Arrestation de Laurent Gbagbo : le dossier était vide selon la CPI

CPI Laurent
Laurent Gbagbo. D. R.

Laurent Gbagbo a été acquitté ce mardi des crimes contre l’humanité dont il était accusé par la communauté internationale. La Cour pénale internationale (CPI) a ordonné la mise en liberté immédiate de l’ancien président de la Côte d’Ivoire. «La Chambre fait droit aux demandes d’acquittement présentées par Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé (ex-chef du mouvement des Jeunes Patriotes, fidèles à Gbagbo) concernant l’ensemble des charges» retenues contre eux et «ordonne la mise en liberté immédiate des deux accusés», a déclaré le juge président Cuno Tarfusser.

Premier ancien chef d’Etat à avoir été remis à la Cour, Gbagbo, 73 ans, était jugé pour des crimes commis pendant la crise postélectorale de 2010-2011, née de son refus de céder le pouvoir à son rival, l’actuel président ivoirien, Alassane Ouattara. Les violences avaient fait plus de 3 000 morts en cinq mois. A l’époque, de nombreux observateurs avaient soutenu que c’est en réalité Laurent Gbagbo qui avait gagné l’élection et que son arrestation était un complot.

La mise en liberté des deux accusés est suspendue jusqu’à mercredi afin de laisser le temps à l’accusation de répondre à la décision historique rendue par la CPI. Ils étaient tous deux accusés de quatre chefs de crimes contre l’humanité : meurtres, viols, persécutions et autres actes inhumains pour lesquels ils ont toujours plaidé non coupables.

La décision des juges est un nouveau camouflet pour la CPI et notamment certains pays européens ayant plaidé pour l’arrestation de Laurent Gbagbo.

S. S.

Comment (6)

    صالح/ الجزائر
    17 janvier 2019 - 9 h 00 min

    C’est l’ancien président de la France , l’assassin de l’ancien Guide mégalomane de Tripoli (« le Doyen des souverains arabes , le Roi des rois d’Afrique et l’Imam des musulmans. » ) , et le destructeur de la Libye , qui avait imposé le présidence actuel de la Côte d’Ivoire comme successeur au président Laurent Gbagbo , après un complot de destitution contre ce dernier , qui avait pourtant gagné les élections présidentiels de 2010 , selon le témoignage de nombreux observateurs ,.
    Ils imposent des responsables supérieurs , corrompus et manipulables , qui servent leur maman , la France , et se servent au lieu de servir leurs pays africains , et ensuite ils refusent d’accueillir les migrants de ces pays de la Francophonie , chassés par la misère induite par la mauvaise gestion et la corruption , dont la France est responsable , et puis ils manient les ONG pour faire pression sur Alger afin qu’il accepte d’accueillir sur son sol , à leur place , des migrants sub-sahariens et des  » réfugiés  » terroristes moyen-orientaux , et spécialement des membres de l’Armée syrienne libre (ASL) .

    lyes2993
    16 janvier 2019 - 14 h 42 min

    Cette affaire avec Laurent GBAGBO, le Président légitime de la Côte D’Ivoire montre à quel point la Françafrique est encore ancrée, présente et empêche l’Afrique francophone de se défaire de l’emprise colonialiste de la France pour enfin s’occuper de son peuple et ses enfants ! Je pense que le Président Français Macron essaie de se défaire de cette héritage colonialiste malsaint mais fait face à des obstacles coriaces ( ex: les gilets jaunes largement manipulés).

    Que ferait la France :
    – si tous les pays de la monnaie CFA décidaient de se passer du CFA et retiraient leur 440 milliards déposés chaque année sur le Trésor Public Français
    – Si le Niger revoyait à la hausse son uranium
    – si la Centrafique en faisait autant
    – si le Gabon s’associait aux Chinois au détriment de Total pour exploiter ses gisements
    -si le Cameroun réhaussait le prix de toutes les matières premières envoyées en France
    – si le Mali ne vendait plus son or à la France
    – etc ….
    – si chaque pays de la Françafrique ( francophonie) décidait de reprendre la main sur ces matières prémières et son argent

    la réponse est connue : on la connait … subversions « démocratiques », émeutes, affrontements ethniques, coups d’état, chaos, déstiutions, attentats en faux drapeau, terrorisme, etc …

    A quand la fin de tout ce cirque ? quand la France retrouvera-t-elle sa fierté de l’époque de Renaissance et mettra fin à ses relations néfastes avec l’Afrique ?

    Imaginez que cet homme Laurent Gbagbo a été arrêté en tant que président élu et a passé 8 ans en prison en attendant son procés , qui finalement a couché d’une décision déjà connue : Non coupable ! incroyable … et la France dans tout cela à quelle sanction doit elle faire face par le CPI ? Chirac et Sarkozy doivent-ils rendrent compte de leurs actes ? tant que le CPI rendra une justice à géométrie variable, il n’aura aucune crédibilité internationale ! Il conviendrait que tous les pays africains se retirent de cette organisation de La Haye à l’instar de l’Afrique du Sud…

    9
    1
      Ch'ha
      17 janvier 2019 - 0 h 05 min

      @Lyes2993
      Je rajoute juste à votre commentaire explicite :
      la CPI = « justice » de blancs pour les noirs.

      2
      1
    Anonyme
    15 janvier 2019 - 22 h 48 min

    « Après six ans d’incarcération à La Haye, Laurent Gbagbo n’en démord pas : la France a toujours tiré les ficelles pour lui nuire. Dans une interview pour le journal en ligne Mediapart, il explique « avoir su depuis le début » que Paris était derrière la rébellion de 2002 et que son président de l’époque, Jacques Chirac, jouait double jeu.

    Silvio Berlusconi, président du Conseil italien de l’époque, l’aurait averti que le chef de l’Etat français « lui planterait un couteau dans le dos ». En 2003, aux accords de Marcoussis, la France lui aurait imposé des ex-rebelles dans le gouvernement. « Je me suis retrouvé avec des ministres illettrés », raconte l’ancien chef d’Etat.

    Même chose sous Nicolas Sarkozy. Selon lui, la présidentielle de décembre 2010 était un prétexte pour faire gagner Alassane Ouattara, soutenu par Paris depuis 1989. L’entreprise française Sagem aurait été imposée par Paris pour les opérations techniques, sous-entendu pour organiser une fraude. Laurent Gbagbo accuse même les Français d’avoir levé des mercenaires dans la région et promis 12 millions de francs CFA à Alassane Ouattara et son équipe s’ils réussissaient à le faire chuter.

    Au cœur de ses accusations : le néocolonialisme de Paris. Laurent Gbagbo était, selon lui, « trop indépendant » vis-à-vis de Paris. « Si on se passe des Français, c’est comme si on les agresse. La France veut dicter la voie à suivre à la Côte d’Ivoire », reproche-t-il. Il aurait même déclaré à Jacques Chirac en 2006 : « Je ne suis pas un sous-préfet ».

    Laurent Gbagbo accuse Paris d’avoir voulu « étouffer » les Ivoiriens après l’adoption d’un budget limitant les aides extérieures, pour n’avoir rien à demander à personne, dit Laurent Gbagbo. Il aurait aussi été puni pour avoir acheté des armes à la Libye et l’Angola.

    Aujourd’hui, Laurent Gbagbo ne dit pas être un prisonnier mais un « otage », « pour permettre à Alassane Ouattara d’être à la présidence » et aux Français de garder la mainmise sur le pays, notamment grâce au franc CFA et à son armée. »

    Pareil pour les autres pays africains qui vivent des conflits interminables !!!

    14
    1
    Vroum Vroum 😤..
    15 janvier 2019 - 19 h 30 min

    Sarkozy France un présumé coupable exquis pour la CPI , , Cameron , Obama , Clinton , Hollande Fabius Bhl , …Bush..avec des présumés coupables de Crimes de Guerre et Contre l’humanité comme ça , la CPI serait crédible et juste…..Sarkozy/Hollande/Obama/ Nethaniaou en cellule avec une gamelle pour 4..!!?… le Président Gbagbo a été injustement arrêté , ..

    17
    1
      Ch'ha
      16 janvier 2019 - 0 h 03 min

      @😤VROUM VROUM
      Complètement d’accord avec votre analyse.
      C’est ce CRIMINEL de Sarkozy qui a bombardé le palais présidentiel fait emprisonné Gbagbo.
      SARKOZY derrière les barreaux ou même directPEINE DE MORT ….Libye assassinat du Guide le Colonel Kadhafi Allah Yarhmou etc..
      Quant à Hollande idem PEINE DE MORT (ne pas censurer AP).
      Gbagbo est un nationaliste et pas un adepte de la Françafrique.

      13
      2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.