Le coordinateur du MDS Hamid Farhi n’est plus

Feu Hamid Farhi. D. R.
Feu Hamid Farhi. D. R.

Le coordinateur du Mouvement démocratique et social (MDS, ex-PAGS), Hamid Farhi, s’est éteint mardi au CHU de Béni Messous, à l’âge de 61 ans, des suites d’une longue maladie, annonce le porte-parole du parti et son candidat à l’élection présidentielle, Fathi Ghares, sur sa page Facebook.

«L’Algérie et le MDS viennent de perdre un de ses plus valeureux enfants», écrit Fathi Ghares. Nous apprenons également qu’une cérémonie de recueillement sera organisée ce mercredi au siège du parti, à Telemly, alors que l’enterrement est prévu pour jeudi à Staoueli.

A noter que plusieurs personnalités politiques ont adressé des messages de condoléances suite à l’annonce du décès de Hamid Farhi, saluant en lui «le militant convaincu et dévoué».

R. M.  

Comment (8)

    moh_blida16000
    6 février 2019 - 17 h 10 min

    Hi All,

    Un homme progressiste qui voulait une Algérie moderne, brave et intègre, désintéresse. Mort en toute simplicité dans un hopital du peuple pas en Suisse comme ceux de 82 ans et plus…

    Brahms
    6 février 2019 - 16 h 42 min

    Paix à son âme, la vie est très courte. Courir après l’argent s’est se trompé de chemin. Beaucoup de personnes ne courent qu’après l’argent, l’intérêt, les réseaux pour s’enrichir peut importe les moyens mais au final, quand on gratte, on s’aperçoit que la vie n’est qu’un passage comme dans un livre où on clore les chapitres de la (vie scolaire, vie maritale, vie professionnelle, retraite puis décès). On repart tout nu, l’argent reste à la banque, les biens immobiliers également, les meubles, la voiture, les amies (bon ou mauvais) arrivent au cimetière puis ils repartent pour vous laisser dans votre demeure éternelle. Faîtes donc des aumônes, jouer au médiateur dans des litiges, faîtes des bonnes actions.

    – (L’aumône du musulman allonge la vie, elle empêche d’avoir une mauvaise mort, et Allah fait partir avec elle l’orgueil et la fierté) rapporté par Tabaraani.

    5
    2
    Abou Stroff
    6 février 2019 - 13 h 21 min

    que le Bon Dieu l’accueille en son vaste paradis. lui, l’algérien lambda n’est pas mort à paris ou à genève comme beaucoup de chakhsiates

    10
    Anonyme
    6 février 2019 - 12 h 49 min

    Sincères condoléances à toute sa famille et ses amis.
    Il s est battu pour une meilleure Algérie jusqu’à son dernier souffle et il est mort comme simple citoyen dans un hôpital algérien.
    Adieu, héros.

    Anonyme
    6 février 2019 - 9 h 19 min

    Toutes mes sincères condoléances à sa famille et au militants du MDS. Le régime et ses alliés islamistes sont les ennemis jurés des forces progressistes en Algérie depuis toujours.Ils font tout pour les atomiser à défaut de les exterminer.

    11
    3
      ZORO
      6 février 2019 - 14 h 57 min

      Limites toi aux condoléances et oublie le régime et les islamistes en ces moments de recueillement. Tout ce que as a dire,allahouma ghfir lahou ouarhamhou.
      Signé ZORO….Z….

      3
      7
    Hopital en Algérie Tue Mais ne Soigne Pas
    6 février 2019 - 8 h 37 min

    Que son âme repose en Pais. En Algérie on va dans les hôpitaux pour y mourir pas pour se faire soigner. UNE HONTE !!!! Entre une politique sanitaire désastreuse voir suicidaire en Algérie et un personnel très défaillant, je-m’en-foutiste voir incompétent et non professionnel , nous avons atteint le fond de la médiocrité. Les hôpitaux sont des mouroirs.

    10
    zad
    6 février 2019 - 7 h 51 min

    un patriote est parti. allah yarhemk

    11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.