Hassan Aribi annonce le départ imminent de Bensalah, Belaïz et Bedoui

Bensalah Gaïd-Salah
L'armée va-t-elle lâcher Abdelkader Bensalah ? PPAgency

Par Kamel M. – Le député islamiste Hassan Aribi annonce le départ imminent d’Abdelkader Bensalah, Tayeb Belaïz et Noureddine Bedoui. Il serait question de décisions importantes qui seraient annoncées par le chef d’état-major de l’ANP, le général Ahmed Gaïd-Salah, en visite d’inspection actuellement dans la 4e Région militaire.

Hassan Aribi, qui semble être bien informé, use d’un ton affirmatif, en soutenant que l’armée aurait décidé de prendre en considération les exigences des manifestants qui réclament la démission immédiate de tous les responsables «hérités» de l’ère Bouteflika, notamment le chef de l’Etat provisoire, le président du Conseil constitutionnel et le Premier ministre.

Abdelkader Bensalah incarne la continuité de l’Etat en sa qualité d’ancien président du Conseil de la nation et de fidèle soutien au président démissionnaire Abdelaziz Bouteflika, tandis qu’il est reproché à Tayeb Belaïz de ne pas avoir réuni les membres de l’organe juridictionnel suprême pour constater l’empêchement dès l’appel du chef d’état-major de l’ANP à l’application de l’article 102 de la Constitution. Pour sa part, le successeur d’Ahmed Ouyahia peine à tenir le cap à la tête d’un gouvernement décrié et rejeté par les citoyens. Imposé par Bouteflika la veille de sa démission précipitée, ce dernier laisse ainsi derrière lui un cadeau empoisonné qu’aucune institution ne peut démettre tant que le nouveau président de la République ne sera pas élu.

Le député d’Abdallah Djaballah n’explique pas dans quelles circonstances ni en vertu de quelle loi les trois responsables politiques seraient poussés vers la porte de sortie. La démission de Bensalah et de Belaïz a déjà été évoquée comme un cas de figure à ne pas exclure pour permettre à l’armée de «ne pas s’écarter de la Constitution» et d’agir après que les deux personnages de l’Etat en charge d’assurer la période de transition jusqu’à la tenue de l’élection présidentielle auront quitté leurs fonctions provoquant ainsi un vide institutionnel.

Le chef d’état-major de l’ANP devra prononcer un discours très attendu à partir d’Ouargla. Il pourrait, en effet, faire des annonces importantes contrairement à sa dernière sortie à Oran où il s’est contenté de rappeler que l’armée se tenait aux côtés du peuple et qu’elle ne dérogerait pas à la Loi fondamentale.

K. M.

Comment (49)

    elbior
    18 avril 2019 - 17 h 28 min

    Cet Aribi pense obtenir le prix de la majestueuse CHITA EN OR.

    جندي_مجهول
    17 avril 2019 - 9 h 42 min

    Nous n’avons cessé de demander aux 3 B de déguerpir au plus vite. Maintenant, voilà une personnalité politique respectable et respectée qui nous annonce la BONNE nouvelle: un des 3 larrons vient juste de jeter l’éponge. Bon débarras ! Non je ne pleure pas son départ.
    Malgré ça, on est TRÈS malheureux sur ce site. L’auteur de l’article dit : « en vertu de quelle loi les trois responsables politiques seraient poussés vers la porte de sortie ». Réponse : Voyons, C’est le secret de polichinelle. Tout simplement par l’application de l’article 7, que les élèves des Ecoles Primaires connaissent maintenant par cœur.
    D’autre part, on remarque que beaucoup de commentateurs sur ce site sont encore plus malheureux, très malheureux. Ils ont une trouille inavouée. Raison : l’information rapportée est entachée d’une couleur politique, désagréable pour eux. Et soudain, on invoque la peur du vide constitutionnel comme si le slogan farfelu « DÉGAGEZ TOUS » (tel quel), pale synonyme de l’anarchique NI DIEU MAÎTRE, allait nous meubler le pays et construire une nation.
    (…) Après avoir mangé à tous les râteliers, aboyé pendant des lustres et prêcher dans le désert a un peuple qui les a toujours désavoués, les mêmes forces civiles qui ont avorté le processus électoral en 1992 sont toujours là, aux aguets, à l’œuvre pour causer le chaos et même mettre tout le pays à feu et à sang, pour peu qu’elles essuient le moindre revers aux élections. AVEC UNE ATTITUDE PAREILLE, CES FORCES IGNOBLES SONT VOUÉES A UN ÉCHEC ÉLECTORAL CERTAIN. J’espère me tromper LOURDEMENT, malheureusement beaucoup d’indices évidents sont là pour corroborer cette thèse.
    NB : il nous reste 2 autres B à chasser et une république à construire. VIVE L’ALGÉRIE VRAIMENT PATRIOTIQUE.

    Anonyme
    16 avril 2019 - 19 h 15 min

    Erdoghan n ‘est pas un dictateur il a eté elu loyalement plusieurs fois il a fait de son pays une puissance ecomomique et politique il est respecté dans les concerts des nations ,sa diplomatie est presente dans tous les conflits ,il fait partie du groupe des 20 etats puissants,il vient d ‘humilier la france et de denoncer ses crimes commis en algerie et au ruwanda lors d’une rencontre des etats de l ‘otan alors que les responsables algeriens n ‘osent meme pas souffler un mot et demander à la france de reconnaitre les massacres

    2
    1
    Kamel.M,soyez professionnel
    16 avril 2019 - 17 h 00 min

    Kamel.M,soyez professionnel et prenez la toute neutralité dans vos rapport et ecris sauf si vous representez un courant idiologiqueet militez dans un parti alors dites le franchement et faites le dans un les regles en viguer pas dans ce metier de journalisme qui demande seulement le professionnalisme et l’objectivité!par conséquent vous vexez le lecteur qand vous disez « le deputé islamiste » et plus loin le « député de djballah » au lieu de dire le « député algerien »ou le « député de al islah »ou je ne sais quoi sans plus!!!!!!!
    Tu sais?moi je ne suis ni laic ni islamiste mais tt simplement citoyen algerien sans idiologie!et meme si j’en ai je la garde pour moi,il faut que tu saches que les islamistes sont une composition importante de la societé algerienne!et meme si tu veux les critiquez tu peux les critiquez plus tard quand il yaura une vraie democratie mais maintenant dans ces circonstances qui nous obligent a assembler et unifier tous nos efforts a batir cette nouvelle republique democratique!multiculturel et multi-idiologique!!sans aucune confrontation !!!!!!sans ca on reste toujours dans l’exclusion et la confrontation!

    15
    3
      C VRAI !
      16 avril 2019 - 18 h 38 min

      Ce que vous venez soulever dans votre post ci-dessus est malheureusement source de beaucoup de nos maux. Je pense que certains journalistes utilisent leur profession pour semer la discorde au lieu d’informer. Question a 2 sous pour les managers de ce site : pourquoi est-que l’option « J’AIME » est désactivée sur ce dernier post ? Ça me rappelle les votes où n’avait droit qu’à une « unique option ».

      12
      2
    Anonyme
    16 avril 2019 - 16 h 06 min

    on apprends chaque jour!.un minable regionaliste nous donne des informations. tant que les personnes comme lui parlent, je serai toujours pessimiste quant a l’avenir de notre patrie…

    15
    2
    Zenaty
    16 avril 2019 - 14 h 44 min

    Pour une fois que les Militaires qui sont Aussi des Citoyens et des Citoyennes des Appelés, Nous sommes dans la Transitions Populaires et Nous Avons de L Expériences. Le Système où les Symboles du Sérail, ne sont plus en Odeurs de sainteté, Nous sommes Un peuple Révolutionnaires Qui a vont Soutenue tous les Mouvements de Libérations.. MAIS MAINTENANT.. ILS. Faut S occuper de Notre Maison L Algérie avant Tout… DÉMOCRATIE, LIBERTÉ, RESPECT. UNE ALGÉRIE PLURIELS AVEC SES ENFANTS TOUS SES ENFANTS ENSEMBLES… UNIS

    16
    1
    Mazouzi Ali
    16 avril 2019 - 14 h 28 min

    Ce lèche-botte d’Erdogan ouvre sa sale gueule aujourd’hui pour montrer à la fière et belle population Algérienne ce qu’elle doit faire, ou bien veux-t-il prendre la machine en marche pour se faire une légitimité!
    Attention, tous ces crapauds qui se drapent derrière l’islamisme hypocrite et assassin d’Erdogan au Qatar et ailleurs, ne sont là que pour profiter de la situation et essayer de séduire les naïfs. A T T E N T I O N.
    Nous peuple fier de sa révolution et de ses martyrs « Allah Yarhamhoum » ainsi que, les enfants de cette belle Algérie, nous savons à qui nous avons affaire. Quand aux cadavres de l’ancien régime, ils doivent disparaître quelque soit X et sans négociation.
    Vive l’Algérie avec ses femmes et ses hommes…Inchallah cette fois-ci on remettra les pendules à l’heure Ya Rab.

    26
    5
      étonné
      16 avril 2019 - 14 h 53 min

      identifier vous on vous reconnaîtra si vous n’êtes pas a la solde de celui qui vous pousse à exclure une grande frange de la nation afin d’avoir la voie balisée à vous seuls et vos mentors d’occident.

      7
      9
    Anonyme
    16 avril 2019 - 13 h 45 min

    On dirait que le bonhomme est en train de dire vrai.
    On l’esoere en tout cas.Maus attention, pas de parti politique confessionnel dans la nouvelle constitution, le wahhabisme et son dérive le salafisme, non.
    Ceux qui veulent vivre comme les bédouins des pays du golfe et aller compter les grins de sable avec eux n’ont qu’ à y aller.
    En Algérie, on a un islam humaniste, ouvert et tolérant à restaurer, celui qui avait prévalu jusqu’au début des années 1980.
    Celui qui se traduisait dans la vie et les actes de tous les jours, une morale du comportement et pas les barbes de trolls et les tenues de chauves souris.

    22
    3
    Lghoul
    16 avril 2019 - 13 h 33 min

    Quel est le role de bensalah au juste ? Il ne parle pas, il ne fait rien et on ne le voit plus.
    Voudrait-il pas hasard devenir un fakhamatouhoum bis ?
    Ils commencent vraiment a avoir des habitudes.
    Apparemment il est « président » mais qui ne fait rien.

    10
    2
    Felfel Har
    16 avril 2019 - 13 h 31 min

    Aribi fait sans doute partie de ces militants du FIS qui ont vu le signe « Allah » apparaître sur un nuage au stade du 5 Juillet. La télé nous les a montrés, sanglotants et tétanisés par la « Mou3djiza », véritable supercherie sortie de la calotte de Madani et Belhadj.
    L’annonce qui vient d’être faite par Aribi, procède la même arnaque: faire croire qu’un ange lui aurait apporté la révélation en lui chuchotant ce secret bien gardé par le Divin. En vérité, il enfonce des portes ouvertes, les 3 B partiront tôt ou tard. C’est inéluctable et tous les Algériens le savent.
    D’autres mystificateurs vont lui emboîter le pas pour faire parler d’eux/d’elle (Naïma S).

    20
    3
    Anonyme
    16 avril 2019 - 12 h 54 min

    Wech c’est l’axe Turquie-Qatar qui a gagné.
    C’est quoi ce charabia. Qu’on mette ce l’Aribi en prison.

    19
    3
    Anonyme
    16 avril 2019 - 12 h 09 min

    Les islamistes qui nous annonces  » de sources officiel » que, un remaniement est imminent !
    Alalalaaa, nous sommes cuits

    18
    4
    Karim
    16 avril 2019 - 12 h 09 min

    L’armée devrait surtout lâcher Gaid Salah.
    Bensalah n’est là que pour 3 mois et c’est parce que la constitution l’exige.
    Toute la différence est là.
    Nous avons critiqué nos dirigeants parce qu’ils bafouaient les lois, ne soyons pas comme eux!
    Rajeunissement vite, vite et vite!

    18
    9
    DYHIA-DZ
    16 avril 2019 - 12 h 07 min

    Les Algériens ne veulent plus de traitres au service de leurs maitres.
    L’Aribi , tu dois dégager aussi.
    Va travailler chez ton Erdogan.

    31
    6
    Argentroi
    16 avril 2019 - 11 h 56 min

    Hassan Arribi dans le secret des dieux ! Sil est bien au courant de ce qui se décide au sein du sérail, il n’est pas étonnant qu’il devienne à l’avenir le porte-parole d’un courant politique créé de toutes pièces pour jouer le rôle d’interlocuteur ! En somme, h’na fi h’na !

    16
    1
    Kahina-DZ
    16 avril 2019 - 11 h 48 min

    Et voilà les DAECH des années 90 qui s’accaparent de l’information et de la voix du peuple.
    Que cet intégriste nous annonce la nouvelle, c’est un mauvais signe.
    Il serait possible que l’Aribi aurait été réactivé pour discréditer l’ANP/Gaid Salah.

    27
    2
    SaidZ
    16 avril 2019 - 11 h 46 min

    par le peuple et pour le peuple……….toutes nos mairies portent cette enseigne en gros caractère arabe, finalement ce n’était que du pipeau!
    Que des paroles, que des cadres, que des discours fastidieux et répétitifs. Des décisions qui concernent le pays entier se prennent dans des casernes devant des militaires….

    6
    1
    Kenza
    16 avril 2019 - 11 h 07 min

    Que ça soit Mr Aribi qui vient nous annoncer ce que tout le peuple attend, c’est qu’il y a anguille sous roche.

    Mr Aribi, ce que le peuple désire éminemment, c’est que, avec la majorité des députés khobzistes, corrompus et de la chkara , vous dégagiez en même temps que clan mafieux au pouvoir !
    Laissez la place aux députés patriotes que le peuple aura véritablement choisis pour parler en son nom.

    DÉGAGEZ TOUS !

    35
    5
      Kenza
      16 avril 2019 - 13 h 14 min

      « Le régime dictatorial d’Ankara donne des leçons de démocratie aux Algériens »

      J’avais raison. Il y avait bien anguille sous roche !
      Quand le loup islamiste d’Ankara parle, le loup islamiste de chez-nous sort du bois pour faire résonner la voix de son maître.

      17
      2
        azer
        16 avril 2019 - 19 h 13 min

        Erdoghan n ‘est pas un dictateur il a eté elu loyalement plusieurs fois il a fait de son pays une puissance ecomomique et politique il est respecté dans les concerts des nations ,sa diplomatie est presente dans tous les conflits ,il fait partie du groupe des 20 etats puissants,il vient d ‘humilier la france et de denoncer ses crimes commis en algerie et au ruwanda lors d’une rencontre des etats de l ‘otan alors que les responsables algeriens n ‘osent meme pas souffler un mot et demander à la france de reconnaitre les massacres

        5
        4
    Tin-Hinane
    16 avril 2019 - 11 h 06 min

    On est pas mal barrés si ce sont les islamistes qui nous annoncent les nouvelles! Et comment il le sait lui ?
    Je pensais vraiment qu’après tous les crimes qu’ils avaient commis les islamistes se tairaient à jamais et ben non je me trompais, ils sont toujours là fiers d’eux à claironner les nouvelles sur le gouvernement, quel monde!

    40
    7
    Ne complicons pas la tâche à nôtre armée
    16 avril 2019 - 10 h 35 min

    Moi la chose qui me fait peur.
    C’est que quand ces trois pieds nickelés seront viré en attendant de subir la visite des inspecteurs contrôleurs comptables du fisc qui procéderont à un dépouillage aux peignes fin de tout leurs biens et fortune en algérie et en occident et aux maroc.
    Le VIDE INSTITUTIONNEL me fait peur.
    C’est presque comme un avion sans pilote.
    D’accord il y a l’armée qui veille au grains.
    Mais elle est déjà très très sollicité sur les terrains d’opérations aux frontières à l’intérieur des frontières par toutes ces ordes de takfiristes , de bandit de grand chemin , par les services d’espionnage Mossad CIA et autres appellations.
    Par Marouki qui ne souhaitent que de nous voir agonisant et sans compter tout ces politiciens affairistes maires et autres pris la main dans les pots de confitures .
    Qui leurs seul salut et espoir de s’en sortir est de créer une Fitna en algérie.
    Ils pourraient tous prendre la poudre d’escampette ni vue ni connu vers l’étranger.
    LE VIDE INSTITUTIONNEL le plus court possible sera le mieux.

    27
    11
      Kenza
      16 avril 2019 - 12 h 25 min

      De toutes les façons, l’Algérie ne va se retrouver dans une situation pire que celle avec une mafia au pouvoir qui s’est attelée à détruire le pays en instituant la corruption comme mode de gouvernance et en faisant sienne la stratégie: DIVISER POUR RÉGNER !
      De la présidence jusqu’au petit chef de l’APC en passant par les ministres, les walis, les députés, les responsables du service public, les chefs d’entreprises privées, le procureur de la république, les juges, les responsables du Trésor Public, la Banque d’Algérie (qui est d’ailleurs à ce jour sans gouverneur), la police et même le Conseil Constitutionnel….tout fonctionne par la corruption et sur ordre de FAKHAMATOU3OU. Il a d’ailleurs mis une partie de responsables de l’armée sous ses ordres afin de diviser la seule institution toujours debout et qui est la garante de la stabilité et de la sécurité du pays.
      De plus, en dégageant cette mafia au pouvoir, il y a toujours un moyen d’éviter un vide institutionnel. Il n’ y aura pas la chute de l’état. Au contraire, après avoir été gravement malade des virus de la corruption et de la division, grâce au peuple uni et pacifique, l’état algérien va se rétablir et continuer à vivre plus fort que jamais. Même le peuple qu’il a toujours méprisé et qu’il a voulu détruire en le divisant, n’a jamais autant été fort que lorsqu’il s’est décidé à s’unir pour sauver la patrie. Uni par une seule voix: SYSTÈME DÉGAGE. Uni par une seule voie: LA VOIE PACIFIQUE !
      Comme dit le proverbe: Ce qui ne te détruit pas te rend plus fort !

      10
      3
    ZYGOMATIQUE
    16 avril 2019 - 10 h 29 min

    Est-il dans le secret des dieux ou l’a-t-il lu dans sa boule de cristal?

    18
    6
      Algerien Pur Et Dur
      16 avril 2019 - 18 h 46 min

      Ni l’un ni l’autre. Ce sont des flash news qui lui sont delivres de Turquie, pays de ses maitres.

      6
      1
    Iwen
    16 avril 2019 - 10 h 12 min

    Bon sang, ce qui est en train d’arriver à l’Algérie est un cas d’école extraordinaire que les générations futures vont se faire plaisir de décortiquer jusqu’à la dernière pièce détachés !!

    Dieu merci, que ces hommes politique (civiles !) ont derrière eux une institution (militaire) qui vielle aux grains !

    21
    5
    CherMonsieur Kamel M
    16 avril 2019 - 9 h 50 min

    Monsieur Kamel M. auteur de l’article est-ce que j’ai bien compris que par cette phrase, je vous cite :.. »le député d’Abdallah Djaballah n’explique pas dans quelles circonstances ni en vertu de quelle loi les trois responsables politiques seraient poussés vers la porte de sortie » .. qu’il est , par déduction de cette phrase là, contre la démission de Bensalah, Belaïz et Bedoui ! Monsieur Kamel M. moi j’aime bien les choses dîtes clairement par a+b. Si c’e n’est pas le cas, dîtes le nous clairement en tant que journaliste ! Mes respects de lecteur et d’internaute !

    15
    2
    daro
    16 avril 2019 - 9 h 42 min

    Cet extrémiste proche du FIS criminel me donne la gerbe…Il a une haine sans mesure à l’encontre des femmes, j’espère qu’après se débarrasser de ce système pourri, le peuple saura nous rendre notre islam de tolérance et de Tassamoh, j’espère que la femme sera libre comme l’homme et qu’elle sera responsable de ses actes devant la loi et devant die et non pas devant un mari ou un frère une tribu.., et qu’elle ne sera plus jamais une Mimeure éternelle.. j’espère qu’on bâtira un pays musulman des libertés et de démocratie… j’espère que ces islamistes voleurs de notre religion disparaitront à jamais de nos coeurs et leurs idées disparaitront de nos têtes.. J’espère que ce Dream ne deviendra pas un cauchemar…Les islamistes sont très forts pour utiliser la religion pour nous terroriser intellectuellement…Je commence à voir des gens dire ‘Sawtokom amana Tohassabona 3alayhi yawma el Kiyama’, je commence à lire des personnes dire ‘que vas tu dire à Allah si tu ne veux pas d’un état islamiste qui applique selon eux la chari3a », car pour eux l’islam ce n’est que l’application de l’humiliation de la femme, la coupage des mains, la violence contre les gens..etc… ils veulent imposer un l’islam de la colère et de la haine, et on le voit physiquement dans leurs paroles et leurs façon d’être.
    Quand aux remplacements des 3B, l’armée et le système va encore nous choquer en proposant d’autres figures qui viennent de son sein!!! Donc on est pas sorti de l’auberge, et le face-face peuple état major ne sera inévitable, hélas…

    27
    7
      Moderation !
      16 avril 2019 - 21 h 31 min

      Si demain le peuple décide de porter ces « voleurs de notre religion » au pouvoir, qu’allez-vous faire ? Revenir a 1992 ?

    NOVEMBRE
    16 avril 2019 - 9 h 41 min

    MÊME SI C’EST VRAI, IL FAUT S’ATTENDRE A UNE AUTRE ANGUILLE SOUS ROCHE. LES SORTIES DE GAID DEPUIS L’ANNONCE DU 5ème MANDAT NOUS PROUVENT QU’IL FAIT CHAQUE PAS A MOITIE ET A CONTRE CŒUR.
    Nous espérons que l’écrasante majorité au sein de l’institution, qui sont des hommes intègres, vont peser de tout leur poids pour nous éviter le chaos.
    VOS PARENTS ET ANCÊTRES ONT COMBATTU LE COLONIALISME PAR LES ARMES ET Y ONT LAISSE LEUR VIE, LA NATION VOUS COMMANDE AUJOURD’HUI DE SOUTENIR LE PEUPLE PAR LA PAROLE, HAUTE ET FORTE, POUR ACHEVER SA LIBÉRATION.

    21
    3
    Anonyme
    16 avril 2019 - 9 h 25 min

    ne me dites pas que cet intégriste a la solde d Ankara va se transformer en porte parole d un gouvernement fantoche ?

    24
    4
    Karamazov
    16 avril 2019 - 9 h 01 min

    Le proverbe dit : mieux vaut avoir à faire au bon Dieu qu’à ses saints.

    En attendant l’oracle qui parle en son nom et cette démission annoncée autant de fois qu’exigée par le peuple la porte est ouverte à toutes les spéculations.

    Une fois ces trois abcès de fixation évacués que fera-t-on ?

    Moua je persiste et signe, le mouvement populaire qui n’est pas né d’une métamorphose en lui même « teghyir binefsihi » n’a provoqué aucun bouleversement structurel ni déconstruits tous les archaïsmes qui font toujours le système qui encaisse tous les coups qu’on lui a porté.

    Il y a d’abord les habitudes qui reviennent comme une seconde nature et qui n’arrivent pas à dépasser leurs conditionnements.

    Il y a tout le système cognitif , la façon dont le cerveau fonctionne et les comportements dans des situations données: réponses automatiques et réflexes conditionnés. face à ce genre de situation, et on a vu comment dans l’histoire récente de notre piyé.

    Il y a toute l’infrastructure habituée a vivre et siphonner la rente : Entreprises SKD, Import-import de bigoudis, associations, héritiers et ayant droits et clientèles.

    Il y a les partis politiques alliances et oppositions qui n’entendent pas se laisser voler la vedette par une abstraction qui se fait appeler peuple.

    Je ne parle pas de la vermine islamiste qui étonnamment est totalement absente dans le mouvement mais en embuscade prépare son coup de couteau dans le dos du mouvement populaire ou en accord avec lui.

    Dans l’histoire toutes les révolutions ont d’abord déconstruit le système qui régissait leur société de font en comble infrastructure et superstructure de fond en comble et non seulement en changeant de rois. Il n’y pas d’autre analyseur tovarich Abou Stroff.

    La révolution ce n’est pas l’équilibrage du chwari : une cuillerée pour le système une cuillerée pour le peuple.

    12
    3
    Anonyme
    16 avril 2019 - 8 h 44 min

    Ya Mon general,participez a ecrire l histoire de notre pays et declarez l Etat dexception ,suspendez la constitution….dissoudre les 2 chambres… nommez un gouvernement de transition forme uniquement de technocrates propres et competents parmi la societe civile pour gerer la transition …designez une instance independante pour organiser les prochaines elections presidentielles et legislatives ..et formez un college d experts et professeurs de droit constitutionnel et de droit public pour la revision de la loi electorale et la constitution.Une fois le nouveau president elu par le peuple et le nouveau parlement et le nouveau gouvernement installes, les militaires regagneront les casernes ….et la nouvelle constitution revisee et toutes les institutions constitutionnelles seront approuvees par le peuple et entreront immediatement en application..
    c est la voie la plus sure qui nous garantie le changement radical du systeme politique dans notre pays et l accomplissement de toutes les revendications du peuple Algerien…reste une grande inconnue ..c est le chef d etat major Gaied Salah qui semble obeir a des pressions etrangeres qui ne veulent pas de changement et veulent maintenir le pouvoir du clan de Bouteflika…que le peuple rejette avec force ,c est une decision irrevocable du peuple Algerien…coutera ce qu elle coutera..Il n y aura plus jamais de retour en arriere..

    14
    5
      Zohra MAHI
      16 avril 2019 - 11 h 54 min

      S’il le faisait que ne dirait-on pas !! Il serait vite traité de Sissi et de dictateur ! C’est un homme de bon sens qui réfléchit à ce qu’il fait ! Bravo mon général continuez à être précautionneux à écouter le peuple et à faire ce que vous avez à faire pas à pas !

      11
      4
    Zaatar
    16 avril 2019 - 8 h 37 min

    Gaid Salah joue à zdegdeg le rebelle. Il se tient aux côtés du peuple et des manifestants mais aussi ne derogerait pas à la loi. S’il continue, il ne tardera pas à éclater ses adducteurs au vu de son grand écart.

    16
    6
    lhadi
    16 avril 2019 - 8 h 37 min

    Ce député, au jeu trouble, fait partie du peuple. Il n’est pas le peuple.

    Qu’à cela ne tienne, la majorité silencieuse réaffirme son opposition fondamentale à tout régime politique fondé sur l’arbitraire, la dictature, l’injustice, la corruption, la concussion, le régionalisme, le népotisme, la confiscation du pouvoir et le pouvoir personnel ; exprime sa ferme volonté de défendre et de sauvegarder sa dignité aux yeux du monde et de retrouver la place et le rôle de pionnier de la démocratie et de la défense des droits de l’homme.

    Elle affirme solennellement sa détermination conformément à la Constitution de créer un Etat de droit et de démocratie pluraliste, dans lequel les droits fondamentaux de l’homme, les libertés publiques, la dignité de la personne humaine et la justice sont garantis, protégés et promus comme la condition nécessaire au développement véritable et harmonieux de chaque Algérien tant dans sa dimension temporelle, culturelle que spirituelle ; solidifie son attachement aux principes de la démocratie et des Droits de l’Homme tels qu’ils ont été définis par la Charte des Nations-Unies de 1945 et la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948, à la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples adoptée en 1981 par l’Organisation de l’Unité Africaine dont les dispositions font partie intégrante de la constitution algérienne.

    Qu’on se le dise : La constitution algérienne est la règle la plus élevée de l’ordre juridique du pays. Elle est la loi suprême de l’Etat et à laquelle nous jurons loyalisme, fidélité et respect.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    9
    9
      Farida
      16 avril 2019 - 13 h 35 min

      FAKOU ! On vous a compris …

      3
      1
    karimdz
    16 avril 2019 - 8 h 34 min

    Information qui sera vérifiée on ne peut plus officielle, lors de la déclaration du général Gaid Salah. Toujours est il, que les 3 B comme on les appelle, n avaient pas vocation à rester, mais la pression populaire a été plus forte pour les voir partir plus tot.

    L ANP et à sa tête le Général Gaid Salah, n’a pas voulu s ingérer dans le politique, c est le peuple qui a poussé l armée à faire pressions. Comme cela, on ne pourra pas le lui reprocher.

    Cela augure in shAllah, un avenir prometteur pour le pays, mais les algériens devront se serrer les coudes, il suffit pas de revendiquer et obtenir la démocratie, il faut aussi s investir bel Guelb ou Rab pour le pays.

    Comme le disait feu Kennedy : « Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous. Demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays ».

    L Algérie a tous les ingrédients pour réussir, ressources du sous sol, génie algérien, il ne dépend finalement que de nous pour réussir le paris, et faire de notre pays, un état moderne, démocratique et riche, où les algériens seront heureux, n auront pas à souffrir de privations.

    18
    1
    Anonyme
    16 avril 2019 - 8 h 24 min

    Tous le monde au gouvernement cherche à gagner du temps afin de transférer leurs comptes a l’étranger en particulier leur patrie la France

    14
    8
    Massinissa
    16 avril 2019 - 8 h 09 min

    VICTOR Hugo l’a si bien dit « quand le soleil décline à l’horizon , le moindre caillou fait une grande ombre et se croit quelque chose» , donc ce ARIBI se croit quelque chose , c’est normal , un pouvoir FANTOCHE ne communique que par le biais d’un FANTOCHE , ils sont tous de même moule que soit les 3 B ou bien ce ARIBI , ils manigancent tous dans le noire et le flou …, ce ARIBI veut se distinguer pour profiter un poste .
    a bons entendeurs SALUT

    16
    6
    Elephant Man
    16 avril 2019 - 8 h 00 min

    Zeroual à la transition et Lamamra Président.

    14
    25
      pourquoi lamamra
      16 avril 2019 - 11 h 22 min

      Expliquez nous ce choix de lamamra qu’on a tous vu au service de Bouteflika il y a juste quelques semaines.

      17
      8
      Anonyme
      16 avril 2019 - 13 h 46 min

      Zeroual oui, lamamra non!

      3
      2
    Encore ce maudit aribi hassan qui se permet d'annoncer
    16 avril 2019 - 7 h 47 min

    D’où sort cet individu encore pour nous empoisonner la vie, ni aribi, ni mokri, ni cette bande d’opportunistes aussi dangereuse que le clan de ces pseudos dirigeants malhonnêtes, les barbus aiment bien se faire montrer alors que le peuple les a vomi dégagez tous.

    19
    4
      La haine Toute la Haine
      16 avril 2019 - 12 h 29 min

      C’est la haine qui vous fait parler pas votre cerveau. Ceux qui ont été « vomis par le peuple » ont une base électorale que peu de partis peuvent se targuer d’avoir. Vous allez le constater a vos dépens très bientôt, si tout se passe bien. Et préparez-vous a appeler l »ANP quand ces « barbus » remporteront les élections comme vous l’avez lâchement fait en 1992.

      2
      9
        anonyme
        16 avril 2019 - 12 h 53 min

        barbus sanguinaires, détestables en Algérie

        9
        1
    Réseau 16
    16 avril 2019 - 7 h 44 min

    On espérant avec tout cœur que cette Information est vraie, que ces ripoux sans foi ni loi payent le prix de la trahison envers la Nation et son peuple

    17
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.