Rachad, soutien de la CIA et de la DGSE aux GIA : les révélations d’Eric Denécé

interv Denécé
Eric Denécé, spécialiste du renseignement. D. R.

Mohsen Abdelmoumen : Pourquoi la France tolère-t-elle sur son sol la présence de différentes mouvances djihadistes et des terroristes ?

Dr Eric Denécé(*) : Vous posez là une question essentielle pour laquelle je ne parviens pas à trouver de réponse valable… La France lutte, en effet, officiellement contre les extrémistes et les terroristes islamistes… mais les laisse développer leurs activités sur notre sol. Il y a probablement plusieurs explications. En premier lieu, la faible connaissance de l’islam qu’ont la très grande majorité de nos dirigeants politiques, qui ne savent pas faire la différence entre ses différents courants, ceux qui sont respectables et ceux qui représentent un danger. Ensuite, il ne faut pas négliger la stratégie d’entrisme et de propagande habile que mènent les Frères musulmans et qui porte en partie ses fruits, notamment en raison de la naïveté de nos élites, lesquelles pensent qu’en s’alliant avec eux elles auront «la paix» dans nos banlieues… Enfin, la culpabilité postcoloniale est un autre élément qui tétanise de plus en plus une société qui doute de ses valeurs et qui ne sait plus comment réagir face à certaines évolutions qui menacent sa cohésion nationale et son devenir.

Dans un de vos éditoriaux, vous avez évoqué la Turquie comme étant un Etat voyou. Comment expliquez-vous l’alliance des Occidentaux avec cet Etat voyou, alors que la Turquie a armé et financé des groupes terroristes qui ont détruit la Syrie et l’Irak ? Ne pensez-vous pas que les Occidentaux ont joué avec le feu en s’alliant avec Erdogan, le chef des Frères musulmans, qui n’a qu’un seul objectif : établir un califat ? Et comment expliquez-vous le jeu trouble que joue Erdogan en Libye ?

La Turquie, pas seulement celle d’Erdogan – qui est, certes, de loin la pire – est un Etat qui bafoue depuis 1974, date de son invasion d’une partie de l’île de Chypre, les lois internationales. A l’époque, les Turcs auraient dû être chassés de l’OTAN pour avoir envahi un autre Etat membre. Mais nous étions en pleine Guerre froide et nous n’avons rien fait car l’Alliance atlantique, sous-direction américaine, privilégiait la menace soviétique. Cette première lâcheté a été une véritable trahison vis-à-vis de nos amis grecs et a commencé à laisser penser aux Turcs que tout était possible. Depuis l’arrivée d’Erdogan, leader totalement mégalomane et membre du bureau international des Frères musulmans, Ankara n’a cessé de poursuivre une politique agressive et néo-ottomane : effacer toute trace de l’héritage kémaliste, s’en prendre aux non-musulmans en Turquie, envahir en toute illégalité – sans que la communauté internationale ne proteste – une partie du territoire syrien, soutenir des groupes djihadistes et terroristes ultraradicaux, ravitaillant en armes les Frères musulmans égyptiens (dont l’accession au pouvoir n’a rien eu de démocratique, contrairement à ce que l’on continue de croire en Occident) et désormais soutenant un régime libyen inféodé à la confrérie terroriste, l’armant et intervenant militairement à ses côtés, en lui envoyant, notamment, des mercenaires djihadistes qui ont déjà travaillé sous son contrôle en Syrie.

La Turquie est aujourd’hui un Etat malfaisant et représente un risque véritable pour la paix et la stabilité en Méditerranée et au Proche-Orient. Mais encore une fois, les Occidentaux se refusent de prendre les décisions qui s’imposent, toujours sous l’influence des Américains et des Britanniques qui continuent de voir Moscou comme une menace et craignent que si la Turquie était mise au ban de l’Occident – ce qui s’impose – elle n’aille se jeter dans les bras de la Russie.

Certaines de nos sources évoquent un déplacement des djihadistes de Syrie et d’Irak vers la Libye, devenue un sanctuaire des terroristes. Ne pensez-vous pas que ce qui se passe en Libye menace la stabilité de tout le bassin méditerranéen, voire du monde ? L’intervention en Libye de Sarkozy et de son allié Cameron sous l’égide de l’OTAN n’a-t-elle pas été une faute politique grave dont on subit les conséquences en ce moment ?

Evidemment, la situation actuelle a pour origine l’intervention occidentale de 2011, totalement injustifiée, improductive et, par certains aspects, illégale (en outrepassant la résolution 1973 de l’ONU). Sarkozy, Cameron mais aussi Obama en portent l’entière responsabilité. Ils ont tous les trois joué aux apprentis sorciers et déstabilisé l’Afrique du Nord et le Sahel… puis désormais la Méditerranée. La destruction de la Libye a créé un véritable foyer terroriste et criminel (passeurs et migrants) qui ne cesse de prendre de l’ampleur et que nous mettrons des années à éliminer. Et plus préoccupant, cela pourrait devenir un théâtre d’affrontements entre puissances régionales : Egypte et Emirats, Turquie et Qatar…

Dès le printemps 2011, de retour de Libye où nous avions visité les deux camps (Tripoli et le CNT), nous n’avons cessé d’alerter sur la politique irresponsable et déplorable que l’Occident conduisait et sur ses effets prévisibles… Malheureusement, nous avons eu raison.

J’ai vu l’une de vos interviews où vous avez parlé d’un groupe que vous aviez constitué au lendemain des Printemps arabes et j’ai lu votre livre collectif La Face cachée des révolutions arabes, édité par le CF2R et consacré au Printemps arabe, devenu hiver islamiste. Vous avez évoqué des noms comme ceux de notre amie la regrettée Anne-Marie Lizin que j’ai interviewée à plusieurs reprises et de Mme Saïda Benhabylès. Cette dernière a été attaquée et accusée d’être un agent des Français et le nom de la famille Benhabylès a été traîné dans la boue sur les réseaux sociaux par des organisations islamistes activant en Europe et par des individus liés au terrorisme et à la thèse du «qui tue qui», thèse qui cible l’armée algérienne et les services de renseignement algériens. Comment expliquez-vous que des personnages douteux puissent se permettre d’attaquer un élément de votre groupe et de déformer vos propos, sachant que ces éléments ont eux-mêmes des liens avec des services de renseignement occidentaux, saoudiens, marocains, qataris, et turcs ?

Mme Saïda Benhabylès est une femme pour laquelle j’ai un très grand respect et une amie que j’apprécie beaucoup. Elle a été victime ces dernières semaines d’actions de déstabilisation orchestrées par des individus membres ou proches des Frères musulmans, dans un objectif que je ne perçois pas bien encore. Naturellement, tout cela est de la diffamation et du mensonge. J’ai pu observer la manière dont ces islamistes ont falsifié certains de mes interviews, les traduisant en arabe avec des propos totalement faux ou fantaisistes.

J’avoue ne pas mesurer les liens entre ces individus et les «promoteurs» du «qui tue qui ?». Mais ces derniers restent actifs en France, après être parvenus à donner une vision totalement déformée de la réalité algérienne de la «décennie noire». Il est bien sûr évident que les islamistes les plus radicaux, cherchant à imposer leurs «valeurs» stupides et infondées aux autres musulmans, ont toujours cherché à prendre le pouvoir et donc à attaquer tous ceux qui représentaient un obstacle à leur stratégie. Heureusement, l’Algérie n’est pas tombée, la Syrie non plus et l’Egypte, grâce au maréchal Sissi, a pu les chasser du pouvoir. Mais ils sont au pouvoir en Turquie et dans les monarchies du Golfe – en dépit de leurs différences doctrinales – et continuent de répandre à travers le monde leur idéologie mortifère.

Des éléments de l’organisation Rachad, organisation affiliée au congrès de l’Oumma lié aux Frères musulmans d’Erdogan et basé à Istanbul, n’ont pas hésité à inciter les Algériens à prendre les armes contre leur armée et leur Etat. Et Mohamed Larbi Zitout, un des dirigeants de Rachad, qualifie les groupes terroristes actifs au Sahel de «groupes de libération nationale». Ces individus vivent dans des pays comme la Grande-Bretagne et la France. Comment expliquez-vous qu’ils ne soient pas inquiétés, malgré leur prosélytisme au profit d’Erdogan et des Frères musulmans ? Ces individus liés au terrorisme n’utilisent-ils pas votre système «démocratique» pour répandre leurs idées terroristes ?

Vous donnez-là un exemple très clair de leur stratégie : prosélytisme, propagande et tromperie, appel à la lutte armée et au meurtre, le tout avec le soutien des ÉEtats islamistes cités plus haut… et la passivité totale de l’Occident.

Les «élites» européennes – et cela est particulièrement vrai en France – sont sans réaction pour plusieurs raisons :

– elles ne savent pas comment agir face à ce phénomène, car elles se caractérisent par leur absence de vision, de culture, leur manque de courage et leur médiocrité ;

– elles sont «endormies» par l’argent, les promesses et les mensonges de monarchies du Golfe… et des Américains qui persistent à les soutenir ;

– elles veulent rester au pouvoir et se disent que si le «vote musulman» (5 à 10% en moyenne en Europe) leur est acquis, elles ont des chances d’y parvenir. Ainsi, elles ferment les yeux ou acceptent des comportements qui contreviennent à nos règles, valeurs et lois ;

– elles sont obnubilées par le risque de l’extrême-droite qui a, en réalité, beaucoup moins de fondement qu’on ne l’imagine, parce que les partis qui l’incarnent seraient incapables de gouverner. Mais en revanche, à chaque élection, ils attirent plus de votes de tous ceux qui sont outrés de l’inaction des autorités. Ce sont là les ingrédients d’une situation explosive.

Les individus qui ont vendu la thèse du «Qui tue qui ?» aux services de renseignement occidentaux concernant l’Algérie n’avaient-ils pas plusieurs objectifs stratégiques parmi lesquels, entre autres, utiliser Taqiya et cacher le vrai potentiel de nuisance des djihadistes en Occident, sachant qu’après on a vu les attentats de Bruxelles, de Paris, de Londres, de Berlin, etc. et qui contredisent les thèses du «Qui tue qui» ? N’est-il pas temps de révéler la vérité à vos peuples, à savoir que le djihadisme et son idéologie existent dans votre société et qu’ils sont alimentés par différents pays comme l’Arabie Saoudite, le Qatar, la Turquie ?

Depuis au moins une décennie, de plus en plus de voix se sont élevées pour dénoncer ces dangers et l’idéologie véritable de ces mouvements sectaires et nuisibles. Mais les politiques, pour les raisons que je viens d’évoquer, ne veulent pas l’entendre. Je vais vous donner deux exemples édifiants : au cours de l’été 2016, François Fillon, futur candidat de la droite à la présidentielle, s’est opposé lors d’un votre à l’Assemblée nationale à ce que des mesures soient prises contre les Frères musulmans en France. Et en 2016 également, Jean-Yves Le Drian, alors ministre de la Défense d’un gouvernement de gauche, publie un livre intitulé Qui est l’ennemi ? dans lequel il se demande si la France est en guerre mais ne dénonce ni l’islamisme radical, ni les monarchies archaïques du Golfe… il n’en parle même pas ! Est-ce de la cécité, de la complicité, de la bêtise ? Voilà où en est la France aujourd’hui…

Les services de renseignement, qu’ils soient français, algériens ou autres, n’ont-ils pas le même ennemi, à savoir le djihadisme et son idéologie mortifère, qu’elle provienne des salafistes ou des Frères musulmans ? Ne pensez-vous pas que la coopération entre les services de renseignement doit s’améliorer dans une optique gagnant-gagnant ?

Si, évidemment. D’ailleurs, ils coopèrent étroitement en la matière… mais pas dans tous les domaines, ni sur tous les sujets. Cela est normal car les intérêts nationaux demeurent différents. L’antiterrorisme est le domaine dans lequel la coopération est la plus poussée, non seulement entre Occidentaux, mais aussi avec les pays arabes, dont les Etats du Golfe. Ce qui peut signifier qu’une partie des informations échangées sont orientées. En effet, jamais l’Arabie Saoudite, le Qatar ou la Turquie ne donneront d’informations sur «leurs» terroristes, vu que ces régimes adhèrent eux-mêmes au salafisme ou à la doctrine des Frères musulmans. Ils ne transmettront des renseignements que sur les groupes qui menacent leur régime.

Vous êtes un expert en renseignement et un fin connaisseur de la géopolitique. Les gouvernements occidentaux ne se sont-ils pas trompés dans la gestion du dossier syrien ?

Totalement. Il y a eu une erreur majeure d’évaluation de la situation : penser que Bachar allait tomber rapidement en 2011 montrait une méconnaissance de la réalité syrienne ; il y a eu par ailleurs une influence majeure des États du Golfe voulant faire tomber la Syrie «laïque», pays dans lequel la cohabitation des religions insupportait les régimes islamistes radicaux du Qatar et d’Arabie saoudite. Ainsi, les Américains, les Britanniques et les Français, via leurs services spéciaux, ont soutenu des terroristes qui, par ailleurs, organisaient des attentats sur notre sol ou luttaient contre nos forces au Mali. Bel exemple de cohérence politique… Heureusement, l’intervention russe a permis de faire échouer cette stratégie délirante.

Ne pensez-vous pas que la solution en Libye doit être politique et que si jamais il y a une guerre, tout le monde sera perdant ?

Cela serait évidemment l’idéal, mais je ne vois guère que nous en prenions le chemin. Il faudrait pour cela que les belligérants acceptent de négocier… ainsi que leurs soutiens extérieurs. Or, ni les islamistes libyens, ni la Turquie qui les soutient ne le souhaitent, et les milices et les réseaux criminels de Misrata et d’ailleurs ont tout intérêt à ce que la situation demeure chaotique, ce qui permet à leurs «affaires» de prospérer. Et l’Egypte ne peut accepter qu’un régime islamiste, refuge de terroristes et de criminels, s’installe à ses portes… pas plus que l’Algérie, évidemment.

Les Occidentaux, à leur tête les Etats-Unis, ne devraient-ils pas revoir leur alliance avec les Saoudiens, les Qataris et les Turcs ?

Absolument, notre politique étrangère et nos alliances doivent être totalement reconsidérées. Arabie Saoudite, Qatar, Bahreïn, Koweït et Turquie sont autant d’Etats dont les valeurs et la politique sont aux antipodes de celles de la France. Ce ne sont ni nos amis ni nos alliés, contrairement à ce qu’une partie de nos dirigeants persistent à croire, espérant des contrats mirobolants pour notre industrie de défense… Heureusement, la Turquie n’a pas pu intégrer l’Union européenne et il faut tout faire pour que cela ne se fasse jamais. Si elle demeure dans l’OTAN, je pense indispensable que nous remettions en cause l’utilité de cette alliance… qui n’a plus rien d’atlantique… ni de pacifique !

Ne pensez-vous pas que les Européens devraient cesser de s’aligner sur la politique américaine ? A votre avis, l’OTAN n’est-elle pas devenue une coquille vide qui ne sert plus à rien ?

L’OTAN n’a plus de raison d’être depuis la fin de la Guerre froide et aurait dû être dissoute, c’est une évidence. Mais cela reste pour les Américains un moyen d’influence, de contrôle et de pression essentiel sur des Européens qui ne veulent pas assurer eux-mêmes le coût de leur défense. C’est surtout une aubaine pour l’industrie de défense américaine qui peut imposer ses armements à ses alliés et tuer toute concurrence européenne en la matière.

Mais cela ne serait pas possible sans la complicité des Européens, lesquels ont, pour l’essentiel, accepté d’importantes pertes de souveraineté politique et économique. La France a été pendant plusieurs décennies la seule nation «poil à gratter» dans cette alliance. Mais la décision de Nicolas Sarkozy de rejoindre l’organisation militaire intégrée de l’OTAN a sonné le glas de toute indépendance véritable. Or, aujourd’hui, il faudrait soit dissoudre l’OTAN, soit que la France s’en retire.

En tant que professionnel du renseignement, quelle est votre analyse concernant l’opération Rubicon où la CIA et le BND ont espionné le monde entier, y compris leurs alliés européens. D’après vous, l’espionnage de masse est-il utile dans la lutte antiterroriste ou est-ce plutôt, comme l’a révélé Snowden, un outil de contrôle de masse ?

Il y a deux aspects à considérer. D’une part, l’espionnage extérieur que pratiquent tous les Etats. J’oserai dire que celui-ci reste légitime, en tout cas qu’il ne disparaîtra jamais car il permet de lire dans le jeu des autres (amis, alliés, adversaires) pour conduire sa politique internationale et défendre les intérêts nationaux (politiques, économiques, militaires). C’est ainsi.

D’autre part, il y a les «alliances». Le fait que les Etats-Unis espionnent avec autant d’acharnement leurs propres alliés, et que les Etats européens acceptent eux-mêmes de coopérer avec Washington pour intercepter les communications de leurs voisins est une contradiction qui montre que l’Europe n’existe pas, qu’il n’y a aucune conscience d’un intérêt commun. Souvenons-nous à ce titre de l’attitude des Européens lors de l’invasion illégale de l’Irak, en 2003, par les Américains. La France, qui s’est opposée à cette opération – et l’Allemagne qui ne l’a pas soutenue – ont été trahies par tous leurs autres partenaires européens.

Enfin, il y a le mythe de contrôle mondial des données. Je parle de mythe car, aujourd’hui, la croissance des datas va infiniment plus vite que les progrès des moyens de traitement, pourtant déjà extrêmement performants. Les Américains dépensent des sommes considérables, ont obtenu des résultats indéniables, mais ne sont capables que de traiter une partie infime des informations qu’ils ont recueillies.

Mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de danger. C’est en cela que nous ne remercierons jamais assez Edward Snowden pour son action. D’ailleurs, l’obsession des autorités américaines à son encontre illustre parfaitement l’embarras de Washington au regard des pratiques d’espionnage électronique que Snowden n’a pas encore toutes révélées…

Interview réalisée par Mohsen Abdelmoumen

(*) Eric Denécé est docteur en sciences politiques et directeur du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Il a exercé comme officier-analyste à la Direction de l’évaluation et de la documentation stratégique du Secrétariat général de la défense nationale (SGDN).

Comment (32)

    Mohend
    25 juillet 2020 - 12 h 10 min

    Mr Eric Denécé évoque la naiveté des occidentaux et leur méconnaissance de l’islam et les courants qui le compose et le traverse, j’ai la nette impression que la naiveté sur ce sujet vient plutôt de Mr Denécé, les occidentaux sont parfaitement au courant des idées et objectifs des islamoracailes, il y a une convergence évidente entre les intérêts des uns et des autres, il faut juste lire Zbigniew Brzeziński l’un des loups et des plus fin stratèges américains des décennies durant pour se rendre compte du contraire, l’internationalisme des islamoracailles versus mondialisation des occidentaux, c’est le même combat, la destruction des États nations qui empêche le commerce des occidentaux et empêche les islamistes de se propager sans obstacles c’est le même combat, la destruction des droits sociaux et syndicaux pour les occidentaux c’est une aubaine pour ne pas payer d’impôts qui assurent la justice sociale et un objectif idéologiques pour les islamoracailles qui souhaitent des gens soumis et serviles, les occidentaux ont une vision comptable sur des fichiers Excel et les islamoracailles ont un objectif de domination, d’ailleurs au passage le coran est d’essence libéral, il ne reconnait pas les États, il ne reconnait pas les frontières, il tolère même l’esclavage et la domination, la polygamie, sinon comment expliquer que les services Israéliens forment militairement les djihadistes et les instruisent sur la communication et les technologies modernes, pour quoi ce revirement de 180° de l’État Hébreux, il est vrai qu’a long terme, les libéraux en occident seront balayés en faveur de l’extrême droite, mais cela ne va pas empêcher des gens comme George SOROS de faire le business puisque pendant le siècle dernier les porteurs de capitaux se sont allié avec le nazisme et le fascisme, l’un des grands fournisseurs d’acier recyclé en France pendant la seconde guerre mondiale est un juif, les nazis ont répondu à l’époque que l’acier n’a pas d’odeur et qu’ils recherchaient plutôt l’efficacité, les objectifs défissent les moyens.

    Farid
    25 juillet 2020 - 10 h 13 min

    CE N´EST PAS SEULEMENT RACHAD QUI A ENTENDU CE MONSIEUR DIRE DU BIEN DE Mme BENHABYLES IL FAUT DIRE LA VERITE AU PEUPLE ALGERIEN SINON RACHAD EST PLUS NATIONALISTE QUE MOI ET LES AUTRES ALGERIENS CE N´EST PAS PARCE QU´ ELLE EST ANTI ISLAMISTE QU´ELLE A RAISON AZUL

    maboul
    24 juillet 2020 - 21 h 19 min

    La Fronce en Afrique ça sent la fin !
    Pauvre voisin aussi qui s’aperçoit que le maitre se derobe en cas de coup dur.
    Les peuples vont réclamer les richesses des dirigeants…
    Pour fafa le petit rêveur, Il n’y a pas que la dissuasion nucleaire dans la vie !
    Même l’U.hE se rapproche de l’hEurexit et ses les citoyens abrutis sont endettés à VIE !
    Leurs dirigeants se gardent de leur dire que dans tout les cas c’est le lambda qui paye;
    car même si on impose les entreprises cela revient à diminuer les pouvoirs d’achat par incidences…
    – Malheur aux pays qui ne possedent pas d’autonomie alimentaire! DZ
    A la moindre défaillance des systemes dans le monde (internet, satellites, guerres, climat…) nous assisterons à des scènes d’apocalypse !
    Quand on voit le chaos et pillages des populations affolées tombées dans l’anarchie juste apres une greve ou une manifestation on comprend le danger.
    QUAND L’OCCIDENT A BESOIN D’ARGENT…LES CONFLITS SE GENERALISENT .
    Buvons le brent et prions dans les mosquées pour obtenir des fruits et legumes…
    Une fois le racket du golf (sanctions, chantages) achevé par les puissants, c’est le début de la fin (faim). On est en plein dedans.
    Le Covid19 (code1.9 pour les superstitieux, début et fin) est là pour nous le rappeler !
    Et la Tv Foot Peoples promo du contre nature et séparatisme sont là pour les faire oublier…

    DYHIA-DZ
    24 juillet 2020 - 19 h 57 min

    Tous les intégristes ne sont qu’une girouette télécommandée par les donneurs de leçons sur la DÉMOM-CRATIE.

    RACHAD a plusieurs Gourous…et quels Gourous !!
    Tous les Gourous qui aimeraient voir l’Algérie sombrer dans le gouffre des ténèbres moyenâgeux, pour mieux la coloniser au nom des Dieux terrestres de RASHAD.
    Chaque Gourou de Rachad a son propre plan pour faire couler l’Algérie dans l’obscurantisme du Trou Noir intégriste.
    Pour Rachad: La Oumma Fantoche qui n’existe que dans son mirage stérile, est prioritaire sur la mère Patrie Algérie.
    TOUS AU DIABLE AVEC VOTRE OUMMA DES DIABLES !! ET VIVE L’ALGÉRIE ALGÉRIENNE !!!

    lhadi
    24 juillet 2020 - 19 h 53 min

    Maitre Zoubida Assoul, qui lors du procès de l’hurluberlu en mal de notoriété, déclara : «les poursuites sont purement politiques et non judiciaires. Nekkaz a été arrêté à Chlef, où il habite et où il a été auditionné par la police judiciaire.

    Le tribunal de Dar El Beida n’est territorialement pas compétent. Il a fait des déclarations politiques en tant qu’homme politique. Il a dit à la population qu’elle avait le droit de défendre les richesses de ce pays si les députés venaient à les vendre ou à les céder. C’est un homme pacifique qui n’a jamais appelé à la violence ».

    Ben voyons !

    La vérité, celle qui ne ment jamais à la vérité, c’est à dire la réalité confirme l’existence d’une vidéo d’une violence inouïe qui illustre le bien fondé des accusations.

    Pour cette pasionaria du HIrak, faire appel aux citoyens à prendre les armes pour tuer des élus de la république est une façon pacifique de mener un combat politique.

    Les ennemis sont parmi nous. Ils sont les plus dangereux car ils dissimulent leurs intentions dans un but malveillant.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

      Farida
      25 juillet 2020 - 9 h 23 min

      Hors sujet mais ta peur du HIRAK ne partira jamais car il vous hantera a jamais.

    Anonyme
    24 juillet 2020 - 19 h 40 min

    A la fin de tout, les Peuples ont 2 ressources: Naturelles c.a.d. leur territoire, puis la ressource culturelle, souvent dite « Humaine », ce qui est faut, car derriere l’appelation humaine est insinue’ « intelligence »; or ce n’est pas toujours le cas. C’est rarement le cas. Il faut donc passer cette appelation et dire ce qu’il en est. La seconde ressource est « CULTURELLE », et plus precisemment Linguistique. Et encore specifiquement « La Grammaire ». Notre retard en tant que Berberes/Amaigh comme d’autres Peuples ailleurs, reside la justement. Cela etant les outils de base de developement culturel, rentre en jeu le vecu historique, qui donne une forme a la culture develope’e avec une langue/grammaire riche ou pas. En fait il en est de meme pour les Peuples Arabes, leur vecus les ont pousse’ vers une catastrophe culturelle, dans le sens que, la misere que leur culture originale leur fait subir a eut besoin d’un sursaut spirituel, qu’ils ont copie’ a l’aveuglette du recit de leurs freres Hebreux, pour aboutir tous les deux, pris prisonniers de dogmes fige’s dans le temps. Par ailleurs, les expressions genre « judeo-Christianisme » est un oxymore, des le moment que le Christianisme n’est autre que la negation du Judaisme. S’il y a quelque chose de porteur a y voir, ca serait le traitement de ce criptique, par la methode philosophique Grecque, qui s’est produit chez nous – sans cependant nous beneficier. Nos ancestres ont opte’ pour la methode brite, c.a.d. reactions guerrieres qu’ils ont toutes gagne’, mais sans les dividendes cultures, helas.
    Cela dit, le petit comprime’ n’est pas pour accuser quiconque, mais pour indiquer la dynamique du developement de la 2nde ressource… CULTURELLE… La seconde paire qui gele le developement culturel et donc economique et autres… est l’Arabo-Islmisme. C’est ce qu’apportent les Islamistes a l’Occident qui les sponsore, c.a.d. a ces pays-la sans ressources naturelles ou pas suffisantes. Ca cree des Necessite’s, auquelles ‘eux(leurs populations a travers l’industrie) repondent. Entre un patient et un docteur, la dependance est evidente. L’Islamiste Morsi d’Egypte a bel et bien pris le pouvoir. Et qu’en a-t-il fait, sinon que continuer a distiller la guerre a ses freres sionistes, qui de leur cote’ font exactement la meme chose, dans le sens inverse, au point ou, tot ou tard ils auront leur propre guerre civile. Bref, c’est ce que font les ex-colons avec leurs colonies, a l’exception des Anglais !
    Dire que les Francais ne comprennent pas l’Islam est une tromperie, ils l’ont seme’ et entretenu chez-nous et un peu partout. D’ailleurs, juste a cote’, ils sont bien arrive’ un pondre un roit !!! Ils ont mise’ sur des « Abd » et des « cheikh » de toute sorte chez nous, en vain. Frantz Fanon, Mouloud Feroun, Mphamed Dib, Mammeri, Kateb Yacine et d’autres ont bien compris cette equation, mais les deguats etaient enormes… Il y a bien eut des Zigotos nord-Africains qui ont pris les armes contre les leurs, pour recevoir l’acceptation de leurs pires ennemis, soient-ils Arabes, pseudo-arabe(Egyptiens) ou les colons-meme, qui ont essaye de se tailler une classe de retarde’s et sous-develope’s culturellement, a exploiter. C’etait avant la robotique !!!
    Mais a force de continuer avec ce meme logiciel, la France elle-meme, a rejoint le sous-developement qu’elle seme’ ailleurs.

    Elephant Man
    24 juillet 2020 - 19 h 24 min

    Frères musulmans = création du MI5 UK.
    Encore une fois un paramètre non négligeable omis à l’insu de son plein gré qui constitue un biais majeur l’entité sioniste, qui a bombardé la Syrie jusqu’à encore récemment…le Yémen….qui a porté secours à tous les terroristes en Syrie dans leurs caches l’armée Syrienne et ses alliés ont découvert des armes israéliennes françaises… des médicaments israéliens …de l’argent….rappel l’entité sioniste a soigné dans ses hôpitaux de nombreux terroristes opérant en Syrie.
    Encore une fois Roland Dumas ex MAE français a déclaré avoir été informé in UK de la guerre en Syrie des années avant que celle-ci ne débute en 2011.
    Pour reprendre encore la phrase dorénavant culte du Président Bachar Al Assad à Le Drian « Je n’ai pas de leçon de paix à recevoir de ceux qui financent le terrorisme ».
    Encore une fois BHL a déclaré au CRIF que son intervention en Libye était en tant que JUIF ET SIONISTE.
    Enfin ce que résume parfaitement @Moskosdz ce n’est plus un secret pour personne qui finance et qui arme les terroristes.
    Quant au QUI TUE QUI inutile de rappeler les commanditaires avec en promo les Gèze Ghilès et toute la clique.

    Hmed hamou
    24 juillet 2020 - 18 h 57 min

    « Pourquoi la France tolère-t-elle sur son sol la présence de différentes mouvances djihadistes et des terroristes ? » Ne pensez-vous pas que les Occidentaux ont joué avec le feu en s’alliant avec Erdogan, le chef des Frères musulmans, qui n’a qu’un seul objectif : établir un califat ?

    Eh ben !
    Peut être que la France à ses propre intérêts. Peut-on le lui reprocher ? Mais, qu’en est-il de pays, comme le notre, qui a souffert l’enfer dans les années 90, et c’est pas fini, et sans compter ses conséquences incommensurable et dont les retombées à croissance exponentielle dans tous les domaines ( et notre régression, sans certitude de retour, au moyen âge),…oui qu’en est-il du notre qui tolère des partis et des personnages liés directement ou indirectement à la decennie noire et dont certains, en vue, n’éprouvent même pas le moindre remord ??? On critique l’Europe et ses alliances avec erdogan (l’Europe pour qui erdogan est un simple toutou inoffensif) et chez nous les copains d’erdogan et ses lobbyistes ont leurs entrées partout et jouent aux loups féroces? Leurs entreprises rafflent tout, pétrochimie, immobilier, bâtiment,… grâce à nos fakhamatouhoum et leurs progénitures?? Ça aurait été plus judicieux de commencer par là, vous ne trouvez pas ? Aulieu d’aller demander des compte à un grand pays comme la France, ou les pays européens en général, qui ont des hommes et des femme suffisamment intelligent et suffisamment patriotes pour savoir comment mener leurs barques toujours dans l’intérêt de leurs pays respectifs et qui sont capable de tolérer (qui ils veulent) un temps (le temps qu’il faut) et le mettre à genoux, et dans le plus simple appareil, l’instant d’après !

    Ps.1. L’occident peut se permettre de jouer avec le feu. Ils maîtrisent. ils ont d’excellents pompiers et les moyens qu’il faut.
    Ps. 2. Peu importe où rashad, al magharibia,… ont leurs sièges ou leurs fondateurs et leurs têtes pensantes vivent si leurs sympathisants, leurs petites mains, sont partout et pilulent chez nous et en particulier dans tous les rouage de l’état et à tous les échelons! C’est bien de passer son temps à surveiller la queue du renard (à l’extérieur) pendant que sa tête est à l’intérieur du poulailler entrain de faire des ravages (du moins dans les esprits, pour commencer… ) !

    Argentroi
    24 juillet 2020 - 18 h 34 min

    Connaître le partage des rôles que les américains sont entrain de distribuer est un élément important pour comprendre ce qu’on veut de la Turquie islamiste. Mais d’abord jetons un coup d’œil à la situation générale où il semble que l’expansionnisme américain est entrain d’aborder une nouvelle étape en voulant inaugurer un nouveau genre de guerre froide contre la Chine.
    Le système économico-politique américain basé sur une légitimation de la représentativité de l’électorat et sur une forte opinion publique ne peut plus supporter la contradiction où, d’un côté, ses capitaux sont investis ailleurs et d’un autre côté une situation sociale où le chômage prend de plus en plus de l’ampleur à cause de cette fuite de capitaux vers la Chine et le Sud-Est asiatique. Ainsi la Chine, et pour les raisons propres à elle qu’on connait, est maintenant perçue par les américains comme un concurrent économique très performant plutôt qu’un partenaire dans la mondialisation.
    Il semble donc qu’il s’est élaboré, entre républicains et démocrates, un consensus qui vient de voir le jour dernièrement par la quasi unanimité des deux chambres du congrès américain quant à leur hostilité presque ouverte à l’encontre de la Chine avec l’adoption des lois sur Hong Kong ou sur la minorité Oïgour en plus de la multitude des différentes pressions de Trump dont celles qui ressortent lors des pourparlers économiques avec les autorités chinoises qui finiront tôt ou tard, ces pourparlers, vers un clash vu le diktat que veulent imposer les américains maintenant en front uni contre la Chine.
    De ce consensus de l’ensemble de l’establishment américain, on peut comprendre que les démocrates vont rallier Trump dans sa guerre froide contre la Chine et que Trump réactive un néo-printemps arabo- africain puisque tout cela verse dans le même but stratégique que s’est fixée la mondialisation côté américain pour tempérer de l’ardeur des chinois dans leur irrésistible ascension économique.

    En effet, et pour mettre main basse sur l’Afrique avec tout ce qu’elle représente en richesses naturelles, en marché potentiel, en d’immenses nouvelles terres arables, qui de mieux que la Turquie, aidée par le capitalisme financier international, pour concurrencer cette Chine. Pour cela, la Turquie dispose de plusieurs atouts pour mener à bien son rôle qui lui est dévolu. De ses atouts, on retiendra :

    1- Son ascendant sur l’islamisme qui, ce dernier, tend, grâce au terrorisme, à démontrer l’impuissance structurelle des pouvoirs locaux africains liés à un néo-colonialisme européen obsolète malgré l’interventionnisme armé de ce dernier. Cet ascendant s’est confirmé et s’est affirmé puisque l’islamisme international s’est unifié sous la bannière idéologique des frères musulmans en se débarrassant de sa composante salafo-wahabiste et qui est entrain d’opérer sa mue en voulant substituer l’action armée des groupes terroristes par l’interventionnisme armé de l’état turc accompagné d’un soft power empreint d’islamisme et qui font que la Turquie devienne ainsi le champion attitré des islamistes. C’est à ce titre que la Turquie a mis en place en Afrique, et ailleurs comme en Syrie, toute une politique néo-ottomane de réactivation des anciens sandjaks où résident d’anciennes communautés turcs comme les kouloughlis de Misrata, de Djebel Lakhdar (Zenten), de Tripoli où Essaradj est lui-même un Kouloughli de cette ville. De même que ce n’est un hasard qu’on retrouve un contingent turc en Somalie puisque les ottomans avaient établi sur les bords de la mer rouge la province de Habesh qui avait comme résidence du Pacha l’ile de Suakin au Soudan et dont le sandjak de Zeilah en pleine corne de l’Afrique au nord de la Somalie en était une subdivision. D’ailleurs, c’est cet interventionnisme turc au Soudan (Suakin) et dans la corne d’Afrique qui a fait que l’animosité de l’Arabie Saoudite et l’Egypte redouble à l’encontre de la Turquie. Ainsi, c’est cet islamisme qui aidera la Turquie, tête de pont mondialiste, à pénétrer facilement et rapidement en Afrique pour mettre le bâton dans les roues du géant économique chinois et aider à l’expansion économique de la Turquie.

    2- Son tissu industriel et son économie naissante qui si boostés par la finance mondiale peuvent ravir à la Chine une grande partie de l’Afrique et aussi à la France qui ne peut délaisser la zone euro aux seuls allemands et dont l’existence même, la zone euro, déplaît plus maintenant au leadership américain qu’il ne la tolérait comme avant; la vieille Europe comme aime le dire Trump.

    En conséquence, les américains, dans un néo printemps arabo-africain, ne peuvent que se réjouir du rôle accru de la Turquie en Afrique et en méditerranée orientale et laisseront faire Erdogan qui, au moins, leur garantira une aseptisation, une dévirilisation à défaut d’une neutralisation du terrorisme de par le monde.
    La réaction de l’Europe ne s’est pas faite attendre puisque on voit bien déjà le regroupement des européens autour de la France pour intervenir plus militairement au Sahel. Mais, ce qui est le plus important, est comment va réagir la Chine, elle, qui considère, avec sa nouvelle route de la soie, que l’Afrique est essentielle à son expansionnisme commercial. Cela est, comme on le voit, une situation inédite pour la Chine dont la présence militaire à Djibouti ne s’est pas faite sans l’assentiment de la France où, en face à cette menace turque, ses intérêts convergent avec ceux des chinois.

    De grands bouleversements en perspective nous attendent et que la prochaine campagne présidentielle américaine ne manquera pas de nous révéler !

    مسعود البسكري
    24 juillet 2020 - 18 h 10 min

    ما هو السبب الرئيسي لإيواء الغرب للمتطرفين؟؟؟؟
    ذكر المستجوب عدة أسباب، مجملها غير حقيقي ومضلل وأغفل الأسباب الرئيسية.ـ
    هناك عدة أسباب رئيسية وموضوعية وراء إيواء الغرب لكل أشكال المجموعات المتطرفة وغير المتطرف مِن مَن يسمون أنفسهم نشطاء سياسيون، حقوقيون وديمقراطيون..
    1- ابتزاز ومساومة الأنظمة.ـ
    2- جعل أفراد هذه المجموعات أذناب للغرب وبوق له وعند الحاجة الاستعانة بها لاجتياح دولنا.ـ
    3- شغل دولنا عن التنمية الحقيقية.ـ

    Fakoko
    24 juillet 2020 - 18 h 03 min

    Qu’attendre d’un agent des services secrets français qu’est Eric Denécé (voir sa biographie dans Wikipedia) ? sinon défendre les dictatures pour que la France suce leurs pays jusqu’au sang

    LOGIQUE
    24 juillet 2020 - 17 h 16 min

    Qui dit zone de richesse dit création de terrorisme !
    De plus ce qui c’est passé en Algérie tout le monde le sait !

    Kahina-DZ
    24 juillet 2020 - 16 h 38 min

     »Pourquoi la France tolère-t-elle sur son sol la présence de différentes mouvances djihadistes et des terroristes »

    C’est simple, ces intégristes formés en France ne sont que ces soldats barbus qu’on envoie à l’extérieur pour protéger les intérêts français.
    Donald Trump a déjà demandé ouvertement à la France (ainsi que pour d’autres pays) de récupérer ses djihadistes en Syrie… Sans oublier ceux qui creusent en Libye et au Mali…et ceux qu’elle a soutenus durant la décennie noire en Algérie. Ces assassins tueurs d’Algériens qui ont eu droit au statut de réfugiés politique…La France voit loin dans sa vision politico-économique-intégriste…
    La France couve les intégristes religieux, car elle s’en sert. Et point la ligne !!!

    Anonyme
    24 juillet 2020 - 16 h 38 min

    Tout monde sait qui est derrière tout cela.Quand a notre pays il n est pas a l’abri la vigilance est de mise.
    J ai entendu egalement que ceux qui dirigent les services Algérien ne sont pas des experts chevronnés..
    Ben voyons ! vous avez virez tout le monde de la maison et qui n ont pas put transmettre leur savoir faire.Il faut qu’ils reviennent a la maison mais il faut se bouger et faire campagne pour que les craks de la question securitaire soir libéré ou qu’ont émettre des non lieux dans toute sorte d’affaire judiciaire. Car venez pas vous plaindre si demain on n a pas les bonhomme qu’ils faut au bon endroit.
    Aministie Totale pour le monde voila le Slogan

    Moskos dz
    24 juillet 2020 - 14 h 56 min

    Faut vraiment être un (…) ou complice de la pègre islamiste pour ne pas comprendre que ceux qui ont détruit l’Irak,Syrie,Afghanistan,Libye,Somalie au nom de leur propre religion et l’avoir tenté vainement avec l’Algérie et Tunisie ne sont pas manipulés par les services étrangers.

      Anonyme
      24 juillet 2020 - 16 h 31 min

      Il faut séparer les deux choses. La menace islamiste et la manipulation. Les services étrangers peuvent leur faciliter la tâche mais ils ne peuvent pas les contrôler. Le jour où ils décident de ne plus les soutenir ils se retournent contre eux (la GB est un bon exemple). Autrement dit, avec ou sans manipulation l’islamisme est un danger.

      Anonyme
      24 juillet 2020 - 17 h 06 min

      Ces dictatures ont été fabriquées?? C’est les occidentaux qui ont dit à Boutef de rester 20ans? C’est eux qui ont forcé Kadhafi ou Saddam à ne pas quitter le pouvoir??
      Quand on s’impose pendant des années à un peuple sans possibilité d’alternance on ne rend pas service à son pays car cela déclenche forcément une réaction violente et pas toujours contrôlée et on fragilise son pays en le rendant plus vulnérable. Après il ne faudra pas s’étonner si des charognards rôdent autour. La première faute revient à celui qui ne veut pas lâcher le pouvoir qui attire les vautours, ce n’est pas de la faute aux vautours…

    Verite
    24 juillet 2020 - 14 h 24 min

    Choisir entre la peste et le cholera??
    Ou un sisi ou assad ou ghadafi pour 30 ans?? Ou un ben laden ou un abbasi ou ghanouchi pour toute la vie??
    Et pourquoi pas comme la france allemagne y usa…liberte droits humains et democratie??
    On est jamais servie que par soi meme….tous ces pays dictateurs y miserables ont ete frabriques par les occidentaux colonisateurs et maintenant cest eux qui trouvent des solutions a nos problemes.
    Qui est venue le premier….la poule ou loeuf???

    Abou Stroff
    24 juillet 2020 - 14 h 10 min

    « Rachad, soutien de la CIA et de la DGSE aux GIA : les révélations d’Eric Denécé » titre M. A..
    pourquoi attendre que Denécé (un grand connaisseur de la question, soit dit en passant) nous explique la convergence d’intérêts entre l’impérialisme, l’islamisme?
    en effet, malgré la modestie qui l’étouffe, Abou Stroff ne passe t il pas une grande partie de son précieux temps à développer, sous toutes ses coutures cette problématique à laquelle il ajoute un troisième et un quatrième larron , i. e., le sionisme et le séparatisme? voilà ce que dit, depuis des lustres Abou Stroff:
    « l’impérialisme, le sionisme, l’islamisme (qu’il soit soft ou radical ou djihadiste ou n’importe quoi) et le séparatisme ont, malgré les apparences, des intérêts convergents pour ne pas dire identiques.
    – en effet, l’islamisme sert l’impérialisme dans la mesure où les intérêts bien compris du capital financier mondial, fraction dominante du moment du capital mondial, requiert un monde sans frontières (composé de micro-états vassaux) où les capitaux peuvent se mouvoir à la recherche de retours sur investissements optimaux. l’islamisme, portés par des couches sociales archaïques (voir les états archaïques du golfe, par exemple), croyant que le commerce crée la richesse est le meilleur rempart contre toute velléité de désengagement d’Etats nationaux de l’emprise de la soi disant mondialisation.
    – quant au sionisme (basé, entre autres, sur des textes religieux admis comme sacrés par les musulmans eux mêmes), il est inutile de ressasser que la pérennité de l’entité sioniste et la garantie de sa domination perpétuelle sur ses voisins proches et lointains, requièrent que cette entité soit entourée de micro-états vassaux (voir le plan yinon) basés sur la religion et/ou sur l' »ethnie » (d’où la convergence d’intérêts entre l’entité sioniste et le mouvement séparatiste mak). ainsi, cette entité raciste basée sur la religion fera oublier sa nature de vestige colonial qui doit disparaître en tant que tel et n’apparaîtra pas comme un anachronisme.
    en outre, remarquons que le dépeçage du monde dit arabe a bien commencé avec l’irak, le soudan, la syrie, la libye et dans un futur proche le liban et bientôt….
    enfin, reconnaissons que les régimes arabo-musulmans, participent, à leur manière au dépeçage de leurs propres pays en étant, soit incapables de « voir » le monde autrement qu’avec des lunettes religieuses, soit en utilisant la religion comme instrument d’asservissement de leur peuple respectif. dans les deux cas de figure, les régimes arabo-musulmans, sans exception, répondent, au moment présent, à la dynamique qui sied le mieux aux intérêts impérialo-sionistes.

    Anonyme
    24 juillet 2020 - 14 h 06 min

    Pourquoi ramener Tarik Ramadan ?
    (…)
    Je précise que ses actes n’engagent que lui, un peu comme ta bêtise non?
    Si tu te plonge dans cette histoire, tu te rendra très vite compte de l’affaire d’état qu’il y a sur ce dossier, mais pour cela, il faut un minimum d’honnêteté intellectuelle.
    Donc, tu continuer à déverser ton fiel , toi l’être parfait !.

    مسعود البسكري
    24 juillet 2020 - 13 h 49 min

    مجرد تساؤل:ـ
    من الأول الذي اجتاح العراق وسوريا وليبيا؟؟؟؟
    من الأول الذي صنع ورعى ومَوَنَ القاعدة في أفغانستان والإرهابيين في الجزائر وداعش في العراق؟؟؟
    ألم يستقبل الرئيس الأمريكي ريغان سنة 1987 و 1993 زعماء القاعدة في البيت الأبيض؟؟؟
    من كان يؤوي الإرهابيين الجزائريين في التسعينات؟؟؟
    من كان يدفع الفدية للقاعدة في الساحل؟؟؟
    ما قاله هذا السيد عن تركيا ينطبق تماما على الدول الغربية.ـ
    تمويل الإرهاب واجتياح الدول تعلمته تركيا من الغرب.ـ

    Apulée de Madaure
    24 juillet 2020 - 12 h 58 min

    Tarik Ramadan, petit boxeur de rue formé par l’école de combat de son grand-père, tapait sur les chrétiens, juifs, laïques, athées, communistes ect … Remarqué par une certaine fédération de boxe que tout le monde connait on lui proposa de passer à la catégorie professionnelle. Comme tout frère-musulman, Il pensait qu’il était fort alors que les combats, rings, arbitres public … Tout était trafiqué d’avance. On lui introduit alors des adversaires instruits de se mettre au tapis dès les premiers rounds et les spectacles continuaient à profusion, cela confortait, consolidait leurs plans et amusait la galerie.

    Un jour on décide que la récréation est terminée, on lui envoie un adversaire qui le met KO en quelques secondes. Comme tout Knock-out, il ne comprenait pas ce qui lui arrive et surtout il ne savait que cet uppercut était destiné à l’Islam.

    Je pose la question au Dr Eric Denécé : Quel est le dénominateur commun entre l’affaire de Tarik Ramadan, de présence de différentes mouvances djihadistes et des terroristes, les incendies inexpliquées des églises et de la campagne d’anti-racisme pour défendre non pas les cas tel que Martin Luther King, Malcolm X … Mais des individus avec un casier judiciaire aussi chargé que la mule de mon grand-père au retour du marché hebdomadaire ?

      Anonyme
      24 juillet 2020 - 13 h 32 min

      Si tu cherches des liens entre tout ce qui peut se passer dans la mouvance islamiste tu es mal barré… il ne faut pas verser dans le complotisme en voulant tout relier…

        Apulée de Madaure
        24 juillet 2020 - 15 h 33 min

        @Anonyme 24 juillet 2020 – 13 h 32 min – Bonjour,
        Essayes juste d’écrire un texte seulement d’une dizaine de lignes pour nous expliquer tout ça, avec des arguments qui défend l’islam ma religion comme je le fais.

    Anonyme
    24 juillet 2020 - 12 h 52 min

    Comment demander à la france et à la GB de lutter contre les frères musulmans quand nous on arrive pas à le faire dans notre pays??? Il dit clairement ce qu’on dit depuis 30 ans sur nos islamistes: « la stratégie d’entrisme et de propagande habile que mènent les Frères musulmans et qui porte en partie ses fruits, notamment en raison de la naïveté de nos élites, lesquelles pensent qu’en s’alliant avec eux elles auront «la paix»!! C’est exactement ça avec Mokri et Djabbalah qui sont plus dangereux que Zitout car il font tout dans le secret. Tous les anciens du FIS qui sont dans le mouvement associatif qui les surveille??

    Les USA qui dérangent la France et fait tout pour les éloigner ENCORE de l'Algérie
    24 juillet 2020 - 12 h 29 min

    Voilà que la France unique soutien aux terroristes islamistes en Algérie avec le Maroc, Israël, et Arabie saoudite veulent impliquer les américains via la CIA??? Je rappelle juste Les français que la France était seule pour imposer l’embargo sur les ventes d’armes contre l’algerie à L’ONU, dans l’espoir d’anéantir complètement l’armée algérienne et permettre au Maroc d’écraser les sahraouis et de coloniser le Sahara occidental sans aucune résistence de notre diplomatie. Quand les USA était frappée par les attentats du 11 septembre, W. BUSH était très sensible au message de soutien de l’algerie. ET C’EST LA QUE BUSH A APPRIS L’EMBARGO SUR LES VENTES D’ARMES À L’ALGERIE ET DU MAUVAIS TRAITEMENT DE L’ALGERIE PAR LA FRANCE. NON SEULEMENT IL A LEVÉ L’EMBARGO MAIS EN PLUS IL A AUTORISÉ LES VENTES D’ÉQUIPEMENTS MILITAIRES POUR COMBATTRE LES ISLAMISTES DONT LES APPAREILS DE VISION NOCTURNE QUE TOUS LES PAYS NOUS LES REFUSAIENT Y COMPRIS LA RUSSIE. j’ai toujours dit que la France et le Maroc se ressemblent et ont les mêmes tares: vicieux, menteurs, manipulateurs, lâches et traîtres. Depuis 1962 la haine de la France envers les USA est toujours présente, elle charge le « système » pour tromper les algériens sur les aides américaines pour l’Algérie par de la propagande de désinformation et de la culture de la haine chez les algériens contre les américains. Par exemple, la majorité des algériens pensent que c’est la Russie qui a aidé L’ALN et le FLN durant la guerre de libération et que les USA nous écrasé, alors que c’est tout le contraire. Le système tente aussi de cacher aux algériens que les seuls investissements qui assurent nos rentrées de devises sont quasiment tous américains ! Il faut arrêter d’abrutir les algériens en les induisant en erreur. du coup la destruction de l’algerie viendrait de l’intérieur par les algériens eux mêmes. Il faut dire la vérité aux algériens leur donner toutes informations exactes qui font plaisir ou pas à entendre, mais au moins ils sauront où sont leurs intérêts et quel est le meilleur moyen pour se développer. Certains médias en Algérie continuent leur propagande, la même depuis 1963, leur propagande qui a abruti les algériens et on voit les résultats aujourd’hui. Est il normal qu’un algérien non instruit déteste les USA sans aucune raison valable et pense que nos vrais ennemis sur le terrain sont nos amis? L’algerie est larguée par le Maroc sur le plan industriel. Ces medias conscientes ou pas, travaillent contre les algériens et pour les lobbies qui nous maintiennent dans le sous développement depuis 1963

      Hahaha
      24 juillet 2020 - 14 h 40 min

      ET C’EST LA QUE BUSH A APPRIS L’EMBARGO SUR LES VENTES D’ARMES À « L’ALGERIE ET DU MAUVAIS TRAITEMENT DE L’ALGERIE PAR LA FRANCE. NON SEULEMENT IL A LEVÉ L’EMBARGO MAIS EN PLUS IL A AUTORISÉ LES VENTES D’ÉQUIPEMENTS MILITAIRES POUR COMBATTRE LES ISLAMISTES DONT LES APPAREILS DE VISION NOCTURNE QUE TOUS LES PAYS NOUS LES REFUSAIENT Y COMPRIS LA RUSSIE. » Amusant! Bush (l’assassin) savait ou se trouve l’Algerie sur la carte. Avez-vous connu le Homeland security a l’epoque de Bush? J’espere que vous etes au courant que les USA sont contre l’humanite en entier? J’espere que vous etes au courant que les meilleurs amis des islamistes sont les USAs parce que ce sont un excellent support pour l’expansion US (et occidentale). J’espere que vous etes au courant que les islamistes font tous pour se rapprocher des USA. Le premier connu en Algerie qui revendiquait d’eliminer le Francais et d’implanter l’Anglais est Ali Belhadj. Presentement, je ne connais pas beaucoup de monde (y compris les occidentaux Caucasiens) qui porte la politique US dans leur coeur. Selon vous, est-ce qu’il y a une responsabilite US dans la souffrance des peuples irakiens, palestiniens, afghans… Il y a beaucoup d’Algerien(ne)s connaisseurs… Ne diffusez pas trop l’ignorance.

        forzalgeria
        24 juillet 2020 - 16 h 05 min

        @hahaha, vous pouvez rire, mais je ne vois pas en quoi les affaires internes des USA et de bush précisément viennent faire ici?????? on parle des intérêts de l’Algérie. ce que la France a fait en Algérie, de 1830 à aujourd’hui, et même en afrique, les USA à côté ce sont des enfants de chœur!
        dites nous avec qui on peut compter pour nous développer? excusez moi, à part les USA je ne vois aucun autre pays et toutes les technologies sont américaines.
        votre bla bla est vraiment lamentable et de la démagogie pure et je dirai même qu’un enfant de 10 ans ferait mieux comme remarque, c’est très stérile et très négatif comme résonnement.
        donc selon vous tous les ingénieurs du monde entier qui rêvent de travailler ou qui travaillent aux USA sont des criminels? donc on doit traiter le seul pays qui nous a aidé durant notre guerre de libération de criminel? donc elvis presley, michael jakcson, walt disney, thomas edison etc…… sont des criminels????
        quant à la reflexion de la personne sur Bush, est très pertinente, doit on cracher sur quelqu’un qui a reconnu le combat courageux de notre armée contre les terroristes, que la France, qui a traîné le reste du monde, a méprisé et salit, parce qu’il est mauvais? citez moi un seul pays qui a les mains propres!!!!!! y a pas UN SEUL pays au monde qui ne se courbe pas devant les USA et vous vous nous suggérez, aux Algériens, d’allez les insulter pour vous faire plaisir?
        c’est les mentalités comme la votre qui a maintenu l’Algérie dans ce sous développement néfaste en s’accrochant qu’à des pays qui n’ont rien donné à l’Algérie, à part leur propagande, et qui en plus nous sabotent!

        A hahaha, que de la tromperie
        24 juillet 2020 - 16 h 25 min

        Je suis sidéré par votre mauvaise foi. Je suis allé vérifier les déclaration de « les USA qui… » et tout est vrai. Par contre votre message est très faux avec des clichés que les ennemis de l’Algérie s’en servent pour écarter les USA de l’Algérie, mais tout en priant pour que les américains soient avec eux. 1 l’Irak c’est Saddam Hussein celui qui a tué Mohamed benyahia.
        2 israël c’est l’Angleterre et surtout les arabes, comme votre pays le maroc qui sont à l’origine des malheurs des palestiniens. 3 les afghans, les USA ont aide le commandant massoud, pas les talibans qui

          Hahahaha
          25 juillet 2020 - 20 h 16 min

          En absence d’arguments, vous faites appel a l’usage des adjectifs (parlez pour ne rien dire), aux insultes et a votre imagination pour ne pas dire le mensonge. Vous ne pouvez pas savoir qui je suis. Je ne suis pas marocain. Je suis un algerien, qui ne se sent pas colonise, ni inférieur aux français et aux etats-uniens. En s’avancant ainsi, vous prouvez hors de tout doute que vous voulez manipuler le lecteur. Hahahahaha

    asyar
    24 juillet 2020 - 11 h 17 min

    Pourquoi la France tolère t’elle…..
    Probablement elle est de connivence, complice…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.