Le FLN ne participerait pas à la prochaine élection présidentielle

FLN
Meeting du FLN à la Coupole. New Press

Par Kamel M. – Un membre du directoire du Front de libération nationale (FLN) a affirmé qu’«il n’est pas exclu que le parti ne participe pas aux prochaines élections présidentielles». Hocine Khaldoun a ajouté, dans un entretien accordé à une chaîne de télévision privée, que le FLN ne voit pas l’utilité d’une conférence nationale, lui préférant la constitution d’une commission pour la préparation de l’échéance électorale.

On ne sait pas si Hocine Khaldoun exprimait sa propre opinion ou s’il faisait part d’une décision tranchée au sein du FLN. La dernière sortie du numéro deux du Rassemblement national démocratique (RND), Seddik Chihab, avait, faut-il le rappeler, fait réagir la direction de son parti qui avait qualifié ses propos de «dérapage». Le bras droit d’Ahmed Ouyahia avait déclaré que le quatrième mandat avait été géré par des forces anticonstitutionnelles.

La sortie de Hocine Khaldoun surprend du fait que si le FLN renonce à participer à l’élection présidentielle, cela confirmerait que l’ancien parti unique pourrait cheminer vers la restitution de ce sigle qui appartient à tous les Algériens et dont ces derniers réclament la paternité. Comme elle confirme la fin de l’alliance présidentielle qui sera enterrée après la fin du mandat actuel du président Bouteflika. Ce dernier n’a pas clarifié sa position dans son dernier message, semant la confusion en affirmant qu’il accomplira sa dernière mission jusqu’à la fin, sans préciser s’il compte se retirer le 28 avril ou après la tenue de la conférence nationale à laquelle il a appelé, mais dont la tenue semble compromise.

Le FLN n’en est pas à sa première contradiction. Des déclarations de son coordinateur, Mouad Bouchareb, ont été rectifiées plus d’une fois en s’appuyant sur le sempiternel argument de la «mauvaise interprétation» de propos «mal compris» ou «sortis de leur contexte». Il ne serait donc pas étonnant que les annonces de Hocine Khaldoun soient contredites à leur tour.

K. M.

Comment (25)

    Anonyme
    25 mars 2019 - 20 h 04 min

    c est bien de vouloir anticiper la dissolution mais on aura du mal a vous dissoudre (pas assez de chaux)

    Sprinkler
    25 mars 2019 - 18 h 51 min

    C’est pas dans ses cordes de participer à une compétition électorale, sans doper les urnes ! A l’heure où le peuple fait le procès de ses cinquante années de gabegie et de prévarication, le  » êffélène  » – les deux pieds dans la…poubelle de l’Histoire – bouderait les élections présidentielles ! Qui aurait dit que cinquante sept ans après leur indépendance, les Algériens livreront une deuxième guerre de libération pour s’affranchir de ceux qui la leur ont confisquée !

    BEN
    25 mars 2019 - 16 h 12 min

    SVP OU SVP PAS QUE LE FLN ET SAADANI FERME LEURS GRANDES G… UNE FOIE POUR TOUTE

    FAID
    25 mars 2019 - 11 h 22 min

    Si les dirigeants du FLN, croient qu’ils ne vont pas se mouiller à l’orage qui passe ils se trempe un simple parapluie ne suffit pas.

    Anonimaoui
    25 mars 2019 - 10 h 41 min

    Le fln post indépendance n’a jamais eu de candidat ni de programme présidentiel. Ce groupe d’opportunistes a toujours soutenu le plus fort du moment en s’attribuant son programme pour rester au pouvoir.

    BEN
    25 mars 2019 - 8 h 15 min

    LE SAGE GRAND VOLEUR SAADANI NOUS PROPOSE POUR LES PRÉSIDENTIEL DEUX VOLEURS COMME LUI ET Mr HAMROUCHE PERSONNE ÂGÉE.
    QUE TOUS LES SOUTIENS DE BOUTEFLIKA PRENNE LE MÈME BATEAU POUR

    felahi
    25 mars 2019 - 6 h 38 min

    le sigle fln fait peur

    Anonyme
    25 mars 2019 - 0 h 30 min

    IL N Y A NI KHALDOUN NI HOCINE ,NI GADOUR ,,ARRÊTEZ DE BRASSER DU VENT ,,CASSEZ VOUS ,, VOUS POLLUER ,,,,,,CHERCHER DES TROUS POUR VOUS TERREZ

    Anonyme
    25 mars 2019 - 0 h 17 min

    rusés comme des renards vous avez pris les devants, vous saviez que vous êtes finis et si vous vous étiez présenter ça aurais mis le feu a vos fesses

    IhawHaw
    24 mars 2019 - 21 h 13 min

    Quand le problème veut faire partie de la solution….on est dans une situation ubuesque. Le peuple a bien dit « systéme dégages » « oust » barra sans retour »…et voilà que ces « rêveurs » qui hier poussaient un candidat à être le futur Président pour la 5eme fois (un candidat dans l’ignorance totale qu’il est candidat)…. ces rêveurs se repositionnent pour faire partie de la solution qui doit se faire en dehors d’eux. Le peuple a tiré la chasse d’eau… le débat est clos : au musée le sigle du parti historique dévoyé par une bande de prédateurs partisans de la CHAKARA. Plus personne ne pourra salir le FLN parti de toute une nation.

    BEN
    24 mars 2019 - 20 h 57 min

    PAUVRE FLN AMAR SAADANI SORTI PAR LA GRANDE PORTE REVIENT PAR LA FENÊTRE POUR PRENDRE LE RESTE DE LA CAISSE DU FLN.
    IL REPROCHE A SES AMIS DU FLN LA DÉBANDADE ET IL CROIS QUE SON MAITRE SERA TOUJOURS LA

    13
    Zaatar
    24 mars 2019 - 19 h 14 min

    Au FLN il y a l’art de distiller le doute, c’est des spécialistes. On nous prépare un coup c’est certain. Les deux qui font la paire font la même chose, je parle du FLN et du RND.

    4
    1
    Khorrotov
    24 mars 2019 - 19 h 06 min

    Tous les partis affidés, troufions qui ont été conçus dans la matrice du régime pour se donner une façade démocratique, ne justifieront plus leur existence une fois leur géniteur disparu. C’est aussi simple que cela.

    Anonyme
    24 mars 2019 - 19 h 03 min

    Peut-être que le FLN sera encore là…sous un autre nom !

    Vroum Vroum 😤..
    24 mars 2019 - 18 h 59 min

    FLN ?…Quel FLN !… je crois que pour lui les Carottes sont cuites !… Que le FLN authentique repose en Paix…mais un new FLN avec une moyenne de trente ans d’age , serait une usurpation d’identité ….. Le Peuple Algérien veut tres rapidement un Nouveau Président de la République qui rassemble le Peuple Algérien , pour relancer le Pays , en urgence un Nouveau Président rapidement…car Économiquement parlant le temps devient précieux… Un nouveau Président et nouveau Gouvernement assurerons la stabilité Économique urgente puis sociale…et tout le reste .. Vite un Président !.. Quand au new FLN , le train est passé . .Mes amitiés à FLN authentique , le vrais celui de l’indépendance .

    10
    1
    djomballo
    24 mars 2019 - 18 h 58 min

    Après tout ce désastre, il peut encore y avoir des gents qui voteraient pour le FLN ou le RND ?
    Le FLN sa place est au Musé et nulle part ailleurs.

    13
    1
    MELLO
    24 mars 2019 - 18 h 49 min

    C’est une évidence , en ces temps de révoltes populaires . Ils savent que le temps des magouilles est bel et bien fini. Le FLN doit cesser d’activer ou revenir à cette organisation qu’est l’ONM Organisation des Moudjahiddines. N’oublions pas sa photocopie le RND lequel aussi doit se dissoudre dans tous ces mouvements de contestations.

    10
    DZA
    24 mars 2019 - 17 h 38 min

    Les partis au pouvoir, autant que les barons du système savent pertinemment que leur temps est compté.
    Ils ont très bien compris que le peuple est déterminé, et que le démantèlement du régime est inévitable. L’histoire des peuples est pleine de situations similaires.
    Si nous entendons de plus en plus de sons de cloches différents des membres d’un même parti, cela démontre tout simplement qu’il n’y a plus de cohésion au sein du parti et qu’il est en train de s’effriter. Pouvait-il en être autrement par ailleurs ?
    Le peuple s’est exprimé, le monarque a abdiqué, que peut bien faire sa caste ?
    Chaque vendredi, on découvre la présence d’opportunistes et de larbins du système parmi les manifestants.
    La récente déclaration du maire d’Alger est très significative.
    Le train est en marche…

    10
    maori
    24 mars 2019 - 17 h 02 min

    Voilà une prudente décision. Ils savent que le fln vit ses derniers moments politiques et qu’il n’a plus aucun avenir. La nouvelle constitution devra interdire tous les partis dont les sigles ou symboles ressemblent ou rappellent une organisation ou un parti ayant pris part à la guerre de libération.

    14
    1
    c'est tout le FLN qui parle ou un membre ?
    24 mars 2019 - 16 h 55 min

    Monsieur Kamel M. auteur de l’article, entre le titre et le contenu de votre article, il y a un gouffre ! D’abord c’est .. »un membre du directoire du Front de libération nationale  » qui parle et non la direction du FLN par la voix de son secrétaire général ! OK !

    14
    Chelabi
    24 mars 2019 - 16 h 52 min

    C’est normal, leur président Bouteflika l’a déjà annoncé. Donc ce que le FLN répète aujourd’hui, c’est simplement l’écho d’une annonce d’il y a 10 jours. Le FLN est une caisse de résonnance. Ca prend du temps pour relayer les messages de FAKHAMATOUHOUM.

    8
    1
    Anonyme
    24 mars 2019 - 16 h 48 min

    Savent ils seulement au FLN d’en haut sur quoi repose l’idéologie de ce parti ? Moi je pense que les militants sincères de ce parti devraient se réunir en congrès pour chasser tous les caciques désignés par le pouvoir, élire leurs chefs et repartir sur des bases saines: refonder un parti socialiste qui continue la voie suivie jusqu’à présent au service des plus démunis. Nous avons 57 ans de pratique socialiste, patriotique, anti impérialiste et anticolonialiste, de soutien à la Palestine et au Polisario, les voilà nos constantes nationales et cela doit continuer, les innombrables drapeaux brandis par nos manifestants en font foi. Je ne conçois pas une Seconde République autrement.

    7
    9
    Anti khafafich
    24 mars 2019 - 16 h 47 min

    On vous a assez vu, Disparaissez! Le FLN au musée du moudjahed

    20
    3
    Anonyme
    24 mars 2019 - 16 h 33 min

    …mais il faut aussi rendre compte de toutes les richesses dilapidées …ect …

    23
    2
    Khitri
    24 mars 2019 - 16 h 28 min

    c’est le glorieux peuple algérien qui décidera le 18 avril 2019

    18
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.