Limogeage de 127 chefs de daïra : guerre ouverte contre les bureaucrates

Par Mounir Serraï – Le président Abdelmadjid Tebboune envisage de changer profondément l’encadrement de l’administration régionale et locale. En effet, deux semaines après le vaste mouvement dans le corps des walis, le chef de l’Etat limoge 127 chefs de daïras et opère autant de mutations. Selon le laconique communiqué de la présidence de la République publié ce soir, en plus des 127 limogeages, le chef de l’Etat a effectué 131 promotions de nouveaux chefs de daïra.

Ces changements s’inscrivent dans la continuité de ceux opérés le 31 août dernier au niveau des wilayas et des wilayas déléguées. A l’instar de celui des walis, ce vaste changement au niveau des chefs de daïra semble aussi avoir été dicté par la non-application du programme du Président dont s’est d’ailleurs plaint récemment Abdelaziz Djerad. En effet, lors de la réunion gouvernement-walis, le Premier ministre avait affirmé que 85% des décisions et des directives relatives au programme du président de la République n’ont pas été appliquées. Il avait ainsi accusé des «bureaucrates» d’entraver le programme présidentiel.

«Selon les chiffres que j’ai reçus, 10 à 20% seulement des orientations du président de la République ont été appliquées», avait-il asséné, estimant que «même s’il est vrai qu’il y a des problèmes financiers objectifs, une conjoncture sanitaire et les conditions du passé, cela ne suffit pas pour justifier tous ces blocages».

En opérant ce vaste changement huit mois après le premier mouvement dans le corps des walis, le président Tebboune s’emploie à se débarrasser des «entraves bureaucratiques» qui ralentissent l’exécution de son programme dans une période cruciale, en ce sens que les Algériens attendent du concret après les promesses de changement pour le meilleur. Il semble aussi préparer le terrain pour le «bon déroulement» du référendum sur la Constitution qui interviendra dans un mois et demi, le 1er novembre plus exactement.

M. S.

Comment (24)

    Anonyme
    15 septembre 2020 - 20 h 10 min

    La fermeté il y a que ça qu Ils comprennent . Trop bon trop c… Et c’est pas moi qui l a inventé . Ensuite les mauvaises habitudes c est très difficile à enlever et ceci pour chacun de nous donc il faut être ferme avec sois même pour les enlever et c’est très difficile . Donc seul la fermeté le contrôle des compétences et des résultats peuvent les contraindre ceux qui reste et ceux qui arrivent en poste . Il faut tt revoir en effet et il y a un gigantesque chantier a construire a tt les niveaux pour améliorer et develloper le pays en tte transparences et pour ça il faut des gens intègres et qualifiés et être eux mêmes contrôlé dans leurs missions assignées et ainsi de suite . Tjrs sous le contrôle avec la responsabilité qui les incombent à différents degrés de leurs postes hiérarchiques.Tout doit être contrôler et aucuns individus quelqu ils soient ne peut en déroger et ensuite on verra les résultats positifs pour le pays.
    .

    DYHIA-DZ
    15 septembre 2020 - 17 h 57 min

    Une décision qui fait plaisir !!
    C’est le combat contre la stérilité et l’incompétence.
    Il faut exiger un niveau de BAC + 10 pour être chef de Daira dans les filières suivantes: Économie- Gestion- Droit ( juriste). Chaque daira doit recruter: des ingénieurs, des architectes, des managers des espaces et de l’environnement, …etc. Tenue de travail exigée par respect à leur fonction !! Pas de sandales et des claquettes.

    AUX SUIVANTS !!

      Anonyme
      16 septembre 2020 - 11 h 59 min

      La Daira ne sert plus à rien. Après l’élargissement des prérogatives des mairies il y a quelques années on en voit plus l’utilité. Cela fait quelques années que beaucoup demandent sa suppression…

    Ayweel
    15 septembre 2020 - 14 h 46 min

    99,99% des responsables administratifs n’ont aucune idée sur leur véritable mission en tant que responsables. Ils attendent toujours que les directives viennent d’en haut, même pour une décision de changer un panneau de signalisation ou acheter des tables et chaises pour une école, un petit peu comme un âne qui attend qu’on lui dise arre. Ils n’ont pas été formé de telle façon à acquérir le sens même de gérer, de comprendre que du bas que les projets,et objectifs à atteindre émanent et que le haut vérifie juste la conformité avec les lois de la république et dégager le budget nécessaire si la pertinence du projet l’impose. Donc ,la première chose à faire c’est d’initier ces responsables aux notion de base de la responsabilité. Je

    RIWAYA
    15 septembre 2020 - 14 h 24 min

    Dans la nouvelle Algérie, les deux pricipales urgences sont la mise en prison de toute personne qui critique le systeme et le limogage de tout ce qui bouge pour les remplacer par les copains et les coquins. Decidemment Gaid Salah donne encore des ordres outre tombe – jusqu’au bout.

    SaidZ
    15 septembre 2020 - 13 h 32 min

    C’est du pipeau !
    La sincérité veut que les chefs de daïra et les wali disparaissent à jamais. Laisser les élus locaux faire leur travail. Décentraliser les gestion, pas normal qu’à Tamanrasset, ils reçoivent des ordres d’Alger !

    YALLLAAAAH !
    15 septembre 2020 - 11 h 49 min

    NON! C’est sur enquetes qu’ils avait promis qu’aujourd’hui il fait du nettoyage !
    Tremblez les dormants et autres corrompus !
    Vive Tebboune et l’algérie nouvelle et Sabri et Cie.
    On sent quand c’est des hommes efficaces et sincères!
    Comme l’entraineur de l’E.N !
    Confiance et en Avant toute!
    Les ennemis vont redoubler de tactiques de diversion et de tentatives d’intimidation ! ça va nous rendre plus forts !
    YALLAAAAAAAAAAH !

    Séhab
    15 septembre 2020 - 11 h 46 min

    bravo monsieur le présidant montre leurs que ce lui qui ne fait pas son travail sa place est chez lui a la maison 🏡 et qu’il faut laisser la place a la nouvelles générations et aux hommes intègres qui veulent le biens de tous
    c’est fini le temps de boutef ou il surfait de payés pour avoir une place pour des
    incompétents que vous êtes!!! les temps changent et en biens pour le pays
    MERCI MONSIEUR TEBBOUN!!!

      Anonyme
      15 septembre 2020 - 12 h 42 min

      Waouuu. Tu ne connais pas ceux qui ont été limogés, tu ne sais pas pourquoi ils ont été limogés, tu ne connais pas ceux qui ont été nommés mais tu applaudis quand-même!! Ça rappelle les micro-trottoirs de la RTA et les compliments « spontanés »

        Séhab
        15 septembre 2020 - 17 h 23 min

        @ Anonyme
        15 septembre 2020 – 12 h 42 min<<<

        C vous avez pris le temps de biens lire l'article
        vous aurait compris pourquoi ils ont était limogées
        et du coup vous m’aurait pas fait aucun reproches

        et comme moi je suis biens éduquer j'ai vous ai pas tutoyez comme vous l'avez fait vous dans votre beau commentaire!

      Anonyme
      15 septembre 2020 - 13 h 27 min

      J’allais oublier Tebboune s’écrit avec un E. Be seeing you!!

        Séhab
        16 septembre 2020 - 14 h 57 min

        @ Anonyme
        15 septembre 2020 – 13 h 27 min<<<

        ان خاطبهم الجاهلون قالوا سلاما

    Lo !
    15 septembre 2020 - 11 h 43 min

    1- Bravo ! vous êtes courageuse –Algerie nouvelle– Merci aux dirigeants , ce n’est pas chose aisée…mais continuez.
    2- (Drarrnni 2 ans ferme !) FR24 qui pousse les gens soi-disant journalistes à faire diversion dans leurs pays et s’ingère comme étant notre Ministère de la justice !!! Si les gens continuent de descendre alors ceux de l’Algérie nouvelle, les vrais, vont descendre aussi en nombre !
    car dans ce cas il suffirait d’un groupe avec pancartes et une allusion des médias FR24… makhz pour décider du pays!?
    C’est en jugeant sans complaisance que ces « agents » vont reflechir 100 fois avant d’obeir à ces médias (gouv Fr cachés)…
    3- On parle de contrats accords entre Ehmirats et Ihsrael (banques surtout), mais sur l’armement et le top BIBI a dit : LO ! (Niet! Non! Walou). Même pour acheter des avions de combat… pareil ! j’avais dit qu’il ne fallait pas rêver…

      Ni
      16 septembre 2020 - 5 h 59 min

      Juste avoir sa carte du FLN ou du RND on a la place de maréchal , ça ne sert a rien de faire des études , et puis apprendre les cours de la corruption et faire du mal aux autres et se déclarer musulman pour faire semblant.

    LML
    15 septembre 2020 - 11 h 04 min

    Les Mauvaises Langues disent que c est la coutume ,en commence par renforcer sa position en plaçant ses pion au premier rang pour s assurer sa longévité au pouvoir on est pas dupe monsieur teboun

    Neutre
    15 septembre 2020 - 10 h 31 min

    Limogé 127 chefs de Daira ou tout les Walis de la république ne change rien, le mal est très profond, déjà il faut juger et condamné sévèrement tout les députés et sénateurs ainsi les Maires qui ont payés pour sièger à l’assemblée et au sénat, puis les fonctionnaires ripoux, enquêter sur leurs biens et fortunes et de tout confisqué même celles de leurs proches, instaurer une condamnant lourdement les corrompus les corrupteurs,impossible qu’une nation puisse se développer avec l’injustice et la corruption ainsi Hogra envers les plus modestes

    Amin99
    15 septembre 2020 - 8 h 37 min

    L’administration doit se moderniser et se mettre au service du citoyen et non l’inverse comme cela a été toujours le cas.
    Il faut des réformes en profondeur pour sortir l’Algerie de cette léthargie et se débarrasser une bonne fois pour toute des bureaucrates qui pietinent le droit du citoyen et entravent le développement du pays.
    Tout cela va dans le bon sens, y compris les réformes économiques entamées. Les Algériens ont bon espoir que ces changements aboutissent et mettent le pays sur rails pour le bonheur les générations futures.
    A bon entendeur

    Séhab
    15 septembre 2020 - 7 h 38 min

    bravo monsieur le présidant montre leurs que ce lui qui ne fait pas son travail sa place est chez lui a la maison 🏡 et qu’il faut laisser la place a la nouvelles générations et aux hommes intègres qui veulent le biens de tous
    c’est fini le temps de boutef ou il surfait de payés pour avoir une place pour des
    incompétents que vous êtes!!! les temps changent et en biens pour le pays
    MERCI MONSIEUR TEBBOUN!!!

    Anonyme
    15 septembre 2020 - 6 h 28 min

    Le cirque continue!! On limoge des walis, chefs de daira, maires etc… par centaines au lieu de les juger. C’est trop facile. Qu’y a-t-il dans leurs dossiers et pourquoi ils ne sont pas poursuivis? Là est la vraie question!!

      صحراوي
      15 septembre 2020 - 13 h 38 min

      @ Anonyme:15 septembre 2020 – 6 h 28 min
      @ Anonyme:15 septembre 2020 – 12 h 42 min
      مجرد تساؤل:ـ
      هل قرأت المقال سيدي!!!؟؟؟
      المقال أجاب عن شطر تساؤلك، كون سبب الإقالات هو عدم كفاءة هؤلاء المسؤولين لمسايرة الرئيس في تطبيق برنامجه أو لعرقلتهم إياه.ـ
      السبب الأخر هو الإستجابة لمطلب الحراك الإساسي- يتنحاو قاع.ـ
      أما من يريد المعارضة من أجل المعرضة لكي يبقي في الساحة فسيتجاوزه القطار ولا يجد من يسمعه أو ينظر إليه.ـ

    CLONONS LA FRANCE
    15 septembre 2020 - 1 h 48 min

    J’arrive pas à comprendre le rôle de cette institution ( en plus non élue) qu’on appelle Daira, COPIE CONFORME de la sous-préfecture française. La daira en Algérie est l’une des institutions qui symbolisent le blocage, la bureaucratie, et surtout l’une des institutions budgétivores du pays. Figurez-vous que pour qu’un(e) algérien(ne) ( non militaire) se marie avec un(e) étranger(e), il faudra qu’il y ait enquête dans une sureté de DAIRA, et que l’autorisation ( wooww on est mineurs à vie) de mariage passe par la DAIRA avant d’atterrir à la mairie. 535 DAIRAS avec toute l’armada des inféodés au système et des blocages de développements des communes, consomment de l’argent du contribuable pour que le PEUPLE NE SE DÉVELOPPE JAMAIS. Si on copie la France même dans les documents administratifs, Ferhat Abbas et les Ulémas AVAIENT RAISON de demander l’assimilation. Si les projets de développements ( PCD, etc…) transitaient directement de la wilaya à la commune, nos communes et villages seraient plus développées qu’aujourd’hui. À moins que le nom de DAIRA est là uniquement pour ABSORBER les mécontents DES HOMMES du système. La SOLUTION n’est pas de limoger les chefs de dairas, mais de DISSOUDRE CES INSTITUTIONS BUDGETIVORES. Les vrais pays développés ne possèdent pas de sous-préfecture.

    Anonyme3
    15 septembre 2020 - 1 h 33 min

    Maintenant que le passeport et la CNI sont ou vont devenir un fichier National et le chef de daira n’est pas élu par le peuple ce poste doit disparaître et lès infrastructures redeviennent des centres pour la jeunesse ,bibliothèques,théâtres,salles de sports ou conservatoires de music.on ne construit pas la nouvelle Algérie avec une vielle mentalité.

      CLONONS LA FRANCE
      15 septembre 2020 - 15 h 55 min

      Bravo Anonyme3, c’est ce genre de propositions en faveur de la population qui devraient être écrites sur les banderoles brandies lors des manifestations afin de montrer que le peuple est mûr et apte à faire des propositions savantes afin d’éradiquer la bureaucratie telle que celle des DAIRAS.

    Anonyme
    14 septembre 2020 - 22 h 45 min

    Bon débarras et aux suivants de ces incompétents à tous les niveaux ( maires, directeurs, etc…). Ces coquins tablent sur le retour de leurs anciens maîtres aujourd’hui en prison pour la plupart.
    Le Chef de l’Etat dans ses discours a maintes fois mis en garde ces bureaucrates, il s’est même montré très explicite avec force détails sur leur malfaisance. Si j’ai bonne mémoire il a même parlé de ces trottoirs qu’on détruit pour les refaire à l’identique. Malgré ces mises en garde, certains font mine de ne pas comprendre et continuent encore à saccager des carrelages en bon état pour les remplacer par d’autres de même qualité, des marchés colossaux contraires aux intérêts de l’Etat et dont le pactole atterrit dans la poche des résidus de la 3issaba. Pas besoin de faire d’enquêtes pour s’en apercevoir il suffit juste de visionner les chantiers en question de ces indélicats en navigant sur Google map.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.