Les services de sécurité n’ont reçu aucune instruction de réprimer les marches (porte-parole du gouvernement)

Les services de sécurité n’ont reçu aucune instruction de réprimer les marches (porte-parole du gouvernement)

Comment (28)

    ripoux manipulés par leurs maitres
    18 avril 2019 - 6 h 42 min

    Vaut mieux ouvrir rapidement une enquête sérieuse, qui le sera d’ailleurs tôt ou tard, contre ces abus de pouvoir commis par des personnes reconnues et identifiées, combien même intégrées à différents corps des services de sécurité, mais qui auraient selon les recoupements et les déclarations (officielles ?) agit apparemment en tant qu’individus et bandes, en dehors de tout cadre réglementaire pour des motifs à déterminer justement.

    On peut avancer l’hypothèse grave mais très plausible en ces temps de doute que vivent les ripoux qu’ils ont été manipulés par leurs maitres… pensant parvenir de la sorte à intimider les honnêtes Algèriens et à casser leur élan pour le changement.

    Anonyme
    18 avril 2019 - 5 h 28 min

    de trois choses l’une: 1) – le gouvernement ment 2) les forces de police passent outre les instructions du gouvernement 3) il existe des forces de sécurités extra-gouvernementales (l’État profond)….Dans les trois cas c’est grave….Perso je pense que le gouvernement ment et que Bedoui, sachant qu’il est partant sans gloire, cherche à tester si ses dernières cartouches ne sont pas mouillées comme toutes celles qu’il a déjà tiré..

    Très facile à deviner à qui profite le crime
    18 avril 2019 - 0 h 28 min

    Ça ne peut être que les affairistes les politiciens et tout les suspects qui sont dans les collimateurs des inspecteurs du fisc de la brigades des finances et des plaintes lancer par le parquet .
    Si ces truands arrivent à avortées ces mouvements pacifiques en les transformant en révoltes puis en confrontations général.
    Il est facile de comprendre que dans la tumultes la cohue la Fitna .
    Tous ces malfrats pourront filées en douce à l’extérieur du pays et rejoindre d’autres contrées ou ils échapperont à leurs arrestations et finir leur vie paisiblement.
    Ils veulent faire porté le chapeau à l’armée pour isolé le peuple de l’armée.
    Et les mettre en conflits entre eux.
    Divisé pour mieux régner.
    Mais GAÏD SALAH va pété un câble et va devoir passer à la vitesse supérieure pour arrêter les réseaux de Toufik.
    Ces hommes ont pris l’habit de la BRI pour paraître plus vrai que nature aux yeux de la population.
    Qui ne comprends pas ces subversion.

    1
    1
      AmiAhmed
      18 avril 2019 - 5 h 56 min

      Comme les services de sécurité sont mal organisé, Khalti Aldjia leur a donné l’ordre de réprimer le peuple, le Gouvernement a transmis tout son pouvoir à Khalti Aldjia.

    Anonyme
    17 avril 2019 - 23 h 24 min

    Vous vous êtes regardez un peu aussi , ca va pas plaire ce que je vais dire mais tant pis j ai le droit de le dire , hier vs les embrassez et applaudissez les policiers , et tout le monde a reconnu que la police avait été jusque la irréprochable et que les manifestants étaient pacifiques et le sont restés pour la majorité mais il existera tjrs des rixes dans des manifs entre jeunes ou policiers et ca c est vu partout dans le monde et la police reste la police avant tout elle a une mission de maintien de l ordre et doit rétablir l ordre public qd celui ci est menacé apparemment cetait pas le cas selon les dires ; mais les victimes ont ils été interviewé déjà , ensuite ont ils déposé plaintes pour violences policières si elles sont avérés . Ensuite pour les plus avisés en sécurité urbaine ou militaire donc j y viens « la chaine de commandement  » , juste une hypothèse je peux donner un ordre ou un contre ordre demain a un officier un commandant en guerre meme de mon QG ou de mon MDN en tant que supérieur hiérarchique et il fera tt l opposé sur le terrain et ca s est vu au Vietnam et partout et meme en France avec les gilets jaunes donc pt etre que un homme un officier zélé ou incompétent ayant paniqué c est possible aussi n a pas su garder son sang froid et a donné un mauvais ordre a ses troupes sur le terrain mais ca seulement une enquête impartiale d un juge d instruction qui pourrait établir la vérité avec les victimes témoins et faits et les ordres par radio enregistrés , pas nous on a pas les éléments et faut salir tte une institution qu on salué juste hier et qu aujour dhui on blâme et on se déchaine dessus hé ben non c est pas sympa de salir tte l institution policière donc si il y a eu défaillance ou de mauvais ordres le seul c est le donneur d ordre qui faut blâmer pas la DGSN et la police algerienne , parce qu eux bcps cherchent affaiblir nos forces de sécurités et qui veulent atteindre leur but l ANP et c est pas d aujour dhui mais en vain qui elle a rejoins le peuple et n est pas sorti de ses casernes , ne vs inquiétez pas l Algerie excellent au niveau sécurité et renseignements le GIA le Mossad et bcps de pays puissants eux le savent et peuvent essayer ce qu ils veulent , nos services trouverons tjrs la parade et la contre parade ; l Algerie avant tout et sa souveraineté qui n empêche ni un état de droit ni une démocratie , cette police vs a protégé hier aujourd hui e demain elle le fera aussi c est la votre avant et au service du public mais reste une institution régalienne et c est pas Carlos n en plus elle veut pas de bisous donc gardez les , vs aurez remarqué par vs meme que les 4/4 vert et blanc et les car blanc et verts la gendarmerie qui est un corps militaire mais qu a une mission de police comme les gendarmes mobiles depuis le début des manifesterions sont en recul en retrait c est pour vs dire que nos décideurs sont loin d etre bêtes , eux ils blaguent pas c des militaires ils sont la tjrs en complément qd les autres forces sont dépassés et reçoivent les ordres par le MDN directement et non de Bédoui hamdoulah nous ne sommes pas arrivé et ns en arriverons pas la , et des forces obscurs limogés et ayant pt etre des hommes en exercices fidèles peuvent essayer d allumer la mèche mais je m’inquiète pas si c était le cas ils aurait été arrêtez directement mais c est possible , surement que des forces obscurs étrangères ou internes essaie de diviser nos forces , tt est possible ; donc que les victimes portent plaintes si c est avérés et qu un juge se saisisse de l affaire et on verra bien la suite . Y a pas longtemps ils ont bien limogé un commissaire de police pour une affiche dans un stade algerien contre l Arabie saoudite vous vous rappelez j invente rien alors vs pensez qu il protègerai celui ci entre nous et en ce moment surtout ?

    10
    1
    Mobel
    17 avril 2019 - 22 h 45 min

    Ça sent le roussi.

    Abou bri
    17 avril 2019 - 22 h 29 min

    Si pa du ki é neveu de Belaiz.

    nectar
    17 avril 2019 - 22 h 18 min

    Enfin! il y a quelque chose qui ne va pas. Les événements ont commencé vendredi passé et accentués encours de semaine. C’est aujourd’hui que le porte parole du gouvernement fantoche, vient démentir..sans donner aucune précision, si les policiers qui ont agi ainsi ont été interpellés? Je pense, que le mensonge est toujours d’actualité pour berner les citoyens…Encore la main étrangère!!!

    5
    9
    Zenaty
    17 avril 2019 - 22 h 13 min

    Pour une fois que les Militaires qui sont Aussi des Citoyens et des Citoyennes des Appelés, Nous sommes dans la Transitions Populaires et Nous Avons de L Expériences. Le Système où les Symboles du Sérail, ne sont plus en Odeurs de sainteté, Nous sommes Un peuple Révolutionnaires Qui a vont Soutenue tous les Mouvements de Libérations.. MAIS MAINTENANT.. ILS. Faut S occuper de Notre Maison L Algérie avant Tout… DÉMOCRATIE, LIBERTÉ, RESPECT. UNE ALGÉRIE PLURIELS AVEC SES ENFANTS TOUS SES ENFANTS ENSEMBLES… UNIS

    10
    1
    Adda
    17 avril 2019 - 22 h 09 min

    Avoir donné l’ordre ou ne pas l’avoir n’enlève en rien à la responsabilité du ministre de l’intérieur du DGSN et du chef de sûreté de wilaya. Il faut que les algériennes et algériens tabassés et humiliés déposent plainte contre ces 3

    13
    Anonyme
    17 avril 2019 - 21 h 46 min

    Attention règlement de compte entre armées , présidence, DRS et police au détriment du peuple

    5
    4
    daro
    17 avril 2019 - 21 h 37 min

    ET ben c’est qui??? Jahom el Wahye??? On sait qui donne l’ordre !!! tout le monde le sait, et on veut nous embrouiller avec leurs mensonges… Mais partez, personne ne veut de vous!!!!

    9
    9
    Ammi Mourad
    17 avril 2019 - 21 h 34 min

    Alors qui a donné l’ordre au sein de chaque unité, vos policiers obéissent-ils à d’autres ordres sur le terrain??? avez vous Mr le ministre de l’intérieur commandé des Enquêtes??? Vous etes pas parmi les polices les plus pro, non???

    6
    7
    CASQUES BLEUS
    17 avril 2019 - 21 h 16 min

    C’est grave, l’armée est innocente, le gouvernement est innocent. Alors qui agresse le peuple ??
    Si vous êtes impuissants démissionnez et appelez les CASQUES BLEUS pour protéger le peuple.

    7
    25
    baba Sidou
    17 avril 2019 - 21 h 12 min

    Mr c’est pas moi c’est lui…ce maudit pouvoir excelle dans la désinformation et le mensonge.d’ailleurs naif qui croira qu’il changera…..

    3
    2
    LEMKARFFAZE
    17 avril 2019 - 21 h 03 min

    Ah oui alors c’est Khalti Mimouna Rabbi yerhamha qui a donné l’ordre de réprimer. Cessez de prendre les Algériens pour des canards sauvages. Les jeunes dames du RAJ ont été embarquées au vue et au su de toute la population Algéroises et dénudées comme des vers de terre dans un commissariat à Baraki. Oui cela c’est passé dans un commissariat et non dans un hamam.
    Allez cassez-vous, vous êtes la honte de ce pays depuis 1958 à ce jour. La seule autre explication qui peut être plausible c’est que les ordres vous proviennent de Mme la France. Ce qui est du pareil au même.

    9
    1
    Chibl
    17 avril 2019 - 20 h 58 min

    Donc les forces de sécurité sont hors contrôle de l’état et donc ce sont des milices a la solde de forces occultes.

    8
    6
    Alors pourquoi de ...
    17 avril 2019 - 20 h 56 min

    …Vraies forces de sécurité ne se dissimulent-elles pas au milieu des foules pour identifier et mettre la main sur ces milices occultes ? J’ai bien peur qu’on va continuer à jouer « c’est pas moi, c’est l’autre » pendant encore longtemps au détriment du peuple comme dab….

    8
    1
    Badi
    17 avril 2019 - 20 h 53 min

    Ce pouvoir mafieux est en train de ridiculiser la police algérienne en utilisant des unités spéciales tels que le GOSP et les BRI pour réprimer des manifestants pacifiques [ même des enfants en bas age ] et envahir l’université pour brutaliser et arrêter des étudiant désarmés.
    Tous les pays du monde ont des unités d’interventions spéciales,mais leurs membres ne s’attaquent jamais a leur peuple,on ne les voit que dans des cas extrêmes tels que des prises d’otages.
    Honte a vous.

    8
    10
    Anonyme
    17 avril 2019 - 20 h 47 min

    La police et le ministre de l’intérieur cherche un échappatoire de l’affaire des manifestants dénudés dans le commessariat plus l’oppression des marcheurs

    7
    5
    Anonyme
    17 avril 2019 - 20 h 22 min

    C est là une confirmation de ce que savaient les Algériens depuis longtemps : il n y avait pas d ÉTAT depuis 1999 ….juste un agglomérat de parvenus qui lâchaient la bride à des voyous qui ont infiltré les INSTITUTIONS RÉPUBLICAINES pour assouvir leur perversite , ainsi qu à des descendants de harkis ivres de revanche sur les Hommes libres descendants des Ben m’hidi , Amirouche , Lotfi , etc….. L objectif était de surtout ramasser au Poclain les miettes que leurs maîtres d Outre Méditerranée leur laissaient en échange de leur INDIGNITÉ …… (…)!!!!

    Badi
    17 avril 2019 - 20 h 05 min

    Les services de sécurité n’ont reçu aucune instruction de réprimer les marches (porte-parole du gouvernement).
    Il a raison,ce porte parole autoproclamé d’un gouvernement fantôme a l’image de celui qui a a nommé le premier ministre.
    Ceux qui répriment les algériens pacifiques sont des extra-terrestres camouflés en policiers, toutes brigades confondues,et ils reçoivent les instructions directement de mars.
    A voir la logistique ultra moderne de répression dont ils se servent pour réprimer des citoyens désarmés,on serait enclins a croire qu’ils n’ont rien d’humains.
    .

    7
    4
    ALI 2
    17 avril 2019 - 19 h 45 min

    Alors sa doit etre les esprits des Bouteflika;ou de Tayeb Roul l’homme le plus corrompu de la planète

    5
    2
    Ammi Mourad
    17 avril 2019 - 19 h 39 min

    S’ils n’ont recu aucune instruction pour cela, cela s’appelle de l’insubordination, cela est puni par la loi, et puis quelle partie a donné l’ordre de gazer femmes et enfants Place Audin?, Qui a dépéché Les GOSP?, qui a donné ordre aux services de transferer nos enfants a Baraki, qui a donné ordre de les déshabiller???, Ni le ministre le l’interieur ni le premier ministre n’ont parlé, Aucune Enquete Enclenchée, Aujourd’hui Les GOSP ont violé l’espace universitaire pour aller arreter des Jeunes, BEDOUI tu est ou??? DEGAAAGE!!!
    Vous pensez Intimider les Algeriens comme cela??? Ils ne feront que se mobiliser plus et vous comme votre president vous sortirez par la petite porte,

    7
    2
    bebel
    17 avril 2019 - 19 h 02 min

    Alors qui le fait… des forces occultes tapies dans l’ombre .

    .

    27
    8
      K. DZ
      17 avril 2019 - 19 h 49 min

      Si c’est vraiment le cas, pourquoi des sanctions n’ont pas été prises contres les initiateurs de cette répression et, surtout, contre ceux qui ont déshabillé les filles au commissariat de Baraki ? Ne parlons pas du « fameux » GOSP qui a foutu la pagaille parmi les manifestants, des familles pour la plupart pour soit disant neutraliser des suspects terroristes alors qu’on l’a jamais vu face à un vrai groupe terroriste.

      5
      3
      Arayassen
      17 avril 2019 - 20 h 31 min

      @Bebel :Le porte-parole du gouvernement nous dit tout bas ce qu’a dit tout haut Gaid-Salah: c’est la main étrangère + Toufik qui ont donné les instructions.

      3
      6
      Felfel Har
      17 avril 2019 - 20 h 37 min

      Est-ce la police officielle (Le BRI est aux ordes du DGSN , n’est-ce pas?) ou des milices aux ordres des forces anticonstitutionnelles?
      Dans les deux cas, il faut arrêter les coupables et les traduire devant le conseil de discipline ou la justice. L’heure des Tontons Macoutes du sinistre Duvalier en Haïti, est révolue!

      5
      3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.