Rahabi : «L’arrestation de Tabbou renseigne sur l’instrumentalisation politique de la justice»

Rahabi Tabbou
Abdelaziz Rahabi. PPAgency

«L’arrestation et l’emprisonnement de l’opposant Karim Tabbou est un acte inacceptable et renseigne sur la persistance de l’instrumentalisation politique de la justice et de la restriction des libertés individuelles et collectives», a dénoncé Abdelaziz Rahabi.

«Le pouvoir politique appelle à la normalisation de la situation mais limite parallèlement le champ politique et médiatique», a-t-il ajouté dans une déclaration postée sur sa page Facebook. «Cette duplicité, a-t-il ajouté, ne favorise pas l’apaisement et la confiance mais plutôt la radicalisation politique. Il envoie ainsi des signaux négatifs à une opinion publique déjà inquiète et appelée à voter dans un environnement inadéquat.»

«Karim Tabbou, comme chaque citoyen algérien, a le droit de donner son opinion politique sur l’Etat et sur ses institutions, tout comme il a le droit de ne pas partager la voie politique adoptée par le commandement de l’armée pour sortir de la crise et de soutenir une autre option», a souligné l’ancien diplomate, pour lequel «la libre opinion, socle fondateur des droits humains, est le sens même du combat politique pacifique choisi par des millions de citoyens pour une Algérie plus juste et plus forte».

M. K.

 

Comment (12)

    Tinhinane-DZ
    16 septembre 2019 - 14 h 54 min

    Mes réponses:

    1. L’ouverture sur le monde ne veut pas dire vendre ou trahir sa patrie.
    2. Avant de poster mon commentaire j’ai écouté et ré-écouté toutes les interventions de karim Tabou. Elles sont disponibles sur YOUTUBE. Normalement, il est assez intelligent pour ne pas commettre des erreurs qui se retourneront contre lui.
    Quelques soit son opinion sur Gaid Salah, il n’avait pas à les étaler sur des chaines étrangères hostiles à l’Algérie, et puis rentrer en Algérie comme si de rien était. Aucun pays démocrate ne le permettra. Il aurait pu éviter ce faux pas.
    C’est mon opinion. Vous demandez la démocratie…Respectez mon opinion…comme je respecte le votre.

    10
    14
    3atef
    15 septembre 2019 - 15 h 49 min

    Il n’est même plus question de notion d’opinion politique car le terme est quelque chose d’abstrait pour un simple d’esprit qui possède une diction d’un niveau 3 ème année primaire… et c’est tout le MALHEUR de notre pays

    8
    6
    Tinhinane-DZ
    15 septembre 2019 - 12 h 09 min

    Jouons le jeu de la démocratie et essayons de dire les choses comme elles se présentent sans pencher vers un camp bien précis. L’Algérie est au-dessus de TOUS !! Ce que je reproche à Karim Tabou et aux autorités actuelles: En Bref, pour que le texte ne soit pas trop long. Direct à l’essentiel.

    Oui, Karim Tabou est un Homme politique qui ne mâche pas ses mots = Direct dans ses propos. Il dit ce qu’il pense. Un très bon orateur qui a cette facilité de décrire les problèmes de la société Algérienne. Il est jeune Charismatique, personnalité imposante…Critères recherchés par cette jeunesse dans leur futur président.
    MAIS MAIS, la démocratie a ses lois et ses limites. Ce que je reproche à Karim Tabou = mon opinion.
    1- La crise politique est Algérienne et elle doit être réglée en Algérie entre Algériens. Que fait karim tabou sur les plateaux de El-magharibia et une certaine chaine arabe ( voir vidéos sur Youtube). Les pancartes de chaque vendredi sont claires = Non à l’ingérence des émiratis ou autres. Ne me dites pas karim Tabou ne sait pas qui finance El-magharibia ??
    2- Karim Tabou est un défenseur du projet de la grande arnaque du grand Makhrab. Il faut qu’il sache que cette arnaque est contre les intérêts de l’Algérie…de son existence même.
    Karim Tabou doit défendre l’Algérie en Algérie et non pas sur les plateaux de ses ennemis.

    Ce que je reproche à nos responsables actuels:
    La Kabylie est visée par une campagne raciste et régionaliste…Écoutez les vidéos de Naima Salhi et ses poussins…Même l’ENTV s’est mise dans ce sale jeu dangereux (??). Comment peut-on expliquer le silence des autorités Algériennes envers cette violence envers une région Algérienne. Qui est derrière cette propagande noire ?? C’est quoi le rôle des émiratis et des égyptiens dans cette propagandes qui vise à allumer un feu ethnique en Algérie. La situation est grave . La justice doit réagir. Il y’a urgence.
    OUI je reproche à la justice son inertie envers cette violence contre la Kabylie = Une région de l’Algérie. Que cherche t-on au juste ???
    Soyons Algériens et rien d’autres…

    C’était ma lecture, en bref, des événements…

    28
    26
      It massi
      15 septembre 2019 - 21 h 24 min

      L’Algerie n’est pas seule au monde !!! Il faut s’ouvrir au monde et elle une place régionale importante que les futurs dirigeants ne pourront pas inoculés.

      1
      2
      Anonyme
      15 septembre 2019 - 23 h 29 min

      Tu a du avaler ton cachir de travers ? Les services DRS et DSCA de ton Gaid n’ont rien trouvé pour l’inculper et toi tu nous sort ces sottises?? Tabbou te fait peur comme il fait peur à tes chefs alors tous les moyens sont bons pour lui reprocher des choses. Fakou!! Tetnehaw!! aussi bien les donneurs de cachir que les mangeurs!!

      11
      Anonyme
      16 septembre 2019 - 7 h 41 min

      Un homme est en prison loin de sa famille juste pour avoir dit que Gaid Salah n’est pas l’homme qu’il faut pour l’Algérie, et tout ce que vous avez à dire, c’est une liste de reproches ». On reproche des choses à quelqu’un pour ce qu’il a fait, pas pour ce qu’il est! Vous n’avez bien sûr pas de reproches à faire à celui qui a arrêté Tabbou!! Continuez de lécher les rangers, j’espère que vous êtes bien payée pour ça

      10
    57
    15 septembre 2019 - 7 h 03 min

    mais que fait le président marionnette pour empêcher ces débordement d un général devenu hystérique ??

    16
    9
    Mounir Sari
    14 septembre 2019 - 20 h 35 min

    Hier le nouveau ministre de l’injustice à savoir Zeghmati a déclaré toute honte bue que c’est grâce à l’armée qu’il est ministre, comprendre Gaid Salah.La messe est dite.Un ministre de la justice qui est une personnalité civile n’est même pas nommé par Bensalah mais par le militaire Gaid Salah.Voilà pourquoi pour Gaid Salah la justice a retrouvée son indépendance.C’est très ubuesque.!!!

    23
    19
      Anonyme
      15 septembre 2019 - 11 h 25 min

      Il a dit grâce à El-Djaich.

      2
      2
    Anonyme
    14 septembre 2019 - 19 h 06 min

    La Justice au service où , à la solde . Quand on met en Prison un Homme de 86 ans , le Moudjahid ALN Commandant de la Wilaya 4 Mr Bouragaa , ou le Candidat Général Ali Ghediri avec des dossiers vides
    , ou des Personnes avec l’emblème Amazigh , ou Mme Louisa Hanoun en Prison …Dossiers vide , alors oui la Justice par Téléphone marche très bien . . On appelle ça la Justice des hommes et non la Justice du Droit , la Loi . .Moi je vote pour le Candidat Général Ali Ghediri et son programme , encore faut-il qu’il sorte de Prison…sinon je vote pas . .Aucune Élections ne sera légitime dans ces conditions arbitraires… le pire est l’emprisonnement du Moudjahid Commandant ALN Mr Bouregaa , 86 ans !!!!… Gaid Sallah perd la raison ou quoi ?..Qui peut le raisonner ?..

    18
    11
    Anonyme
    14 septembre 2019 - 17 h 11 min

    Les islamistes ne cessent de tirer à boulet rouge sur l’ANP. Bizarrement ils ne sont pas inquiétés.

    23
    26
    Anonyme
    14 septembre 2019 - 13 h 40 min

    Chasse le naturel, il revient u galop.L’injustice algérienne ne peut pas fonctionner sans les directives du Mawla al oumma, c’est héréditaire depuis le premier calife. Ce qui confirme que l’islamisme est l’allié de la junte militaire halal ,c’est qu’aucun islamiste n’a été embastillé ou mieux harrachisé.

    26
    17

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.