Tensions avant la présidentielle : les autorités évitent la confrontation

Colère
Rassemblement à Annaba. PPAgency

Par Hani Abdi – La colère des citoyens provoquée par le commentaire d’un responsable local, le président de l’APC de Khenchela en l’occurrence, semble avoir été bien captée à Alger. Les hautes autorités du pays ont donné de fermes instructions aux responsables aux niveaux régional et local d’éviter toute forme de provocation et de confrontation avec la population, a-t-on appris de source sûre. Il est demandé aux présidents des APC engagés dans la campagne électorale de se faire discrets et de ne pas aller à la confrontation avec ceux qui sont opposés à la «continuité». Il leur est aussi demandé d’éviter de mettre sur l’édifice des APC des portraits géants et ostentatoires du président de la République afin de ne pas s’attirer les foudres des candidats concurrents.

Le directeur de campagne du candidat Abdelaziz Bouteflika, Abdelmalek Sellal, demande à son staff de campagne aussi bien au niveau national que régional de ne pas répondre à toute forme de provocation et d’aller plutôt vers la population pour écouter ses doléances.

Si elles jouent pleinement la carte de l’apaisement en évitant toute forme de provocation, les hautes autorités veillent aussi sur la sécurité des biens et des personnes à travers le renforcement des mesures de sécurité. Les forces de la police et de la gendarmerie sont, en effet, en état d’alerte maximale depuis la convocation du corps électoral afin de permettre à cette élection capitale de se dérouler dans un climat plus ou moins serein et apaisé. Des plans de sécurisation des villes ont été mis en place afin de parer à toute éventualité.

Loin de vouloir interdire aux citoyens de s’exprimer, les autorités cherchent à éviter tout dérapage qui pourrait mener à l’irréparable. Les services de sécurité ont été instruits de n’intervenir qu’en cas d’actes de violence. Alger reste cependant frappée par l’interdit de manifester, puisque toute manifestation de rue est soumise à une autorisation préalable du wali. Ce dernier va-t-il réquisitionner les forces de sécurité pour empêcher les manifestations de rue annoncées pour les 22 et 24 du mois courant ?

H. A.

Comment (62)

    naaja
    21 février 2019 - 16 h 39 min

    les jeux sont ouverts . pourquoi vous avez peur de la candidature de notre president ? la majorite silencieuse est avec lui et vous le savez . il n’en a plus pour longtemps on ne peut se permettre de dilapider le temps qu’il nous reste a profiter de sa grande strategie . il a fallu 10 ans pour Chadli pour ecouler la reserve qu’avait laisse Boumediene , en 99 une dette 38mds de dette dont 28 envers la france commuee en investissement aupres de chirac ya oudjouh etebehdil pas d’aventurisme restons tranquille

    1
    7
      anonyme
      22 février 2019 - 1 h 11 min

      @Naaja
      21 février 2019 – 16 h 39 min

      Ce pseudo te colle si bien tellement vous êtes bete pour choisir pareil pseudo
      La Naaja c’est fait pour l’abattoir
      pauvre Naaja

    bozscags
    21 février 2019 - 13 h 45 min

    c’est normal ils commencent a avoir peur .

    4
    3
    Hamid
    21 février 2019 - 5 h 18 min

    Dear Slim , you are having a dig at me because you disapprove of my comment , then here is my quick response .When people cross the threshold they feel aliens , so you appear to be one of them , a little one surprisingly slim intellectually but I’ve thought it wise not to engage tit for tat with you .Now before I go , let me correct your English .Write you are without a doubt an Algerian instead of I have a serious doubt you are an Algerian .A pet ( a dog , a cat ) licks the feet of his /her owner to show love ,attention whereas someone licks the boots to act like a servant .Can you see the difference now? Piece of advice : think in English to write perfect English .Conclusion : I’m without a doubt Algerian and I live in the UK .I don’t lick the boots of nobody .I only bow to Allah .Take care , and tahia ElDzair as always !

    1
    4
    Zaatar
    21 février 2019 - 1 h 59 min

    Ah ben tiens. On instruit tout le monde d’eviter la confrontation avec le peuple. On a besoin de lui pour les elections. On a meme demande de ne plus afficher des portraits geants du president candidat bouteflika. On le connait assez bien, du moins du temps ou il gallopait sur ses deux jambes pendant 3 mandats. Au quatrieme, il ne gallopait plus. Mais il etait toujours president. Et il n’avait pas besoin d’etre elu. Autant il avait exige un score de plus de 70% a sa premiere election pour rester, autant il n’avait plus besoin de scrutin pour continuer. Ca l’aurait offense vous l’aurez compris.

    12
    2
    Le peuple dit
    21 février 2019 - 0 h 42 min

    « Aller vers la population pour écouter ses doleances » dixit Si Sellal

    Waou
    Le peuple veut que vous partez il ne veut ni ansej pour acheter le silence des jeunes car votre ansej est un fiasco total: des milliards partis en fumée, le peuple ne veut pas de votre argent pour acheter son silence
    Le peuple veut à sa tete des hommes honnêtes et integres, le peuple veut une justice pour tous, qu’il soit mis fin à la corruption au profit de la caste, le peuple vous vomit
    c’est tout ce que demande le peuple
    Le peuple vous a assez vu et vous dit tout simplement : PARTEZ
    Aviez vous compris?

    32
    2
      anneaux nimes
      21 février 2019 - 16 h 02 min

      hahaha …il y a un seul je n`aime pas…. ça doit lui (Sellal).

    Anonyme
    21 février 2019 - 0 h 14 min

    Bouteflika malade et diminué, Ghediri, Benflis, Ouyahia, Makri, Nekkaz, ou quiconque des candidats à la Présidentielle même de haut niveau culturel, ne valent pas un candidat quelconque « islamiste », mais de l’ex FIS même de niveau primaire. Nous l’avons vu, vécu il y a 28 ans et la même conception et mentalité domine aujourd’hui.

    54
    16
      Attention
      21 février 2019 - 7 h 54 min

      Anonyme
      21 février 2019 – 0 h 14 min

      Vous faites rire, vous le radicalisé, admettez que le jeu islamiste est bien compris et il est dans la poubelle attendant l’enfer.

      10
    MELLO
    21 février 2019 - 0 h 02 min

    Confrontation ? Pourquoi faire ? Rien de positif ne peut émaner d’une telle situation . L’Algérie , de toutes les parties, y perdra et aucun vainqueur n’en sortira . Pourtant , la solution existe pour éviter une telle situation : Déclarer officiellement le retrait du candidat président et ramener ainsi une accalmie sociale . La population verra des candidats issus des autres tendances s’affronter dans un climat serein. Le retrait éventuel du candidat président mettra de fait Ali Ghediri dans la posture du candidat du système, malgré ses déclarations . L’avenir proche nous éclairera sur cette hypothèse. Une hypothèse qui prend racine des manifestations anti-5e mandat qui se passent partout en Algérie. Peut être que les tenants du pouvoir auront l’oreille attentive.

    10
    3
    Nasser
    20 février 2019 - 23 h 49 min

    La majorité des algériens ne sont pas encore mûrs (ou assez cultivés) pour la démocratie et l’innovation! L’école ne s’y prête pas, la famille ignore les sujets, leur conception religieuse nie ces deux notions, leur niveau culturel et politique est très faible….Ils trouveront normal de voter un Président en leurs présentant seulement un photo … Leur niveau d’abstraction et de raisonnement est resté figé en 1980 …Les algériens ont donc les gouvernants qu’ils méritent! Si le FIS (d’il y a 28 ans) présente, aujourd’hui, comme candidat à la présidentielle Abassi ou Belhadj ou Ferkous, (ou seulement leurs photos) ils l’emporteront haut la main !!…..« Quand le peuple sera intelligent, alors seulement le peuple sera souverain » (Victor Hugo).

    55
    1
    Anonyme
    20 février 2019 - 22 h 24 min

    les mauvaises langues DISENT :le troisième élément les membres du clan décident que boutef président mort ou vif

    13
    8
    Vox
    20 février 2019 - 21 h 49 min

    Belle leçon de civisme et de patriotisme de la part de la population de khenchela, à ceux qui prônent la hogra et la menace à l’encontre des citoyens pacifistes anti 5eme mandat. Celui qui se la jouait à provoquer les citoyens était maire, donc un représentant de l’État, et non pas un jeune délinquant! Dans quel camp sont donc tapies la violence, le favoritisme, l’irresponsabilité et l’immaturité ? Certainement pas dans les rangs du peuple!
    Deuxièmement où est ce responsable de la haute instance indépendante de surveillance des élections(HIISE), ce Derval qui était offusqué lorsque les citoyens ont rétorque que cette instance est désuète, et qu’elle ne servirait à rien? Pourquoi ce silence assourdissant de sa part?
    Pourquoi les partisans du fln sont accueillis en glorieux conquérants dans toutes les mairies du pays,alors que les candidats de l’opposition sont menacés,et priés de quitter les lieux sans pouvoir signer les formulaires de parrainage,au point de se les voir confisqués, ou tout simplement déchirés?
    En quoi le peuple est-il coupable? Pourquoi l’accuse t-on à tord?
    En quoi ce 5eme mandat est une nécessité pour le pays( sellal)? En quoi le peuple en est heureux (ouyahia)? Une chose est certaine c’est le peuple a brisé le tabou de la peur avec un pacifisme exemplaire, tout en signalant que les affiches de posters géants ne sont pas forcément vus d’un bon œil par la population en général.

    35
    4
    Anonyme
    20 février 2019 - 21 h 23 min

    Les tensions sont chez les Kabyles et chaoui essentiellement, les ennemies de l’intérieur pour paraphraser Gaid Salah. Ce sont des poches de résistances que l’ANP peux détruire par un seul coup de cannon. Laissez la route pour Saïd Bouteflika c’est le seul président instruit qu’à connu l’Algerie… 😁

    3
    42
      Anonyme
      21 février 2019 - 15 h 15 min

      Va en enfer, ô marocain fraichement naturalisé. Les Chaouis et les Kabyles ont porté tout le poids de la guerre, et toi pendant ce temps là tu mangeais de la garantita avec tes copains Pieds Noirs bien planqué à l’Ouest.

    anonyme
    20 février 2019 - 21 h 07 min

    Le directeur de campagne du candidat Abdelaziz Bouteflika, Abdelmalek Sellal, demande à son staff de campagne aussi bien au niveau national que régional de ne pas répondre à toute forme de provocation

    C’est vous les provocateurs, vous n’etes pas un homme politique mais un guignol, les vidéos le prouvent
    Ne vous cachez pas derriere un homme malade pour nous faire gober cette pilule amère
    Aviez vous idée que vous êtes la risée du monde entier et même si vous parvenez à vos fins, votre cinquième mandat sera un cauchemar pour vous

    34
    5
    Bouzorane
    20 février 2019 - 20 h 59 min

    Arrêtez immédiatement cette mascarade. la candidature de boutteflika doit etre retirée.
    Mais quelle farce!!… Quelle honte!!
    Vous n’avez donc pas d’honneur? aucun amour propre? aucune pudeur?
    Ahechmou chwiya!

    49
    8
    Sans pitié !
    20 février 2019 - 20 h 41 min

    Chers compatriotes, ce pouvoir de (…) qui a pris Bouteflika en otage il comme le colonialisme français n’a pas l’intention de partie par des moyens pacifiques, prenez votre responsabilité !
    Vive l’Algérie !

    26
    37
      La Viriti
      20 février 2019 - 21 h 26 min

      Bouteflika s’est pris en otage lui même
      Ceux qui le manipulent sont ceux qu’il a choisit et à qui il a confier son projet de mourir sur ke trône quel qu’en soit le prix.

      Il n’est otage de personne si ce n’est de sa soif inouïe de revanche et de pouvoir monarchique.
      Le reste c’est de la littérature pour pseudo naifs…

      31
      3
    Anonyme
    20 février 2019 - 20 h 16 min

    Sage décision si elle venait à être confirmée par les actes. On le saura le vendredi 22 et le dimanche 24 février 2019.
    A la suite des événements liés au ‘ printemps arabe ‘ le pouvoir, rusé comme pas possible, a levé l’état d’urgence par l’écrit mais pas par les actes.
    Même les politiques les plus avertis ont cru à cette levée de l’état d’urgence et sont tombés dans le panneau en croyant naïvement qu’ils allaient pouvoir exercer librement leur activités politiques ou syndicales ! Donc méfiance encore une fois.

    32
    4
    Mohamedz
    20 février 2019 - 19 h 58 min

    Disons pacifiquement NON a ce 5eme Mandat mais nous avons aussi le devoir de preserver notre pays et de le dire haut et fort meme si mon commentaire ne va pas plaire aux Marochains qui infectent ce Site sur ordre de la DGED du Regime MakhNazi.

    35
    13
      Naturalisé
      20 février 2019 - 20 h 33 min

      Les seuls Marocains qui interviennent sur ce site sont ceux qui ont la nationalité algérienne par effraction et traitent tout ceux qui ne les plaisent pas de Marocains pour mieux se camoufler !

      19
      51
        Mohamedz
        20 février 2019 - 21 h 03 min

        @Naturalisé. Ton post pue tellement le Makhnez que je prefere ne pas repondre a un marochien naturalise ou pas mais de ton espece et heureux de son statut d’esclave consentant a un predateur dit Mimi6 .
        Par contre et en tant qu’Algerien libre et digne je dis « Non a ce 5eme mandat de la honte ».

        33
        13
          Naturalisé
          20 février 2019 - 21 h 30 min

          OUI vous êtes devenus subitement contre le cinquième mandat parce que vous avez compris qu’il n’aura pas lieu car rejeté par le peuple.
          Vous ne savez pas se que vous attends ce n’est que le début !

          Gaid Salah a écourté sa visite aux Emirats Arabes Unis, et les quartiers d’Alger grouilles de policiers en civile, ça chauffe !

          17
          6
          Mehdi
          20 février 2019 - 21 h 51 min

          Ouf, heureusement pour ….

          9
          4
    Anonyme
    20 février 2019 - 19 h 51 min

    Ça se terminera par le retrait de Bouteflika. Si la rue bouge massivement il n’y aura pas d’autre solution. Sinon on ira vers le chaos.

    41
    9
    Aboudener
    20 février 2019 - 19 h 51 min

    Lista des doléances ya M. Brossa: Zidou fih ! Baâdouna ! Aâtiw rih el redjlikoum ! Tirou ! Khtiwna ! Âaffouna ! Krehna menkoum ! … Ca va ya lembelsinnes ? Wella nzidoulkoum ?

    25
    7
    Anonyme
    20 février 2019 - 18 h 54 min

    C’est triste que le pouvoir reste sourd a ces appels pacifiques surtout quand on sait que la destruction de la Syrie avait commence de cette facon un certain 16 Mars 2011 et c’est le peuple syrrien qui est en train de pays la lourde addition.

    32
    9
      RasElKabouss
      20 février 2019 - 19 h 17 min

      @Anonyme. Et c’est le Mongolien M6 qui va etre le plus heureux des roitelets des pays carabes se disant enfin je vais me maintenir au Sahara occidental.

      35
      23
        Naturalisé
        20 février 2019 - 20 h 52 min

        @RasElKabouss, ya chiatte tu viens de répondre a ton précédent pseudo, les menaces c’est terminé, les habitants de Khenchela, Oran et Kherrata vous attendent.
        Vous avez peur.

        18
        10
        Mehdi
        20 février 2019 - 21 h 56 min

        Lors des manifestations du RIF, l’epouvantail algérien a bien été agité mais ça n’a pas du tout fonctionné, ce temps est révolu voilà bientôt presque 8 ans.

        17
    Ailleurs beaucoup se frottent les mains.
    20 février 2019 - 18 h 39 min

    Vous au sommet de l’état et ce qui dirigent le pays sous quelques formes que ce soit.
    Ministres, dipitis , sinatour, walis, etc…etc… vous oubliez tous que tout les policiers, les gendarmes, les simples militaires djoundi , sont logées à la même enseigne que le peuple algérien.
    Et qu’en dehors de leurs fonctions en dehors de leurs uniformes, en de leurs métiers .
    Ce sont d’abord des algériens issus du peuple d’en bas .
    Ils ont une famille des parents des frères et soeurs qui galères dans leurs vies au quotidien de la même façon que la population algérienne dont ils font entièrement parti.
    L’expression 《 l’effet boomerang 》méfiéz vous en.
    Alors surtout éviter de remonter le peuple les uns contre les autres, car souvent les effets escomptés ne se déroulent pas comme prévu.
    Personnes en algérie ne veux une nouvelle décennie sanglante.
    Un homme prévenu en vaut deux.
    Beaucoup à l’étranger espèrent l’implosion qui en résultera le K.O.

    34
    7
    Bouzorane
    20 février 2019 - 18 h 31 min

    Selon la religion, l’un des signes précurseurs de la fin du monde est que : « les plus vils deviendront des dirigeants et le pouvoir sera détenu par ceux qui ne le méritent pas…. »

    23
    16
      pacave69
      20 février 2019 - 18 h 55 min

      et l’un des autres signes est que les gens reprennent des citations de hadiths sans en vérifier la véracité.
      Il ne suffit pas de citer tel ou tel cheikh pour que ce soit une parole d’evangile…..on a nous aussi notre lot d’escrocs

      38
      10
        Bouzorane
        20 février 2019 - 19 h 20 min

        Vous avez raison, je reprends toutes les citations, religieuses ou pas, authentiques ou pas, qui mettent à nu nos dirigeants irresponsables, incultes et indignes.

        23
        7
          Sidali
          20 février 2019 - 19 h 38 min

          @Bouzorane. Ta haine pour tout ce qui est Algerien me fait dire que tu ne peux etre qu’un petit esclave de Mimi6 en mission de granouillage tout en essayant de te faire passer pour un vrai ALGERIEN,,
          Certes, je suis contre ce 5eme mandat de la honte mais je tiens a mon Algerie et surtout a la defendre contre ses ennemis notamment les marokis de ton espece.
          NB? D’ailleurs je te met au defi de nous prouver que tu es un Algerien.

          71
          14
          Anonyme
          20 février 2019 - 21 h 11 min

          Bouzourane
          Vous exagérez, arrêter de débiter votre venin sur l’Algérie, c’est trop, vous êtes apparemment débile.

          9
          3
          Anonyme Dz
          20 février 2019 - 23 h 03 min

          @Anonyme. Cet esclave de Bouzourane est certainement paye par ses Maitres du Makhnez a chacune de ses insultes contre l Algerie son peuple et son histoire.

          4
          2
    La tulipe
    20 février 2019 - 18 h 28 min

    C’est une manifestation prévisible, un président qui ne parle pas à son peuple pendant 6 ans et qui veut se représenter ,🙃. J’espère simplement que le pays ne va pas s’embrasser.

    42
    6
      Badreddine
      20 février 2019 - 20 h 45 min

      @Sidali
      Ya wadii Makane Wallou avec ces marocains qui pullulent sur ce site tout en se faisant passer pour des Algeriens.
      Tout ce qu’ils veulent c’est oublier ce qui se passe dans le Marokistan comme ce qui s’est passe aujourd hui a Rabat (avec les enseignants matraques par le Makhnez) ou a Oudja (avec ce debut de guerre civil dans le Stade du MCOudja).
      Ceci dt nous devons pacifiquement barrer a route du 5eme mandat au (…) Boutek

      8
      9
    Anonyme
    20 février 2019 - 18 h 22 min

    Alger le 22 sera la premiere ville concernee par la protestation citoyenne pour dire Non au mandat de la honte et pour cela il vous est demander de retenez uniquement vos mangeurs de cachir en lesse et tout irait pour le mieux.

    41
    5
    Anonyme
    20 février 2019 - 18 h 14 min

    SI les autorités veulent vraiment éviter toute forme de provocation envers le peuple c est tres facile c est respecter la volonté du peuple que de renoncer au 5éme mandat

    45
    4
    La Viriti
    20 février 2019 - 18 h 13 min

    #KhenchlaLesHommes

    L’attitude de nos frères et soeurs de Khenchela tranche avec les apatrides et naturalisés qui vivent à Tlemcen et qui se mettent à plusieurs pour frapper un homme seul pour marquer leur soutien à Bouteflika…

    On a la différence entre des patriotes de conditions modestes et des (…) gavés par 20 ans de bouteflikisme…

    45
    59
      Aurès
      20 février 2019 - 18 h 53 min

      Nous de Khenchela nous aimons notre pays et nous avons besoin d’un Président patriote qui nous défendra en Algérie et a l’étranger.

      Marre de cette bande de naturalisés et délinquants en cols blancs !

      46
      5
        Nous d'Alger avec toutes les wilayas
        20 février 2019 - 19 h 29 min

        Aurès
        20 février 2019 – 18 h 53 min

        Nous sommes et serons avec vous Ya nass Khnenchela, jusqu’à la victoire du peuple. Soyons calmes et évitons les dépassements souhaités par le pouvoir, pas de dégât, pas de violence, merci d’avance.

        37
        7
          Aurès
          20 février 2019 - 20 h 48 min

          Des informations sûres révèlent que le pouvoir a peur de la violence du peuple qui ne peut plus le supporte, les responsables ont peur pour eux et pour leurs proches et non pas pour l’ALGERIE d’où l’appel contre la violence.

          « Leur jour viendra » comme dit l’Algérien de souche au sujet de ses ennemis.

          14
          4
    Kader
    20 février 2019 - 18 h 10 min

    One Two Three Viva l’ALGERIE

    63
    3
      AAA
      20 février 2019 - 19 h 44 min

      @Kader. SURTOUT QUE NOUS N’AVONS QU’UN SEUL PAYS PAR RAPPORT A CES SOLDATS MAROCAINS DU NET QUI PULLULENT SUR CE SITE ET QUI VEULENT METTRE L’ALGERIE A FEU ET A SANG TOUT EN SE FAISANT PASSER POUR DES ALGERIENS PATRIOTES.

      65
      12
        Précision
        20 février 2019 - 20 h 55 min

        Non il n’y pas de Marocains ici seuls des patriotes qui vous méprisent ya chiatte.

        11
        23
        Anonyme
        21 février 2019 - 8 h 39 min

        AAA
        20 février 2019 – 19 h 44 min
        Vous avez parfaitement raison…..les cibermanipulations sont tres courantes…certains pays ont forme des armees de trolls pour se faire admettre comme Algeriens pour manipuler l opinion publique a travers les reseaux sociaux et les sites de journaux electroniques et pousser les citoyens a la division et a la confrontation..et au chaos general…oui ceux qui ont contribue a l eclatement du printemps arabes sont les memes qui agissent aujurd hui derriere les reseauc sociaux…..soyons tres vigilents et calme dans nos rapports avec les evenements aussi importants soient ils ……

        19
        2
    Abou Langi
    20 février 2019 - 17 h 47 min

    Nous sommes vraiment trop bons.

    Nous évitons la confrontation, le peuple a tout de même le droit de se plaindre. Et qu’est-ce qu’on le comprends pour rien au monde on ne voudrait être à sa place.

    A partir d’aujourd’hui il n’y aura plus de portrait géant sur les façades des immeubles. Après tout après 4 mandats le peuple connaît son président.

    Et depuis quand c’est le peuple qui élit son président ?

    D’ ailleurs c’est faire injure à Hmida que de mener campagne avec autant d’ostentation.

    24
    3
    L’ère du pouvoir actuel est révolu
    20 février 2019 - 17 h 46 min

    Les jeunes et les moins jeunes ne veulent plus de ce système qui doit admettre sa FIN (the end), laissez nous notre pays, pliez bagage et partez avec les milliards mais BLA SMAH.

    37
    7
    DZA
    20 février 2019 - 17 h 37 min

    Le message est passé. Tant mieux. Ce n’est certainement pas en tabassant les manifestants qu’on aura leurs voix.
    Le pouvoir a la responsabilité et le devoir d’assurer la sécurité des manifestants, que ces derniers soient pour ou contre un candidat.
    L’Etat ne doit pas s’impliquer ou se positionner en fonction des choix politiques des uns ou des autres manifestants.
    Ce qui n’exclue pas, que les cortèges de manifestants doivent avoir leurs propres services d’ordre pour veiller à ce que tout se passe dans le calme.
    On peut exprimer son opinion dans le calme et de la façon la plus civilisée qui soit.
    Le peuple est en train de démontrer aux mystificateurs qu’il est plus conscient qu’on veut le faire croire.
    J’espère, que ceux qui ont bomber le torse, et brandit la matraque, feront la différence entre  »elghachi » et des citoyens qui exercent leur droit constitutionnel de s’exprimer.
    À bon entendeur,…

    39
    Brahms
    20 février 2019 - 17 h 30 min

    Toute cette population ne mange pas à sa faim. Ils demandent des droits, des salaires de 60 000 dinars par mois pour vivre et non survivre, des allocations chômages, un minimum pour vivre pour une personne sans activité, des allocations familiales pour éduquer leurs enfants. A défaut, les troubles vont recommencer comme en 1988.
    Les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets.

    37
    13
    Yanamar
    20 février 2019 - 17 h 26 min

    La seule doléance du peuple ya Si Sellal est: DEGAGEZ !

    58
    6
    Le Terroir
    20 février 2019 - 17 h 20 min

    Le pouvoir a peur. La seule initiative qui reste à faire est qu’ils partent en prenant avec eux leur cinquième Khamsa! A défaut de TV et de médias lourds, l’opposition et le peuple n’ont plus que la rue pour s’exprimer.

    50
    4
    Felfel Har
    20 février 2019 - 17 h 19 min

    Les dés sont pipés! Le wali n’autorisera que les marches favorables à l’Homme Invisible et ceux qui tentent de se cacher derrière lui pour perpétuer un régime prédateur. Le peuple, quant à lui, pour s’être tu pendant longtemps, est sommé de se taire, de ne pas s’exprimer, de ne pas résister, de ne pas gâcher la fête, ne pas donner l’occasion aux ennemis du pays d’intervenir.
    La propagande officielle, relayée par des organes de presse et leurs éditorialistes à la solde, tente d’accréditer l’idée que les Français et les Américains n’ont rien trouvé à redire sur cette candidature de Bouteflika. J’aimerais partager cet optimisme, mais ce silence est peut-être le prélude à des surprises désagréables. A-t-on oublié les évènements de Libye, de Syrie, et plus récemment du Vénézuéla? Arrêtons la mascarade avant qu’elle ne tourne en fiasco, ouvrant la voie à une catastrophe dont on ne se relèvera pas! Ne jouons pas l’avenir du pays sur un pari fou!

    68
    6
    MELLO
    20 février 2019 - 16 h 59 min

    « Aller vers la population pour écouter ses doleances » dixit Si Sellal. Il aurait fallu le dire et le faire plutôt. Les seules doleances de la population sont pour l’élection d’un président possédant toutes ses capacités physiques et intellectuelles. Mr Sellal doit comprendre que cette population , qui avait soutenu leur président en exercice depuis 1999 , ne cherche qu’à éviter toutes ces moqueries des médias étrangers . Soyons réalistes.

    48
    4
    Med
    20 février 2019 - 16 h 44 min

    Le peuple doit investir la rue. les partis n’ont ni program ni solutions. Le peuple est le seul capable de libérer l’Algérie de cette (…) qui a ruiner le pays. Ca bouge. Les c(…) en panic. Le peuple ce reveille.

    47
    57
      Droits Humains
      20 février 2019 - 16 h 53 min

      C’est exactement ce qu’on appelle l’anarchie. Vous voulez une guerre contre le peuple et vous vous cachez derrière un vocabulaire de « printemps » au goût amère. Allez y vous même, et laissez le peuple à l’abri de vos horreurs.
      Les révolutions se font avec des révolutionnaires, et non avec des pieds nickelés et des grossiers manipulateurs.

      60
      41
        Anonyme
        20 février 2019 - 17 h 34 min

        Soyons sérieux, 25 ans au pouvoir, handicapé. Il doit partir et tous son entourage avec lui, qu’ils laissent le travail aux gens sérieux, honnêtes, compétents et patriotiques.

        29
        6
    Antisioniste
    20 février 2019 - 16 h 22 min

    (Loin de vouloir interdire aux citoyens de s’exprimer, les autorités cherchent à éviter tout dérapage qui pourrait mener à l’irréparable. Les services de sécurité ont été instruits de n’intervenir qu’en cas d’actes de violence. Alger reste cependant frappée par l’interdit de manifester, puisque toute manifestation de rue est soumise à une autorisation préalable du wali. Ce dernier va-t-il réquisitionner les forces de sécurité pour empêcher les manifestations de rue annoncées pour les 22 et 24 du mois courant ?)
    A sa place je ne ferais pas ca, il n’a pas intérêt de le faire si vraiment les tenants du pouvoir tel que vous dite veulent éviter la provocation et ses résultats aussi imprévisible qu’incontrôlable.

    42
    7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.