Tsunami humain à Tizi Ouzou contre l’élection imposée par Gaïd-Salah

Comment (2)

    Moi
    13 décembre 2019 - 9 h 32 min

    Le Hirak devrait continuer ainsi brut et neutre jusqu’à ce que les bandes cédent. se constituer en mouvement politique ça ne marchera pas avec les bandes, ils vont soit être achetés soit reprimés et emprisonnés le peuple à raison il faut continuer ainsi mais passer à d’autres moyens de protestation,gréve géneral …. etc

    Rani zaafane
    12 décembre 2019 - 7 h 24 min

    Tsunam ou pas ,le pouvoir a fait la sourde oreille et ça ne changera rien à la situation politique. Le vote aura lieu et les résultats seront proclamés., il faudra donc se projeter dans l’après élections et s’organiser en force politique capable de peser sur la scène nationale dans les prochaines échéances électorales notamment les législatives qui ont un poids très important. Malheureusement, les erreurs d’appreciation commises par le Hirak et le manque de visibilité politique ont été fatals. Le Hirak a été poussé à l’obstination et à la radicalisation de ses positions en rejetant toutes sortes de propositions dont certaines émanaient de l’opposition et du Hirak lui même,ce qui a eu des conséquences négatives sur la suite du mouvement. Je crois sincèrement que le Hirak a été infiltré à l’instar de la majorité des partis d’opposition en Algérie.

    7
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.