42 min

          wakha juste un rappel que alaoui est une danse 100% algérienne, qu eles marocains cherchent à détourner honteusement en la renommant regada. or leur regada est un terme créé en 2009. il n’existe aucune danse regada avant 2009, je dis bien avant 2009. tout comme le caftan inexistant au maroc avant 1990, je dis bien avant 1990! ils confondent la blousa oranais qu’ils ont volé au vrai et au noble caftan algérien! les marocains sont entrain de détourner toute notre culture, notre histoire, nos us et coutumes. avez remarqué qu’ils commencent à voler les dzeghrid?

          6
          2
    Ziad ALAMI
    29 décembre 2018 - 15 h 35 min

    Encore une fois je continue a dire et a ecrire qie l’independance du Sahara occidental est au bout du fusil de son peuple et ce, quelque soit les bonnes intentions des uns et des autres.

    29
    21
      WAKHA
      30 décembre 2018 - 12 h 56 min

      @ TARZAN !
      Tout d’abord je te salue , et te remercie de ta contribution ,
      je suis tout a fait d’accord avec toi dzeghrit n’existe pas chez eux et tout ce que tu as cité et s’il sont intelligent
      comme ils le prétende pourquoi ne font ils pas inscrire
      le baise main a l’unesco c’est la seule spécialité qu’ils ont
      Fourbe comme le marokin y a pas ..
      En tout cas merci tu m’as bien fait rire !!

      5
      2
    WAKHA
    29 décembre 2018 - 15 h 05 min

    Le plus grand frustré va etre le royaume de Pacotille en apprenant cette bonne nouvelle que le dossier de la
    marocanité qui n’existe pas et reste ouvert , ,une suite logique de l’autodétermination des Saharaouis et la proclamation de la RASD Bolton est le cauchemar du makhnaz !!

    31
    25
      Anonyme da
      29 décembre 2018 - 20 h 10 min

      Sa frustration a été double cet après midi quand il a appris que la FIFA vient de rejeter officiellement la candidature conjointe Maroc-Espagne-Portugal.

      18
      9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.