L’Arabie Saoudite agacée par la félonie passagère du chouchouté Mohammed VI

M6 Bourita
Le roi du Maroc, Mohamed VI . D. R.

Par Tarek B. – Nouvelle acrobatie politico-sémantique de la diplomatie marocaine dont le bateleur en chef, le sieur Nasser Bourita, invoque un terme vide de sens, inventé pour la circonstance. Au lieu d’assumer le «rappel pour consultations» de son ambassadeur à Riyad, comme affirmé par ce dernier lui-même, dans une déclaration faite à un média marocain proche de la DGED, Rabat préfère parler de «rappel à l’ordre» pour botter en touche. Autant dire que ce terme, qui n’a absolument aucune consistance, cache mal une faiblesse à assumer des positions face aux généreux bienfaiteurs du Golfe.

C’est dans une situation bien inconfortable que le Maroc vient de se mettre en optant pour une escalade qu’il n’a, au final, pas eu le courage d’assumer dans ses relations avec l’Arabie Saoudite, suite à une décision de rappeler pour consultations son ambassadeur à Riyad, Mustapha Mansouri, avant de se défausser très maladroitement et de susciter une cacophonie qui révèle toute l’ampleur d’une diplomatie de suivisme incapable de défendre ses propres positions.

Il faut dire que ce fonctionnement par à-coups est le propre d’une diplomatie binaire et obsolète, dont les déboires fournissent des exemples saisissants d’actions suivies de rétropédalages brusques, aussi bien avec l’Algérie – lorsque Rabat a opté avec fracas, en octobre 2017, pour le rappel pour consultations de son ambassadeur à Alger avant un retour de ce dernier en catimini moins d’un mois plus tard –, qu’avec la France qui a profité de la présence à Paris d’Abdellatif Hammouchi, le directeur de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), pour effectuer une descente de police à la résidence de l’ambassadeur du Maroc à Paris, en vue de l’auditionner dans le cadre de plaintes relatives à des faits de torture au sein d’un centre de détention dans la banlieue de Rabat, sans que cet incident donne lieu à des contre-mesures outre de banales déclarations d’indignation.

La méthode du chantage est aussi un outil auquel le Makhzen recourt dans ses relations extérieures, comme dans le cadre du projet de visite du roi d’Espagne Felipe VI, qui se rendra cette semaine au Maroc après de multiples reports conçus comme des moyens de pression sur son voisin ibérique inquiet par la déferlante migratoire en provenance de ce pays. Néanmoins, force est de reconnaître que face au mastodonte saoudien, la recette marocaine ne fait pas le poids, tant il est vrai que ce dernier dépend largement des aides financières accordées par Riyad en vue de maintenir à flot une économie exsangue, dans le cadre d’une solidarité entre monarchies arabes dont la plus-value n’est plus évidente pour une Arabie Saoudite vraisemblablement irritée par l’ingratitude marocaine manifestée par le rapprochement de Rabat avec Doha, dans le cadre d’une logique malsaine de se vendre au plus offrant, sous le couvert trompeur d’une «neutralité» que ni la fréquence de visites échangées ni le volume d’investissements promis par la pétromonarchie au Maroc, et encore moins son retrait discret, en avril 2018, de l’alliance militaire conduite par l’Arabie Saoudite au Yémen, ne corroborent.

Les signes de l’agacement saoudien face à cette félonie se sont multipliés ces derniers mois, surtout lorsque le prince héritier et homme fort de l’Arabie Saoudite, Mohammed Ben Salmane, a décidé d’effectuer une tournée maghrébine en décembre 2018, avec des escales en Algérie, en Tunisie et en Mauritanie, sauf au Maroc qu’il a également effacé de ses plans de vacances estivales, habituellement passées à Tanger. Il y a aussi la gifle essuyée dans le cadre de la candidature marocaine pour l’organisation de la Coupe du monde 2026, remportée par le trio nord-américain qui avait reçu un soutien saoudien décisif ou encore l’exclusion de l’armée marocaine de l’exercice naval «Vague rouge-1», effectué au large de l’Arabie Saoudite, en octobre 2018.

La décision marocaine de rompre avec son aplaventrisme, du reste le temps d’une furie très passagère et non assumée, est principalement due à la diffusion d’un reportage par la chaîne Al-Arabiya sur le Sahara Occidental que d’aucuns considèrent comme une riposte de Riyad à l’interview accordé par le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, à la chaîne qatarie Al-Jazeera, au cours de laquelle ce dernier s’est autorisé des largesses que le statut de son pays ne permet pas. Le rétropédalage grotesque qu’il vient de faire en est la parfaite démonstration.

T. B.

Comment (33)

    Vroum vroum 😤..
    13 février 2019 - 23 h 10 min

    Et oui ainsi va la vie !!.. Hier alliés avec Saouds Wahabisme contre La Syrie et ensuite le Yémen…et aujourd’hui ennemis qui se détestent Royalement !! .. Mohamed 6 toujours à la recherche du fil à couper le Beurre , MBS à cru l’avoir Trouvé mais finalement sans le Beurre !!.. courrir mais pour aller où ??.. La Tombe !

    Bibi
    12 février 2019 - 19 h 25 min

    Alors Roi d’opérette avez vous fait dodo aujourd’hui ? Je parie que vous vous êtes gratté le ventre à attendre que la chorba et le couscous descendent, hein. Le fric de la drogue où est il entassé ? Il va falloir sortir l’argent de la drogue, hein brigand.

    4
    9
    Felfel Har
    12 février 2019 - 16 h 48 min

    Un mot dans le titre de l’article m’interloque: on parle de félonie « passagère » alors que le Maboul 6 ne fait que ça depuis qu’il a hérité du trône. La félonie est inscrite dans ces gènes, il l’a héritée de son père, plus félon que lui.
    Elle est aussi permanente (et non pas passagère) et elle est entretenue par ses marionnettistes dans l’espoir qu’il ne les trahisse pas. « Les traîtres sont odieux à ceux-là même qu’ils servent. » ainsi parlait Tacite dans ses Annales.

    26
    16
      Elephant Man
      12 février 2019 - 22 h 52 min

      @Felfel Har
      Parfaitement dit.

      1
      7
    Houari31
    12 février 2019 - 16 h 26 min

    L’Arabie Saoudite est en train de faire a M6 ce que lui meme fait au pauvre peuple marocain c’est a dire l’humilier avec ces « baise main » et ces annuelles « cérémonies de prestation du Serment d’Allégence » a un Prédateur.

    21
    21
    Othmane
    12 février 2019 - 15 h 14 min

    A croire que personne n’en veut d’une prostituee des qu’elle devient vieillissante puisque apres la France et les USA c’est au tour des bedoins de l’Arabie Yahoudite.
    Enfin heuseusement qu’il reste leurs cousins en « Israel ».

    27
    20
    Kader
    12 février 2019 - 14 h 45 min

    Levons-nous tous comme une seule personne et chantons : One Two Three Viva la RASD

    35
    82
    ALI
    12 février 2019 - 14 h 43 min

    @BELBIR
    TANT QU’UNE PREDATRICE FAMILLE ALLAOUITE ALLOCHTONE CONTINUE A GERER LE MAROC RIEN DE BON NE SE FERA POUR LE PEUPLE MAROCAIN AMAZIGH A MOINS QUE CE DERNIER PREND SON COURAGE DES DEUX MAINS POUR FAIRE DEGAGER CETTE PREDATRICE FAMILLE ALLAOUIT VENUE DE L’ARABIE SAOUDITE POUR L’HUMILIER ET L’ASSERVIR ET AINSI RETROUVER SA DIGNITE ET SON HONNEUR ET AINSI FAIRE COMME EST EN TRAIN DE FAIRE LE COURAGEUX PEUPLE DU SAHARA OCCIDENTAL/.

    33
    20
    aul
    12 février 2019 - 14 h 01 min

    ce que Tarek b a omis de dire sur la crise entre le maroc et l ‘arabie seoudite lors de la visite du prince selmane au maghreb la tunisie et l ‘algerie l ‘ont recu à grande pompe par contre le maroc a pris une position courageuse en refusant de le recevoir à cause de l ‘assassinat de Kashongi et son soutien au Qatar contrairement à l ‘algerie qui n ‘a pris aucune position sur le conflit qatar,avec arabie saoudite alors que la plupart des pays arabes ont choisi leur camp

    32
    59
      Anonyme DZ
      12 février 2019 - 18 h 06 min

      ohh oui, homo6 est courageux a l’image d’une prostitué qui s’offre au plus offrant !!

      3
      9
      Mme CH
      12 février 2019 - 23 h 56 min

      Là, je ne suis pas d’accord avec vous, car jusqu’ici l’Algérie a adopté une diplomatie discrète mais très efficace..! Comme les dirigeants soi disant arabo-musulmans changent de positions, d’humeurs, de principes, d’amis….comme ils changent de Kamiss ou de chemises selon les cas, il vaut mieux rester neutre et ne pas prendre de position quand on a le choix…!!

      Concernant la visite de MBS (qui n’a pas été réçu en grande pompe chez nous), la diplomatie a des voies impénétrables…!!

      3
      6
    Imran
    12 février 2019 - 13 h 25 min

    Le Maroc a coupé la coopération judiciaire et anti terroristes avec la France pendant un an . J’aimerais bien que notre pays fasse ne serait ce que 5 % de ce qu’a fait le Maroc. Et ce n’est pas Mohamed ben Salman qui passe ses vacances à Tanger c’est son père. Et changer son idée de l’Arabie saoudite ( pro Israël, génocide au Yémen, blocus illégal au Qatar, soutien à daech, effondrement du prix du pétrole qui a fait fondre nos réserves de change…..) juste parce qu’ils sont en froid avec le  » makhzen  » , je trouve ça bien pathétique. Kabylie first !!!

    84
    58
      Mme CH
      13 février 2019 - 0 h 04 min

      C’est du cinéma..! Normal, puisque le Maroche alimente la France de terroristes en cas de besoin…! Lorsqu’ils sont en crise, ou veulent établir l’état d’urgence pour faire passer ou changer des lois, ou choquer l’opinion publique française et mondiale, pour faire monter le taux d’islamophobie, de racisme..etc…ils font appel au Makhnez pour leur envoyer quelques mercenaires qui n’oublient pas de crier Allah Akbar et laisser leurs cartes d’identité/leurs passeports sur les lieux des crimes…!

      le Glaoui6 ne fait rien sans le feu vert de Azoulay, de FaFus et de ladite israël…!

      1
      9
    TADJ MOHAMED
    12 février 2019 - 13 h 13 min

    La politique des zatlaouites c’est toujours s’aligner sur les puissances occidentales et les puissances de l’argent du Golf. la rupture avec l’Iran c’est juste pour plaire aux saoudiens, aux sionistes et américains, maîtres bienfaiteurs du Maroc. En 2009 le Maroc a déjà rompu avec l’Iran sur ordre express des saoudiens lors du printemps arabe du Bahrein. Juste le temps pour que les bédouins du Golfe mettent la main a la poche pour juguler le chaos et la faillite économique qui prévaut actuellement au Maroc….. .Mimi6 va revenir comme un chien remuant la queue et rampant vers l Arabie Saoudite ……..

    36
    23
    Anonyme
    12 février 2019 - 12 h 58 min

    Les relations contre-natures finissent toujours ainsi meme entre deux pays,
    Sinon franchement que peut lier le Maroc a la KSA si ce n’est que c’est deux primitives monarchies absolues sont dirigées par des roitelets auto-proclamés et se payent le luxe d’agir comme de vrais ‘Chefs d’Etat » sans avoir été designés par leurs peuples et le comble est que personnes de leurs elites ne trouvent a redire tellement ils trouvent leurs comptes au detriments de leurs peuples.

    32
    21
    Mokrane
    12 février 2019 - 12 h 47 min

    Quand on n’a pas les moyens de sa politique (souveraineté, dignité, indépendance etc…) on est condamné a pratiquer la diplomatie de ses moyens ( aplaventrisme, trahison,mendicité etc…) et c’est ce qu’est en train de fare Mimi6 a sa maniere.

    39
    22
    Anonymous
    12 février 2019 - 12 h 34 min

    Sahara Occidental: Le Polisario a réussi à introduire une résolution visant l’accord de pêche.

    En effet, ce mardi 12 février, les eurodéputés s’apprêtent à voter un projet de résolution appelant à saisir la CJUE sur l’Accord de peche. Ce projet déposé par 110 eurodéputés est fortement soutenu par Human Rights Watch..

    A noter que la liste des signataires de ladite résolution contient des poids lourds tels que le président de la commission du Commerce international, Bernd Lange (Allemagne, S&D), deux vice-présidents de la commission de la Pêche, Renata Briano (Italie, S&D) et Linnéa Engström (Suède, Verts/ALE), et Heidi Hautala (Finlande, Verts/ALE), vice-présidente du Parlement européen.

    VOICI UN APPERCCU DU CONTENU DE CETTE RESOLUTION :
    «Nous sommes particulièrement préoccupés par le fait que les accords commerciaux conclus entre le Maroc et l’Union européenne risquent de violer le droit international humanitaire dans la mesure où ils concernent le Sahara occidental, et sont donc contraires à l’article 21, paragraphe 1, du traité sur l’Union européenne, qui stipule: « L’action de l’Union sur la scène internationale doit être guidée par… le respect des principes de la Charte des Nations Unies et du droit international. »»

    34
    26
    Hafraoui
    12 février 2019 - 12 h 13 min

    La diplomatie de l’aplaventrisme. Meme pas avoir le courage de défendre sa dignité et celle de ses 33 millions de sujets.

    37
    23
    BabElOuedAchouhadas
    12 février 2019 - 12 h 07 min

    Maintenant on peut dire sans risque de se tromper que l’étau se resserre autour du cou de l’arrogant Momo6 puisque apres la disparition politique de Hellary Cliton et Nicolas Sarkozy c’est maintenant le lachage de MBS surtout quand on sait que ces trois briscards sont les uniques mais les plus importants soutiens de Momo6 dans le dossier de colonisation du Sahara occidental.
    A ce titre je suis sur et certain que le peuple sahraoui est le plus heureux du monde ces derniers temps avec la certitude maintenant que l’indépendance de son pays est toute proche.

    40
    26
    Mohamedz
    12 février 2019 - 11 h 54 min

    Ce qu’est en train de faire la satanique Arabie Saoudite a leur protege M6 va aggraver le phénomene de la pauvreté et de la misere au Maroc notamment avec l’actuelle récession économique de ses trois (03) industries (Haschich, Tourisme Sexuel et Prostitution Exotique) qui représentaient mine de rien, 70% du PIB du Maroc.

    44
    27
      Moskosdz
      12 février 2019 - 12 h 37 min

      @mohamedz, á force de répéter encore et toujours la même chose en prenant différents pseudonymes, ça ne te donnera pas raison… ça devient même ridicule.
      C’est l’hôpital qui se moque de la charité!!!

      21
      30
    le bout de la corde
    12 février 2019 - 11 h 46 min

    moralité; les relations entre les deux royaumes s’apparentent un peu avec la comédie de Molière : Les fourberies de Scapin.

    31
    15
    ALI
    12 février 2019 - 11 h 29 min

    CE QUE J’AI LE PLUS APPRECIE DANS CET ARTICLE C’EST CETTE PHRASE « dont le bateleur en chef, le sieur Nasser Bourita » ET DONC BRAVO A L’AUTEUR DE CET ARTICLE.,

    37
    17
    Paris 75011
    12 février 2019 - 11 h 24 min

    Moi je crois que cette subite agitation du Makhzen envers l’Arabie Yahoudite, sans qu’elle soit assumee parce Mimi6 n’a ni la force ni le courage pour l’exprimer avec franchise et dignité c’est essentiellement en raison du fait que le KSA tarde a donner les 2.8 Milliards de dollars promis pour 2018 ( a ce jour l’ensemble des pays du Golfe n’ont offert au Maroc que 300 Millions de dollars sur les 5 Milliards de dollars promis au titre de l’année 2018) e3n contre parti du role de vassal et destructeur joué par le Maroc en faveur de ces ingrats bedoins et notamment au Yemen, en Syrie, en Libye et envers l’Iran.
    Et si cette agitation du Makhzen a pris une autre dimension depuis début 2019 c’est tres simplement parce que le bilan économique du Maroc est tres inquietant aujourd hui surtout quand on sait par exemple que :
    1/- le déficit commercial pour l’exercice 2018 a atteint le record absolu de 22,6 Milliards de dollars.
    2/- la dette public represente aujourd hui 75% du PIB du Makhzen soit un montant superieur a 82 Milliards de dollars avec un service de cette dette revu pour 2019 d’environ 2.5 Millards de dollars.

    33
    17
    Kader
    12 février 2019 - 11 h 02 min

    One Two Three Viva la RASD et point barre.

    36
    78
    Brahms
    12 février 2019 - 10 h 52 min

    Ce Roi devrait plutôt ramasser ses immigrés et émigrés qui sont à l’étranger et qui pourrissent en Hollande, Belgique, France, Italie. Quand on est compétent, on montre sa technique, son savoir faire et on ne vend pas de la drogue (47000 tonnes) par an selon l’ONU pour ramasser des devises. Le Haram ne devient jamais Hallal.

    47
    71
    Moskosdz
    12 février 2019 - 10 h 28 min

    ces deux royaumes ont tout le temps été comme ce sabre qui épouse parfaitement la forme de son étui,désormais ils se regardent en chiens de faïence,est-ce le Maroc qui a compris qu’il a été traîné inutilement dans un conflit qui ne le concerne pas ou c’est l’Arabie qui s’est rendu compte que le Maroc ne pourrait jamais être un pays ami?.

    37
    17
    anonyma
    12 février 2019 - 10 h 21 min

    donc suivant votre logique AP l’arabie saoudite est devenue un ange
    c’est pas vous qui dites que l’arabie saoudite est un pays terroriste qui tues des milliers de gens au yemen et qu’il est un pays infréquentable
    maintenant qu’il a un probléme avec le maroc il devient un pays respectable et fréquentable et il disent la vérité
    j’adoooooooooooooooore vos analyses

    82
    61
      Anonyme DZ
      12 février 2019 - 10 h 58 min

      @anonyma. Non non petit MakhNaziste, ce que veut dire l’article et que pense la majorite des Algeriens c’est que pour la premiere fois cette Arabie Yahoudite a vise juste envers cette vasale Narco-Monarchie et par consequent pour une fois nous sommes 200% avec ce criminel de MBS.
      Si tu n’as pas compris cela c’est parce que tu es de mauvaise foi comme toujours d’aileurs.

      51
      68
    Anonymeplus
    12 février 2019 - 8 h 32 min

    Il y a la promotion canapé et il y a la diplomatie du canapé inventée par le royaume de la drogue, pour arriver à ses fins il faut bien contenter ses clients.
    Le royaume du haschich fait la tête à son client, probablement parce qu’il n’a pas payé la prestation, le client n’ayant plus envie d’entretenir un royaume du haschich qui ne lui serre plus à rien.

    54
    22
    Zone 13
    12 février 2019 - 8 h 14 min

    Deux frères jumeaux,un riche est magouilleurs et l’autre pauvre est travailleur,le foyer du premier est dirigé par les enfants du deuxième, les enfants du premier souffrent de tout les maux,est ceux du deuxième beaucoup moins,le plus riche accro de la farine Colombienne c’est normal il est riche il a le droit,mais le plus pauvre il plante sa consommation et aussi vendre une grosse quantité pour subvenir au besoin de ses enfants

    32
    13
    Belkbir
    12 février 2019 - 7 h 49 min

    Intéressante analyse.
    Donc Mohammed Ben Salman, assassin du journaliste Adnane Kashoggi a été réhabilité par sa visite en Algérie.
    Et tout est en ordre.
    Le Maroc en quittant cette bande de mafiosis sans foi ni loi, en l´occurence les pays du Golfe connus pour la corruption et larépression de leur peuple( des centaines de femmes saoudiennes fuient cette Arabie pourrie, chaque année..) , le Maroc agit bien.
    Espérosn que le peuple marocain amazighe par majorité absolue va bientôt se déclarer pays uniquement amazigh, quitter et la « Lique Arabe » et  » l´Islam » et rejoindre le concert des nations développées.

    77
    56
      RasElHanout
      12 février 2019 - 10 h 19 min

      @Belkbir. Tu sembles oublier que la soumission et la trahison sont des phénomenes géneéiques et donc endogenes dans ta féeodale Narco-Monarchie absolue qui a fini par irriter meme vos protecteurs des pays du Golfe.

      47
      27

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.