Comment le régime Bouteflika a voulu aliéner les Algériens

Bouteflika
Bouteflika avec le très influent ex-ministre Saoud Al-Fayçal. New Press

Par Houria Aït Kaci – Ni l’Orient et ses monarchies ni l’Occident et son ultralibéralisme ne doivent imprégner le changement de régime qui s’opère en Algérie actuellement. Le mouvement populaire du 22 février, qui se réfère à la lutte de libération du 1er Novembre 1954 et à la Charte de la Soummam sur la fondation d’«un Etat démocratique et social», s’oppose à toute ingérence étrangère voulant puiser dans ses propres référents historiques pour édifier la deuxième République algérienne.

Le régime déchu (non défait) de Bouteflika a laissé la porte grande ouverte aux influences étrangères nocives de l’Orient, avec l’idéologie wahhabite répandue par la monarchie saoudienne et ses satellites (Emirats arabes unis, Qatar), visant à détruire la culture, les traditions, les croyances et l’identité du peuple algérien. Les mosquées, l’école, les médias furent les meilleurs relais pour ces tentatives d’aliénation et ce travail de sape caché derrière l’appartenance au même monde arabo-musulman.

Cette appartenance décrétée depuis l’indépendance du pays, pour des raisons politiques, a servi de référent idéologique à tous les gouvernements successifs. Mais sous le règne de Bouteflika, qui s’était exilé au Moyen-Orient pour fuir la justice de son pays, l’influence moyen-orientale a pris une grande proportion. Une fois président, Bouteflika, qui avait été pris en charge par les rois et les émirs lors de son exil doré, a favorisé – retour d’ascenseur oblige – l’octroi d’importants marchés à des hommes d’affaires saoudiens, émiratis et qataris, au détriment de capitalistes nationaux et de l’Etat. Ce fut le cas de [l’égyptien] Orascom ou encore celui de Dounia Parc, avec le groupe émirati EIIC (Emirates International Investment Company), qui a bénéficié d’une levée de fonds de 100 milliards de dinars auprès des banques publiques algériennes, pour ne citer que ces deux exemples de deux scandales financiers.

Cette influence a été observée également sur le plan culturel, avec les manifestations de la ville «capitale arabe», moyennant de gros budgets et favorisant des contrats douteux mais sans aucun apport à la culture algérienne. Au niveau de la langue, nombre d’Algériens furent complexés à tel point qu’ils se mirent à mimer la façon de parler orientale et à rejeter tamazight et la derja, langues authentiquement algériennes.

Au niveau religieux, les salafistes wahhabites qui ont investi les mosquées et les écrans cathodiques sont toujours à l’œuvre. Surfant sur la vague du mouvement populaire, ils viennent de menacer le secrétaire général de la Coordination nationale des imams, Djeloul Hadjimi, qui a été empêché de diriger son prêche. Ces extrémistes religieux qui sont, dit-il, «une minorité ayant ses propres référents doctrinaires et idéologiques», s’opposent depuis le terrorisme à l’islam tolérant, pratiqué par les Algériens depuis des siècles. Ils ont assassiné des imams et décrété «illicites» les traditions religieuses des Algériens.

La tête de l’ancien ministre en charge du culte, Mohamed Aïssa, qui s’est opposé à ces salafistes, en défendant l’islam tolérant algérien, celui du juste milieu et de la paix, avait été demandée à plusieurs reprises par Riyad. Mais on n’a pas entendu Bouteflika défendre publiquement son ministre, comme on n’a pas vu son ministre de la Justice sévir contre les violences de ces extrémistes qui agissent au vu et au su de tous. Il a eu des positions critiques sur la lutte antiterroriste, en menaçant les généraux de l’armée algérienne, qui avait vaincu le terrorisme, de les faire traduire devant le Tribunal international (TPI). Y a-t-il eu un deal entre Bouteflika et ses sponsors saoudo-émiratis à ce sujet et au sujet d’autres domaines de la politique nationale ? L’armée ayant vaincu militairement le terrorisme, Bouteflika aurait-il été chargé de le réhabiliter politiquement et idéologiquement ?

Le wahhabisme, mouvement politico-religieux ou «internationale islamiste» que Riyad veut imposer aux Etats et peuples musulmans, en uniformisant l’islam mondial et en supprimant les traditions de chaque pays, ressemble étrangement au néolibéralisme occidental auquel Bouteflika a également ouvert largement les portes. Alors que le wahhabisme prône la suppression des spécificités et particularismes religieux nationaux, l’ultralibéralisme s’attèle à la disparition des frontières nationales pour laisser régner, sans encombre, le capitalisme financier dominant.

Ainsi, les objectifs des monarchies arabes et ceux des multinationales se rejoignent dans une même partition. L’un dépouille les peuples de leur âme et l’autre de leurs richesses. Ces monarchies aident activement et financièrement les partis islamistes à prendre le pouvoir dans les pays musulmans qui, à leur tour, se mettent à la solde des puissances occidentales. Il ne faut pas oublier que la monarchie des Al-Saoud a été placée sur le trône par l’impérialisme anglo-saxon, tout comme la confrérie des Frères musulmans, pour jouer le rôle de gendarme et préserver les intérêts occidentaux dans cette région riche en pétrole. La rapine coloniale et néocoloniale se révèle aujourd’hui sous de nouveaux habits, comme la «mondialisation» et le «terrorisme».

L’Occident a, lui aussi, bénéficié des largesses de la part de l’ex-président Bouteflika, qui n’a jamais caché son admiration pour ce camp, en ouvrant le pays à l’expansion du modèle économique de croissance ultralibérale qui a détruit le tissu industriel national, au profit de l’import-import, au grand bonheur des sociétés françaises exportatrices, ce qui a favorisé la naissance d’une oligarchie nourrie à la rente pétrolière.

La corruption, qui a existé à moindre échelle sous les présidents Boumediene et Chadli, s’est généralisée sous Bouteflika. Elle a pénétré jusqu’au sommet de l’Etat, tout le système (politique et économique) et permis l’enrichissant des bourgeois bureaucratiques et compradores liés aux réseaux mafieux étrangers. Les travailleurs et les couches moyennes qui manifestent aujourd’hui ont été laminés, l’argent ayant été siphonné par les circuits de la corruption au lieu de servir à créer des emplois et développer le pays.

Tous les projets d’infrastructures présentés comme les «grandes réalisations» des 20 ans de règne de Bouteflika, devant sortir l’Algérie du sous-développement et la propulser au rang de pays émergent, connaissent des retards et des malfaçons, synonymes de pots-de-vin (bakchichs) octroyés sous la table. Selon l’Association algérienne de lutte contre la corruption (AACC), pas moins de 60 milliards de dollars ont ainsi été détournés en seulement quinze ans, sans compter la fuite des capitaux vers les banques européennes, l’évasion fiscale vers les comptes-offshore ou paradis fiscaux et les investissements, notamment dans l’ancienne puissance coloniale, en bien immobiliers et commerces.

En cette période de l’après-Bouteflika, les Algériens, qui ne sont ni des Orientaux, ni des Occidentaux mais d’origine amazighe, appartenant à l’espace géographique nord-africain, doivent savoir défendre leurs propres intérêts et préserver leurs racines profondes sur lesquelles se sont brisées les tentatives séparatistes de l’armée coloniale française, comme en Kabylie ou dans le Sud. Ils ont préservé leur identité, leur langue, leurs traditions, leurs coutumes, dont ils n’ont pas à avoir honte dans leurs relations avec les autres peuples. Mais on ne peut s’affirmer devant les autres que si nous affirmons notre identité propre.

Aujourd’hui, le peuple algérien, qui a exprimé sa revendication d’une véritable indépendance et d’une deuxième République démocratique, sans interférence étrangère, est soumis aux menées des lobbies (pas toujours visibles) des deux camps, aussi bien oriental qu’occidental, pour influencer le mouvement populaire dans ses revendications et le pouvoir actuel dans sa démarche de dialogue et de sortie de crise.

Les Algériens, qui ont su éviter tous les pièges de la division et de la fitna, pourront-ils construire une nouvelle République démocratique authentique qui n’obéit à aucune chapelle ? Ils devront pour cela s’appuyer sur l’histoire de leur pays et leur propre expérience pour édifier un nouveau régime politique et un système économique et social alternatif pour répondre aux besoins des citoyens et d’une économie nationale souveraine mais ouverte sur le reste du monde.

La lutte de libération nationale et les luttes démocratiques menées depuis l’indépendance du pays doivent servir de source d’inspiration pour tous les patriotes qui doivent mettre entre parenthèses leurs divergences afin de faire émerger un «Etat démocratique et social», comme inscrit dans la Charte de la Soummam, dans lequel pourront vivre libres et égaux tous les Algériens.

Le 5 juillet, le peuple sortira dans la rue en masse, uni, pour renouveler le serment pour l’indépendance et rendre hommage à celles et ceux qui se sont sacrifiés pour que vive l’Algérie. Ce sera la meilleure réponse à ceux qui échafaudent des plans d’une guerre civile en Algérie où l’on verrait les avions de l’Otan débarquer avec, en éclaireur, un certain Bernard-Henri Lévy, comme en Libye voisine.

H. A.-K.

Journaliste

Ndlr : Le tire est de la rédaction

Comment (44)

    wech wech ?
    6 juillet 2019 - 23 h 38 min

    3 axes ont servi à cette aliénation :
    – surabondance des mosquées et discours religieux.
    – stades et football.
    – destruction de l’école par la médiocrité des programmes et introduction de la religion dans la science !

    avec cette formule on obtient vite un second afghanistan…

    5
    1
    MELLO
    5 juillet 2019 - 15 h 39 min

    Lorsqu’on parle de Bouteflika , ce n’est seulement pas celui des 20 dernieres années, il faut aller loin , tres loin dans le temps pour le saisir et le comprendre. Bouteflika , c’est 57 ans de gouvernance , d’errement et de turpitudes , auprès de tous les vices arabo-occidentaux . Oui ! Il est l’acteur principal de la deculturation , de la dépolitisation et de la dépersonnalisation voire de la destabilisation mentale des Algériens , afin de rendre impossible toute pensée ou toute action logique . Par contre , il a donné toutes les chances a l’inculture , a la culture du mensonge , de la manipulation et de la violence.
    A se remémorer le contenu de sa charte pour la réconciliation, elle ne peut être que l’oeuvre des wahabo-baathistes pour garantir l’existence et la sauvegarde de tous les islamistes. Etrange attirance du vide d’Etat qui pousse une société , en plein désarroi, a retourner a ce qui la fondée un certain 1 er Novembre 1954 et un certain 20 Aout 1955. Aujourd’hui la balle est dans le camp des vrais démocrates et de la société civile.

    12
    4
    Vroum Vroum 😤..
    5 juillet 2019 - 0 h 42 min

    Voici des infos rarissimes sur la Trahison contre les Musulmans des Saouds Wahabisme avec les Britanniques..Dans les années 1917..ou 18..environ..un certain « Hadj Abdallah  » en vérité St John Philby ou Phllipi conseiller du « Roi » ibn Saouds , officiait à la Grande Mosquée Al Haram et y faisait des discours aux Musulmans , ..ce Hadj Abdallah est en vérité un Agent Britannique , un Espion..qui à la fin des années 50 partis de Grande Bretagne pour se réfugier en URSS… il restait devenu un Agent double au service des Soviétiques !!..Voilà le Parcours de Hadj Abdallah en vérité un Espion Britannique devenu Agent Double au profit des Soviétiques . .La Trahison des Saouds Wahabisme est toujours d’actualité , valets des Anglo-saxons .. L’histoire du fameux Hadj Abdallah est vrais !!.. vérifiez !!… Meme
    Ibn Outheimine dit du bien de Hadj Abdallah , Espion Anglais !! ..feu Ibn Al Baz aussi connait St John Phllipi ou Philby ainsi que les Al Cheikh descendant direct du Fou Med Ibn Abdelwahab… Ceux qui contrôlent toute l’Arabie dite saoudite sont les Anglo-saxons à travers les Saouds Wahabisme … Je sais que c’est un Scoop..mais veridique , Un Espion Anglais à la Mecque et en plus conseiller de Roi Saouds vers 1917..ect.. Sont trop fort les Anglais !!..et les Saouds Wahabisme des idiots utiles . .

    9
    2
    Vroum Vroum 😤..
    5 juillet 2019 - 0 h 20 min

    En complément de mon Post sur les Islamistes Frères Musulman Wahabites dit Salafistes…leur Cheikhou Al Islam Ibn Taymya dit dans son Livre Tabliss al Jahmya page 291..92.. Tout un Chapitre pour prouver que Allah est un Homme , Une Apparence Humaine , un Personne debout dans un espace vert , en plus Ibn Taymya donne la description humaine de Allah… et validé cette croyance !!!.. LISEZ par vous-même Tabliss al Jahmya.. et Aussi Al Manhaj ..ect .Ibn Taymya est un Moujassime , Tachbih..hors Islam , Koffr . .
    . Les 4 imams Hanifa , Malik , Shafyy et Ahmed Ibn Hambal du 1er et 2ème et 3eme siècle après le Prophète disent que celui qui donne le Mouvement , La Direction , Le Corps (Jasm ) à Allah est dans le Koffr , égaré . .Le Tachbih (ressembler Allah a ces Créatures ) est Koffr , interdit , contraire au Coran !!.. Ibn Taymya et Ibn Abdelwahab les Khawaridjs et Ibn Outheimine et Al Baz..tous les Islamistes Frères Musulman Wahabites dit Salafistes font le Tachbih et sont Takfiriste . .Jamais ils ne pourront nier ce que j’ai écrit…je les mets au défi !!.. je vous ai donné des Preuves mais y’en à encore d’autres si besoin .

    6
    1
    Vroum Vroum 😤..
    4 juillet 2019 - 23 h 48 min

    LISEZ..
    Voici les Preuves de l’egarement Wahabites dit Salafistes ou Frères Musulman Wahabites ..le Wahabisme est Takfiriste , et Antropomorphiste ..leur Référence absolue des Islamistes Frères Musulman est Ibn Taymya et Ibn Abdelwahab les Khawaridjs . .Ils ont rendus Appostat , mécréants tous les Musulmans , la très grande majorité des Musulmans du Monde (95%) qui sont Musulman Hanafite ou Malikite ou Shafyyite et Hambalite , Asharite…Voici les Preuves du Takfirisme des Salafistes dit Wahabites :..selon leur Référence absolue IBN Taymya qu’ils appellent « Cheikhou Al Islam « …Livre de Ibn Taymya , Majmou al Fatawa page 106 ou bien le 4ème Volume une autre édition page 177 : il dit :..Celui qui dit je suis de l’école Shafyyite , Asharite , Nous (Ibn Taymya ) lui disons que c’est de l’Appostasie (mecreance )..Son propre Grand Père à IBN Taymya etait Musulman Asharite !!! donc Appostat !… « Cheikh « Albani livre Sinsila Sahiha :il dit :..suivre l’école Hanafite c’est suivre les Évangiles , ..donc Mecreance !!.. .Med Ibn Abdelwahab livre Alkawaiid al Arbayy..à propos des Jahilya (mécréants notoires) , il dit : ..Abou Jahl et Abou Lahab ont plus d’Unicite (croyance en Allah ) et Fidélité et Sincérité que la Majorité des Musulmans !! ..Coran, Allah dit que Abou Jahl et Abou Lahab étaient des Jahilya , Mécréants qui n’avait aucune croyance en Allah .Donc Med Ibn Abdelwahab est menteur !! …Voilà pour le Takfirisme , les Islamistes se disent le Groupe Sauvé qui ira au Paradis et sont les seuls vrais Musulmans…La Grande Majorité des Musulmans Appostat et en Enfer !!! Selon les Khawaridjs islamistes Wahabites . . Maintenant passons à la Croyance , la Akida des Islamistes Frères Musulman Wahabites dit Salafistes…Ibn Taymya livre Tabliss al Jahmya 3eme volume page 268… »..Allah s’est établi sur le Trône jusqu’à ce que les Scieux supportent le Poids de Allah , …ect..qui est lourd..ect .en fin de chapitre il dit , Sache qu’il n’est pas impossible d’affirmer le sens apparent de ces Paroles , le Poids , Escence de Allah et c’est pas contradictoire avec les Attributs de Allah..!!.. .Ibn al Baz livre Massa’il Ibn Baz page 277 : il dit : ..que les Doigts de Allah sont Cinq , véritablement !!… et aussi que Allah a des Mains veritablemen mais ils ne savent pas si y’a des Doigts et la couleur des Mains…!!? … Ibn Outheimine livre Charh Akida al Wassitiya page 110…il dit..Certe Allah a un Visage , Mains , Jambes , Oeil véritablement mais ça veut pas dire que cela ressemble au Humains , pas identique . ..(le nombre des Doigts ?. La Forme.?? .la couleur ??? ) …Toujours Ibn Outheimine livres Izalate al Sitar Djawab al Mokhtar page 32…et livre Al Fatawa page 177.. que Allah bouge..court ..marche…ect… .J’arrete la ….Voilà pour L’Antropomorphisme de Ibn Taymya et Ibn Abdelwahab les Khawaridjs et Ibn Outheimine et Al Baz..et tous les Islamistes Frères Musulman Wahabites dit Salafistes… Ils considèrent tous les Musulmans des 4 écoles Hanafite et Malikite et Shafyyite et Hambalite comme Appostat . .Merci d’avoir lu … Aucun Islamiste ne peut nier ce que j’ai écrit…c’est à Croyance Wahabite dit Salafistes , une Secte Antropomorphiste et Takfiriste qui se dit le Groupe Sauvé qui ira au Paradis et tout Musulman refusant leur croyance Antropomorphiste est Mécréant ou Appostat et ira en Enfer donc halal à tuer ou razzia ce qui explique Daesh Al nosra Terrorisme , Gia , Alkaida , car dans les Islamistes y’a 3 groupes : les Scientifiques , Les Djihadistes (armes) et les Islam Politique…

    6
    1
    VIVE GAID SALAH
    4 juillet 2019 - 22 h 53 min

    VIVE GAID SALAH ///
    PS/ IL N’Y A QUE DES COM. ANTI ARABO MUSULMANS

    27
    19
    fakou bikoum
    4 juillet 2019 - 22 h 25 min

    Votre reve c’est d’évincer G Salah pour votre soi disant republique kabyle
    ….
    Vous mettez tout sur le dos de Bouteflika alors que c’est le clan kabyle qui a ruiné le pays en profitant de la maladie du president

    27
    30
    salim31
    4 juillet 2019 - 22 h 12 min

    Exelente analyse ; mais ce qui est de
    l identite algerienne il faut dire que les algeriens sont un peuple qui a toujours ete spollier de son identite le mal est profond _ Depuis la regence des turk commencait la dominance culturelle turk et donc
    l algerianite etait une identitee de second zone par aux turk dey et bey jusqu a maintenant
    _ puis vint le colonialisme francais avec sa domination culturel en tant que colonisateur et l idee colonialiste de pays civilisee par rapport a des indigene a civilisee ca a durre 130 annees qui ont fait beaucoup de degats dans l operation de destruction de l estime de soi la personalite algerienne _les harkis et les bachagha sont la preuve de la haine anti algerienne entre peuple , il y a aussi les bourjois « oulama et badissiine  » des penseurs plus orientalistes que arabistes
    a leur facon mais qui etait contre l independance en plus de 800000 algeriens qui on vote contre .
    Malgre cela le peuple algeriens a reussi a conserve son identitee les langues la religion les tradition..tout sont reste intact ; un miracle ! comment ce fait il qu un peuple puisse conserve son identitee intact apres 130 annees de colonialisme _ exemple de l amerique du sud dont l identite a ete efface completement par la domination espagnole pourtant si lointaine ; _
    Apres l independance le peuple algeriens libre devait retrouve son independance et son ame mais les politiques et les des algeriens qui se deteste en tant que race et qui deteste les algeriens , ont choisi d encore une fois de confie l identite algeriene cette fois ci aux orientaux qui devait nous  » arabiser  » en tant que race _par opposition au colonialisme francais avec l aide benbella a confie le pays a l egypte _ puis vint le tour de boumedien cette fois c est la syrie et le ba3th avec l aide des « oulama mousslimine » et baadissine les taleb ibrahimi et amimour qui se sont empare de nos ecoles et des enfant d hier les adultes d aujourd hui _la france a laisse faire eux qui devait connaitre les consequence desastreuses 20 ans plus tard sur le pays ,
    puis au temps de chadli l arabisme se transforme en islamisme puis vint le regime de bouteflika qui orienta la nouvelle identite nationale qui de l arabo islamisme vers le model saoudien et plus precis vers le salafisme qui devenus majoritaire par rapport au courant arabo islamo badissites proches freres musulmans egyptiens qui avait le monopole du pouvoir identitaire nationale depuis benbella ,..voila le hirak ( mot invente par les arabo baadisdes) est entrain de tout faire sortir toutce beau monde est sur la place publique ..malheuresement il n a jamais eu d audit ni analyse d etat ( une enquette socio politique ) sur les raison profonde du mal etre des algeriens .

    10
    anonyme
    4 juillet 2019 - 22 h 06 min

    on veut imposer le kabylisme
    fakou

    15
    19
    La photo de bouteflika doit être archivée et enterrée
    4 juillet 2019 - 20 h 40 min

    La presse algérienne rendrait un service aux algériens en classant la photo de bouteflika à l’arrière plan de l’Algérie actuelle.

    Bien à vous (à AP et aux autres).

    25
    4
    Fennec
    4 juillet 2019 - 20 h 32 min

    Désolé de vous contre dire mais
    Bouteflika pour avoir la paix en Algérie
    Il acheté le blé français très chère pour nourrir
    Vos bâchees et vos Barbus.
    Des salafistes qui ont fait 250.000
    Mille morts.
    Juste pour mémoire.

    23
    71
    FreeBird
    4 juillet 2019 - 20 h 31 min

    En fin un bon Article!

    18
    3
    Anonyme
    4 juillet 2019 - 20 h 15 min

    je ne syis oas d’accord avec vous cete analyse est anti islam et anti arabite .halte a la duvision du peuple

    17
    34
    Anonyme
    4 juillet 2019 - 18 h 09 min

    Le monde arabe n’est qu’une fosse à purin ou se mêle le culte de la personnalité avec leur esprit mercantile ,le mensonge ,la trahison,le meurtre et le terrorisme.Ibn Khaldoun au 14éme siècle disait »Voyez tous les pays que les Arabes ont conquis depuis les siècles les plus reculés : la civilisation en a disparu, ainsi que la population le sol même paraît avoir changé de nature »

    81
    10
    Vroum Vroum 😤..
    4 juillet 2019 - 18 h 02 min

    Pour nous protéger et c’est en expliquant les Origines et Croyance Wahabite dit Salafistes ou Frères Musulman Wahabites…Chers intervenants expliquez la Croyance Wahabite Antropomorphiste , donnez des détails fondamentaux , si chacun apporté son savoir sur la Secte Wahabite et pourquoi c’est une Secte hors Islam et Takfiriste alors on aura fait un grand pas . .Mais quand je lis les Posts je n’y vois aucune explication , ni la définition de la Croyance Wahabite , comment , quoi , qui !!!… L’origine !!.. Ces références…rien , juste un avis général qui n’aide en rien le combat pédagogique contre le Wahabisme qui n’a rien de religieux , ou Islam mais une idéologie qui se veut représenter l’islam , en Conclusion soyez pédagogue , expliquez le Wahabisme chers intervenants .

    23
    Kahina-DZ
    4 juillet 2019 - 17 h 54 min

    Bouteflika a voulu imposer aux Algériens le model des monarchies du Golf.
    L’argent du pétrole pour la famille royale et leurs amis, la religion des charlatans et l’ignorance pour le peuple.
    Bouteflika a piétiné sur la fierté des Algériens…Il a aliéné même les hauts responsables de L’ÉTAT.

    Il a déformé l’Algérie…C’est simple.

    95
    2
    Anonyme
    4 juillet 2019 - 17 h 43 min

    Par contre la déclaration de Moadh Bouchareb coordonnateur de l’instance dirigeante du FLN qui a déclaré samedi à Oran que le président Abdelaziz Bouteflika était « un messager de Dieu « n’a pas été commenté par notre Pravda ENTV et encore moins par le Général Gaid Salah.

    67
    1
    Anonyme
    4 juillet 2019 - 16 h 50 min

    La destruction de l’identité authentique du peuple algérien depuis des millénaires a commencé avec le colonialisme, ce dernier a interdit aux algériens l’accès aux universités au savoir dans le but de les cantonner dans les écoles coraniques et soumettre le peuple algérien. Pour coloniser un peuple, le réduire à l’esclavage, pour lui piller ses richesses, le colonialisme détruit d’abord son identité, sa culture, son histoire, pour ce faire ils nous ont taxé d’arabes. Pour les criminels français, les algériens étaient qualifiés d’arabes parce qu’ils étaient musulmans, c’était pour eux une aubaine inespérée pour leur entreprise destructrice de notre civilisation, notre culture, notre histoire, notre identité. Les corrompus du pouvoir venus du Maroc, ont continué la destruction de l’identité authentique algérienne en s’arrimant au monde des traitres bédouins arabes destructeurs de civilisations, en faisant disparaitre toute référence à l’amazighité du peuple algérien.

    75
    7
    Louza
    4 juillet 2019 - 16 h 30 min

    Fière de mes racines algériennes, berbères, nord africaines, maghrébines et méditerranéennes,et du riche patrimoine historique et culturel de mon pays. Ni orient,ni occident. Notre pays recèle de trésors inestimables qui font envie aux pays les plus riches de la planète,à commencer ces magnifiques coucher de soleil, notre Sahara ensorceleur,nos djebels embaumés de pins maritimes, d’oliviers, d’amandiers, et de nos kms de côtes enchanteresses.
    L’ Algérie figure parmi les pays les plus hospitaliers dans le monde. C’est pas pour rien que ces satanés enturbannés veulent notre peau.
    Et je n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi nos plus hauts responsables se mettent à plat ventre devant eux,comme s’ils étaient leurs obligés. Sans compter tous ces complexés qui s’efforcent à l’accent oriental!
    Edzaïr edyelna louuuz!!! comme disent nos amis Oranais, que je salue au passage.

    28
    5
    Anonyme
    4 juillet 2019 - 15 h 12 min

    Je suis persuadé que Gaïd Salah a obtempéré aux ordres des enturbannés arabes pour interdire l’emblème amazighe lors des manifestations, et aussi pour casser le mouvement et diviser le peuple algérien pour faire échouer la grandiose révolution algérienne qui se déroule depuis le 22 février..

    47
    23
      Numi
      4 juillet 2019 - 16 h 00 min

      Je crois pas… au contraire.
      L’armee A toujours été rempart du terrorisme et contre le wahhabisme ( ce cancer qui gangrène l’islam)

      Ça se sont les thèse l’autre Camp. Celui de Zitout et Tabou finance par le Qatar et Turquie.

      L’importation des conflits et intérêt étrangers c’est la fin de cette volonté du Hirak.

      L’allie De l’Algerie. Ça reste la Chine et la Russie.
      Il faut rien changé.

      20
      10
        Anonyme
        4 juillet 2019 - 16 h 30 min

        La noble armée composée d’enfants du peuple est une institution et non pas un individu GS, ce dernier qui a pris la tête de cette noble institution n’est pas l’armée en tant qu’institution, il a cautionné le 5e mandat soutenu la criminel Bouteflika avec zèle, tout le long de son règne, on ne peut lui faire confiance. Ses agissements de dictateurs avérés, contre des jeunes, et des personnalités qui ont donné leur propre opinion, jeté en prison un grand révolutionnaire Boughraa démontrent son vrai visage de dictateur paniqué poussé dans ses derniers retranchement face à un peuple déterminé à en découdre avec ce régime mafieux criminel qu’il veut sauver.

        73
        2
      Kobé
      4 juillet 2019 - 17 h 16 min

      @Anonyme 15h12mn:Bien sur ce n’est plus un secret de polichinelle .Le mensonge permanent de Gaid Salah est l’apothéose du totalitarisme et transforme toujours ses discours politique si on peut dire cela en théâtre de l’absurde. Il méprise la réalité, y compris la science et les règles de droit. Il cherche à bannir ceux qui vivent dans le monde réel défini par les indépendances intellectuelle et morale. Le règne du totalitarisme grandit le cruel et l’imbécile.Il utilise des clichés et des slogans, souvent absurdes et contradictoires, pour justifier son avidité et sa soif de pouvoir.Ceux qui peuvent vous faire croire à des absurdités peuvent vous faire commettre des atrocités « prévenait Voltaire ».

      88
      4
    Anonyme
    4 juillet 2019 - 15 h 08 min

    Je suis loin d’être religieux, mais je rappelle le respect de la diversité culturelle, l’identité des peuples, leurs langues ont été sacralisées dans le Coran. Il est dit aussi pas de haine en religion et l’arabe n’est guère supérieur aux non arabes. Cela veut tout dire. Cet article très intéressant est tout à fait conforme aux versets coraniques. Le wahabisme via salafisme, a infecté une partie du monde musulman tel qu’un cancer en phase terminale pour détruire les peuples, leurs langues, leurs identités, leurs cultures. Le wahabisme, le salafisme sont l’ennemi de l’islam et la Suna. Les wahabites salafistes sont des destructeurs de l’islam lui même et des peuples musulmans et leurs identités. Le wahabisme a été crée par les anglais pour contrôler la Péninsule arabique et ses richesses..

    67
      Anonyme
      4 juillet 2019 - 18 h 57 min

      Le Wahabisme est le cancer de l’islam ,c’est ni plus ni moins de la Franc-maçonnerie qui dérive de la Kabbale Juive.Il ne doit y avoir qu’un islam en Algérie c’est l’islam Algérien et le salafisme ou toute forme d’obscurantisme religieux doit être éradiqué sans le moindre ménagement.

      47
    Le Royaume Arabe De Abdelaziz
    4 juillet 2019 - 14 h 33 min

    Dans son narcissisme profond,Boutef n’aurait fait qu’en partie exaucer le vœu de Napoléon III,dont il a toujours été un fervent admirateur. Lors de sa première visite au pays, un 17 Septembre 1860,Napoléon Bonaparte rêvait de faire de l’Algérie un orient doré pour lui et sa cour,à portée du sud de la France,et pourquoi pas,pensait-il, un royaume Arabe d’Alger à Bagdad, bien entendu, sur le dos de nos ancêtres  » indigènes » colonisés et exploités à l’époque. Napoléon a abandonné ce projet, car fort onéreux pour la France.
    Des années après la mort de Napoléon, Abdelaziz a su faire de l’Algérie sous son règne, non pas un orient doré, mais un vivier de corrompus , et un terreau de salafistes qui ont ruiné la culture algérienne.
    Admirez le gâchis mes amis!

    71
    4
    SaidZ
    4 juillet 2019 - 13 h 33 min

    Vivement une algérie algérienne telle que proclamée par Abane Ramdane. Ni orientale ni occidentale. fier de ma langue, ma culture, ma spiritualité typiquement algérienne.

    74
    7
      Dz213
      4 juillet 2019 - 16 h 12 min

      Mr H.A.K non seulement vous êtes un bon journaliste ,vous êtes aussi un bon scénariste,nous sommes tous d’accord que nous avons rien en commun avec lès bédouins mais il faut savoir aussi qu’ils sont assis sur 35 % de la richesse mondiale que tout les pays veulent avoir une partie de leurs tarte pour faire nourrir leurs enfants et pour cela ils font l’impossible pour faire le business avec eux,ça ne sert à rien de leurs montrer ce que nous penssons d’eux,la redjla d’une minute nous fera perdre dès années ,je pense que nous avons échouer dès le départ de l’indépendance avec le communisme ,le panarabisme et aujourdhui avec un seul pays que beaucoups d’antis bouarabenes veulent nous convaincre que c’est le seul model qui est bon pour nous et seront très contents pour son retour,la majorité de nos politiciens et hommes d’affaires font le pèlerinage à la mecque mais presque tous vivent et possèdent dès bien en france,je ne suis pas un homme éduqué comme certains mais d’après mes connaissances la france et 2eme partenaire après la chine et si j’ai bonne mémoire ce ne sont pas lès bouarabenes qui se moquent et insultent les Algeriens,Mr HAK c’est bon de faire etahliletes et l’intérêt,le monde est devenu un Douar,le plus intelligent qui survivra.

      7
      4
    5 Juillet 1962
    4 juillet 2019 - 13 h 28 min

    Une fois de plus,cet article démontre amplement pourquoi Boutef doit rendre des comptes aux Algériens devant la cour suprême, tout comme il doit restituer au pays les sommes colossales qu’il a détournées pendant son règne, et lorsqu’il était au poste des A.E sous Boumediene.

    50
    3
    ABDEL
    4 juillet 2019 - 12 h 54 min

    commençons Par quitter la la ligue des incapables et dénonçons ceux aui pratiquent dans leurs discours une langue que peut d’algeriens arrivent a suivre? comme le dernier speech de mr «  »HAPPY » » difusé hier par l’entv !!

    33
    3
    Khazzat....
    4 juillet 2019 - 12 h 19 min

    Conneries. Tout les hommes du régime de boumediene, depuis 62 sont complices. Chaque clan tente de nous vendre sa version d’arabislamisme, mais tous finissent sous la savatte araborientale.

    70
    6
    ALGÉRIE ALGÉRIENNE
    4 juillet 2019 - 12 h 18 min

    A quand enfin notre ALGÉRIE ALGÉRIENNE , où tous ses enfants deviendront de vrais citoyens responsables, cultivés, éduqués et respectueux de la merveilleuse diversité de notre pays : amazigh (kabyles,chaouis, targuis, mozabites ….), arabe, musulman ( pratiquants ou non pratiquants), arabophone, francophone, anglophone, amazighophone , athées, chrétiens, agnostiques etc.. etc..

    Mon Dieu qu’il sera long ce chemin, mais l’espoir est permis depuis le 22 février 2019 si on met définitivement fin au FLN de 1962 avec son régime militaire , son régime autoritaire et son système politique à la Ben Bella, à la Boumediène, à la Chadli Benjedid et à la Bouteflika !

    NB : Il est souhaitable que notre pays sorte de l’idéologie politique arabo-islamique exclusive importée des pays monarchiques du Golfe et du Moyen Orient pour retrouver enfin sa propre culture Amazigh, Méditerranéenne et Nord Africaine , elle-même imprégnée de plusieurs autres civilisations qui s’y sont imbriquées au cours de l’histoire et où l’islam tolérant était non seulement une religion mais aussi une culture. Dommage que des individus extrémistes, radicaux et fondamentalistes aient rendu notre religion intolérante et facteur d’exclusion et de division et ce, comble du comble au nom de Dieu et du Prophète !

    71
    3
    Tin-Hinane
    4 juillet 2019 - 11 h 07 min

    Il n’y a pas deux camps : un camp occidental et un camp oriental, il n’y a qu’un seul camp celui du libéralisme sioniste occidental et le camp oriental n’est qu’un subordonné. C’était bien vu de la part des anglo-saxons ils ont mis la main sur les lieux saints de l’islam et ils ont plié le monde musulman. Les peuples musulmans se sont retrouvés uniformisés par une secte schizophrène (comme le sont souvent les sectes) une secte dont personne n’avait entendu parler. On a voulu effacer à la lame et aux bombes les particularités qui faisaient la grenadeur de ces peuples et faire des musulmans un troupeau de moutons malades du salafisme. J’avoue les anglais (car ce sont surtout eux le cerveau de l’affaire) ont bien joué, ils nous ont plongé dans l’horreur salafiste pendant près de 40 ans. Ils ont fait des gardiens des lieux saints les Saoud une bande de tarés qui se livrent à toutes les perversions et à tous les crimes. Comme le dit si bien l’article, cette aberration salafiste accompagnée de l’aberration libérale et les peuples étaient faits comme des rats. Le truc c’est qu’ils ont perdu, même s’ils continuent à s’agiter ils ont été défaits et nous proclamerons haut et fort bientôt cette victoire avec les peuples qui ont livré bataille, comme nous l’avons fait. Quand aux traitres, ceux qui ont vendu leur âme à satan, ceux là devront payer devant dieu et devant les hommes. c’est pour cela que nous devons rester unis autant que possible, ne pas leur laisser de faille par où passer. L’Algérie est issue d’une révolution et c’est pour cela que notre pays ne pliera jamais. L’argent que cette bande de mafieux d’orient et d’occident nous a piqué, c’est bien-sûr de l’argent perdu, perdu pour nous mais ce n’est que de la rapine, une rapine limitée dans le temps, le plus important a été sauvé, ils n’ont pas réussi à fléchir et corrompre le peuple algérien, ils n’ont pas réussi à nous souiller et c’est notre plus grande victoire.

    69
    5
      Elephant Man
      5 juillet 2019 - 14 h 41 min

      @Tin-Hinane
      Excellent commentaire et sensé.

      2
      1
    Mounoud
    4 juillet 2019 - 10 h 59 min

    Il ne depend que des algeriens de reprendre la barre et de redresser coute que coute le pays..toute autre interpretations de la situation ou des causes de celle ci c est de la parlotte..du blablabla..c est la guerre economique..ou on la fait..ou on creve..!ok por la liberte..la justice..le civil et tout ce qu on veut..mais que peut on faire pour la patrie?? Plutot..QUE SOMMES NOUS TENUS DE FAIRE POUR LA PATRIE..il n y a pas que les hokkoks..et les wajibattes??? .ca on ne l e seigne pas da s les ecoles et les universites!!!!!

    11
    2
    Lghoul
    4 juillet 2019 - 10 h 15 min

    D’autres poisons sont aussi importés d’arabie.
    ———————————————————————————————
    « Le 03 juillet 2019: Plusieurs Algériens pourraient être privés du mouton de l’Aïd cette année à cause de la fièvre des petits ruminants qui avait frappé le cheptel au début de cette année. Selon des informations recueillies auprès du ministère de l’Agriculture, la fièvre des petits ruminants qui a été anéantie en Algérie et dans plusieurs autres pays, a été réintroduites par les princes des pays du Golfe, notamment ceux des Emirats arabes unis, d’Arabie saoudite et du Qatar.

    Des gazelles envoyées par ces princes en Algérie, ont été lâchées à travers le territoire national afin qu’elles se reproduisent et permettront ainsi à ces mêmes princes de s’adonner à la chasse de ces ruminants. »

    37
    2
    Anonyme
    4 juillet 2019 - 10 h 06 min

    “Inchallah el-lougha el anglizia tettaouar fi el Djazayer ou takhoudh la place ntaâ el faransia… el faransia yatâmel biha fi quelques bouldane” et “je prends l’engagement bach tkoun la traduction lelâarbia…”, etc.
    C’est dans ce galimatias que le ministre algérien du Travail a annoncé le projet de normalisation linguistique de l’Algérie. Projet ? Façon de parler… Une pure tartuferie populiste pas du tout de circonstance quand on connaît le statut du gouvernement dont il fait partie et les circonstances politiques dans lesquelles il s’exprime. Ce qu’on peut observer, d’emblée, c’est que Tidjani Haddam ignore (délibérément, anticonstitutionnellement et par intolérance culturelle) que son pays compte deux langues officielles, et non une. De telles facéties, ainsi baragouinées, révèlent ensuite l’illettrisme d’un ministre et reflètent l’échec linguistique patent du pays. Sans une bonne dose d’inculture, ou de mauvaise foi, on doit savoir que la trentaine d’États et la dizaine d’entités territoriales qui comptent le français comme langue officielle ou co-officielle ne sont pas “quelques bouldane”. Sans compter les pays francophones de fait, comme… l’Algérie. C’est dans le sérieux de l’argument qu’on mesure le respect de l’auditoire, et du peuple, par un responsable politique. Mais, faute de faire de l’arabe une langue de savoir, de communication, l’imposture baâthiste a inventé la langue de bois. Celle-ci consiste à user de l’arabe pour ne rien dire, mais le dire en arabe. La défense de l’arabisation a été érigée en mode d’affirmation — facile — de notre antifrancisme patriotard. Mais l’arabisation ayant échoué, dans sa réalisation comme dans ses effets, on veut lui substituer… l’anglais. Dans un système scolaire et universitaire qui n’est plus capable de pratiquer un enseignement accompli de quelque langue que ce soit ! C’est d’ailleurs osé que de prétendre régenter la question linguistique d’une nation en révolution lorsqu’on est ministre d’un gouvernement intérimaire, illégitime, précaire et reclus, parce qu’en disgrâce populaire ! Et puisque nous sommes à l’heure des bilans, c’est peut-être l’occasion de faire l’inventaire des dégâts commis à l’encontre de l’intelligence et de l’économie nationale sous couvert d’arabisation ! Le capital scientifique et culturel de toute une génération, voire de deux générations, a été, pour partie, marginalisé et, pour l’autre, exclu afin de laisser place à des “douctours” cocotte-minute en langue de bois. Malgré l’ampleur des échecs infligés au pays, tout ce qui est fait au nom de l’idéologie et de la mystification populiste n’est pas passible de bilan. Sinon, on verrait que les effets dévastateurs de l’arabisation politicienne ont été autrement plus coûteux pour l’Algérie que les erreurs de choix économiques et les crimes de détournement et de corruption. C’est cette absence de comptes qui fait que, malgré le désastre scolaire et universitaire, la régression culturelle et le retard technique, scientifique et économique, des opportunistes et des aventuriers continuent, aujourd’hui encore, à faire de la question de la langue un fonds de commerce politicien et carriériste. On devrait au minimum demander à ces apôtres de la défrancisation, par l’arabisation ou par l’anglicisation, de publier le cursus scolaire de leurs enfants avant de s’autoriser des leçons de patriotisme linguistique.

    27
    5
    Anonyme
    4 juillet 2019 - 9 h 21 min

    Excellent article!!! En quelques lignes tout est dit….

    22
    1
    Nous connaissons les tenants mais pas forcément les aboutissants.
    4 juillet 2019 - 9 h 08 min

    JE CONFIRME ET J’EN FAIS UN COPIER/COLLER SUR CE QUI ESSENTIELLEMENT À ÉTÉ DIT À LA FIN DE L’ARTICLE.
    《 Ce sera la meilleure réponse à ceux qui échafaudent des plans d’une guerre civile en Algérie où l’on verrait les avions de l’Otan débarquer avec, en éclaireur, un certain Bernard-Henri Lévy, comme en Libye voisine.》

    13
    5
      Farida
      4 juillet 2019 - 9 h 25 min

      FAKOU.

      9
      6
    Salahdine
    4 juillet 2019 - 8 h 51 min

    SVP arreter de parler de ce Harkis, a mettre dans la poubelle de l’histoire.

    20
    2
    Anonyme
    4 juillet 2019 - 8 h 06 min

    Après cette très haute trahison, son équipe, et à sa tête un général ayant fait allégeance au plus grand traître que l’Algérie ait connu, est toujours en place, et tient à assurer la transition pour organiser la présidentielle!!??

    68
    22
    Anonyme
    4 juillet 2019 - 7 h 58 min

    Algérie algérienne ni occidentale ni orientale, hemna à yekfina.
    On a tout ce qu il faut culture tradition patrimoine histoire, on ne peut et on n à le droit que d être Algériens.

    40
    1
    Moh
    4 juillet 2019 - 7 h 39 min

    C’est vrai tout ça mais il a faillit donner l’Algérie a la France aussi en contre partie des mandats et les avantages pour sa bande .

    29

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.