Ouyahia contre-attaque et limoge Seddik Chihab du RND

seddik Ouyahia
Seddik Chihab. D. R.

Par Hani Abdi La guerre entre Ahmed Ouyahia et son désormais ex-bras droit, Seddik Chihab, semble ouverte. Le secrétaire général du RND, qui a réuni le bureau national du parti, s’est définitivement séparé de son bras droit et porte-parole du parti, limogé du bureau national.

La direction nationale du RND, sous la présidence d’Ahmed Ouyahia, a également décidé de traduire Seddik Chihab devant la commission de discipline. Cette décision intervient au lendemain de l’appel de Seddik Chihab, au nom du bureau d’Alger du RND, au départ immédiat d’Ahmed Ouyahia de la tête du parti. Seddik Chihab a affirmé dans une déclaration du bureau d’Alger du RND de l’engagement du processus de redressement du RND qui passerait par la démission de l’actuel secrétaire général.

Pour Seddik Chihab, il y va de l’intérêt du RND et du bien de ses militants. Le bureau d’Alger du RND a décidé, dans ce contexte, et afin de hâter le départ d’Ouyahia, de geler, dès à présent, son affiliation à Alger et de mobiliser tous les militants du parti à Alger pour remettre le RND sur les rails.

Dans un précédent article, nous avons fait état de la démarcation étrange de Seddik Chihab de la ligne traditionnelle du parti en s’attaquant de manière virulente au «système Bouteflika».

Seddik Chihab avait pris ses distances avec Ahmed Ouyahia dès sa démission du gouvernement suite à l’annulation de la présidentielle et au renoncement de Bouteflika au cinquième mandat. Usant d’un verbe acéré, Seddik Chihab est allé jusqu’à qualifier le système Bouteflika de cancer qui ronge le corps de l’Algérie. Ce qui lui a valu une sévère mise au point de la direction du parti.

En s’élevant contre son  chef, Seddik Chihab se place du côté des militants mécontents du parti qui sont nombreux. La bataille risque d’être dure entre ces deux hommes forts du parti.

H. A.

Comment (24)

    kad
    9 avril 2019 - 13 h 55 min

    Ceux qui n’ont pas eu le courage de leurs opinions avant et changent aujourd’hui, ne sont que des caméléons, des khobzistes invétérés qui mange à tous les râteliers pourvu qu’il y ai quelque chose à grailler. Le roi est mort vive le roi! Madhlouline va!

    Saadi
    9 avril 2019 - 13 h 25 min

    Pour mr Ouyahia il n’a jamais commander ou gérer une situation au gouvernement c’était son excellence le roi Abdeaziz Bouteflika au debut et depuis son AVC c’est son frère qui prend les règnes; ca tout le monde le sait bien que soit les politicards ou les soit disant intellectuels.Monsieur Ouyahia savait que cela ne va durer éternellement et que son heure viendra , malgré que le clan Boutef ne porta jamais Ouyahia dans leurs cœur au contraire il le reprocha du cercle pour mieux le contrôler. Monsieur Ouyahia le savait mais pour lui la fin justifie les Moyens.La diabolisation de monsieur Ouyahia, elle gérer et entretenu par L’arabie saoudite et les emirats et le quatar ;pour ces etats il n’accepterons jamais un President Algerien Kabyl avec leurs argents ils achètent les Americains ,les francais tout le monde.Pour moi pour que le HIRAK gagne du temps et avance dans le droit chemins doit se structurer et s’organiser et avoir des représentants au niveau de chaque willaya; il n’y a pas une seul qui n’a pas des gens instruits et cultives.

    Hchicha Talbaq M'iicha حشيشة طالبة معيشة
    9 avril 2019 - 12 h 01 min

    En plus de cette rage contre ces pions du systeme, il faudrait combattre un fléau horrible que nous connaissons depuis belle lurette : à savoir le copinage et la corruption. Et ceci nous concerne TOUS.

    C’est devenu une gangrene dans tout le Pays….

    A bonne entendeur,,,

    1
    1
    Djazairi Horr
    9 avril 2019 - 11 h 22 min

    Bien que je ne porte pas ouyahia au cœur, mais bien fait pour ce lèche- bottes qui faisait l’éloge de son maître quand tout le monde s’en plaignait, car en ce moment là il tirait profit de sa proximité du SG du RND et non moins premier ministre, pour se servir.
    Nous rappelons à cet opportuniste ses prises de positions au sein du RND et pour le cinquième mandat quand il criait à qui voulait l’entendre que seule la reconduction de Boutef sauverait l’Algérie et que maintenant, il se met du côté des protestataires.
    Les larbins de ce genre on en connait, le mieux pour lui c’est de s’éclipser et se faire oublier, sinon on mettra au grand jour ce que beaucoup ignorent.

    Mohamed Dahmani
    9 avril 2019 - 7 h 55 min

    C’est l’arroseur arrosé.

    Nasser
    8 avril 2019 - 22 h 04 min

    Donc un opportuniste qui ne mérite pas la confiance!

    Louenes
    8 avril 2019 - 22 h 02 min

    deux lécheurs de bottes, deux magouilles qu’ils se déchirent entre eux. seulement Gaid Salah démontre sa faiblesse devant toutes cette mafia qui a spolier toutes les richesses du pays aux coté du clan Bouteflika. Qu’est ce qu’il attend au lieu de les arreter et de les mettre en prisons ou en résidence surveillée avant de les remettre entre les mains de la justice. Ce n’est pas normal que Gaig Salah laisse en liberté des gens comme Ouyahia l’homme aux 1000 Bus, des entreprises au nom de son fils et de sa femme il y a un grand louche dans ce qui se trame dans les coulisses.

    Nationfirst
    8 avril 2019 - 21 h 34 min

    Ouyahia est le No 1 des politicards vendus asans scrupules. Au moment où beaucoup de journaux faisaient sa promo pour être le prochain President, j’étais de ceux qui disaient il est honni par le peuple.
    Pourquoi?Parce que il n’a jamais pris de décisions et n’a aucun courage.
    Bouteflika s’est trompé, cela veut dire qu’il prenait au moins des décisions et ensuite il a démissionné.
    Chadli a démissionné, Zeroual a démissionné mais Ouyahia limoge un autre vendu.
    Voilà l’appréciation de celui qui avait le pouvoir réel ces dernières années.

    3
    1
    RODEO
    8 avril 2019 - 21 h 20 min

    THE ROBBER ROBBED !!!

    Anonyme
    8 avril 2019 - 21 h 05 min

    …. Ceux qui hier encore, poussaient des cocoricos du haut de leur tas de fumier, se donnent aujourd’hui en spectacle, ) coup de becs violents….Affligeant de voir la valetaille se crépir le chignon après la débâcle humiliante de leur maître

    anti menteurs
    8 avril 2019 - 20 h 43 min

    Bien fait pour ce caméléon ,sans scrupule, qui veut se faire une virginité et endosser toute la responsabilité à Ouyahia. c ‘est ça la politique du FLN et du RND ,ils sacrifient la tête pour rebondir et soutenir le pouvoir du moment. le roi est mort,vive le roi. le pouvoir qui sera issu de mouvement pour le changement doit dissoudre tous les partis praasites de l’alliance honteuse et inscrire l’opportunisme comme délit passible de la prison qui peut aller jusqu’à 10 ans de prison. …

    Mimi
    8 avril 2019 - 20 h 08 min

    Que Chihab restitue les terrains de kouba.

    REDA
    8 avril 2019 - 20 h 05 min

    On n’en a rien à … de vos querelles internes. Seule la situation de sortie de crise pour le peuple nous intéresse pour l’instauration de la REPUBLIQUE DU PEUPLE ! .

    Kenza
    8 avril 2019 - 19 h 45 min

    Ouyahia limoge Chihab et le peuple va limoger Ouyahia !

    2
    1
    Anonyme
    8 avril 2019 - 19 h 41 min

    Un clou chasse l’autre!

    Med
    8 avril 2019 - 19 h 35 min

    Ouyahia n’est pas en prison?????? I control toujours le parti qui a ruiner l’Algérie ?? Ou est Gaid Salah? Ou est la justice?? C’est grave

    3
    1
    maori
    8 avril 2019 - 18 h 17 min

    ouyahya persiste et veut rester vivant politiquement. Il se trémousse encore et encore faisant mine que le peuple va l’oublier et qu’il s’en sortira. Il doit penser fortement que le système mafieux auquel il a appartenu et qu’il porte dans ses entrailles va se régénérer tel l’hydre à sept têtes. C’est un homme aux abois et pour celà il est très dangereux. ,Il faut l’annihiler au plutôt……

    19
    5
    صالح/ الجزائر
    8 avril 2019 - 17 h 50 min

    qu’ils s’entretuent entre eux ! , ces opportunistes , ces hypocrites , ces menteurs , ces voleurs … et ces brosseurs .

    26
    2
    Apache
    8 avril 2019 - 17 h 47 min

    Qu’ils s’entre déchirent entre eux avant de partir définitivement avec la dissolution du RND que le peuple revendique.

    23
    3
    Vroum Vroum 😤..
    8 avril 2019 - 17 h 25 min

    Le Peuple a parlé , et Mr Ouyahia ferraille pour rester Chef du RND que le Peuple rejette . .Ex multi Premier Ministre , Mr Ouyahia s’accroche !.. Écoutez le Peuple !… Le Style de Macron ! qui refuse d’écouter le Peuple …. Sans le Peuple vous êtes rien ..

    21
    2
    El Hawess
    8 avril 2019 - 17 h 01 min

    Le combat de deux poules mouillées, un commis des Bouteflika, contre un lécheur de pompes résultat match nul comme Eux, comme Ouyahia ne peut pas prendre de décision, il lui faut un tuteur comme Said Bouteflika son ex maître, et Mr Chiheb recherche une place de meneur malgré lui, deux produits fabriquer par un système corrompu

    28
    2
      صالح/ الجزائر
      9 avril 2019 - 7 h 58 min

      M. Shihab, dont la conduite traitre est plus perfide que le comportement de son patron , connu par ses sales missions , est à la recherche non seulement d’un rôle de meneur , mais d’un maître puissant à servir afin de réserver une place de choix , très proche de la nouvelle future mangeoire en perspective , et qu’il n’arrive pas pour son malheur à attirer son attention.

    bozscags
    8 avril 2019 - 16 h 41 min

    on s’en …

    16
    1
    Chelabi
    8 avril 2019 - 16 h 20 min

    L’heure est au crêpage de chignons au RND. En attendant l’apoptose!

    21
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.