Nordine Aït Hamouda : «Ben Badis a falsifié la Déclaration de Novembre !»

BB Aït Hamouda
Abdelhamid Ben Badis (au centre) avec Bachir El-Ibrahimi et Brahim El-Kettani. D. R.

Par Abdelkader S. – Le fils du colonel Amirouche a dit leurs quatre vérités à «ceux qui veulent faire d’Abdelhamid Ben Badis un prophète». Intervenant sur la chaîne Berbère TV, Nordine Aït Hamouda a affirmé qu’«[ils] veulent nous présenter Ben Badis comme un prophète parce qu’il a affirmé que l’islam nous a arabisés, alors que lui-même est berbère». Accusant le fondateur de l’Association des oulémas de «menteur», il s’est interrogé : «Si l’islam arabisait réellement, que dire alors des Indonésiens dont le pays est le premier grand du monde musulman, que dire aussi des Iraniens ?» «Pourquoi devrions-nous être les seuls à devoir être arabisés par l’islam ?» s’est-il insurgé, en appelant à ne pas «mêler une colonisation culturelle avec la religion».

Evoquant la Déclaration de Novembre, Nordine Aït Hamouda a expliqué que celle-ci «a été falsifiée par Ben Badis qui y a ajouté bismillah (la formule coranique introductive, ndlr) alors qu’elle n’existe pas dans la version originelle rédigée en français». Pour lui, «cette association s’est autorisée à triturer le texte fondateur de la Révolution armée alors qu’aucun de ses membres n’a participé au 1er Novembre». «L’Association des oulémas est une association pro-française qui était pour la colonisation», a-t-il asséné, en traitant Ben Badis de «harki».

«Les islamistes n’ont rien à voir avec la Déclaration du 1er Novembre qu’ils ont découverte en même temps que les Français», a-t-il insisté, en rappelant que les partis qui se sont réunis à Sant’Egidio en janvier 1995 ont également menti par rapport à cette Déclaration fondatrice de l’Algérie indépendante. «La Déclaration stipule que la lutte vise à l’instauration de l’Etat algérien souverain, démocratique et social, dans le cadre des principes islamiques, les rédacteurs du document n’ont pas dit dans le cadre de la Charia, comme cela a été affirmé faussement à Sant’Egidio», a-t-il soutenu, en reprochant à ceux qui s’arrêtent à ce passage de ne pas avoir lu la totalité de l’alinéa : «Mais ils n’ont pas lu la suite de la phrase plus bas : le respect de toutes les libertés fondamentales, sans distinction de race et de confession.» «Aussi, a-t-il précisé, un Algérien est libre d’épouser la religion qu’il veut et il a le droit d’être laïc ou même athée, s’il le veut.»

Nordine Aït Hamouda a indiqué que Ben Badis «n’a jamais plaidé pour l’indépendance», que «cela a été son choix» et que son père «était chevalier de la Légion d’honneur». Il a rappelé qu’en 1936 Abdelhamid Ben Badis «avait pris fait et cause pour le projet Blum-Violette, la loi par laquelle le Président français pouvait octroyer la nationalité française à certains Algériens». «Ben Badis a applaudi cette loi des deux mains mais, heureusement ou malheureusement pour lui, l’Assemblée française l’a rejetée.»  «L’Association des oulémas était d’accord pour le rattachement de l’Algérie à la France», a encore dit le président de la Fondation Amirouche, selon lequel «les Algériens se battaient pour l’indépendance du pays pendant que les membres de l’Association des oulémas s’échinaient à garder la haute main sur les mosquées».

Et de rappeler que Ben Badis a rendu visite au Président français et que, le 1er avril 1933, il écrivait dans les colonnes du journal Al-Sounna : «Nous ne sommes pas les ennemis de la France et nous n’activerons jamais contre ses intérêts. Au contraire, nous tâcherons de leur faciliter la mission de civiliser toute la nation.»

«Il a fallu qu’Abane sorte de prison pour qu’il aille à leur (les membres de l’Association des oulémas, ndlr) rencontre en 1957, il a réussi à en convaincre quelques-uns, individuellement, de participer à la Guerre de libération», a affirmé Nordine Aït Hamouda qui note que l’Association «compte un nombre très limité de martyrs dans ses rangs», en estimant que «l’histoire va les condamner».

A. S.

Comment (114)

    RAYES AL VHOUUUR
    24 juillet 2020 - 22 h 04 min

    Je lance un appel au president Tebboune
    de faire justice au peuple algerien spolier de sa
    Terre usurpee et volee par Ouled la France dont
    Les descendants de Bachagha et Caid …
    Ils fuient a l’etranger pour se cacher et fuir
    La justice populaire et divine…
    On connait ou ils se cachent , en france
    Et au canada.
    Chiche oubront les registres…des terres
    Volees par ces usurpateurs sans foi ni loi…
    Mon appel va aussi a la justice qui doit ns
    retablir ds nos terres algeriennes…
    Allah yarham Echouhada ..

    moncef
    24 juillet 2020 - 20 h 48 min

    BEN BADIS( rahimahou allah )qui falsifie la déclaration de novembre 14 ans aprés sa mort,merci au fils du colonel AMIROUCHE( rahimahou allah) de nous l’apprendre.

    El-Rey
    24 juillet 2020 - 17 h 56 min

    … qu’est-ce qu’il ne faut pas lire, ça dépasse l’enchantement.
    On a débridé la version de Ben Badis pour la soustraire de son originalité et on se plait dans notre complaisance par des manipulations linguistiques les plus abject pour donner un sens au non sens.
    CHAABOU EL-DJAZAIRI MOUSLIMOUN OUA ILA EL-3OUROUBATI YENTASSIB(AFFILIÉ).
    Non déplaise aux érudits.
    Nous sommes affilié (non pas appartenant aux arabes) de part la langue qui est le vocabulaire du CORAN
    C’est une affiliation et non pas appartenance
    Ibn Khaldoun l’avait mentionné il y a 4 siècles de ça quand il nous a qualifié de PEUPLE À DEMI SAUVAGE et avec raison.
    On ne lit pas (on ne s’instruit pas outre mesure) et quand on lit on ne comprend pas et quand on comprend on ne pratique pas.
    لا تأسفن على غدر الزمان لطالما … رقصت على جثث الأسود كلاب
    لاتحسبن برقصها تعلو على أسيادها … تبقى الأسود أسوداً والكلاب كلاب
    تموت الأسود في الغابات جوعاً … ولحم الضأن تأكله الكلاب
    وذو جهل قد ينام على حرير … وذو علم مفارشه التراب
    فنحن أن جار الزمان لبرهة
    نبقى الكبار و غيرنا أقزام
    ما ذنبنا أن كان يشعر أننا
    أرقى و أن مكانه الأقدام

      ZORO
      24 juillet 2020 - 23 h 18 min

      Merci El Rey pour ce poème de l imam echafii écrit il y a 12 siècles dans une langue arabe que comprendrait facilement aujourd’hui tout algérien qui n a jamais étudié l arabe classique.
      Cette langue arabe d il ya 12 siecles nous renseigne à travers ce poème que parmi les hommes existent t le chien et le lion le premier ne cesse d aboyer alors que le second reste tout le temps roi.
      Signe ZORO

      Ayweel
      25 juillet 2020 - 1 h 18 min

      Si le peuple nord africain est qualifié de demi-sauvage,  lui qui a eu une femme guerrière chef d’armée avant l’arrivée de l’islam, quel qualificatif doit on attribuer au peuple du hijaz,  eux qui enterraient leurs filles vivantes, واذا الموؤودة سألت بأي ذنب قتلت . rabi yahdikoum, on arrive pas à sortir de la culture de BESSIF, celui qui se voit arabe est arabe et personne ne lui demande de devenir amazigh mais il doit respecter celui qui se dit amazigh, on ne doit pas forcer les gens à être ce qui ils ne le sont pas. De grâce ne poussez pas trops le bouchon, autrement ce qui s’est passé en andalouse risque de se reproduire en Afrique du Nord. Profitant de ce que l’islam nous donne pour vivre en paix et de faire de notre pays un pays prospère, et pour celui qui ne se sent pas à l’aise en Algérie, 8l peut toujours réintégrer le pays de ces ancêtres s’il est accepté ou reconnu comme ce qu’il prétendait.

    صالح/ الجزائر
    24 juillet 2020 - 17 h 35 min

    الشيخ عبد الحميد بن باديس : « والله لو قالت لي فرنسا: قل لا إله إلا الله لما قلتها »
    ( Cheikh Abdul Hamid bin Badis: (Par Dieu, si la France m’avait dit: Dis: il n’y a pas d’autre Dieu que Dieu, je ne l’aurais pas dit).) .

    صالح/ الجزائر
    24 juillet 2020 - 17 h 20 min

    L’article commence , comme d’habitude d’ailleurs , par « Le fils du colonel Amirouche a dit « …, ce qui signifie que le fils est toujours mineur pour aborder des sujets traitant la biographie des Imokranens .

    ZORO
    24 juillet 2020 - 15 h 29 min

    QUESTION : Pour qui roule Noureddine quand il maintient qu il n y a pas eu plus de 300000 chahids en Algerie
    REPONSE : pour ceux qui voient en l islam un rempart infranchissable pour leur minable dessein , rempart
    qu ils ne pensent detruire qu en s attaquant a nos oulamas a l instar de Benbadis ‘ Tebessi , et beaucouo d autres cites par le coran dans son verset من المؤمنين رجال صدقشوا ما عاهدوا الله عليه فمنهم من قضي نحبح و منهم من ينتظر و ما بدلوا تبديلا. صدق الله العظيم
    SIGNE ZORO. ..Z…

      Mohamed el Maadi
      24 juillet 2020 - 16 h 41 min

      Faux débat ,polémique futile. Enfin tout ça pour ne rien dire a part oui il u a des siècles ont vivait dans des grottes et on veut y revenir.Mais alors sans moi …

      Anonyme
      24 juillet 2020 - 18 h 03 min

      Le chiffre de 300.000 morts n’est pas de lui mais de Krim Belkacem qui n’était que le responsable de la délégation lors des négociations d’Evian svp!! . Les démographes algériens parlent d’un nombre compris entre 400.000 et 600.000 morts, plus rarement de 800.000 morts. Personne n’a jamais parlé de 1,5 million de morts en dehors de Benbella qui a donné ce chiffre lors d’un discours en 63. Boumediene a parlé de 10% de la population algérienne dans les années 70 ce qui représente 900.000 à 1 million. Tu vois ce n’est pas si simple…

        ZORO
        24 juillet 2020 - 22 h 38 min

        En ce qui me concerne c est de la bouche de cet.individu que j ai entendu dire que le nombre de chouhaddas algériens ne dépassait pas les 300mille l l enregistrement existe sur U tube.Ce qui agasse tous les algériens qui ont vécu l oppression et avili son auteur c est ce marchandage de vie humaine la baisse au profit du colon qui assassiné des millions d algériens tout en faisant du reste à savoir une dizaine de millions, des morts en sursis que l indépendance chèrement acquise a ressuscité .
        SigneZORO…Z…

    Anonyme
    24 juillet 2020 - 11 h 03 min

    vous détestez l’arabe parlé par un milliard d’individus soit, mais vous proposez quoi une langue morte voire inexistante…ça sent les marroki derrière ces postes

      Djaffar
      24 juillet 2020 - 12 h 24 min

      J’allais le dire merci, ça sent la manipulation.

      Chaque peuple a sa culture langue et coutumes!
      24 juillet 2020 - 13 h 15 min

      On ne veut pas nous arabiser, comme les vrais arabes refusent, justement, de se berbèriser

        Réponse
        24 juillet 2020 - 18 h 47 min

        Le peuple Sahraoui aussi refuse aussi d’être Marocain.

      Anonyme
      24 juillet 2020 - 13 h 42 min

      Tu confond le nombre de musulmans et le nombre d’arabes. Les 3/4 des musulmans ne sont pas arabes…

      Yiddhir
      24 juillet 2020 - 22 h 52 min

      1 milliard d’individus! Bravo!
      Il y a combien de prix Nobel dans ce milliard?
      Combien d’inventions? Combien de publications? Combien de découvertes?
      C’est zéro partout!
      Ah, pardon, il y a eu 1 Nobel de littérature (Nation Mahfoud). Walbaraka felqlil

    aderre
    24 juillet 2020 - 9 h 36 min

    En 1982, jeune lycéen que je fut et surtout militant de la cause identitaire, lors d’une gréve anniversaire du 20 Avril, j’ai tagué sur un des murs de notre lycée, la fameuse de Ben Badis, « Chaâb el djazairy muslim; » mais en la paraphrasant, à mon sens : Chaâb el djazairy muslim, wa mine el 3ouroubati, SA YANE’SAHIB / c’est à dire que le peuple algérien va se DÉPARTIR DE LA FAUSSE ARABITÉ idéologique que OULÉMA LUI IMPOSE « . . A la reprise des cours j’ai étais vendu. 3 semaines d’exclusions, plus convocation de mon père par la police. Le temps passant, le proviseur de ce lycée, est devenue Sénateur, 1995 , la région à découvert aussi, qu’il fut cadre de la fameuse SM, et membre actif des Ouléma ayant opérer l’arabisation forcé de notre région,( plaques d’indication routière, enseignes de commerçant, noms de rues…… Ainsi, En pleins massif du Djurdjura, nous avons eu le droit à  » Maktabat El Amaouiyine ( bibliothèque municipale ) c’est comme si nous manquons de noms de valeureux martyres, ou d’intellectuels algériens. Le temps, ce fameux allié de toute cause juste, 2011 en plein centre du Caire, capitale du panarabisme, les couleurs de la nation amazigh flottaient entre les bras des manifestants anti Moubarek . Mais quelle revanche. quel pied! Klit dalaâaa Barda yahhhh. !!!!!

    Apulée de Madaure
    24 juillet 2020 - 8 h 46 min

    “A3djouza hakmate sare9” (Une vielle dame à maîtriser un solide voleur), en disant « «a été falsifiée par Ben Badis» tout le monde a compris par la tribu ou les disciples de Ben Badis, sauf ceux qui veulent couper le cheveu en quatre, donc Inutile d’y aller par les quatre chemins pour défendre l’indéfendable

      Apulée de Madaure
      24 juillet 2020 - 9 h 19 min

      Excusez-moi mon post est un peu subjectif donc j’ajoute :
      Il y’a du bon et du mauvais dans Ben Badis, il faut assumer notre histoire sans haine ni passion. Point.

      Amar
      24 juillet 2020 - 10 h 17 min

      Salam/Azoule,
      mais ben badis est decedé en 1940 donc 14 ans avant l’éclatement de la révolution de nos pères/meres.
      je ne comprend pas comment Benbadis pouvait la falsifié alors.

      après oui, si tu parles de l’association des oualama, elle avait une autre voix de militantisme afin de libérer l’Algérie, elle était plus focalisée sur l’éducation de l’homme que d’aller porter les arme à tort ou à raison mais je suis loin de les condamné après 70 ans ou 80 ans.
      je sais qu’au lendemain du 1 er novembre il y a eu un communiqué de soutient à notre révolution et bcp de ces membre ont rejoint ALN.

      ce type de déclaration ne sert pas la cause de nos jeune aujourd’hui dont l’ultime objectif est la création d’un état de droit, car cela créera sans doute des fausse polémique qui creuseraient sans doute le fossé déjà profond entre les différentes composante de la société algérienne.

        Anonyme
        24 juillet 2020 - 14 h 09 min

        « Je sais qu’au lendemain du 1 er novembre il y a eu un communiqué de soutient à notre révolution » il n’y a rien eu le lendemain ni le mois d’après mais 2 ans après. Pour moi c’était trop tard, car rien ne me dit qu’il l’ont fait de manière sincère. Quand le peuple a voulu son indépendance on a avait plus besoin d’eux.

    mwa
    24 juillet 2020 - 8 h 30 min

    Comme d’hab, Nordine « akchich n’choukg » des services est réactivé pour je ne sais quelle visée, bref! Mais, car il y a un mais, Le chikh « benbadis » , de son vivant, n’a pas adhéré à l’ENA ni au PPA ouvertement pour l’indépendance! Il a préféré garder à son égard la bienveillance de la 3ème ripoublique et dont son propre père a bénéficié, du reste. Tout cela pour défendre, non pas l’algérie en tant que nation naissante mais en tant que fragment de la oumma dirigée par les orientaux! n’a-t-il pas dit dans un de ses strophes « Chaabou al-djzairi mouslimoun/ wa ila elouroubati yantassib » Avez-vous remarqué le dernier terme « Yantassib »? Il n’a pas dit « Yantami? Non? ». Je vous laisse donc réfléchir…..

    selonjean
    24 juillet 2020 - 8 h 17 min

    Pourquoi OCCULTE-T-ON SCIEMMENT et à dessein que lors des conquêtes musulmanes (OHUD, BADR…) que le prophète Mohamed (QSSL) lui même en personne voulant épargner une boucherie à ses unités (en infériorité numérique ET au nom de la sacrosainte realpolitik) accepta de signer un traité d’armistice sans le PRÉAMBULE de la BESMALA… ce fut là le premier ACTE FONDATEUR qui sépara le politique du religieux
    UN fait historique que l’on pourrait definir aujourd’hui d’acte laïque…que nos ténors de l’amplificateur vocal n’en pipent mot!!!

      Ferhat
      24 juillet 2020 - 14 h 41 min

      J’aimerais dire, pas que ce pacte, il suffit d’analyser le mode de gouvernance du prophète (QSSL) à Médine pour comprendre que la dawla islamia (deachia) désiréé et la khalafa qu’il veulent absolument imposée est loin des pratiques du prophète (QSSL) .

    Anonyme
    24 juillet 2020 - 7 h 53 min

    Je viens de revoir sur Youtube l’interview de Benyoucef Benkhedda ancien président du GPRA qui dit clairement qu’avant la guerre il n’y avait que le PPA qui était pour l’indépendance du pays et pas les Oulémas de BenBadis.

    Hamid
    24 juillet 2020 - 0 h 49 min

    There’s something unreasonable about Mr Ait Hamouda’s intellectual convenience , and what’s all it is about , of misleading statements , thin in historical substance and contemptuous of our scholar , Mr Ben Badis , who set up schools ( Madariss ) to educate Algerian children and defended our culture against French perverting values and morals .Sadly Mr Ait Hamouda has lost the plot and thus I believe that his behaviour amounts to a breach of his Giant Father ‘s prestige ( May Allah bless his soul ) .For me , the non- arabisation of Iran or another country doesn’t hold water at all for the reason being is that Islam is in essence for all peoples ( humankind ) regardless of their geography and race , around one creator – Allah – never used for any other thing or being and Arabic is the language of the Koran . If I’m in China or anywhere in the world , I pray in Arabic with my fellow Muslims .I believe Mr Ait Hamouda is a falsifier of history , a separatist , a hater of Islam and the splendour of the Arabic language , someone who simply doesn’t want to look the real situation in the face : we are all Algerian , one people , one flag , Arabic and Amazigh are both our languages whether he likes it or not .That’s my view , take care and bye.May Allah bless our country and our Chouhada ! Tahia ElDzair as always ……………………

      Anonyme
      24 juillet 2020 - 7 h 28 min

      Du khorti reste du khorti même en anglais…

      Anonyme
      24 juillet 2020 - 7 h 49 min

      Sorry man, these are not deceptive statements, meager in historical substance and contemptuous of your « scientist » but a betrayal, proven facts with archives, photos and supporting documents
      Have good day

      Désolé, ce ne sont pas des déclarations trompeuses, maigres en substance historique et méprisantes envers votre « savant » mais une trahison, des faits avérés avec des archives, des photos et des pièces justificatives
      Bonne journée

        Anonyme
        24 juillet 2020 - 15 h 27 min

        In English or in French khorti stays khorti.

          Anonyme
          24 juillet 2020 - 17 h 12 min

          Le khorti est celui qui écrit une demi-ligne sur AP par méconnaissance d’argumenter ou d’ignorance pour disserter. Cela s’appelle une demi-mesure pondue par d’une demi-cervelle.

      Nadir
      24 juillet 2020 - 15 h 32 min

      Everyone speaks French here why are you writing in English?
      is this Algerian arrogance? look at me I speak English :))))))
      (…)

    Anonyme
    23 juillet 2020 - 22 h 16 min

    Je ne suis pas fan de Ben Badis, mais ce dernier est mort en 1940. Comment pouvait il ajouter quoique ce soit à la déclaration du 1er novembre? Ait Hamouda raconte n’importe quoi, comme à son habitude.

      Aderre
      24 juillet 2020 - 8 h 32 min

      Ce n’est pas lui Personnellement, mais ses rejetons, c’est à dire, ses disciples. Ceux qui on pris l’instance dirigeante de cette association. En occurrence, ceux qui se sont succédé à la présidence et au bureau , de 1954, à nos jours. El Aârabi Tabsi, El Ibrahimi….. ( Il faut soir comprendre, pour apprendre on n’est pas en CM2 là. )

    Le président
    23 juillet 2020 - 21 h 43 min

    Merci Nordine AH , par le passé ,j’avais dans mes précédents écrits souligné la complaisance du quatuor qui formait  » Djamayet El Oulema » d’ètre des éternels salariés de la France , avec pour mission de pacifier par le biais religieux les algériens . J’ai eu une levée de boucliers de vierges effarouchées , jusqu’à l’arrivée d’un hideux accusant Abane Ramdane de collabo ! C’est ces memes personnages qui ont encore quelques énergumènes au pouvoir pérennisent leurs falsifications de l’histoire et parmi eux le plus pernicieux qui a accés aux plateaux télévisuels …………..Merd……aci

    Moi
    23 juillet 2020 - 21 h 29 min

    Ait Hamouda a dit que les gens qui se revendique aujourdhui de Ben Badis on falsifié la declaration du 1er Novembre ce qui vrai .
    Les dires de Ait Hamouda sont Corroborés par Boudiaf , Ben Khedda qui ne sont pas Kabyles je crois
    Témoignage de Boudiaf voir Youtube
    Le livre de Ben Khedda

    SaidZ
    23 juillet 2020 - 21 h 06 min

    Malheureusement, on ne sait pas qui dit vrai !? Notre histoire est truquée, falsifiée, gonflée ou réduite ?? C’est malheureux pour un peuple qui ne mérite que du bonheur.
    Pour toutes ces raisons, je m’abstiens de prendre position. Je me souviens de nos cours d’histoire où l’on parlait des hamadiennes, 3abassiennes mais jamais de la vraie histoire ! This is the question without response….

    Aures
    23 juillet 2020 - 21 h 00 min

     » Aimer la religion est un droit . Se méfier des religieux est un devoir « .
    Bien à vous.

    مسعود البسكرس
    23 juillet 2020 - 20 h 30 min

    مجرد تساؤل:ـ
    هل القانون يطبق على الجميع!!!!!؟؟؟؟
    في أفريل الماضي أنهت وزارة الثقافة، مهام مدير الثقافة لولاية المسيلة رابح ظريف، بعد تخوينه أحد رموز الثورة، عبان رمضان، في منشور له على موقع “فيسبوك”.وتمت محاكمته وإدانته 3 أشهر حبسا نافذة و3 أشهر أخرى غير نافذة .ـ
    كذلك يتعين محاكمة نور الدين أيت حمودة لتخوينه العلامة عبد الحميد بن باديس.ـ

    Bouou Alik ya Nordine
    23 juillet 2020 - 20 h 22 min

    Abdelhamid Ben Badis est mort en 1940, 14 ans avant la déclaration et le déclenchement de la guerre de libération.

    Quid de la Bleuite
    23 juillet 2020 - 19 h 10 min

    Je serait entierement d’accord avec Mr Nordine Aït Hamouda s;il ferait un effort intellectuel et voudrait bien nous parler honnetetement de l’affaire de la BLEUITE provoquee par le 2eme Bureau du lieutenant Sergent et surtout le nombre des centaines de jeunes lyceens et etudiants venant principalement d’Alger et qui se sont fait egorger en rejoignant le maquis de la W3 et surtout savoir qui etait l’ORDONNATEUR de ce massacre ?
    Enfin vivement la rapatriment des Archives de notre noble revolution pour retablir de nombreuses VERITES et reecrire ainsi la vraie histoire de notre REVOLUTION ARMEE

      Yiddhir
      24 juillet 2020 - 22 h 45 min

      C’est de Nordine Ait Hamouda que tu attends les explications sur la bleuite? Si le sujet t’intéresse vraiment, pourquoi ne pas se fier au principal acteur de cette affaire? Il a écrit sur le sujet en 1989, année de son décès. Paul Alain Léger dit capitaine Léger:
      Au carrefour de la guerre.

        Karim
        25 juillet 2020 - 15 h 59 min

        @Yiddhir-24 juillet 2020 – 22 h 45 min
        Merci infiniment pour cette précieuse mise au point. Elle vient à point nommé.

    Algérien et berbère
    23 juillet 2020 - 19 h 08 min

    Un grand merci pour cet article. Chapeau bas Monsieur Aït Hamouda. Enfin les imposteurs sont, avec à leur tête « Ben Bliss », débusqués. Non, on est pas arabes et on ne l’a jamais été.

    Cheikh Larbi Tebessi
    23 juillet 2020 - 19 h 08 min

    Je suis de Tebessa que ce Nordine Aït Hamouda ne doit pas connaître la position du Cheikh Larbi Tebessa sur la Révolution qui a été arrêté a Alger par les parachutistes Français a côté de la Mosquée Ketchaoua où il a subit les pires tortures a la villa Susini, il lui ont posé comme condition pour le libéré de faire une déclaration contre le FLN ce qu’il a refusé en leur répondant que l’ALN les fera partir et l’Algérie aura son indépendance malgré l’armée française, sur ce son corps a été dissous dans de l’acide dans un baril.

    Larbi Tebessi était en contact a Alger avec Larbi Ben Mehidi car ce dernier était un élève d’une Medersa a Biskra appartenant a l’Association des Oulemas Algériens, Cheikh Ouartilani aussi.

    Cheikh Benbadis a été assassiné par des traîtres a la demande de services français, la première tentative a Tlemcen lors d’un voyage d’inspection d’une Medersa où il a été blessé avec une barre de fer la dernière fois a Constantine où il a été empoisonné.

    Dans une chanson folklorique de notre région que les anciens doivent se remémoré elle disait : Chkoune had elmjoudjahed M3raftouche Galouli hada el colonel Amirouche. Allah yarhmou.

      Anonyme
      23 juillet 2020 - 20 h 41 min

      El ouartlani a etudier a bejaia comme la majorites des oulamas algeriens

      Anonyme
      23 juillet 2020 - 22 h 18 min

      Larbi Tebessi fait partie des rares oulémas qui se sont rangés du côté du FLN à partir de 1956, mais à cette époque il n’a fait que prendre le train en marche après la répression féroce, les bombardements et les opérations des militaires français. Le peuple algérien s’est rangé du côté du FLN, les oulémas ne pouvaient pas faire autrement. Il a été arrêté et tué en1957. Ça confirme bien qu’en 1954 AUCUN d’eux n’était pour la guerre contre les français

        Algérien et berbère
        24 juillet 2020 - 10 h 28 min

        Non, beaucoup des membres de l’Association des Oulama Algériens étaient pour la Révolution dans notre région et même dans d’autres région comme le fut cheikh Ouartilani par exemple.
        Cheikh Ouartilani n’a pas étudié a la Madarsa de Biskra mais celle de Bejaia comme l’a signalé @anonyme mais il fréquentait celle de Biskra aussi qu’il connaissait bien.

          Anonyme
          24 juillet 2020 - 13 h 05 min

          « Beaucoup » tu parles!! Après des dizaines de milliers de morts ils se sont rendus compte que l’option indépendance était la seule. Il n’y aucun Ouléma dans la préparation de la guerre en 54!! Tu peux chercher encore!!

    El-Rey
    23 juillet 2020 - 18 h 56 min

    Il fallait commencer par écrire l’Histoire de votre père en premier au lieu de tergiverser dans l’imaginaire en inventant des pans de l’Histoire laissés par le colonialisme pour induire les Algériens à l’erreur.
    Quand est-il des moudjahidine lynchés du coté des Aurès en 1957. Si vous pouvez répondre à cette question vous ne trouverez point de sommeil.

      Algérien Musulman
      24 juillet 2020 - 8 h 47 min

      Non évent. Ce monsieur ne fait pas honneur a l’histoire de son père .

      C’est un jocker.

        Anonyme
        24 juillet 2020 - 13 h 17 min

        Votre choix cependant ne peut m’ être imposé!!

    Bitami
    23 juillet 2020 - 18 h 28 min

    Il ne faut pas accorder grande importance à ceux qui étaient à l’école de la haine et de la certitude de l’éthnie et de l’identité linguistique!
    Ce monsieur a côtoyé Said Sadi et Ferhat Mhenni, donc il ne faut pas s’attendre de sa part à un discours rassembleur, ouvert et inclusif. Il fait une lecture biaisée et sans nuances de certains éléments historiques. Pour revenir au fond du problème tout est discutable et là ou on voit des idées claires et bien formulées à certains moments n’ont été que balbutiements et essai-erreur à un autre moment de la vie. Si vous suivez mon regard on peut nuancer à n’en pas finir sur la bleuite. Je retiens par contre la version qui honore la grandeur de notre révolution et honore aussi la mémoire du colonel Amirouche. Ce fils, qui tire profit d’un fonds de commerce qui n’est pas digne de lui, passe un message de division, de diversion et de bassesse. La grande question : est-ce qu’Il vaut mieux ressasser un passé où lui-même pourrait être éclaboussé ou bien veiller à édifier un future digne de notre glorieuse révolution!

      Le Berbère
      24 juillet 2020 - 23 h 04 min

      (…), j’ai 63 ans et je peux te dire que dépouiller un peuple de sa culture et d’identité nationale est un acte de violation morale et f3 violence envers ce peuple. Au passage, Le grand sociologue Ibn Khaldoun n’a jamais mentionné que les berbères étaient un peuple inculte et c’est ke contraire, ce sont les arabes étaient un peuple inculte et ignorons.
      Ni la loi coranique, ni l’islam de sa globalité n’a à ordonné de bannir les autres ethnies qui ont accepté le message divin de l’islam, sachant que l’âge d’or de l’islam politique été fondé globalement par ces ethnies que certains zélés de l’arabisme Nacerien veulent faire d’eux de force des arabes ..
      (…)

    nass5
    23 juillet 2020 - 18 h 24 min

    Benbadis est mort en 1940 quel rapport avait il avec novembre 1954? (Falsificateur outre tombe ?????).

    Sans hypocrisie, Je dis non a' l'Algérie arabe islamique
    23 juillet 2020 - 17 h 29 min

    Pour être clair, je n’ai jamais cru à L’ État arabe islamique tant exhibé par le régime. benbadis tout comme abdelkader pour moi ne sont que ces emblèmes que l’ État arabe imposait aux enfants durant le passage officiel d’ un nabab autoproclamé  » combattant ». Ni l’ hymne national arabe algérien ni le drapeau messaliste. Rien. La langue arabe importée non plus. Donc,au delà du fait historique que toute cette chimère de civilisation islamique que je vomis n’ a aucune prise symbolique sur mon identité mais aussi ne fait pas du tout partie de l’ horizon limitrophe. Je sens plus de proximité avec un Grecque un Italien ou Espagnol et portugais qu’ un islamique d’ Algérie ou d’ irak.
    Si un pays est le ressenti de cette Algérie arabe islamique je n’ai que ce dernier passeport qui ne m’ inspire nullement une quelconque appartenance.
    Sans rancune ni hypocrisie

      Algérien
      23 juillet 2020 - 19 h 25 min

      Tu n’est pas le seul qui le penses mais vous êtes une infime minorité.

        Algeriens
        23 juillet 2020 - 20 h 45 min

        Non une majorite d’algeriens

    anonyme
    23 juillet 2020 - 17 h 25 min

    toute l’histoire de l’algerie est falsifiée de toute façon

      Anonyme
      23 juillet 2020 - 17 h 31 min

      Le comble est qu’ ils insistent de nous imposer un mensonge comme certitude identitaire! Schizophrénie!

    elhadj
    23 juillet 2020 - 17 h 25 min

    cette déclaration est inopportune et malsaine qui cache des actions occultes dont le but est de porter atteinte a la cohésion sociale du peuple Algerien dans sa totalité. il est pour le moins inadmissible que le nom d un colonel chahid tant vénéré soit exploite a dessein pour porter diviser et créer la zizanie en ces temps difficiles ou l union de tous est souhaitée.ce n est pas a l honneur de son descendant .

      Colonialisme halal
      23 juillet 2020 - 17 h 34 min

      Pour vous c’est opportun et moral de nous imposer l’ arabe langue ‘ »d’État «  » !? Islamisme comme identité de rechange…

    Crazy and Silly
    23 juillet 2020 - 17 h 10 min

    Ahh, Ahh, Quoi Quoi, what did you said? I couldn’t hear you. My advice is to go back to your hole right now little mouse! Go! Go! Go! Don’t waste your time. Ben Badis was, is, and will always be our leader.

      NasserS
      23 juillet 2020 - 20 h 22 min

      sorry for you, you’re badly mistaken, HE’S A LION, KING OF THE FOREST. In addition, I’m pretty sure that you’ll feel nervous about meeting lion.
      Do you know that your leader’s father was awarded the Military Medal as a knight of the Legion of Honor in France????

    anonyme1
    23 juillet 2020 - 17 h 08 min

    Nordine Aït Hamouda : «Ben Badis a falsifié la Déclaration de Novembre !»

    C’est bien toi le falsificateur de l’histoire

    Belveder
    23 juillet 2020 - 17 h 06 min

    Depuis les Années 90 ce Nourredinne a disparu des Radars il revient 30ans et dans quel chaine TV???
    pour des révélations fracassantes et tres courageuses d aprés lui..
    en Résumé en Kabylie on a le monopole de la résistance avant 1830 novembre 1954 post indépendance et un chouwyaaa du HIRAK……..No comment

      @ BELVEDER
      23 juillet 2020 - 18 h 39 min

      NOURREDINE EST UN FILS DE LA KABYLIE QUI A MEME ELEVER LA VOIX DEVANT (…) GAID EL F… IL L A INTERPELLE EN DES TERMES MENACANTS DANS LA MEME CHAINE. ET POUR TON GRAND MALHEUR IL YA TROIS NOUVELLES CHAINES QUI VONT S OUVRIR EN FRANCE AU CANDA ET MEME AUX USA GRACE A DES HOMMES ET EN LANGUE KABYLE ET CHAOUIA ..(…)

    Mhand
    23 juillet 2020 - 16 h 02 min

    Quoi qu’il en soit, les islamistes arriérés servent toujours les intérêts des puissances mondiales

    Anonyme
    23 juillet 2020 - 15 h 35 min

    Il y a une raison pour la montée des oulémas au sein même du FLN : les des plus importants colonels de l’ALN avait exterminé les francophones lettrés qui avaient naïvement rejoint le maquis et le même colonel avait envoyé des dizaines d’autres lettrés arabophones en Syrie ce sont ces individus qui ont fait de BenBadis un héros et une référence alors qu’il a été l’un des plus conciliant face à l’administration coloniale .

    LotfiALN
    23 juillet 2020 - 15 h 17 min

    Chahid moudjahid moussabel…
    Résistant patriote…
    La guerre de libération nationale a fédéré toutes les forces vives de la nation algérienne dans leurs diversités !
    Des communistes, des juifs des chrétiens se sont sacrifiés pour l’indépendance de l’Algérie !
    Les traîtres ont aussi existé !
    M Ait Hamouda aussi patriote soit il s’égare !
    Personne n’a l’exclusivité de l’identité nationale !
    Ni le monopole de l’amazighité!
    Certains ont le complexe de l’´arabe!
    D’autres étalent un racisme …
    Que chacun se ressaisisse pour les plus sincères !
    Pour les autres le choix est simple : Istanbul pour les disciples d’erdogan, Diha Ryad pour les autres et certains sont chez eux dans les banlieues parisiennes ( enfin pas tout à fait) les derniers ont fait allégeance à 🥰 6!

      Anonyme
      23 juillet 2020 - 18 h 22 min

      Il n’y a ni complexe ni rien du tout. C’est l’histoire c’est tout. Dire que les islamistes n’ont jamais fait la guerre c’est juste une banalité historique qui est dans tous les livres

    Fouad
    23 juillet 2020 - 15 h 14 min

    Je respecte le colonel Amirouche , mais le fruit est tomber loin de l arbre . T es qui toi , ne salie pas la mémoire de ton père , (…)

      Abder
      23 juillet 2020 - 16 h 02 min

      « Nemla tgoued jmel » traduction « une fourmi voulant guider un chameau »
      Un tout petit se permet de critiquer cheikh el 3allama, tout cela est injuste et crée un désordre, intellectuellement parlant.
      Rappelons aux arabophobes et autres islamophobes primaires que la sentence « Chaab el jazair mouslim oua ilal 3ouraba yentasib » est une réalité malgré notre amazighité (génétique) et notre arabité (culturelle majoritaire).

      alli adoulla
      23 juillet 2020 - 18 h 23 min

      Il l a salie depuis qu il etait député et logé aux frais des contribuables aux pins maritimes c était la chèvre de Boutef il veut se faire une virginité,le feu enfante la cendre

      El-Rey
      23 juillet 2020 - 18 h 36 min

      Bien dit Fouad et comme on dit dans le jargon Français: Quand on veut tuer son chien, on l’accuse de rage.
      Les résidus de l’impérialisme sont toujours présent en Algérie et l’on gangréné jusqu’à l’os, il faudrait donc un nettoyage en profondeur et une amputation des membres infectés.

    Anonyme3
    23 juillet 2020 - 15 h 07 min

    Je ne crois pas que le chahid Amirouche est content de voir un drapeau conçu dans le pays qu’il à combattu et approuve que lès kabyles manifestent à paris un 5 juillet jour de l’indépendance contre leurs propre pays et se battent avec leurs alliés du hirak kidnappé lès rashad qui aujourd’hui sont devenus dès ennemis .ils critiquent tout lès Algériens sauf lès leurs.

    مسعود البسكري
    23 juillet 2020 - 14 h 51 min

    من كان سيقوم بدور الجمعية لو كانت غايتها حمل السلاح !!!!!؟؟؟؟
    إن الاستعمار حاربه الجزائريون كلهم من 1830 إلى غاية 1962 كل واحد من موقعه.
    الجمعية حاربت من أجل تحرير العقول من الجهل والخمول وتحضير لثورة نوفمبر المباركة.ـ
    والمجاهدون حاربوا من أجل تحرير الأرض وكثير منهم من طلبتها.ـ
    وأظن أن كلمة من قلم أقوى وأشد وطأة على الإستعمار من رصاصة من بندقية..ـ

    The same shit!..
    23 juillet 2020 - 14 h 32 min

    Ils répètent leurs seules chansons anti arabe, anti islam et même parfois anti Algérie.qu’elle mouche à piqué ce Monsieur? est il un historien ou juste un fils de chahid comme des millions D’algeriens?.le peuple connais l’histoire du drapeau nationale ,nos enfants doivent connaître l’histoire du drapeau kabyle (…)

    Anonyme
    23 juillet 2020 - 14 h 06 min

    C’est Bachir Ibrahimi qui était responsable des Oulémas pendant la guerre. Je pense qu’il a du s’emmêler les pinceaux!!

    Kabyles= Arabes pour les colons
    23 juillet 2020 - 14 h 03 min

    Nos compatriotes Kabyles étaient des Arabes pour les colons car il n’ y avaient pas de peuple qui s’appelait le peuple d’Algérien pour eux.
    Arabe avec un sens péjoratif c’était comme ça qu’ils appelaient les Algériens a commencer par nos compatriotes Kabyles.
    Je suppose que c’est toujours comme ça qu’ils nomment les Algériens dans leurs discutions.

    Hmed hamou
    23 juillet 2020 - 14 h 02 min

     » Ben Badis qui y a ajouté bismillah » à la déclaration de Novembre, a dit lui.
    abouh al moumnin ! Il nous faut un mode d’emploi pour cette blague. On doit en rire, en pleurer, les deux à la fois, et dans quel ordre, à quel moment…
    Parlons de blague, cela me rappelle une bien bonne, mais toujours dans le même esprit. Oui, Cela me rappelle les blagues (nombreuse) sur chadli qu’on se racontait quand on était gamins; dont une en particulier. Elle dit en gros ceci : tous les chefs d’états du monde entier se sont réunis et se sont entendu pour construire un engin sophistiqué, disant un avion extraordinaire. Un avion ou chaque peuple y contribuera avec une partie de l’avion, ça sera sa contribution dans son domaine d’excellence. Par exemple, Les anglais vont construire le moteurs (ils en sont forts, avec les moteurs rolls-royce), les japonais vont construire les ailes; les français le train d’atterrissage ; les italiens une partie du fuselage,…ainsi de suite. Quand il est arrivé le tour de l’Algérie, ils ont demandé à notre fakhamatouhou chadli qu’en sera la contribution de son pays, il a répondu (après mûre réflexion) : on va inscrire « made in algeria », ce sera notre contribution!
    Donc, le fondateur de l’association de nos frerrots 3oulema a contribué à la déclaration de novembre avec bismillah et…ça leur a suffit d’avoir la baraka et de cueillir tous les fruits de l’indépendance sans fouler un doigt… C’est le coup du berger (à lla bergère ?) et on ose encore parler de jeux d’échecs,…patata patati. Devant ce coup de maître, même le grand Kasparov passerait pour un apprenti…

    lela
    23 juillet 2020 - 13 h 51 min

    On répete, depuis le début c’est les sociétés secretes qui menent! le reste c’est du théâtre.

    Anonyme
    23 juillet 2020 - 13 h 40 min

    d »après ce personnage, personne n’a fait la révolution sauf Amirouche et quelques kabyles, heureusement que le déclenchement s’est fait dans les Aures. Il fait de son père (allah yarhamou) un fond de commerce d’ailleurs sans la notoriété de son père personne n’entendras parler de lui.

      Anonyme
      23 juillet 2020 - 13 h 51 min

      Tu connais des Oulémas qui sont partis aux maquis?? Les noms des colonels de l’ALN on les connait par cœur. Il n’y a AUCUN religieux Zéro!! walou!!!

        veritassium
        23 juillet 2020 - 14 h 19 min

        Et pourtant… Larbi Tebessi et Tewfik el Madani futur ministre des Habous

          Anonyme
          23 juillet 2020 - 18 h 30 min

          @Veritassium Ils ont pris le train en marche en 1956 quand ils ont vu que le peuple s’était rangé du côté du FLN. De toute façon ils n’avaient pas le choix. Ils auraient été exécutés comme les messalistes.

      Abder
      23 juillet 2020 - 14 h 18 min

      « Nemla tgoued jmel » traduction « une fourmi voulant guider un chameau »
      Un tout petit se permet de critiquer cheikh el 3allama, tout cela est injuste et crée un désordre, intellectuellement parlant.
      Rappelons aux arabophobes et autres islamophobes primaires que la sentence « Chaab el jazair mouslim oua ilal 3ouraba yentasib » est une réalité malgré notre amazighité (génétique) et notre arabité (culturelle majoritaire).

      Anonyme
      23 juillet 2020 - 14 h 31 min

      Au déclenchement de la guerre le 1er novembre il y a eu 70 opérations sur une trentaine de points du territoire mais en majorité au Aurès et en Kabylie. Su tu va au musée du Moudjahid à Maqam Chahid tu verras une carteavec des points lumineux indiquant ces lieux principalement sur ces 2 régions

      Badre
      23 juillet 2020 - 15 h 04 min

      Certains se targuant d’Erudits et historiens font dans la clivage et la division afin de Satisfaire l’ancienne force dont le rêve est de voir un jour l’Algerie disloquée aussi bien dans son intégrité physique que sociologique .
      Ces fossoyeurs avancent le visage démasqué afin de noyauter subrepticement la société .
      Il y’a un dicton : pour détruire une nation de l’extérieur il faut la déstabiliser de l’intérieur ..
      Ben badis au même titre que beaucoup d’Algeriens ne peuvent se prévaloir des origines algériennes pures
      Arrêtons ce tribalisme , ce régionalisme et ce nationalisme.
      Nous somme entrain de creuser notre propre tombe , ce qui fera des heureux dont l’esbroufe seuls qui le seront ce seront les forces colonisatrices qui diront voilà les arabes n’ont pas été capable de réaliser la destinée de leur pays depuis que nous les avons abandonnés .
      Les colonialistes n’aiment le berberes , ni le tamazight et ni même les leurs

    yassine
    23 juillet 2020 - 13 h 38 min

    Monsieur Ait Hamouda

    Sachez que Ben-Badis est decede le 16 Avril 1940 .
    Comment aurez t-il put falsifier la declaration du 1-er Novembre 1954 ???

    Il est vrai que l’association des oulemas n’a en rien participe au declenchement de la revolution algerienne . Ce n’est qu’en 1956 qu’ils ont rejoints officiellement le FLN .
    Quant a la langue , vos contre-exemples indonesien , Perse etc ne sont en rien une explication de la non arabisation de ces pays .

    Je pense qu’au fond de vous , vous etes tres proche de monsieur Mhenni et que vous avez une haine profonde de la langue arabe en elle meme .
    Malheuresement , une partie importante de la population kabyle a ete elevee dans cet anti-arabisme primaire .
    Cela represente un enorme danger pour la cohesion de la societe algerienne dans toute sa diversite .
    Une majorite d’algeriens se definit comme arabe , que vous le vouliez ou non!

    Je suppose que vous etes un de ces kabyles a qui ne viendra jamais a l’idee d’accepter qu’un de ses enfants se mari avec un conjoint(e) arabe !
    Ayez le courage et la franchise de le dire publiquement !

    Vous etes ce que l’on nomme un  » Hochstapler » et que toute votre vie , vous avez cherchez a tirer profit du fait que votre pere bilologique etait le colonel Amirouche ( Allah yarhmou ) .

    LaVeriteRienQueLaVerité
    23 juillet 2020 - 13 h 29 min

    Mr Ait Hamouda,vous avez parfaitement raison.BenBadis est un Harki,un véritable Harki puisqu’il oeuvrait pour une assimilation et non pour une indépendance de notre pays.
    Les OULÉMAS qui ont pignon sur rue dans notre pays,puisque attentivement écoutés et respectés par le pouvoir en place, ont incité et encouragés les jeunes algériens ,nos ancêtres ( dont feu mon Oncle..) à s’enrôler dans l’armée française pour servir de chair à canons.
    La vérité doit être dite!!!!!
    CE FUT ENTRE AUTRE UN RECRUTEUR pour l’armée française,et à présent son association continue son oeuvre qui consiste à soumettre le peuple algérien à un autre ex-colonisateur :ERDOGAN.

    Karamazov
    23 juillet 2020 - 13 h 28 min

    Ha ! Hahahaha ! Haha ! Ha ! Ben Badis qui est mort en 1315 a falsifié la déclaration de novembre 1954.

    Soubhane Allah !

    Ça me passe , je passe ma savonnette et mon flingue à Don Diégo.

      Anonyme
      23 juillet 2020 - 13 h 44 min

      Il parle des badissistes et non de BenBadis lui-même

      RIGOLE
      23 juillet 2020 - 13 h 49 min

      Ben badis est mort le 16 avril 1940 – pas en 1315 (…)

    Remarque
    23 juillet 2020 - 13 h 26 min

    Petite remarque: La Déclaration de Novembre date de 1954. BenBadis est mort en 1940. Qui falsifie quoi là?.

    Article orienté
    23 juillet 2020 - 13 h 21 min

    Abdelhamid Ben Badis est mort assassiné avant le premier novembre 1954 il ne pouvait pas falsifier une déclaration qui n’existait pas encore et puis le colonel Amirouche comme Mustapha Ben Boulaid étaient ses élèves, que dire de Cheikh El Ouertilani alors.

    Anonyme
    23 juillet 2020 - 13 h 20 min

    Il a dit tout haut ce que tous les révolutionnaires ont toujours pensé. Tout ce qu’il a dit a déjà été dit par les commentateurs ici même. Son père était effectivement Bachagha et a eu plusieurs décorations françaises. La seule chose demandée par les oulémas (et de façon plus générale les religieux depuis le XIXème) aux francais, c’était la garantie du respect de la pratique religieuse mais toujours sous la « protection » des français. Leurs déclarations sont accessibles à tout le monde. Il faudrait qu’un historien nous fasse une compilation de tous leurs textes depuis 1931 jusqu’à 1956. Heureusement que les écrits restent…

      Anonymous
      23 juillet 2020 - 13 h 53 min

      TOUS les résistants du XIXème siècle étaient des religieux: Abdelkader, El Haddad, N’Soumeur, Boubaghla,
      Bouamama…

        Anonyme
        23 juillet 2020 - 18 h 32 min

        Il étaient pieux comme tout le monde à l’époque pas religieux

          Algerien libre
          23 juillet 2020 - 20 h 09 min

          Vivre l’algerie multilunguistique, plurielle, laïc et démocratique. L’arabe est une langue officielle même si cette langue et étrange pourquoi pas le Français? Et le tamazight? Je ne comprends pas la logique de ces islamiste / terroristes! Ils sont contre ce qui dit leur livre sacré! Vivre la laïcité sans elle il n’y aura rien en Algerie! Vivre l’Alger laïc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.