Le président Bouteflika écarte Sellal de sa direction de campagne

élection campagne
Abdelmalek Sellal. PPAgency

Par Karim B. – Le président Bouteflika a préféré se passer des services d’Abdelmalek Sellal qu’il venait de rappeler pour diriger sa campagne électorale. L’ancien Premier ministre semble avoir fait les frais d’une conversation téléphonique fuitée sur les réseaux sociaux dans laquelle il a tenu des propos dont la teneur pouvait provoquer de graves dérapages lors des manifestations contre le cinquième mandat.

Abdelmalek Sellal a dirigé les trois précédentes campagnes électorales du candidat Abdelaziz Bouteflika. Mais la réaction de la rue à l’annonce de la décision du chef de l’Etat de briguer un cinquième mandat, nonobstant sa maladie lourde, a compliqué la situation. Des sources informées avaient indiqué à Algeriepatriotique que le frère et néanmoins conseiller du Président s’est rendu au siège de la direction de campagne hier. Il est fort probable que la décision de mettre fin à la fonction de Sallal était l’objet principal de cette visite impromptue.

C’est le ministre des Transports et des Travaux publics, Abdelghani Zalène, qui prend les commandes en remplacement d’Abdelmalek Sellal dont la réapparition aura été furtive après une longue absence au lendemain de son remplacement par Ahmed Ouyahia à la tête de l’Exécutif.

Abdelmalek Sellal a montré des signes de fatigue lors de ses récentes sorties où il a tenté de convaincre les citoyens de la justesse du choix du président Bouteflika et des partis de l’alliance. Mais il a été pris de court par les gigantesques manifestations qui appellent le locataire d’El-Mouradia à revenir sur sa décision et à se retirer de la course.

On ne sait pas pour le moment si d’autres changements toucheront la direction de campagne d’Abdelaziz Bouteflika dont il est attendu qu’il dépose son dossier de candidature auprès du Conseil constitutionnel ce dimanche avant minuit.

Nous y reviendrons.

K. B.

Comment (76)

    Vroum Vroum 😤..
    2 mars 2019 - 23 h 58 min

    Faut savoir partir aimablement , ..cette fable de Cinquième Mandat pour la stabilité ça ne marche plus , ou est le problème si demain y’a par exemple Mr Lamamra élu président , l’Algérie sera toujours l’Algérie , l’ANP est toujours là même au frontières et tout le Pays , même sécurité , le soleil toujours là , la mer , Bab ël Oued toujours au même endroit !!..Je pense plutôt qu’il s’agit de manoeuvres politiciennes ,

    Hot News
    2 mars 2019 - 23 h 26 min

    Conclave à Genève. 5eme mandat annulé, pour détérioration de l’État de santé du brézidane. Élections reportées.

    Chibl
    2 mars 2019 - 23 h 05 min

    Cette vermine doit disparaître, Gaid Salah, Ouyahia,Sellal …etc vous devez partir

    INADMISSIBLE
    2 mars 2019 - 22 h 47 min

    IL SEMBLERAIT QUE C’EST CE ZAALANE QUI VA DÉPOSER LA CANDIDATURE DE BOUTEFLIKA
    CES CORROMPUS VEULENT PASSER EN FORCE
    LE PEUPLE VOUS BARRERA LA ROUTE MÊME SI C’EST TRUMP QUI VA DÉPOSER PAR PROCURATION CETTE CANDIDATURE LOUFOQUE

    Anonyme
    2 mars 2019 - 22 h 35 min

    Bouteflika va les balayer tous de la scene politique et s il ne le fait pas le peuple Algerien s en chargera….tot ou tard…

      Anonyme
      3 mars 2019 - 8 h 33 min

      Le peuple algérien veut balayer bouteflika sa famille et sa tribu… C’est a dire LE responsable du désastre algériendepuis 20 ans

    A nos Chouhadas
    2 mars 2019 - 22 h 17 min

    On ne doit plus s’occuper de Bouteflika et de sa cour. Le tsunami du 22 février et du 1er Mars 2019 sont passés par là, et la grosse vague qui va les emporter loin loin de l’Algérie a commencé à se former ! Elle s’appelle ‘Jeunes Algériens Libres’ – Ces millions d’hommes et de femmes qui sont sortis pour dire à ce système: DEGAGE ! Eux qui vont reprendre le flambeau des Chouhadas tombés à la fleur de l’âge pour que nous puissions vivre dans un pays libre et prospère… mais que malheureusement des voyous ont mis sous séquestre depuis 1962, tous les espoirs de notre peuple. Ces jeunes vont achever le travail de décolonisation et redonner à notre chère Algérie sa place parmi les nations émancipées et développées. Ce n’était qu’une histoire de temps !

    Chibl
    2 mars 2019 - 22 h 13 min

    Partir c’est partir, nous ne de mondons le départ de Sellal mais de Bouteflika, rien de sert de jouer avec le peuple, Bouteflika partira,Ouyahia partira,Gaid Salah partira, point a la ligne.

    dégagées tous toi et les autres avec toi.
    2 mars 2019 - 22 h 12 min

    Écouté Monsieur Abdelmalek Sellal un seul mot.
    DÉGAGE DÉGAGE ET DÉGAGE TOI ET TOUT CEUX ET CELLES QUI COMPOSAIENT AVEC TOI ET LES AUTRES QUI TON PRÉCÉDÉS DANS CES GOUVERNEMENT DEPUIS TROP LONGTEMPS.
    VOUS AVEZ TRANSFORMÉES
    L’ALGÉRIE DÉPENDANTE DE 99% DE L’IMPORTATION.
    L’INSÉCURITÉ PAR LES AGRESSIONS.
    LE BAKCHICH PARTOUT PARTOUT.
    LA CORRUPTIONS À PROFUSION ET DANGEREUSE.
    L’INDIFFÉRENCE TOTAL À LA SOUFFRANCE DE VOTRE PEUPLE À LEURS PLAINTES ET MULTIPLES RÉCLAMATIONS LES PLUS ÉLÉMENTAIRES ET VITAL.
    même les animaux chiens chats bovins et ovins ne veulent plus de vous.

    hercule
    2 mars 2019 - 22 h 10 min

    NON au 5eme mandat.
    Bouteflika dégage.

    STOP
    2 mars 2019 - 22 h 00 min

    MOI JE N’AI JAMAIS COMPRIS COMMENT UN MORGUENNE TEL QUE FAKAKIR A ÉTÉ PREMIER MINISTRE
    ON ATTEND QUE TOUT CE SYSTÈME POURRI ET CORROMPU DÉGAGE ET AU PLUS VITE ET QUE TOUTES LES DECISIONS PRISES APRES LA MALADIE DU PRESIDENT DOIVENT ETRE ANNULÉES ET SURTOUT DILIGENTER DES ENQUÊTES POUR TOUTES LES TERRES DÉTOURNÉES PAR DES OLIGARCHIES POUR LE SOI DISANT INVESTISSEMENT

    Algerien Libre.
    2 mars 2019 - 21 h 39 min

    Ali baba et les 40 malfaiteurs n´ont pas l´habitude de céder face aux pressions de la rue, et pour cause! Quelle OPPOSITION en face? Quel candidat sérieux et crédible pour prendre la relève et satisfaire les revendication du PEUPLE? Les evenements actuels ont prouve que le clique au pouvoir doit être juge pour HAUTE TRAHISON ET ATTEINTE A LA SÉCURITÉ DE L´ÉTAT ET DE LA NATION. Decheance de la nationalité ALGÉRIENNE pour ces prédateurs qui ne méritent pas d´être citoyen de notre NATION. Paix et gloire a nos martyrs et aux enfants de l´ALGÉRIE,la vraie, pas la république couscoussiere qu´on veut nous imposer!

    Mir
    2 mars 2019 - 21 h 36 min

    Franchement vous nous prenez pour des idiots. un mec malade sous respiration artificielle hospitalisé d’urgence dans une clinique en SUISSE, et qui trouve les forces de nommer un responsable et de démettre un responsable, comme s’il bossait tranquillement dans son bureau. Arretez de nous provoquer !!!!!

    Bahri
    2 mars 2019 - 21 h 27 min

    On va s’ennuyer!

    NON AU REGIME DEPUIS 62
    2 mars 2019 - 21 h 24 min

    les gens scandent « non au 5iéme mandat  » …mais ce n’est pas une solution nécéssaire .
    la solution nécéssaire et suffisante c’est : LA MISE A L’ECART DU REGIME .
    sans ça (le départ de régime actuel qui régne depuis 62) , ils reviendront avec de nouvelles tétes mais un méme systéme d’esclavage du peuple au profit de leurs propres priviléges .

    Brahms
    2 mars 2019 - 21 h 23 min

    C’est l’état de santé du Président qui fera foi et n’oubliez jamais, une prestation de serment donne ou non la bénédiction. Par conséquent, un voleur qui prête serment n’aura aucune bénédiction et l’argent volé lui portera malheur.

    Mus
    2 mars 2019 - 21 h 13 min

    Toute honte bue et inconscient des dangers imminents qu’une probable candidature du président malade sortant fait courir au pays, le régime ,à la veille de la décision du Conseil Constitutionnel parasité par les partisans de Bouteflika sur les dossiers de candidatures, le régime annonce que Bouteflika aurait fait l’effort impossible de décider à partir d’une chambre de clinique dans un pays autre que l’Algérie de nommer…un directeur de campagne alors qu’il n’est même pas candidat! Cet ahurissant et irresponsable scénario laisse penser que l’Absent serait décidé à défier son peuple et le bon sens pour ce faire et exprimé ainsi sa volonté d’y aller -même absent- à une dangereuse aventure qui mettra le pays à feu et à sans. les avertissements des 22 et 24 février et du 1 er mars auraient été vains pour le pouvoir décidé à pratiquer la théorie de la terre brûlée des dictateurs et des apprentis Néron et du ‘après moi le déluge’. A moins que des âmes nationalistes ne veuillent agir contre ce scénario cauchemardesque et contribuer à sauver le pays en donnant suite à la volonté du peuple souverain. le temps presse, presse…

    Anonyme
    2 mars 2019 - 21 h 04 min

    Ya fakhamatou erraïs,
    Nous vous reconnaissons tout le bien exceptionnel que vous croyez et pensez avoir apporté à ce pays et à ce peuple.
    Mais aujourd’hui, nous pensons que nous ne méritons pas tant de sacrifices et d’égards de votre part.
    Nous vous demandons, très respectueusement, de nous… «laisser à notre médiocrité», comme vous l’aviez publiquement déclaré à la veille de votre tout premier mandat dans le cas où les algériens oseraient refuser d’élire votre personne à la présidence de la République.
    Oui, monsieur le président, rien ne vous oblige de continuer à faire notre bonheur malgré nous. Alors SVP, allez vous reposer et «laissez nous à notre médiocrité». Elle nous est beaucoup plus supportable que celle qui nous a été imposée par vous, par vos hommes et par vos 4 interminables mandats qui ont fini par nous réduire au recours… à la planche à billets. Notre richesse réelles s’est subitement révélée n’être qu’un gigantesque leurre. Les mille milliards de dollars se sont transformés en mirage. Notre fortune et celle de nos enfants s’est soudainement volatilisée… et ce n’était pourtant pas par l’effet de notre médiocrité à nous.
    Partez en paix et laissez nous nous débrouiller avec le lourd fardeau que vous nous léguez aujourd’hui et que vous ne pouvez plus porter, ni vous ni vos hommes. Nous pensons qu’avec l’aide de Dieu nous pourrons nous arranger avec la médiocrité qui est la notre, que nous connaissons bien et qui nous connaît bien aussi, pour rebâtir une 2ème République, qui ne ressemblera certainement jamais plus à celle que vous avez quand même mis 20 longues années à enterrer vivante.
    Nous nous souviendrons à tout jamais de votre œuvre, mais partez SVP et laissez nous à notre médiocrité.

    EL KENTIRA
    2 mars 2019 - 20 h 55 min

    Ça commence à chlinguer de partout pour certains….. Ça sent mauvais pour eux ! Pendant que eux vont partir en exil, NOUS, LES EXILÉS A L’ÉTRANGER PAR LA FAUTE DE LEUR SYSTÈME, NOUS RENTRONS ENFIN… ET DÉFINITIVEMENT AU PAYS POUR LE CONSTRUIRE ET BÂTIR L’AVENIR DE NOS ENFANTS ! AL HAMDOU LI ALLAH !!!

    Le Berbère
    2 mars 2019 - 20 h 49 min

    L’atmosphère autour de la monoculture de l’appareil exécutif de l’état ressemble à une comédie de Molière. La question qui se pose aujourd’hui est :  » Qui gouverne qui , et qui limoge qui ou qui ???  » La majorité de nos compatriotes se demande si le président de la république est conscient de son entourage qui gère les affaires de l’état derrière son dos ( une gestion catastrophique qui mène le pays vers des rives dangereuses ) .Concernant le limogeage de cette ex chef de gouvernement, Sellal est un de ces figures sombres et funestes du FLN et leurs sbires qui veulent interdire aux algériens de rêver bonheur et espoir dans une Algérie prospère et moderne où l etat de droit et la justice règnes en maître…Tahya Al Djazëir Amazighia et vive la jeunesse algérienne l’espoir l’avenir de notre pays.

    Anonyme
    2 mars 2019 - 20 h 33 min

    Avis aux amateurs. Bouteflika ne respecte aucun de ceux qui ont travaillé pour lui. Ceux qui l’entour ont un choix à faire: L’Algérie qui s’est exprimé dans la rue ou Bouteflika …

    Anonyme
    2 mars 2019 - 20 h 32 min

    Les hommes de l’ombre peuvent prendre qui il veulent le peuple ne veux pas de papi … et ne dis pas un mot que vont dire les autres nations que l’Algérie a un président qui … ne parle pas au peuple depuis 5 bonnes années non non non vous pouvez mettre qui vous voulez stop au 5eme sa suffit bandes de mafia

    Nora
    2 mars 2019 - 20 h 10 min

    On refuse le colmatage, on veut qu’ils dėcampent tous, pour assainir la situation et prendre par le collet UN par UN, un coup de pied bien placė qui les envoit devant une cour de justice juste, on mettra à la tête de la justice celui qui a ėmis UN mandat d’arrêt international contre chakib le khabith par exemple!!!

    Felfel har
    2 mars 2019 - 20 h 01 min

    Le bricolage n’a aucune chance d’apaiser le peuple algérien. Rien ne sert de s’entêter à réparer sa voiture quand tous ses organes, ses mécanismes sont grippés et défaillants. Un tel véhicule doit être réformé et jeté à la casse.
    Cherchons plutôt à acquérir un nouveau bolide, puissant et solide et choisissons le meilleur d’entre nous pour le piloter!
    Ceux qui comme Sellal, ont fait confiance aux marionnettistes de Zeralda, devraient s’attendre à subir le même sort.

    La Grande Question
    2 mars 2019 - 19 h 52 min

    Et zoo a à la poubelle! Qui est le prochain ? Le pote Haddad ou Yoyo? Après avoir imposé la langue de bois au peuple afin de dissimuler les intrigues du pouvoir,voilà que les responsables lancent un autre langage: celui du code à décoder à travers des messages aussi indéchiffrables les uns que les autres. Aujourd’hui 3 indices : réunion à Genève, Lamamra qui remplacerait Ouyahia,et Sellal dégommé. Débrouille toi ô noble peuple pour déchiffrer cette énième énigme. Personnellement,j’ai décidé de donner ma langue au chat,car trop fatiguée de faire travailler ma matière grise pour déchiffrer les messages d’abrutis qui refusent de comprendre que le peuple a compris qu’ils sont entrain de s’accrocher désespérément à un radeau qui coule. Une fois de plus, c’est la validation d’une candidature invalide et invalidante, qui risque d’être validée d’ici demain, contre le gré du peuple, qui inquiète ce dernier au plus au point.
    Le point chaud et culminant de toutes ces intrigues, se jouera loin de nos yeux et loin de nos oreilles au conseil constitutionnel. Que dira le  »grand manitou » de cette institution, et quel message nous réserve t-il ?
    Telle est la question, à laquelle tout un peuple attend une réponse.

    Anonyme
    2 mars 2019 - 19 h 42 min

    Abdelghani Zalène va tout simplement faire les frais d’une telle nomination, mais ne risque pas de changer grand chose à la donne. Cette nomination est surtout indicative du mépris qu’a Bouteflika pour le peuple algérien. Ce mégalomane qui se rêve monarque ne fait que se compromettre davantage et montrer son vrai visage, celui d’un despote. Personnellement je n’ai plus aucun respect pour cet individu qui me dégoute. Si les ministres qui ont fait du bon boulot ont encore un minimum de discernement, il doivent prendre leurs distances vis à vis de ce potentat.

    Complot !
    2 mars 2019 - 19 h 37 min

    Ces limogeages sans renoncer au cinquième mandat prouve que ce clan de délinquants veut se maintenir avec le nom de Bouteflika même mort quitte a provoquer une guerre civile.
    Ils ne cèderont jamais pacifiquement ni démocratiquement.

    Anonyme
    2 mars 2019 - 19 h 15 min

    drôle de mercenaires qui ont mis un systeme de retraite parallèle à celui du peuple où ils s’assurent de mirobolantes rentes au détriment du peuple ! partez la tête basse le peuple vous a jugé en attendant la justice d’ici bas et celle de l’au delà !!!

    Mega Cinq
    2 mars 2019 - 19 h 11 min

    Monsieur Sellal est la face visible d’une l’iceberg géante qui se dirige dangereusement sur notre pays,les commis des Rois et des Pharaons ont étaient toujours récompensé de cette manière;porter un pantalon avec le régime ou pouvoir ce n’est pas aussi simple

    Anonyme
    2 mars 2019 - 19 h 07 min

    Les FAKKAKIR sont sortis en masse pour dire NON.
    Il ne faut jamais sous-estimer les Fakkakir.

    Sacro-Saint
    2 mars 2019 - 19 h 00 min

    Le prix d’un Kleenex ne dépasse pas 10 DA.

    Abdelka
    2 mars 2019 - 18 h 43 min

    Je pense qu’ils n’ont pas compris ce que veux le peuple Algérien ! pourtant c’était très clair tout le pouvoir avec à leur tête la famille Boutef doivent faire leur valises.

    MELLO
    2 mars 2019 - 18 h 38 min

    Non, ce n’est pas Bouteflika qui a changé l’interchangeable Sellal, c’est la rue qui l’a viré. Tout ce beau monde se verrait bien écarter , car le sang des martyrs , où chaque goutte est un citoyen , commence à gicler du sol pour noyer tous ceux qui ont trahi le serment :
    – on te remet cet etandard ,
    Vert comme notre verger,
    Rouge comme le sang qui a coulé,
    Blanc immaculé comme la colombe de la liberté,
    Brandit le , le moment venu ,crié bien haut  » Tahia El Djazair » – crie le bien fort.
    Dit leur -bien , surtout, qu’on n’est pas morts,
    Dites leur, nous ne voulons plus porter vos chaînes , ni vivre dans vos prisons,
    Dites leurs, que votre combat est pacifique , partez pendant qu’il est encore temps,
    Faites leur entendre ce cri de coeur  » dégagez maintenant » !!!!
    Ainsi le cours du fleuve de la révolution sera remis à la place, qu’il n’aurait jamais du quitter et nos martyrs pourront enfin reposer en paix , en constatant que leur serment est exaucé.

    Radia
    2 mars 2019 - 18 h 27 min

    Il y a trop de remue-ménage ces deux derniers jours… n’est-ce pas ? Il faut s’attendre à de grands changements. Même ou… aïe aïe s’est disputé avec son bras droit. Il n’y a pas de fumée sans feu. C’est l’évidence même ! Les marches de rejet du peuple ont porté leurs fruits…
    VIVE LE CHANGEMENT ! IL ARRIVE À GRANDS PAS… INCH’ALLAH !!!
    AMINE YA RABI EL AÂLAMINE…

    Anonyme
    2 mars 2019 - 18 h 23 min

    nous la population on ne sais pas si c est bien boutef qui a limoger ou pas

    TOLGA - ZAÂTCHA
    2 mars 2019 - 18 h 19 min

    EST-CE À DIRE QUE BOUTEFLIKA NE VA PAS POSTULER CETTE FOIS-CI A LA MAGISTRATURE SUPRÊME ? CROISONS LES DOIGTS. MAIS QUELQUE SOIT « X » NOUS AURONS LA RÉPONSE, CE SOIR À MINUIT…

      Anonyme
      2 mars 2019 - 19 h 43 min

      Il tient absolument à finir ses jours sur le Kourssi ! Comment veux-tu donc qu’il ne se présente pas en espérant que… ?! Et même s’il en était complètement inconscient, tu penses que sa hachiyatouhou va lâcher le morceau aussi facilement ?!

      TOLGA - ZAÂTCHA
      2 mars 2019 - 20 h 28 min

      Rectificatif/bien lire :
      « NOUS AURONS LA RÉPONSE DEMAIN SOIR (le, 3 Mars 2019) À MINUIT… ».
      Mes excuses.

    bobrah
    2 mars 2019 - 18 h 10 min

    Quelques observations :
    – Ces gens n’ont honte de rien.
    – Ces Gens pensent ne pas etre redevables au peuple mais a un groupe d’intéret (Leur …). Paris et Washington Probablement.
    – Comme ces gens ont leur avoirs a l’étranger, ce qui veut dire, le monde « Libre » les tient en lesse et …
    – Il ont raison de dire « Main etrangere », sauf que c’est eux-meme cette dite main. Volontairement ou par chantage. (Voir point precedent)
    – Boutef, en ce moment, doit pas distinguer entre la voix des personnes et de l’au-dela, Dire qu’il peut limoger, remplacer, .. Ca ne passe pas.
    – En ce moment ca doit s’agiter pour trouver un autre agent « President » pour assurer la continuité et les interets de chaque puissance (Paris, Washinton et probablement Russe et Chinoise).

    Bref, des vendus, sans colonne vertébrale, sans remords et sans etat d’ame attendent les instructions de leur « maîtres chanteurs » et se font dicter quoi faire pour remettre en marche la machine a pillage et de rapine.

    Anonyme
    2 mars 2019 - 18 h 07 min

    La fin de ce courtisan des pouvoirs qui n a rien à voir avec l ÉTAT ALGÉRIEN et sa Grandeur n est que le juste retour des choses ….Espérons s que le reste suivra très rapidement dès le 19 Avril . Penser que c est fakhamatouhou qui l a dégommé, c est croire que ce dernier est conscient .

    Amazighkan
    2 mars 2019 - 18 h 03 min

    Bouteflika & co peuvent écarter, écarteler, encarter X ou Y, cela ne change rien au problème. Le peuple ne veut plus de vous, alors partez sans faire de grabuges ! Le peuple vous reproche beaucoup de choses et ne comprend pas et ne comprendra jamais le black out imposé autour des affaires de corruption qui ont jalonné vos 4 mandats successifs.

    Kenza
    2 mars 2019 - 17 h 51 min

    Ils vont tous être remplacés pour leur donner le temps de faire leurs valises…les rats quittent le navire en perdition !

      En nif
      2 mars 2019 - 23 h 46 min

      Non non non ils doivent tous rembourser les milliards de dollars volés placés en France en Belgique au USA et saisir tout les biens et comptes bancaires en algerie et l’emprisonnement pour hautes trahisons savoir vendu le sahara

        anonyme
        3 mars 2019 - 8 h 25 min

        Tu oublies le Canada, la Suisse et l’Espagne !

    G.A
    2 mars 2019 - 17 h 41 min

    Ce n’est qu’un fusible qui a sauté. Or, le peuple, par ces manifestations très PACIFIQUES, veut une coupure du courant…

    Anonyme
    2 mars 2019 - 17 h 39 min

    On ne veut pas d’un président absent et muet.
    Non au 5eme mandat

    elhadj
    2 mars 2019 - 17 h 37 min

    quelle honte , quelle humiliation,quel mépris; quelle injure pour EL FAKAKIR , l on se demande s il a un tant soit peu de dignité humaine en étant traité et jeté de la sorte.celui qui est désigné a sa place porte en effet le nom de la colère largement et massivement exprimée par le peuple.

      Anonyme
      2 mars 2019 - 19 h 55 min

      Il l’envoie au casse-pipe. Il est pour le moins très étrange que le clan ne choisisse pas un des leurs, issue de leur région, pour ce genre de missions casse-cou.
      Les leurs, ils préfèrent leur réserver les postes clés, de prestige, de décision, de souveraineté et notamment ceux qui… rapportent !

    Anonyme
    2 mars 2019 - 17 h 37 min

    Ils vont le présenter comme candidat en alternative à bouteflika qui va se retirer dés 20 heures today!

      Bahri
      2 mars 2019 - 21 h 30 min

      Not today dear friend but tomorrow (03/03/2019) at midnight

    Anonyme
    2 mars 2019 - 17 h 33 min

    NON AU 5 EME MANDAT AVEC OU SONT VOS CLOWNS

    Tredouane
    2 mars 2019 - 17 h 30 min

    Une Persistance à l encontre de la volonté de la Nation Algérie; Mr Le Président vous devriez pensé à la postérité en tant qu’Homme de Paix en tant qu’Homme qui disais quant la NATION souhaitera mon départ je le ferais,il est temps.
    Ceux qui vous poussent aujourd’hui à ce mondât son tout simplement des opportunistes très dangereux pour la Nation en ces heures décisifs.
    La Nation loin des revendications sociales et/ou partisanes réclame la sauvegarde de l’État par des Hommes d’ETAT intègres et dévoue à l’esprit fondateur de la Nation Algérie.
    Comme l’a dit Mr Boumedien dieu ait son âme l’Algérie EST DEVENU PLUS GRANDE QUE NOUS à son époque ,aujourd’hui et certainement La Patrie est devenu encor plus grande ,elle espère à avoir ça place dans un monde géopolitique qui n’accepte pas les faibles,alors Libérez LA.
    La Nation est déterminé à relevé le défis ,et nul bras de force ne pourra plier ça détermination,pour la Nation Pour La Patrie ,vive L’Algérie SOUVERAINE DIGNE ÉTERNELLEMENT …….

    Anonyme
    2 mars 2019 - 17 h 23 min

    Le peuple attend surtout le retrait de la candidature de Bouteflika.

    Amayas amirouche
    2 mars 2019 - 17 h 21 min

    Cela veut dire que Sellal va se présenter comme candidat après le retrait de Bouteflika dans quelques jours après l’intensification des marches suite au dépôt de sa candidature et la décision du conseil constitutionnel de reporter Sine die les élections

    mergou
    2 mars 2019 - 17 h 08 min

    Je suis tenté de relier certaines informations :
    – Fuite d’une conversation entre Sellal et Ali Haddad,
    – Bouteflika limoge son directeur de campagne,
    – Hassen Khelifati gèle sa participation au FCE
    – Dans son communiqué la DGSN dit que les casseurs ne sont pas des manifestants.
    Je n’en tire aucune conclusion, mais ça donne à réfléchir en attendant d’autres développements.

    Mir
    2 mars 2019 - 17 h 02 min

    Donc Bouteflika, ou ses marionnettistes, maintiennent sa candidature. La cata !

    Massinssa
    2 mars 2019 - 16 h 59 min

    on appelle ca DEMI MESURE ou bien la foutaise ! le peuple les a vomis hier , mais ils s’accrochent , PARTEZ TOUS Y A LES FANTOCHES !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.